AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez|

Colère funeste [PV Arselianne]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Rayenn
Shaman, niv 2
Shaman, niv 2
avatar

Messages : 281
Date d'inscription : 02/01/2012

MessageSujet: Colère funeste [PV Arselianne] Lun 2 Juil - 11:20

Rayenn était présente dans le cimetière de Malificium afin de réaliser sa première mission de shaman depuis son retour chez les siens. Elle savait parfaitement que c'était juste un test de son chef plus qu'autre chose... juste une broutille pour tester son allégeance. Cela l'agaçait quelque peu. Elle n'aimait pas qu'on doute d'elle mais au vu de son passé, les choses étaient logiques dira t'on.

Elle marcha tranquillement dans les allées sombres. Malgré qu'elle avait vécu près de deux ans à Malificium, elle avait toujours évité ce lieu. Pourquoi? Parce qu'ici les esprits pourraient la contacter et jusqu'à peu elle ne souhaitait pas que cela arrive mais cette pause était terminée. A présent, elle leur parlait de nouveau même si des migraines étaient souvent fréquentes.

Elle n'arrivait pas à encaisser le fait qu'elle était de nouveau parmi les siens. Elle avait tant fait pour s'en débarrasser mais Miranda avait réussi à la convaincre. Maintenant qu'elle avait vengé ses parents, elle allait pouvoir leur rendre honneur... C'était ce qu'elle ne cessait pas de se dire pour se motiver.

Habillée de sa cape grise recouvrant ses cheveux blonds, elle était on ne peut plus calme. Elle avait repéré une mage noire qui même dans la mort maudissait son mari, ou tout du moins la tombe dans laquelle il avait été enterré mais elle n'avait pas trouvé celle qu'elle recherchait... Faut dire qu'une aigrefine dans un cimetière où il y avait plus de nécromanciens que de rôdeurs, cela n'allait pas être facile à détecter.

Afin de ne pas attirer l'attention, elle se refusait de demander l'aide à qui que ce soit. Il ne semblait y avoir que la mort ici... Même les arbres étaient sinistres. Une atmosphère pesait sur le lieu... Une voix lui parvint... N'était-ce pas une incantation? Personne vivante ou morte? Quoi qu'il en était, elle devait commencer par cette piste...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Arselianne Siderea
Shaman, niv 2
Shaman, niv 2
avatar

Messages : 122
Date d'inscription : 16/10/2011

Feuille de personnage
Pouvoirs: Télékinésie - Dialecte des Esprits - Magie Noire
Armes: Couteau à lancer - Poignard tout usage
Relations:

MessageSujet: Re: Colère funeste [PV Arselianne] Lun 2 Juil - 13:34


En tant que shaman, elle ne pouvait pas encore lever les morts. Un jour, ça viendrait, mais pour le moment, elle se contentait de leur faire la conversation. Beaucoup d'esprits des morts étaient en manque de bavardage. Ça apaisait parfois leur âme tourmenté ou du moins ça facilitait la conversation et il devenait plus facile pour oncle Stan et tante Emie de faire leurs trucs sur les morts avec des âmes satisfaites. Elles étaient plus encline à coopérer. Alors les fois où Stan et Emie Préparaient quelque chose de gros, ou du moins de corsé, ils demandaient à Arselianne d'aller divertir les esprits des morts. Et puis bon, ça l'amusait quand même.

Allongée sur le dos, sur un tombeau, qui servait à la famille Siderea d'autel en certaines occasion spéciale, Arselianne chantait, pour les esprits. Une chanson triste, où on racontait la peine d'une homme parti à la guerre. Elle aurait pu chanter la version de l'épouse qui attends son époux parti à la guerre, mais c'était un jeune chevalier, dont on ne savait trop pour quelle raison il avait été enterré ici, sans doute par erreur, qui le lui avait demandé. Elle avait flirté avec lui durant un bon moment et elle avait accepté de chanter pour lui.

Arselianne, en ce jour sombre, ressemblait à une véritable âme errante. Pour plaire aux esprits qui aimaient bien le blanc translucide et le gris diaphane, elle avaitrevêtue une robe dnas ces tons là. Ces cheveux blonds, tranchant avec le reste par leur couleur doré, tombaient en cascade sur ses épaules. Elle offre son chant aux notes graves (pour une fille) et juste aux esprits du cimetière des condamnés. Et décidément, ils appréciaient, parce que c'était presque le silence autour d'où, vautrée sur la tombe, les cheveux épars autour de sa tête, Arselianne chante juste pour eux.

Ah, non, elle ne chante pas que pour eux. Quelqu'un d'autre approche. Et ça n'a rien d'un esprit, parce que ça fait du bruit en marchant. Pas beaucoup, mais assez pour qu'elle remarque le craquement des herbes sèches. Roulant sur la pierre froide du tombeau, elle se retourne pour faire face à l'arrivant, qui se trouve à être une arrivante. Pour peu, elle se serait retrouvée avec un pâle (à son avis, hein) copie d'elle même, mais au regard verts presque luminescent. Les yeux d'Arselianne sont d'un noir profond, aussi noir que la peur, et aujourd'hui souligné au khôl d'un épais trait.

Sans cesser de chanter, elle se relève et entame la finale de sa chanson, debout sur le tombeau, et termine sur une note puissante t vibrante, étonnamment juste pour une femme qui chante si bas dans la gamme, qu'on croit à une incantation.

La dernière note s'étiolant dans l'air presque visqueux du cimetière, les esprits semblent ravi. Ils la complimentent et comme toute bonne starlette, elle baisse les yeux, croise les mains et remercie son public de baiser envolé, ponctué de merci.

D'un bond gracieux, elle saute, pieds nus, sur le sol gras du cimetière, au pied du tombeau et s'avance droit vers la jeune femme. D'un geste fluide, elle fait signe à son chien, une énorme bête quand même, de rester couché et, une fois devant la jeune femme, fait la révérence, un sourire radieux sur le visage, elle tranche avec le cimetière.

- Salutations. As-tu apprécié ma chanson ?

Arselianne possède une voix si douce, mais si concrète, que les tympans vibrent d'une étrange façon.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Rayenn
Shaman, niv 2
Shaman, niv 2
avatar

Messages : 281
Date d'inscription : 02/01/2012

MessageSujet: Re: Colère funeste [PV Arselianne] Mar 3 Juil - 9:17

Plus Rayenn approchait et plus les sons se faisaient distincts, lui révélant qu'il s'agissait d'une chanson fort sombre. Pourquoi chanter pour un chevalier dans Malificium ? Un aigrefin serait plus juste non ? A moins qu'il ne s'agisse d'une erreur. Pendant la dernière guerre, il y a eu tellement de morts, tellement de chaos que certains corps étaient aux mauvais endroits et leurs âmes s'en retrouvaient prisonnières.

La demoiselle avancait calmement remarquant au passage l'escorte funeste qui accompagnait ce spectacle. Tant d'esprits... Elle en était presque effrayée mais aussi fascinée. Certains portaient encore les stigmates de leurs morts... mais elle serait là pour les aider s'ils en avaient besoin ou les combattre s'ils osaient lui vouloir du mal.

Elle fixait la chanteuse. Son apparence pouvait être trompeuse mais pas pour une shamane. Elle faisait face à une consoeur puisque seul son ordre pouvait voir le monde des morts, les mages noirs ayant besoin pour cela de les transformer d'abord en zombie. Elle n'eut aucune expression. Son côté starlette pouvait être comique mais la jeune humaine préférait s'en méfier juste au cas où... Après tout, il était rare pour un membre de son ordre de trainer ici... très rare même... Elle pensait être une exception avec Agatha pour le moment.


« Ce fut magnifique. Es-ce toi qui l'a inventé ? »

Il fut un temps où seuls les disciples d'hélios chantaient dans tout Nelberaid mais ce peuple a disparu... à moins qu'elle ait trouvé un livre leur appartenant...

«Pourquoi lui plus qu'un autre ? J'aurais pensé qu'ici on faisait plus l'éloge des mages noirs ou des aigrefins ? Il suffit de regarder autour de nous pour voir que ton public en était pas mal peuplé. »

La voix de Rayenn était tout aussi douce, presqu'un murmure. Elle restait sur ses gardes sans véritablement le montrer. Elle finit par sourire et prononça :

« En tout cas, cela fait plaisir de voir que je ne suis pas la seule à apprécier ce lieu. »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Arselianne Siderea
Shaman, niv 2
Shaman, niv 2
avatar

Messages : 122
Date d'inscription : 16/10/2011

Feuille de personnage
Pouvoirs: Télékinésie - Dialecte des Esprits - Magie Noire
Armes: Couteau à lancer - Poignard tout usage
Relations:

MessageSujet: Re: Colère funeste [PV Arselianne] Dim 8 Juil - 16:40


Le compliment de l'inconnu ne lui fait ni chaud ni froid, mais son sourire éclaire tout son visage, comme si c'était la chose la plus merveilleuse qu'elle entendait. Elle hoche la tête et baisse les yeux, comme si elle était gênées du compliment. Ses mains se croisent sur sa poitrine et elle émet ce gloussement si particuliers aux jeunes filles immatures qu'on complimente. Elle secoue la tête et désigne d'un geste gracieux un esprit, quelque part vers sa droite. L'esprit d'une Dame entre deux âges approche et pose sa main diaphane sur celle bien vivante de la shaman.

- Non, l'auteur de cette chanson, c'est Dame Lucy. Elle en connaît des tas. Elle me les a apprises parce qu'elle dit que ma voix est merveilleuse, presque autant que la sienne, roucoule-t-elle.

Et aussi parce qu'elle est bien la seule à avoir voulu entendre la chanson au départ et à vouloir apprendre les parles. La Dame en question, visiblement une mage noire, s'incline et recule dans la brume. La question suivante semble amuser follement la jeune shaman, parce qu'elle se remet à glousser. Décidément, c'est une bien jeune shaman. Elle doit avoir quoi, dans les 15-16 ans ? Pas beaucoup plus si on se fie à son apparence. Pourtant, quelque chose de nettement plus âgé luit dans son regard noir comme la nuit.

- Oh, mais pourquoi pas pour ce jeune chevalier ? Son âme errant parmi les aigrefins et les mages noirs, pourquoi n'aurait-il pas le droit de recevoir de ma part un chanson pour lui ? Chacun son tour, je fais bien assez de chansons sur les carnages et l'agonie pour ceux-ci. J'aime bien diversifier mon répertoire de chansons. Et je crois que mon auditoire s'ennuierait si je devais chanter toujours les même chansons. Je crois qu'ils ont apprécié la chanson, même si elle est adressée à un chevalier. Et puis le Chevalier Bastian est enseveli ici depuis si longtemps qu'il fait un peu parti de la "famille". La mort change parfois les perspectives. Les querelles entre Chevaliers, mages blanc, aigrefins et mages noirs, ce sont des choses de vivants. Ici, ils reposent plus ou moins en paix.

Plus ou moins, tout dépend des mages noirs qui viennent déranger leur repos éternel le temps d'une nuit, ou plus longtemps. Ces temps-ci, son oncle et sa tante venaient souvent les déranger. Pour cette raison, Arselianne venait donc plus fréquemment les apaiser avec des chansons. Divertit, les esprits étaient plus enclin à être docile et plus enthousiasme à obéit aux mages noirs vivants. Arselianne sourit à nouveau et hoche la tête. Elle aime bien cet endroit. Il y a plein d'esprits.

- J'aime venir chanter pour eux. Ils m'écoutent et apprécient, contrairement à la plupart des vivants. Ils n'ont pas le temps. Eux, dit-elle en désignant d'un large geste les esprits autour d'elle, ils ont l'éternité. Elle sourit. Pourquoi es-tu ici ? Seulement apprécier la compagnie des esprits ? Savent-ils au moins ton nom ? Ils connaissent le mien. Je suis Arselianne, dit-elle en tendant un main délicate vers Rayenn.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Rayenn
Shaman, niv 2
Shaman, niv 2
avatar

Messages : 281
Date d'inscription : 02/01/2012

MessageSujet: Re: Colère funeste [PV Arselianne] Mar 17 Juil - 12:31

La jeune femme fixa calmement la défunte. Aucune animosité dans son regard, juste du respect même si elle ne comprenait pas vraiment comment elle avait pu créer ce type de chansons à moins qu'elle les ait récupéré lors du dépeçage d'un disciple? Allez savoir. Rayenn n'avait pas besoin de ce genre de détail. Elle lui fit juste une légère révérence et se focalisa ensuite sur sa consoeur.

Son discours sur le chevalier la fit sourire. Une famille... Oui, on peut voir les choses ainsi. Ce n'était pas vraiment ainsi que la shaman concevait les choses et avait vu par le passé certains encore ancrés aux querelles du passé et tenter de se tuer même dans l'autre monde mais il est vrai que d'ordinaire, ils s'apaisent... ou ils font bloc pour embêter les vivants... D'ailleurs, son chef n'aimait guère ce genre de principe... ni les agissements des mages noirs. La nécromancie... L'humaine frissonna.


"Je doute quand même que les mages blancs deviennent amis avec les mages noirs dans la mort. En tout cas, si vous en avez eu la preuve, je veux bien les rencontrer."

Septique, elle admettait néanmoins qu'on pouvait lui prouver le contraire. Elle appréciait la compagnie des mages blancs par le passé. Cela faisait une éternité qu'elle avait pas parlé avec eux. Sa confidente funeste appartenait aux inventeurs. Elle se demandait de quel type était celle de sa consoeur. Elle lui sourit et lui fit une légère révérence.


"Je me prénomme Rayenn. J'ai été éloignée quelques temps de notre ordre mais c'est révolu. Je suis plus connue à Naturalia. Je suis ici à la demande de Sheros. Des perturbations ont lieu dans ce cimetière et il veut que j'enquête. Tu en as entendu parlé?"

La demoiselle n'aimait guère son chef mais après sa réhabilitation, elle était quelque peu en période de test donc elle n'avait pas le choix et se montrer obéissante. Elle la fixa quelques secondes et demanda le plus naturellement du monde :


"Que penses-tu de notre ami le troll? Lui as-tu chanté tes chansons?"

Par le passé, elle faisait partie des dissidentes même si aucune preuve n'était présente à ce sujet pour lui nuire à Wonderland. Elle ne comptait pas changer à ce sujet et espérait ainsi faire revenir Agatha.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Arselianne Siderea
Shaman, niv 2
Shaman, niv 2
avatar

Messages : 122
Date d'inscription : 16/10/2011

Feuille de personnage
Pouvoirs: Télékinésie - Dialecte des Esprits - Magie Noire
Armes: Couteau à lancer - Poignard tout usage
Relations:

MessageSujet: Re: Colère funeste [PV Arselianne] Sam 21 Juil - 16:59


D'un geste gracieux, elle désigne l'assemblée de mages noirs et d'aigrefins et le chevalier, tranchant distinctement avec le reste.

- D'accord, je ne dis pas qu'un chevalier fraîchement mort et enterré ici se fera des tas d'amis le premier jour, mais avec le temps, la haine diminue. Le chevalier Bastian est ici depuis longtemps et personne ne tente de le tuer à nouveau. Elle lève les yeux et prend un air pensif. Elle hausse les épaules. Enfin, sauf lorsqu'ils rejouent les hauts faits de la mort du chevalier Bastian, mais la plupart du temps, c'est lui qui tient à rejouer sa mort. Et le Seigneur est toujours ravi de pouvoir aussi montrer la feinte retorse du Chevalier Bastian quand il lui a donner la blessure qui l'a mis à l'agonie durant des semaines avant de succomber. Vous devriez les voir, c'est beaucoup plus majestueux que le vulgaire jeu de scène du théâtre de Naturalia.

Arselianne éclate d'un rire ravi, visiblement enchantée par le théâtre joué par les esprits du cimetière. Évidemment, ce ne sont pas tous les esprits du cimetière qui sont autour du caveau Siderea. Certains observent de loin, restant à l'écart, les autres font semblant de ne pas les voir. Sans doutes certains ne les voient pas du tout, mais il n'y a rien de plus crédible qu'un esprit qui vous ignore. Plusieurs les évitent intentionnellement, mais tout le monde ne pense pas comme la "famille" spirituelle du cimetière de Malificium.

- Notre ordre ? Elle grimace. Visiblement, cette idée la contrarie. Elle pousse un soupire visiblement contrarié, ce qui change radicalement son visage si radieux des secondes précédentes. Bien sûr que j'ai entendu parler des perturbations. Je peux même te faciliter la tâche et te dire ce qui en est la cause. Les Siderea. C'est leur période nécromantique de prédilection. Ils réveillent les morts et les font marcher à travers le marécage. C'est une sorte de cérémonies familiale et plusieurs morts sont ravi d'y participer. Elle tente tant bien que mal de rester calme, mais un rictus de contrariété traverse son visage et elle explose. Comment ose-t-il envoyer un enquêteur ! Il sait très bien ce qui se passe ! Ça se passe chaque année à la même période ! Oh le Sheros ! Elle émet un grognement de frustration, puis elle se calme, du moins en surface. Il n'est pas très sensibles aux chansons. À moins qu'il ne soit pas très sensible à moi en particulier. Tu t'es tenue éloignée de l,ordre par choix ? Moi c'est parce qu'ils prétendent que je suis malsaine pour l'ordre ! Oh le rat ! Elle serre les poings et plisse le nez. Tu peux retourner à Sheros et lui dire que les Siderea vont continuer de perturber le cimetière cette année encore et que c'était pas la peine d'envoyer une enquêtrice parce que nous le referont l'an prochain. Arrrrrrh le troll !

Elle balaie l'air de sa main et fait demi tour avant de faire quelques mètres d'un pas raide. Elle s'arrête brusquement et revient sur ses pas. Elle se plante devant Rayenn et respire, tentant d'être beaucoup plus calme. Elle inspire une fois ou deux encore.

- Je suis navrée. Ce n'est pas ta faute, tu obéissais aux ordres. Et comment tu aurais pu savoir que Sheros sait très bien ce qui se passe. Elle hoche la tête et se détend. Sans doute voulait-il savoir ce que tu lui ramènerais comme informations ou savoir comment tu réagirais face à une poignée de mages noirs Siderea.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Rayenn
Shaman, niv 2
Shaman, niv 2
avatar

Messages : 281
Date d'inscription : 02/01/2012

MessageSujet: Re: Colère funeste [PV Arselianne] Dim 29 Juil - 17:25

Refaire inlassablement le geste funeste, le dernier acte d'une vie trop vite achevée pour certains. Rayenn le comprenait et y avait déjà assisté sur Naturalia. Elle ne comprenait pas pourquoi certains morts étaient tant ancrés à leurs passés... mais depuis la mort de ses parents, elle avait compris des choses et ne cherchait plus à les changer d'axe. Elle les laissait vivre ainsi tant que cela ne nuisait à personne.

"Je ne vais jamais au théatre."

Pas le temps, pas envie, aller savoir. En tout cas, elle n'y avait jamais mis les pieds que cela soit par le passé ou bien dans le présent. Elle avait trop de choses à faire et ce n'était pas là bas qu'elle allait apprendre à apprivoiser ses pouvoirs. Oh, il y avait surement des morts sur place mais les comédiens l'ennuyaient énormément. Elle avait discuté une fois avec un disciple d'hélios, barde de métier, elle avait failli tomber dans le coma d'ennui.

La discussion changea. La shaman avait révélé la raison de sa promenade nocturne et cela ne sembla pas plaire à sa consoeur. Surprise, elle recula d'un pas et se mit en garde mais relacha vite la pression comprenant que sa colère n'était pas dirigée vers elle. L'humaine engrangea un maximum d'informations. Ainsi donc Arselianne appartenait à une famille de nécromanciens. Voilà qui était intéressant et perturbant à la fois mais elle ne la jugerait pas pour cela. Des esprits ravis de participer à la nécromancie? Cela lui fit hausser un sourcil interrogateur. Elle doutait que les choses soient aussi simples que cela. Les mages noirs n'étaient pas réputés pour leur gentillesse et encore moins leurs politesses. Ils prenaient souvent par la force ce qu'ils souhaitaient.

En tout cas, l'antipathie envers Sheros lui fit plaisir. Elles avaient un point commun, c'était un bon début. Elle attendit son monologue avant de l'interrompre. Mais elle s'en alla avant qu'elle puisse faire quoi que ce soit. Elle pensa la suivre pour en savoir plus sur elle mais elle n'eut besoin de rien faire, Arselianne revint d'elle-même.


"J'ai quitté l'ordre suite à l'assassinat de mes parents par des mages noirs et aigrefins. L'ordre n'a pas bougé le moindre petit doigt ni nos amis translucides. Je me suis vengée et revenue auprès des notres pour devenir plus puissante."

Son regard était devenu sombre aux souvenirs des évènements. Elle fit quelques pas et se retourna vers sa consoeur :

"Sheros me voyait comme une enfant prodigue. Ma famille a toujours été shaman hormis une de mes tantes qui fut mage blanc. J'avais un destin tout tracé mais j'ai tout jeté aux orties. J'ai vécu deux ans à Malificium aux côtés des maudits qui avaient tué les miens pour mieux me venger. Je n'ai pas peur d'eux. Notre cher troll a peur que je sois une espionne d'où cette expédition. Je n'ai pas dis que je ferais un rapport... J'ai juste dis que je suis venue à sa demande. Je n'ai pas encore pris de position sur ce que je vais faire au final..."

Elle lui sourit et prononça doucement :

"Pourquoi ne pas avoir été mage noire? Tu m'intrigues..."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Arselianne Siderea
Shaman, niv 2
Shaman, niv 2
avatar

Messages : 122
Date d'inscription : 16/10/2011

Feuille de personnage
Pouvoirs: Télékinésie - Dialecte des Esprits - Magie Noire
Armes: Couteau à lancer - Poignard tout usage
Relations:

MessageSujet: Re: Colère funeste [PV Arselianne] Lun 20 Aoû - 15:45


Arselianne hausse les épaules et esquisse un moue sans s'entêter. Elle ne va plus non plus au théâtre depuis longtemps. Depuis très longtemps. Tout ça l'ennuie et c'est nettement moins poignant que lorsque les acteurs ont vraiment vécu leur mort. Ça fait plus vrai, c'est plus dramatique. elle écoute les réponses de la jeune shaman avec attention. Sheros craignait les nouvelles idées et tant que tout restait calme et placide comme après la mort, il s'en contentait.

- La vengeance est chose courante. Je ne vois pas pourquoi les morts seraient intervenu. Tes parents étaient des favoris des esprits ? Si non, c'est normal qu'ils ne soient pas intervenus. Tu as trouvé les assassins de tes parents ? Ça m'étonne. Les aigrefins et en particuliers les mages noirs aiment bien faire passer leurs meurtres sur le dos des autres... à moins qu'ils l'aient revendiqués... alors là tes parents devaient être des hauts placés... ou des favoris... Son regard s'éclaire et elle s'approche d'avantage de Rayenn. Elle lui rend même la main. Viens t'asseoir et raconte-moi comment ne si jeune shaman ait réussit à se venger de mages noirs et d'aigrefins. Cette histoire m'intrigue.

Elle lui relâche la main et va s'asseoir gracieusement sur la pierre où elle était étalée quelques minutes plutôt. Elle replace sa robe pour éviter les faux plis et tapote la place froide près d'elle. Elle semble en parfaite harmonie avec cet endroit. Même les esprits autour semblent vouloir se rapprocher. Si Rayenn raconte son histoire, Arselianne ne sera pas la seule à écouter. Arselianne adore les histoires. Surtout les histoires tragiques où il y a des morts, évidemment.

- Oh, je suis mage noire. Je ne suis pas nécromancienne en fait, c'est pour cette raison que je ne suis pas officiellement une Mage Noire. En fait, j'en connais pas mal sur la magie noire, mais la nécromancie me répugne. Je n'ai pas besoin de lever les morts, pour la simple et bonne raison que j'arrive à leur parler. Mes professeurs de nécromancie détestaient que je bavarde avec l'esprit que les élèves tentaient de faire lever, alors disons que les mages noirs ne m'aiment pas trop en général. Heureusement, je suis une Siderea, alors du coup, ce que les autres pensent, on s'en fiche. Nous sommes des Siderea. J'aimerais bien que Sheros m'enseigne quelques trucs, mais il n'aime pas mes manières. Il dit que je trahi l'ordre en me servant de mes capacités pour que ma famille de la branche mage noir puisse se servir des morts. Tu vois, Algie est une terrifiante expérience à ses yeux. Il prétend qu'elle est morte trop souvent. Pas tant que ça en fait. M'enfin, il dit que je corromps mes capacités. Sheros n'est qu'un vieux crapaud... grogne-t-elle.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Rayenn
Shaman, niv 2
Shaman, niv 2
avatar

Messages : 281
Date d'inscription : 02/01/2012

MessageSujet: Re: Colère funeste [PV Arselianne] Dim 2 Sep - 14:04

Avant qu'elle puisse lui expliquer comment elle s'était vengée, la jeune femme écouta la propre histoire de sa consoeur. Elle ne pouvait pas niée qu'elle ne portait pas Sheros dans son coeur mais jusqu'à dire que c'était un crapaud, là, il y avait encore des limites pour elle. En tout cas, c'était étrange de voir une personne qui parle aux morts appartenir à des manipulateurs de cadavre. Les choses semblaient si opposées et pourtant... complémentaires d'une certaine manière...

"Algie?"

Quelle drole d'expérience a t'elle bien pu faire? Elle s'attendait à tout. Arselianne semblait hors limite et quelque part dans Rayenn, cela lui plaisait. La liberté à l'état pure... Elle l'avait toujours cherchée et pourtant jamais obtenue... pendant deux ans, elle avait erré mais cela n'avait pas suffi... elle avait toujours été emprisonnée par quelque chose que cela soit humain, spirituel ou bien sentimental.

"Je ne les ai pas tous tué malheureusement. J'ai besoin de pouvoir d'où le fait que je sois revenue. La vengeance est courante oui... mais que veux-tu c'est humain, non?"

La jeune femme caressa de la main la pierre sur laquelle elle était assise. Elle réfléchit quelques secondes puis reprit :

"J'en ai voulu aux esprits parce que personne ne m'a prévenu de ce qui était entrain de se passer, ni m'a arrêté lorsque je suis rentrée chez moi... Ils étaient de rang 3... Ce n'est pas grandiose mais c'est déjà bien. L'aigrefin qui a égorgé ma mère s'est saoulé dans une taverne pour fêter cela... Il me fut pas difficile de le trouver et de lui rendre la pareil... par contre, les mages noirs furent difficile et à l'heure actuelle, le chef m'échappe...Peut-être que ta famille le connait?"

L'humaine avait écumé les bars à longueurs de jours et de nuits sans succès. Elle avait même accepté d'être torturée dans la fameuse salle dédiée à cet art mais l'homme qui avait été son bourreau ne savait rien... Elle était à bout de ses recherches mais n'oubliait pas le nom de celui qui avait égorgé son père après lui avoir fait subir le pire tourment.

"J'ai du payer des gens... J'ai du suivre d'autres dans des endroits que je ne souhaite pas revoir... mais cela a voulu le coup..."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Arselianne Siderea
Shaman, niv 2
Shaman, niv 2
avatar

Messages : 122
Date d'inscription : 16/10/2011

Feuille de personnage
Pouvoirs: Télékinésie - Dialecte des Esprits - Magie Noire
Armes: Couteau à lancer - Poignard tout usage
Relations:

MessageSujet: Re: Colère funeste [PV Arselianne] Dim 9 Sep - 2:54


En entendant son nom prononcé à deux reprises, Algie se rapproche et vient s'asseoir devant sa maitresse. Le regard suppliant de caresses, elle pose la tête sur ses genoux. Arselianne sourit et lui gratte la tête avec affection. Un chien tout ce qu'il semble de plus normal, reconnaissant et parfaitement subjugué par sa maîtresse. Difficile de dire ce que Sheros peut reprocher à cet animal à part peut-être sa taille imposante et sa trop grande admiration pour Arselianne.

- Mais non, ma chérie, tu n'est pas une abomination, tu es parfaite. C'est ce vieux croulant qui ne sait pas reconnaître le merveilleux chez toi, roucoule la shamane vêtue de rose diaphane tout en caressant sa bête.

À son tour et grattant toujours la tête conquise d'Algie, elle écoute avec attention le récit de sa consoeur, hochant la tête avec un intérêt non feint. Oh oui la vengeance était chose courante. C'était presque toujours la même histoire et en bout de ligne, ça pouvait se répercuter sur des générations qui tentaient de se venger l'un et l'autre. L'idée était de toujours en laisser un vivant, alors le conflit pouvait perdurer à jamais. C'était le but du jeu, non ? Mais elle hausse les épaules et sourit.

- Je ne suis qu'à moitié humaine, mais je crois que tout être vivant ressent un jour ou l'autre l'envie de se venger. Elle plisse les yeux et semble réfléchir Je crois que c'est surtout une question de survie et une manière de faire son deuil.

C'était une manière de voir les choses, mais d'un autre côté, les Siderea n'éprouvaient pas nécessairement ce besoin, puisque les Siderea n'étaient pas regretté très longtemps. À moins qu'on ne retrouve pas le corps... alors là c'était plus embêtant. Sinon, s'ils avaient le corps, c'était qu'une question de temps avant que le défunt ne se remette à déambuler dans le manoir. Non sans porter une oreille attentive au récit de sa vis à vis, elle sourit. Le sourire apparut au moment ou Rayenn relatait comment l'aigrefin ayant égorgé sa mère avait finit de la même manière au moment où il fêtait sa victoire. C'était bien typique des Aigrefins. Plusieurs se pensaient intouchable. Mais ce n'était pas le cas, le cimetière de Malificium en était la preuve.

- Oui, peut-être que ma famille le connaît. Peut-être est-ce même l'un d'eux, dit-elle comme si Rayenn n'avait pas parlé de vengeance depuis le début.

Arselianne glousse, joyeuse à cette idée. De toute manière, aucun Siderea ne songe à mourir paisiblement. Ils sont tout à fait conscient qu'ils se feront un jour ou l'autre assassiner. Si ce n'est pas une victime passée, ce sera par un autre Siderea. C'est chose courante dans la famille.

Qui est-ce ? Tu connais son nom ?

Si c'est un rival, Arselianne se fera un plaisir d'aider Rayenn à assouvir son désir de vengeance et elle déploiera tout ce qui est en son pouvoir pour faire plaisir à sa nouvelle amie. Ce serait tellement amusant de présenter Rayenn au chef des assassins de ses parents. Arselianne adorerais vivre cet instant précis ou le chef des assassins se rendrait compte qu,il ne survivra pas à ça. Le voir pâlir et trembler. Quel plaisir !

- Tous les efforts sont bons ai ça valait le coup. Malheureusement, on ne le sait toujours qu'après coup.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Rayenn
Shaman, niv 2
Shaman, niv 2
avatar

Messages : 281
Date d'inscription : 02/01/2012

MessageSujet: Re: Colère funeste [PV Arselianne] Jeu 27 Sep - 12:24

La jeune femme regarda doucement l'animal et sourit. Ils semblaient très proches l'un de l'autre. Rayenn n'avait pas de compagnon de route. Elle n'en avait jamais éprouvé le besoin. Elle ne pouvait donc pas comprendre ce qui les attachait et encore moins pourquoi Sheros ne l'aimait pas.

La vengeance vint dans la conversation. Elle hocha la tête en signe d'accord. On ne vit pas à Malificium... On ne fait que survivre...


"La survie est quelque chose de primordiale sur Nelberaid et encore plus à Malificium. Une manière de faire son deuil... Je pense que mes parents auraient préféré que je passe des heures à pleurer sur leurs tombes et continuer mon apprentissage plutôt que de tuer mes opposants et quitter les shamans."

La jeune humaine passa une main dans ses cheveux et eut le regard vague pendant quelques minutes. Sa mère avait été quelqu'un de très frêle et inoffensif. Elle voyait la communication avec les morts comme un moyen d'aider les autres et non une manière de pouvoir se défendre. Son père, lui, avait été un garde de Wonderland. Il avait surement compris ce qui l'avait poussé à se venger au lieu d'accepter calmement son sort.

Elle haussa un sourcil interrogateur. Si l'un des membres de sa famille était le chef des mages noirs, alors elle risquait d'avoir un petit souci et de finir sa vie ici même mais elle rejeta l'angoisse qui mena à sa gorge.


"Tu devrais en être fière non si c'était le cas? Sa réputation semble sanguinaire à souhait et d'un grand sadisme."

Elle n'avait juste entendu que des rumeurs, des ragots colportés par des aigrefins ou des rôdeurs ivres dans les tavernes. Elle n'avait pas de nom. Elle savait juste que c'était un démon, leur dirigeant mais jusqu'à dire qu'il était responsable de la mort de ses parents, c'était faire une très grande hypothèse... Du coup, Rayenn se la jouait prudente pour le moment.

"Algar... C'est ainsi que les aigrefins l'appellent... Il s'agit d'un drow... Je ne connais pas son rang et je ne sais pas s'il est lié au dirigeant démoniaque des nécromanciens... Cela te parle?"

Si c'était le cas, alors ses recherches allaient prendre un grand saut. Elle n'osait l'espérer. Elle avait tellement été déçue depuis deux ans.

"Certains sont plus durs à encaisser. J'ai même cru un instant devenir folle... On m'a même capturé pour verser mon sang au nom de la déesse interdite..."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Colère funeste [PV Arselianne]

Revenir en haut Aller en bas

Colère funeste [PV Arselianne]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» Une aube funeste ...
» Colère de Zatoïshwan
» Picole ou colère ?
» Une Blonde en colère
» STAR TREK II : La colère du Khan (Diamond select) 2007

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Nelberaid ::  :: Le cimetière des condamnés-
Créer un forum | © phpBB | Forum gratuit d'entraide | Contact | Signaler un abus | Forum gratuit