AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez|

Intrusion dans l'immensité de l'inconnu [Arselianne]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Falcoon Libraxt
Bidouilleur, niv 1
Bidouilleur, niv 1
avatar

Messages : 81
Date d'inscription : 29/02/2012
Age : 28
Localisation : Dans sa tête

MessageSujet: Intrusion dans l'immensité de l'inconnu [Arselianne] Dim 1 Juil - 20:16

    Cela faisait quelques jours déjà, depuis cette incroyable explosion. Falcoon semblait encore sentir vibrer les hautes parois de leur repère. Alors, l'existence s'épanouissait toujours par de là la roche? Peut-être, ou bien trouverait-on à l'extérieur, déserts arides, et landes consumées par les guerres. L'inventeur réalisa à peine son ignorance, et le peu de culture inculquée par ces parents sur la "vie d'avant". Aussi, des centaines d'années déjà le séparaient de ces lointaines générations.

    Mais la vie ici bas ne brillait plus du moindre éclat, essoufflé par le temps et la curiosité avide de Falcoon, ces cavernes rocheuses avaient offert au jeune homme tout ce qu'elles recelaient. L'ennui s’immisçait peu à peu, en cet esprit étrange, tandis que la soif de découverte s'était agrandie avec la brèche précédemment crée dans la montagne. Prêt à quitter les siens, le semi-elfe suivit quelques autres téméraires avant lui. Le sac plein, équipé du mieux qu'il le put, ses pas le menèrent au bord de la brèche qui semblait l'aspirer tel une abîme de richesses inconnues.

    Une fois dehors, la splendeur qui s'offrait à ses yeux l'éblouit. La clarté immaculée pénétrait ses iris, mordante, il eut tôt fait de chausser ses étrange lunettes. L'endroit était pentu, quelque peu escarpé aussi, il ne savait guère trop où il posait le pied car, une brume fraîche flottait constamment autour de lui. Il se sentait descendre néanmoins, voilà sa seule certitude, et bientôt, il atteignit un plateau neigeux, dégagé de brouillard.
    Quelle excellent idée que de se couvrir chaudement avant de partir. Falcoon, prévoyant, s'était dit, mieux vaut devoir enlever des couches s'il fait chaud, que d'en rajouter si l'on en a pas prit avec soi! Logique!

    La descente fut longue, depuis combien de temps marchait-il déjà? Peu habitué à ce climat et ce type d'escapade, il se sentait fatigué. Un long et sinueux chemin s'étirait devant lui, fort heureusement, la neige se faisait plus rare, pour laisser place à la roche. Le froid semblait aussi s'astreindre. Falcoon qui ne prêtait pas attention à sa route, ne cessant d'observer les alentours, ne remarqua pas l'énorme caillou qui le fit trébucher. S'ensuivit une dégringolade dans la pente neigeuse aux abords du chemin.


    -Sbraaaf-

    Il avait heurté quelque chose, ou quelqu'un... Ou quelconque bête! A cette pensée, l'inventeur tout couvert de neige se releva d'un bond et dégaina son poignard, pointant celui-ci vers la masse sombre qu'il venait de percuter!

    -"J'suis armé sale bête, ne t'approches pas!!"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Arselianne Siderea
Shaman, niv 2
Shaman, niv 2
avatar

Messages : 122
Date d'inscription : 16/10/2011

Feuille de personnage
Pouvoirs: Télékinésie - Dialecte des Esprits - Magie Noire
Armes: Couteau à lancer - Poignard tout usage
Relations:

MessageSujet: Re: Intrusion dans l'immensité de l'inconnu [Arselianne] Dim 1 Juil - 21:36


Non pas que la jolie Arselianne soit du genre à aller en balade en forêt, voir en montagne, mais parfois, c'est nécessaire. Surtout parce que dans certain coin de ces hautes montagnes peu accueillants, se trouvent des points d'eau qui, vu leur position précise sous l'aire de nidification de certains oiseaux charognards, sont tout à fait maléfique et très utile pour corrompre une potion habituellement curative. Il n'y a pas plus amusant que d'aller corrompre les mixtures de l'Auspice à Bénécius et de regarder le désarrois des guérisseurs qui ne comprennent pas que la potion ne fonctionne pas, voir empire les symptômes.

Bref, pour se faire, il faut tout de même grimper un peu. Elle a trimbaler une énorme gourde et, pour la transporter, un mulet. C'est un mulet bizarre, puisqu'il n'a pas d'yeux et que des lambeaux de peau pendent sur ses flancs, mais il a le pieds solide et il la suit dans la montagne (pas très haut tout de même) sans broncher. Il n peut pas broncher, il n'a plus de volonté, sauf si elle lui en accorde, ce qui pour ce mulet en particulier consiste à dévorer inlassablement tous les bouts de tissus qui passent à sa porté. Mais aujourd'hui, elle ne tient pas vraiment à se faire bouffer son manteau. Il fait trop froid pour ça.

Avançant tranquillement, parce qu'il y a tout de même de la neige, elle emprunte un chemin particulièrement escarpé et pour plus de prudence, elle longe prudemment la parois. Tout ou presque est paisible, il n'y a en fait que le vent et le bruit de ses pas, de ceux de son mulet et ceux d'Algie, son chien, qui troublent le silence. elle se dit qu'au moins, si quelque chose veut l'attaquer, il n'aura pas le choix de se faire entendre. Elle se dit qu'elle pourrait toujours chanter une chanson, elle a une si belle voix. Une chanson pour marcher ? pour garder le rythme ? Ou un chanson triste pour fendre le coeur de quiconque voudrait l'attaquer ? Une chanson grivoise pour plaire à son cortège d'esprits qui la suivent partout ? Le choix est difficile, tout lui semble amusant.

Elle en est là dans ses réflexions lorsqu'un grondement, suivit d'un raclement au-dessus de sa tête qui finalement devient tangible et une masse de neige s'abat sur son mulet. Ouf, elle l'a échappé belle. Le mulet, même mort se souvient comment se relever et puis bon, les zombies se relèvent toujours. Par contre, c'est parfois plus aisé de le dire que de le faire. Malgré tout, ce mulet zombie est têtu et il s'acharne à se relever et avancer.

Une masse couverte de neige se relève soudainement et menace le derrière du mulet zombie d'un poignard. Se plaçant devant Arselianne, Algie le chien gronde et montre les dents. La fausse princesse mais vraie shaman dévisage, ce qui est tout vraisemblablement un type tombé de la montagne, durant quelques secondes, puis hausse les épaules.

- Moi, j'ai un chien à l'épreuve des lames, alors range ça tout de suite, tu vas te blesser.

En fait, Algie n'était pas vraiment à l'épreuve des lames, mais ça n'allait pas le tuer. Du moins pas trop longtemps. Le mulet, juste à côté, tente bien que mal, en silence, de se relever, mais une de ses patte forme un angle bizarre avec le reste de son corps. Une moue délicieusement féminine retire toute trace du sourire d'Arselianne et tandis que la moue devient contrariée, elle pose ses points sur ses hanches.

- C'est malin ! Et maintenant, qu'est-ce que je vais faire sans mulet pour transporter mes gourdes ?

Et maintenant, elle plisse les yeux, les fixant sur le type et elle tape du pied.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Falcoon Libraxt
Bidouilleur, niv 1
Bidouilleur, niv 1
avatar

Messages : 81
Date d'inscription : 29/02/2012
Age : 28
Localisation : Dans sa tête

MessageSujet: Re: Intrusion dans l'immensité de l'inconnu [Arselianne] Mar 3 Juil - 17:52

    Falcoon scruta la masse sombre étrange qui lui faisait face, lorsqu'une voix retentit dans son dos. Il fit demi-tour d'un bond, l'arme toujours à la main. Une femme, du moins c'est ce que traduisait cette voix, et elle le menaçait presque, enfin, non, carrément! L'inventeur qui distingua un animal à ses pieds resta sur ses gardes, et leva sa main gauche pour débarbouiller ses lunettes pleines de neige. En effet, celles-ci l'empêchaient de voir clairement ce qui se tramait devant lui. Une fois fait, il remarqua la personne et son chien, avant d'entrouvrir la bouche. Bah, il ne comptait pas attaquer qui que ce soit, à moins qu'on lui veuille du mal de toute manière!

    L'inventeur glissa son poignard dans le fourreau arnaché à sa ceinture, et leva ses lunettes sur sa tête aux cheveux hirsutes. D'abord on le menaçait, ensuit on l'accusait!? Et bien, en voilà des façons de faire avec un inconnu. D'un autre coté, il regarda vaguement le mulet à la patte tordue, et eut une moue coupable. L'animal... bien qu'à y regarder de près, il s'agissait d'une bête plutôt flippante, bref, l'animal gisait sans savoir se relever, sa patte formant un angle tordu. Falcoon reporta son attention sur la jeune personne, qui se demandait comment porter à présent ses bagages, et bredouilla.


    -"Ben, euh... je, je suis sincèrement confus gente demoiselle. Permettez que je porte vos affaires à sa place?"

    La maladresse, et la sympathie irréfléchie... Oui en gros du Falcoon tout craché, qui ne réfléchissait guère toujours aux tenants et aux aboutissants. Cela était sortit tout seul, et franchement; il comptait bien le faire si elle lui demandait, bien que cela pourrait le mener n'importe où. Désolé de la blessure occasionnée, il ne voyait pas comment lui venir en aide autrement pour se racheter. D'autres parts, il était complètement paumé, à peine sortit de son trou depuis près de plus de ... Une bonne soixantaine d'années. Et les habitudes relationnelles dont il disposait, ne pouvaient l'aider à se comporter du mieux qu'il l'aurait fallut.

    Il regarda le mulet d'un oeil, puis sa maîtresse. Ils étaient bizarres tout les deux à bien y réfléchir. A moins que ce ne soit l'inventeur qui n'y connaisse rien, ce qui était tout aussi le cas.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Arselianne Siderea
Shaman, niv 2
Shaman, niv 2
avatar

Messages : 122
Date d'inscription : 16/10/2011

Feuille de personnage
Pouvoirs: Télékinésie - Dialecte des Esprits - Magie Noire
Armes: Couteau à lancer - Poignard tout usage
Relations:

MessageSujet: Re: Intrusion dans l'immensité de l'inconnu [Arselianne] Dim 8 Juil - 18:58


Devant l'hésitation du type enneigé, elle lève le menton, mais l'abaisse aussitôt, l'air frais pénétrant dans le col de sa cape épaisse. Mais elle ne le lâche pas des yeux, bien décidé à le faire céder avant elle. Et il finit effectivement par ranger son couteau. Alors elle pose la main sur la tête d'Algie qui cesse aussitôt de grogner. Elle hoche la tête, contente d'être obéit si promptement. Arselianne n'a pas l'habitude de faire peur au premier coup d'oeil. Mais au second, voir troisième ou quatrième, on commence à douter. Plusieurs regards plus tard, on a tendance à croire qu'il y a vraiment quelque chose qui cloche. Et après, trop tard habituellement, là on se méfie.

- Ah, ça c'est mieux, commente-t-elle une fois l'arme rangée.

À le regarder de plus près, elle se demande bien d'où il tombe. D'un peu plus haut ? Et qu'est-ce qu'il fiche par ici, hein ? Ce n'est pas un sentier particulièrement fréquenté. Il n'a pas l'air d'un mage noir, autrement, il ne la dévisagerait pas comme ça. Il ne dévisagerait pas son mulet non plus. Ce n'est pas un aigrefin, il n'en a pas la stature. Il a l'air aussi paumé d'un bénéfique à Malificium. Il faut dire que la chute ne doit pas aider. D'autant plus qu'il est tombé sur un mulet zombie, qui tente toujours de comprendre en vain pourquoi sa patte ne va pas dans la bonne direction. Pauvre bête. Mais elle ne souffre pas. Il est mort après tout.

Quand il finit par parler, Arselianne est plutôt satisfaite de l'arrangement de dédommagement. Il propose de remplacer le mulet. Elle sourit, parce qu'il ne sait pas du tout dans quoi il s'embarque. Sans doute que la chute l'a étourdit pour qu'il commette une telle étourderie. Il y a une bonne raison au fait qu'elle ait fait suivre le mulet plutôt qu'un zombie. L'eau, c'est lourd. Mais un dédommagement offert de si bon coeur mérite qu'on lui accorde sa chance. Qui sait, il st peut-être aussi fort qu'un mulet.

- Votre proposition est acceptée, monsieur. Si vous voulez bien prendre les sacs sur le mulet, nous devons grimper encore un peu et redescendre avant la nuit. Sinon, je ne garanti pas que nous y verrons quelque chose. Et comme vous m'avez fait perdre quand même du temps, je vous demanderais de vous presser.

Et sans L'attendre, elle se remet en marche et le laisse se dépatouiller avec le comment on détache ces foutues sacs du mulet. Algie reste encore un peu à regarder le type, puis emboîte le pas de sa maîtresse.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Intrusion dans l'immensité de l'inconnu [Arselianne]

Revenir en haut Aller en bas

Intrusion dans l'immensité de l'inconnu [Arselianne]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» Pourra-t-on obtenir le Spectre de l'édition Ghost autrement que dans l'édition Collector ?
» Racisme dans WOW
» [RESOLUE]Importer des images dans Little Big Planet
» Le moon est dans Wakfu :p
» [Lego] Besoin d'aide pour se situer dans les nouveautés

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Nelberaid ::  :: Les Montagnes Interdites-
Créer un forum | © phpBB | Forum gratuit d'entraide | Contact | Signaler un abus | Forum gratuit