AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez|

La chasse à l'homme [PV Cal Keran]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Cirdan Dödsfall
Bras droit, niv 4
Bras droit, niv 4
avatar

Messages : 8225
Date d'inscription : 19/08/2011
Age : 27
Localisation : Nomade je suis, errer c'est ma vie.

Feuille de personnage
Pouvoirs: Dissimulation ♦ Souffle Ardent ♦ Contrôle de l'Air ♦ Dunamys : Bouclier de Protection ♦ Tatouage de l'Héritier ♦ Aguenzia : Traverser la matière ♦
Armes: Déicilda, un katana et un luth? Dunamys, une fée.
Relations:

MessageSujet: La chasse à l'homme [PV Cal Keran] Mar 12 Juin - 20:39

    Cirdan semblait maintenant très bien ancré dans Malificium. Cela faisait plusieurs semaines qu'il fouillait tout ce qui lui tombait sous la main. Sa soif de vengeance n'avait d'égale que sa loyauté envers les clans Nomades confédérés. Autant dire qu'il avait envie de mettre un terme à tout cela au plus vite afin de se consacrer à sa promesse envers Volo et les siens. Mais il ne pouvait s'y résoudre avant d'avoir eut plus de réponses à ses questions : Pourquoi avoir pourchassé son père dans une véritable Chasse à l'homme? Pourquoi avoir exterminé l'ordre des Disciples d'Hélios qui n'avaient rien fait pour cela ? La guerre avait-elle justifiée tant de morts et cette pulvérisation massive ? Pourquoi les mages noirs avaient-ils commit un tel génocide ? L’Héritier des Disciples avait soif de réponses et seuls peut-être ces ruines les lui donneraient...C'était en quelque sorte le devoir de mémoire qu'il s'était imposé après avoir retrouvé son passé perdu...

    Comment n'y avait-il pas pensé avant ? Les Ruines de la Tour Sanglante, le nouveau repère des mages noirs, bien enfouie sous terre pour que personne n'ose troubler leurs nouvelles exactions... C'était l'endroit rêvé pour trouver une nouvelle piste, des indices ou peut-être même, avec la meilleure chance dont il n'était visiblement hélas pas doté, trouver quelques responsables encore vivant. Car c'était bien connu, chez les mages noirs, nombres de démons centenaires avaient trouvés refuge dans cette caste la plus noir que la terre ai enfantée. Les Démons du Silence, il n'avait plus que cette appellation à la bouche. S'en était presque devenu une obsession qui faisait peur à voir tant il s'acharnait à la tâche, il pouvait même passer des jours à marcher sans arrêts pour ne serait-ce que trouver un seul indice qu'un indique foireux lui aurait donné...

    Ses pas le menèrent donc devant ces Ruines à la fois majestueuses en elles même mais spectacle de la désolation qui avait régné après la dernière guerre. On pouvait sentir rien qu'en regardant les structures effondrées quel bâtiment énorme cette tour était et maintenant il n'en restait plus que des tas de pans de murs détruits. En soit, cela était peut-être mieux pour tout le monde que les mages noirs en pleine crise de mégalomanie durant la dernière guerre se soient prit un coup aussi dur, sinon qui sait ce qu'il serait advenu de la fin... Se posant devant les ruines, la brume embaumait l'air d'une odeur de mort, les cadavres enfin plutôt les squelettes des nombreux nécromanciens jonchaient ces pierres centenaires... Aucunes traces de passage quelconque cela dit... Cela aurait été bien trop facile, non ? Pensez-vous, une pancarte disant « ici repère de méchant », on pouvait toujours rêver et Cirdan s'y était attendu de toute manière à avoir de la difficulté mais... peut-être pourrait-il trouver quelqu'un pour l'aider ?


    « Et bah Duna', on dirait que faire la pêche aux réponses ne va pas être de la tarte à partir d'ici... »
    « Je te l'avais dit... Tout n'est plus que désolation maintenant, je sais même pas si la rumeur qu'on a entendu sur le nouveau QG des mages noirs est réelle... »
    « Ça ne coûtait rien d'essayer et puis... Ils sont assez fourbe pour s'être extrêmement bien cachés dans ces ruines, je ne peux pas partir maintenant, ce serait avoir fait ce chemin pour rien et tu sais comme je déteste faire des choses pour rien hein ? »
    « Oui oui... M'enfin, j'espère qu'on trouvera plus que la dernière piste qu'on a exploré... Jme souviens encore des ennuies que ça nous a apporté, ce chien à deux têtes, je ne veux plus en revoir de si tôt, tu m'entends Cird ? »
    « Ouais ouais. Bon y'aurait pas un plouc qui trainerait par là, histoire qu'on ne perde pas notre temps ? »

    Le Nomade essayait de voir s'il n'apercevait pas une silhouette ou un bruit de pas suspect mais pour le moment rien... Il songeait déjà à se séparer de Dunamys, sa petite fée bleue, pour couvrir plus de terrain mais il dut se raviser bien vite quand un fou criant à tu-tête se précipita sur lui depuis la nappe de brouillard qui venait de recouvrir une des passes à travers les ruines. Ce qu'il rencontra ne fut pas Cirdan mais Déicilda planté en plein dans ses côtes. Avec l'élan, la lame lui avait transpercé le corps. Le demi-elfe esquissa un sourire et faisant remonter son katana, y mettait toute sa force, il réussit à trancher net sa victime pour faire ressortir sa lame un peu plus haut sous l'aisselle opposée au flan d'entrée. Passant sa lame contre la manche de sa bure de voyage, parfaite dissimulation de sa tenue de Nomade trop voyante, il essuya le sang et rengaina son arme.

    « Bon beh on dirait que même les autochtones ne sont pas très accueillants... J'espère que le prochain, je pourrais discuter avant de frapper. »
    « Ahah, tu me fais bien rire... Toi qui veut parlementer ? »
    « SSsssss » répliqua Daigho comme une approbation.
    « Tout à fait. Tiens d'ailleurs, écoute ça » Il s'égosilla à haute voix « HEY Y'A QUELQU'UN ? J'AIMERAIS UN PETIT COUP D'MAIN ! »

    Avec ça, il devait bien avoir ameuté tout ce qui trainait aux alentours... Ce Nomade n'avait-il peur de rien ou était-il tout simplement suicidaire ?...


Dernière édition par Cirdan Dödsfall le Mer 13 Juin - 16:53, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Cal Keran
Jeune Apprenti Mage, niv 1
Jeune Apprenti Mage, niv 1
avatar

Messages : 120
Date d'inscription : 08/06/2012
Age : 26

Feuille de personnage
Pouvoirs: Magie noire - Nécromancie - Invisibilité
Armes: Son bâton ébène
Relations:

MessageSujet: Re: La chasse à l'homme [PV Cal Keran] Mer 13 Juin - 16:49

« Repère de méchants ». Un bien piètre repère que les ruines délabrées d’une tour antique, ayant, en son temps, abrité des « héros » de la robe noire, mais n’ayant aujourd’hui qu’à renvoyer une piètre image de décadence pour justifier son existence. La mort et la destruction d’un empire, en quelque sorte, personnifié dans un tas de caillasse à peine bonne pour un pécore voulant construire son bungalow près de la plage. Et encore, si les pierres un peu noircies ne le gêne pas.

Mais passons, car le Keran n’était pas là pour examiner des cailloux, plein de cailloux, des cailloux partout –dirait le poète-. Non, ce que le mage cherchait ici, c’était les vibrations si particulières des lieux. Elles avaient perdu de leur intensité, mais ce lieu restait un lieu de pèlerinage pour qui désirait exprimer son art magique au plus haut niveau. Le nœud d’une telle puissance… Affaibli mais encore vive, oui. Ca allait lui faciliter la tête. Les premiers tests sur une nouvelle structure sont toujours complexes à réaliser. En effet, en raison d’une mauvaise habitude, on ne parvient pas à économiser ses gestes, on perd du temps et de l’énergie, conséquemment on se loupe et lorsqu’on retente, les mêmes problèmes se posent. La volatilité des courants occultes, ici, compensait un peu cette perte. Et c’est pour cette raison que le mage s’y rendait, à contre-cœur. Qui plus est, habille dans un uniforme faisant honneur à sa robe. Sans la robe. Une tunique et un pantalon noir, ainsi que la lourde cape à capuche, noire histoire d’ajouter une pointe de fantaisie. Pas question de mettre une de ces robes handicapantes au possible, il l’est déjà assez comme ça…

Ladite structure était qui plus est étonnamment complexe dans sa simplicité. Il se maudissait d’avoir mis 10 ans pour y penser. La toile d’araignée, structure de connexion parfaite assurant un lien entre chaque nœud de l’ensemble, convergeant vers le centre et permettant un bon écoulement de l’énergie excédentaire par…

Un bruit. Enfin, un cri. Bordel, même ici on n’est pas tranquille. Il pousse un soupir, effaçant de la main le début de dessin tracé sur la terre meuble. Il n’est pas jaloux, mais tant qu’il ne maitrise pas l’un de ses travails, pas question de le laisser entre de mauvaises mains. Un bref instant de concentration, et le voila disparu dans les ombres, s’approchant le plus silencieusement possible de l’intrus potentiel. Et quel intrus. Déjà un cadavre à ses pieds. Connais pas cette tête. Un touriste de passage sans doute. Allez savoir. Tiens, l’homme se met à gueuler. Quelque chose d’assez amusant, vu la scène. Venez m’aider, vous ne craignez rien lorsqu’on a un corps à ses pieds, ça a quelque chose de… gênant. Mais cet imbécile allait attirer le voisinage. Alors d’une voix ferme, mais largement moins forte que celle du nomade :

« Si ça permet de vous faire taire, et qu’on ne risque pas de terminer comme votre ami… Mais par pitié, faites vite, aider les touristes ne m’amuse pas vraiment… »

Ok, ferme, et blasée… Sans quitter son couvert, notez-le néanmoins. Pratique ce pouvoir.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Cirdan Dödsfall
Bras droit, niv 4
Bras droit, niv 4
avatar

Messages : 8225
Date d'inscription : 19/08/2011
Age : 27
Localisation : Nomade je suis, errer c'est ma vie.

Feuille de personnage
Pouvoirs: Dissimulation ♦ Souffle Ardent ♦ Contrôle de l'Air ♦ Dunamys : Bouclier de Protection ♦ Tatouage de l'Héritier ♦ Aguenzia : Traverser la matière ♦
Armes: Déicilda, un katana et un luth? Dunamys, une fée.
Relations:

MessageSujet: Re: La chasse à l'homme [PV Cal Keran] Mer 13 Juin - 23:10

    Faisant l'imbécile pour prouver à sa petite fée têtue qu'il avait raison, il venait d'ameuter quelqu'un qu'il ne pouvait voir. Chose assez embêtante au premier abord mais personne ne pouvait rester longtemps invisible aux yeux de notre Nomade. Pourquoi donc ? Tout simplement car le vent parle pour lui, écouter les courant d'air, les sentir, si l'on avait une affinité assez grande avec eux, ils pouvaient aisément servir de sonar. Une aspérité non loin, légèrement en mouvement, le souffle chaud d'une haleine, si pure soit-elle pouvait être ressentie et transportée par les courant venteux jusqu'à Cirdan. C'était là un certain avantage à posséder cette magie élémentale qui était particulière et fine à l'usage. Ajoutez à cela que le demi-elfe lui aussi avait un pouvoir à peu près similaire de camouflage, il avait par conséquent l'habitude de repérer les ennemis invisibles...

    Dunamys, elle, avait été surprise de la voix sortie de nulle part. Elle, elle n'avait pas de tels pouvoirs de détections, c'était à peine si elle pouvait sentir les courants magiques, étant un être féérique et mystico-légendaire alors repérer un inconnu invisible, penses-tu... Elle tournait sa tête dans tout les sens, ce qui tranchait avec l'attitude fixe de son maitre. Lui savait où regarder, pas elle. Cela l'agaça quelque peu mais que voulez-vous, chacun ses avantages et ses aptitudes. Elle n'avait pas à rougir des capacités de son hôte puisqu'elle arrivait souvent à lui sauver la vie. Les présentations en tout cas étaient faites, le premier contact allait pouvoir avoir lieu dans un environnement « pacifique »... En effet, si l'autre s'était fait tranché, c'est qu'il n'avait pas été très « courtois » enfin courtois pour Malificium peut-être mais pas pour les canons de Cirdan. Il ne faut pas chercher le Nomade comme quoi... Et Cal l'avait bien comprit apparemment. L'Héritier d'Hélios s'adressa à lui en riant franchement et avec bonhommie.


    « T'as rien à craindre va. Si tu t'inquiètes pour le type qui est à mes pieds, il n'a pas juste pas été poli. J'ai besoin d'un guide, je dois entrer dans les Ruines de la tour... Les « vraies » ruines, si tu vois ce que je veux dire. Montre toi, je ne suis qu'un Nomade perdu ahah »

    Finissant en rire franc, il attendit que l'intrus se montre. Oh bien sûr, il ne lui ferait pas de mal, tant que celui-ci se comporterait correctement avec lui. Ce que Cirdan redoutait, ce fut qu'au vu du territoire, personne ne soit assez digne de confiance. Ce fut donc aussi pourquoi il garda une main prête à l'emploie pour réserver le même sort que le précédent imprudent si jamais cela s'avérait nécessaire. Il faut dire que depuis le temps qu'il faisait le traine savate à travers Malificium, il avait apprit à être méfiant, même du vieux mendiant du coin de la rue, c'est pour dire ! Et puis, si la faction qui avait assassiné son père avait eut connaissance de son existence et se mettait en tête d'éradiquer ce qu'il restait de la descendance des Disciples ? Après tout, rien ne prouvait que cet ordre secret avait disparu... C'était aussi pour cela que notre héro recherchait s'il y avait eut des survivant parmi les « Démons du Silence » , comme ils s'appelaient à l'époque, pour les réduire lui même au silence comme ils l'avaient fait en massacrant son père et tout les Disciples d'Hélios.

    Et puis, si l'intrus ne se montrait pas, il irait le chercher lui même. Pas question de laisser un ennemi potentiel dans le dos pour mieux se faire poignarder par la suite. Une question était... Est-ce que son égosillement n'avait pas attiré d'autres âmes mal intentionnées vers lui. Vraiment, Duna' avait le don de lui faire faire des choses stupide à cause de leur deux caractère de cochon...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Cal Keran
Jeune Apprenti Mage, niv 1
Jeune Apprenti Mage, niv 1
avatar

Messages : 120
Date d'inscription : 08/06/2012
Age : 26

Feuille de personnage
Pouvoirs: Magie noire - Nécromancie - Invisibilité
Armes: Son bâton ébène
Relations:

MessageSujet: Re: La chasse à l'homme [PV Cal Keran] Jeu 14 Juin - 16:47

Le mage se retient de ne pas éclater de rire. Rentrer dans les ruines de la tour ? Là où les mages noirs se terrent depuis la chute de leur antre ? Un véritable labyrinthe conçu pour causer la mort des éventuels intrus ? Il plaisantait ? Tiens, tellement que le mage rit. De bon cœur en plus. Il éclate d’un rire franc et joyeux tandis que le voile qui le recouvre se dissipe, purement et simplement, tout en avançant de quelques pas vers le nomade.

« Rentrer dans les ruines… Pourquoi pas, et quoi en échange ? Les secrets que votre peuple détient ne valent sans doute pas la moitié de ce que vous trouverez là-bas. »

Malgré son air débonnaire, l’homme en noir raffermit sa prise sur son bâton, et affute sa concentration. Si l’homme devient violent après avoir essuyé un refus, il verra qu’il est plus coriace qu’un fou perdu dans les ruines. Et les morts alentours ne sont-ils pas ses amis ?

« Restez sérieux une seconde, voyageur. Je loue votre envie de visiter
nos ruines, ses fresques, ses autochtones chaleureux, sans oublier le magasin de souvenirs, mais… Vous croyez franchement qu’il suffit de croiser quelqu’un, lui demandant avec une politesse toute relative de vous montrer les combles des lieux, pour qu’il le fasse gentiment ? »


Un sourire amène se dessine sur son visage. Aussi sincère qu’hypocrite. Dur à imaginer ? Disons alors que rien dans le mage ne permet de révéler son réel état mental. Un art cultivé à un haut niveau par Keran. Un très haut niveau. Doucement, il s’accroupit au sol, où quelques signes pour l’instant indistinct sont dessinés.

« Si vous trouvez quelque chose ayant une quelconque valeur pour que je risque ma maigre carcasse là-bas… Ah oui, s’ils vous prennent, ne croyez pas que vous serez le seul à en pâtir… Mais je n’ai pas envie que mes vénérés confrères me dissèquent vivant avant de m’offrir une jolie cape. Avec ma propre peau, éventuellement, ce genre de choses un peu… Limite, niveau règle de courtoisie, vous en conviendrez. »

Un cercle est tracé, un triangle à angle droit est accolé à celui-ci, pointé vers le mage. Le mage lève son regard vers le nomade, toujours aussi… Bizarrement avenant.

« Faites vite, si « rien » est votre seule réponse, j’ai du travail. Je manque à mes devoirs, mais que voulez vous. Les journées sont si courtes, les heures si brèves… »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Cirdan Dödsfall
Bras droit, niv 4
Bras droit, niv 4
avatar

Messages : 8225
Date d'inscription : 19/08/2011
Age : 27
Localisation : Nomade je suis, errer c'est ma vie.

Feuille de personnage
Pouvoirs: Dissimulation ♦ Souffle Ardent ♦ Contrôle de l'Air ♦ Dunamys : Bouclier de Protection ♦ Tatouage de l'Héritier ♦ Aguenzia : Traverser la matière ♦
Armes: Déicilda, un katana et un luth? Dunamys, une fée.
Relations:

MessageSujet: Re: La chasse à l'homme [PV Cal Keran] Mer 20 Juin - 1:32

    Effectivement, bien que l'attitude du Nomade ait été appropriée pour une demande, il devait bien se douter que pénétrer dans le QG des Mages noirs n'allait pas se faire sur une demande de sésame. Cependant, il n'avait pas prévu vraiment d'essuyer un refus, que dire, le demi-elfe n'avait pas pour habitude que l'on lui refuse d'être son guide. Pour lui, ce n'était pas demander la lune mais juste un peu de temps... Bien naïf de penser que des règles qui étaient valable entre eux Nomade, seraient applicables ici bas... Grommelant légèrement, il laissa l'inconnu s'approcher à une distance honorable...

    Et en plus, pour accepter, il demandait une récompense ? Y avait-il marqué pigeon sur le front du vagabond ? Juste pour être guide, n'importe quel Nomade l'aurait fait pour lui... Ah oui mais voilà, le mage noir était comme son nom l'indique, un mage noir. Ils étaient visiblement devant une impasse et quelle impasse... Maintenant que le drôle de blondinet avait vu le mort et avait prit connaissance du forfait « accidentel » de Cirdan, il ne pouvait pas le laisser partir sans acheter au moins son silence... Autant faire une pierre deux coups, n'est-ce pas ? Soupirant, ne disant encore mot, il retira sa besace de son épaule pour plonger sa main à l'intérieur.


    « J'espère que des pièces d'Or suffiront. J'ai que ça ou alors des coups de sabres mais je doute que tu puisse aimer et que tu te laisse faire donc... Si ça ne suffisait pas pour me conduire dans les ruines, cela suffirait peut-être à me conduire à l'entrée ? J'explorerais moi même s'il le faut, j'ai besoin de réponses à mes questions. »

    Dit comme cela, il paraissait un brin insouciant ne serait-ce que par rapport au danger que cela pouvait représenter d’arpenter ces ruines tout seul sans quelqu'un pour le guider. Mais avec Cirdan, une chose était sûre, il ne cédait que très rarement aux menaces, même si celle-ci émanaient indirectement de souterrains mal odorant et truffés de robe noires. Quand il avait une idée en tête, il était difficile de la déloger, si puissant soient les adversaires ou les périls à venir, c'était là un trait hérité de son ancêtre le chef des Disciples d'Hélios et regretté père. Dunamys pendant ce temps, restait dubitative et observatrice de ce qui se passait. Elle craignait autant que le Nomade réagisse mal aux propos de Cal que le contraire...

    L’Héritier d'Hélios sortit tout de même sa petite bourse. Il ne devait pas lui rester beaucoup d'argent, les temps étaient assez dur ces derniers temps justement. M'enfin, c'était là le dernier petit pécule qui lui appartenait... Sans doute pourrait-il voler quelque objets intéressants dans les ruines de la Tour Sanglante ? Ce ne serait pas cher payer en retour de la mort de son parent le plus cher, n'ayant pas connu sa mère ou que très peu. Il lança la bourse devant le glyphe étrange du toge noire. Il observa par la même le motif bizarroïde qui représentait le dessin de son hôte.


    « Et ça ? A quoi cela est-il destiné ? Si c'est une entourloupe, tu le paieras cher, foi de Dödsfall. »
    « Il voit le mal partout, ne fait pas attention ! » Dit la petite fée bleue en voletant entre les deux protagonistes.
    « Toujours à parler pour ne rien dire toi. Bref... Donc monsieur ….? »

    Finit alors par dire le Nomade un peu énervé de perdre autant de temps en bavardages... Apparemment, une chose était en concordance parfaite entre les deux, aussi bien Cal que Cirdan n'aimaient pas perdre leur temps... Un début de terrain d'entente ? En tout cas, le Nomade restait sur ses gardes, sa main n'était jamais loin de dégainer son katana en extrême urgence...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Cal Keran
Jeune Apprenti Mage, niv 1
Jeune Apprenti Mage, niv 1
avatar

Messages : 120
Date d'inscription : 08/06/2012
Age : 26

Feuille de personnage
Pouvoirs: Magie noire - Nécromancie - Invisibilité
Armes: Son bâton ébène
Relations:

MessageSujet: Re: La chasse à l'homme [PV Cal Keran] Ven 22 Juin - 11:52

L'homme était terriblement sans-gêne. A croire qu'il s'attendait vraiment à tomber sur un mage noir, qui, lui ouvrant les bras, l'invite dans une grande fête de l'amitié, une réunion désintéressée dans laquelle les protagonistes se prennent par la main en chantant et en exprimant leur amour mutuel... En plein milieu de ruines sanglantes, dans le brouillard, et avec un cadavre ouvert comme une ration de voyage au sol. Ca risquait d'être tendu comme scène. De l'or. Bien sur. La monnaie des faibles d'esprit et des gens sans imagination. Les Keran n'était pas une famille de loquedu, bien que la fortune familiale ne soit pas infinie, mais bon... On ne va pas cracher là-dessus, ppas vrai ? Un sourire.

"Je me passes du sabre, messire... Disons que l'entrée des ruines, c'est un point négociable. Si vous vous faites tuer dans les souterrains, ou que quelques mages y passent, ça ne sera plus mon affaire. Mais je veux quelque chose de plus."

Légèrement soulagé par la tournure vulgaire, mais appréciable, que prenait la conversation, il efface du pied la rune sur le sol. En tout cas, un simple passage du pied, brisant les lignes et l'efficacité de la chose. L'homme a besoin de lui. Quelques pas, il ramasse la bourse. Et se dirige vers le nomade. Avant de... Regarder la fée.

"Votre maître n'a pas l'air d'avoir inventé l'eau tiède, mais vous, vous me semblez être une interlocutrice bien plus raisonnable. Keran. Cal Keran."

Il tend un doigt à la fée bleu, et lui sourit au passage, ignorant maintenant complètement le nomade, fasciné par la petite fée.

"Je suis sur que la réussite de votre maître vous intéresse, et, conséquemment, que vous serez prêt à m'offrir quelque chose en échange. On dit que les créatures magiques peuvent produire des éléments rares et fort pratiques en alchimie, ou pour mes expériences. Est-ce vrai ? Une légende ? Sinon, je pense que nous pourrions trouver un terrain d'entente. Et si ce n'était pas avéré, un être magique a généralement en sa possession quelques secrets ou connaissances bien gardées dont je suis friand."

Il fait rebondir sa bourse, et offre un graaaaand sourire au nomade.

"Et je garde l'or en plus, bien sûr, j'en avais justement besoin, donc prenez ça pour un "remerciez le guide"."

Deux tons utilisés par l'homme. Le premier, cynique et moqueur au nomade, et le second d'une politesse et d'un... Charme à toute épreuve pour la petite fée. Inutile de dire qui des deux l'intéresse le plus. Aucun. Mais la fée a sans doute plus à offrir, alors autant faire un peu de lèche, tout en délicatesse....

"Dites-moi, ce n'est pas trop dur de corriger les erreurs de celui que vous devez accompagner, sans cesse ? Je ne supporterai pas, personnellement, c'est un miracle que vous l'ayez gardé en vie...."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Cirdan Dödsfall
Bras droit, niv 4
Bras droit, niv 4
avatar

Messages : 8225
Date d'inscription : 19/08/2011
Age : 27
Localisation : Nomade je suis, errer c'est ma vie.

Feuille de personnage
Pouvoirs: Dissimulation ♦ Souffle Ardent ♦ Contrôle de l'Air ♦ Dunamys : Bouclier de Protection ♦ Tatouage de l'Héritier ♦ Aguenzia : Traverser la matière ♦
Armes: Déicilda, un katana et un luth? Dunamys, une fée.
Relations:

MessageSujet: Re: La chasse à l'homme [PV Cal Keran] Mar 4 Sep - 12:17

    Le fait que l'homme aux attitudes étranges s'intéresse à sa fée n'inspirait guère confiance à Cirdan. Il regardait l'homme d'un air suspicieux. Sa main machinalement même s'était reportée sur son arme. Et les paroles du mage après coup n'étaient pas plus rassurantes pour le sort du petit être qui accompagnait le Nomade des Vents non plus. Fronçant les sourcils nerveusement, il fixait le blondinet s'attendant à tout d'un mage noir sans visibles scrupules à aider à étranger à entrer dans un des repères de ses confrères. Cependant, ce fut la fée qui répondit la première voyant du coin de l’œil la tension palpable chez son maitre. Plutôt sereinement d'ailleurs, elle lui rétorqua :

    « Moi c'est Dunamys et le grand dadet c'est Cirdan. Je pense savoir ce que je peux vous offrir et si cela peut aider mon maitre alors je le ferais. Mais j'aimerais que mon maitre soit traité avec un peu plus d'égard. Il n'y a que moi qui puisse lui manquer de respect hihi » Finit-elle d'un ton plus malicieux.

    Puis elle dépassa la tête de l'homme sans plus d'attention que cela et s'approcha de celle de Cirdan. Elle lui fit un clin d’œil plein de complicité en tournant le dos au Keran et lui glissa subrepticement au creux de l'oreille.


    « Désolé c'était nécessaire et puis... On est pas obligé de lui donner ce qu'il veut une fois qu'il nous aura guidé, une bourse suffit. On a aucuns comptes à rendre aux mages noirs, c'est plutôt eux qui en ont... Supporte le au moins pour ton père, Cird... »
    « Bon c'est d'accord. » répliqua-t-il à Dunamys tout aussi inaudible qu'elle, puis poursuivit à l'intention de Cal. « Elle me supporte autant que je la supporte » vengé « et soit, j'y consent aussi si toutefois tu nous mène à destination... »

    Les conditions du « contrat » tacite étaient fin conclues. Le Nomade attendait la réponse de cet homme peu engageant quand on se rendait compte de l'aisance de double visage qu'il avait entre Duna et l'Héritier d'Hélios. C'était sûr, il faudrait se méfier de lui tout au long de la visite. Enfin pas que de lui hélas, s'il n'y avait eut que cela... Les Mages noirs qu'il allait trouver dans ces sous-terrains seraient surement encore pire que celui qu'il avait en face de lui. Depuis qu'il avait connu la vérité sur la mort de son père, il était plus difficile pour lui de regarder n'importe lequel des mages noirs entre les deux yeux sans avoir envie de leur en coller une entre justement... m'enfin... Un mal pour un bien.

    Désserrant sa poigne sur le pommeau de son katana afin de paraître moins agressif, il trépignait légèrement d'impatience intérieurement. Les Nomades n'étaient, pour certains comme Cirdan notamment, pas des personnes d'un naturel patient... Même au contraire, dans le cas de notre Nomade, c'était souvent agir et ensuite réfléchir enfin moins maintenant qu'il avait retrouvé sa mémoire perdue. D'ailleurs, il n'avait toujours pas retrouvé toute sa mémoire, enfin il ne s'était pas encore rappelé tout ce qu'il venait de retrouver. Une vie de vingt longues années ne peut pas se réviser en cinq minutes...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: La chasse à l'homme [PV Cal Keran]

Revenir en haut Aller en bas

La chasse à l'homme [PV Cal Keran]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» Une chasse à l'homme (Horde)
» [Event/soirée speciale] - Chasse à l'homme sur Devourer ! Jeudi 15 avril
» La Chasse à l'homme.
» Rp libre chasse a l'homme
» Chasse à l'homme (minecraft playstationvita édition multi)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Nelberaid ::  :: Les Ruines de la Tour Sanglante-
Créer un forum | © phpBB | Forum gratuit d'entraide | Contact | Signaler un abus | Forum gratuit