AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez|

Il descend de la montagne... [PV Mûrd-drazk] [Terminé]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Bellinda
Alchimiste, niv 4
Alchimiste, niv 4
avatar

Messages : 560
Date d'inscription : 02/04/2012

Feuille de personnage
Pouvoirs: Herboristerie - Contrôle de l'Air/de l'Electricité - Vitesse Accrue
Armes: Deux coutelas - Sarbacane
Relations:

MessageSujet: Il descend de la montagne... [PV Mûrd-drazk] [Terminé] Dim 5 Aoû - 16:16

Des choses avaient changé, récemment, dans sa vie et la jeune femme avait encore du mal à réaliser comment elle était parvenue à en arriver là. Alors qu'elle s'était fait le serment de ne plus mettre le doigt dans l'engrenage de la politique régissant tous les statuts, elle s'était retrouvée étroitement associée à l'une des plus puissantes conseillère, qui se voulait la descendante spirituelle d'Alicia en plus... En fait elle avait voulu se tenir à l'écart pour ne plus avoir à souffrir, ou échouer, comme elle avait pu le faire par le passé...

*Tu parles d'une réussite...*

Comme une imbécile, elle se retrouvait maintenant impliquée jusqu'à l'os... Elle n'aimait pas ça, il fallait qu'elle fasse attention de ne pas répéter les mêmes erreurs, pas comme elle venait de le faire d'ailleurs. En plus elle n'était pas certaine qu'Ambrosia ne venait pas de se tirer une flèche dans le pied en travaillant ainsi de concert avec elle. Les anciens s'étaient attendus à ce qu'elle la brise et la vire, pas à ce qu'elle parte en mission avec elle. Déjà qu'elle ne faisait pas l’unanimité, sa popularité auprès des vieux croutons avait du grimper en flèche avec ça... Or, contrairement à l'elfe, elle occupait un poste qui nécessitait un maximum d'appuis...

Enfin, elle refusait de couler plus la mage rouge et préférait éviter de trop s'associer à elle. Bref, elle gardait son statut de mauvaise graine et de larbin de la plupart des anciens qui n'hésitaient jamais à l'envoyer faire leurs corvées en guise de "punitions". Même si elle avait du freiner sur ses mauvais coups, elle avait encore un casier long comme le bras qui attendait d'être traité. De quoi lui faire faire cinq ou six fois le tour du continent encore...

Ainsi, aujourd'hui, elle était en charge de la récolte d'une écorce en provenance d'un arbre ne poussant que sur une partie des versants des montagnes interdites. Un voyage de complaisance plein de monstres, de brigands et d'un temps particulièrement pourri. Tout ce qu'elle aimait. Bellinda avait beau dire que la pire des corvées ne la dérangeait pas, il y avait quand même des moments où c'était plus dur que d'habitude pour elle... Genre aujourd'hui, alors que de gros nuages noirs s'amoncelaient et qu'un vent froid venait la glacer jusqu'à l'os alors qu'elle serrer sa cape de fourrure autour de ses frêles épaules.


-Temps de merde...

La seconde d'après, un grognement se répercutant dans la montagne. Elle tourna vivement la tête, maudissant le froid et ses idées noires qui avaient mis à mal son attention, la faisant tomber dans le piège comme une bleue. Un troll se dressait de toute sa taille sur sa droite. La jeune femme eut tout juste le temps de faire un pas en arrière, qu'il la frappait rudement d'un revers de son bras. Reculer lui avait permis de ne pas prendre le coup de plein fouet, évitant d'y laisser un organe au passage. Mais la différence de taille était telle qu'elle fut soulevée de terre et propulsée dans le petit ravin qui longeait sa route. Sa tête heurta lourdement un rocher lui arrachant un court cri et la laissant inconsciente pour le coup... Depuis la route le troll eut un rictus ravi en constatant que sa proie était inconsciente et entreprit de descendre la rejoindre...

_________________


Merci à Cirdan pour le kit!


Dernière édition par Bellinda le Mer 24 Avr - 16:50, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mûrd-drazk
Ecuyer, niv 1
Ecuyer, niv 1
avatar

Messages : 85
Date d'inscription : 02/08/2012

Feuille de personnage
Pouvoirs:
Armes:
Relations:

MessageSujet: Re: Il descend de la montagne... [PV Mûrd-drazk] [Terminé] Dim 5 Aoû - 18:23

Le corps tombait raide sur le sol, après que le tomahawk avait été dégager de son cou. Mûrd-drazk et Björn se tenait encore debout entouré de cinq cadavre d'orcs. Deux flèches et une hache était resté coincer dans le bouclier de Mûrd-drazk. Cela faisait à peine deux jour qu'ils étaient sorti de sa cachette dans les montagnes et déjà les chasseurs de son clan lui étaient tombé dessus. Ceux de son clan qui l'avaient trahit devais avoir peur que l'ancien champion veuille se venger. Sa n'aller pas lui facilité la tache pour atteindre Bénécius.

Il dégageait les deux flèches et la hache de son bouclier et jetait un coup d'oeil à Björn. Le grizzly lui avait commençait un déjeuner tardif avec l'un des cadavres orc. Mûrd-drazk émettait un léger grognement qu'on pouvait considérer comme un gloussement. Cet ours était un véritable ventre sur patte. Il était même pire que son compagnon orc. Pendant que l'ours se remplissait la panse, Brise Roche entamait de fouiller les cadavres de ses anciens frères de clan. Il ne trouvait rien d'intéressant sur eux. Ils avaient du voyager léger pour être sur de rattraper leur cible. Il rangeait son tomahawk et son bouclier.

"{orc} En avant Björn on a encore une longue route devant nous. De plus à force de te nourrir de mon espèce tu vas attraper des crampes d'estomac.{orc}"

L'ours émettait juste un grognement au commentaire de l'orc et se mettait à descendre la route sans se soucier si Mûrd-drazk le suivait ou pas. Une chose était sur Björn était vexé de ne pas avoir pu terminer son repas. Mûrd-drazk se mettait lui aussi à descendre la route en reprenant son barda sur le dos. Il n'avait eu aucun remords à abattre ses propre frères. Ils avaient été déterminer à l'éliminer, de plus s'ils avaient était asser stupide pour croire au mensonge des autre orc c'était leur problème à présent ils en avaient payé le prix.

Au bout d'une bonne heure de marche, Björn s'arrêtait et se mettait sur ses deux patte arrière. Dépassant largement Mûrd-drazk en taille. L'ours avait senti quelque chose. Cette chose était en tous cas asser grande et puissante pour faire hésiter le grizzly, car celui ci c'était remis sur ses quatre pattes et regardait les alentours près à se défendre. Mûrd-drazk lui aussi c'était arrêté pour regarder autour de lui à la recherche de la menace. Il n'y avait pas beaucoup de créature pouvant faire hésiter un ours. Il y avait les trolls, les géants et les dragons. Si sa avait été un dragon Björn aurait été un peu plus inquiet pareil en cas de géant. Donc soit c'était un trolle ou peut être un autre Grizzly ou encore une meute de loup.

Au bout de plusieurs minute vue que rien ne bouger, Mûrd-drazk se remettait en chemin. Björn le suivait en jetant toujours des coup d'oeil autour de lui. L'orc n'avait même pas fait dix mètres de plus qu'il se jetait derrière un rocher en entendant un grognement Provenant avec certitude de la gorge d'un troll. Il en avait entendu tous au long de sa courte vie pour les reconnaître.

Il jetait un coup d'oeil au-dessus de son rocher, pour voir en contre bas une frêle créature qui a première vue devait être une humaine affronter le troll. C'était perdu d'avance pour elle. Parfait vue que le troll allait être occuper à se nourrir. Les deux compagnons pourraient passer tranquillement sans avoir besoin de se battre. Comme quoi le malheur de certain faisait le bonheur d'autre.

Mûrd-drazk s'apprêtait à y aller lorsque Björn grognait comme pour lui dire qu'ils ne pouvaient pas la laisser au patte du troll.

"{orc} Et tu comptes faire quoi lui foncer tête baisser dessus et espère qu'il se .....{orc}"


Mûrd-drazk c'était arrêté au milieux de sa phrase se rappellent la promesse qu'il c'était faite en quittant sa cachette. Celle de devenir chevalier et de montré au monde que les orcs était une race comme les autres et pas des sauvages sans cervelle.

"{orc} Tu as meilleur mémoire que moi mon ami.{orc}"


Il n'avait pas vraiment le choix il devait tenir sa promesse Björn se rendait invisible près a surprendre le troll. Brise Roche se relevait et crier un hurlement terrifiant vers le troll. Celui ci s'arrêtait net et se retournait vers cette nouvelle menace. Il essayait lui aussi d'intimider l'orc avec un hurlement puis il ne bougeait plus ne sachant pas comment réagir face à cette nouvelle menace plus petite que lui mais plus lourde, oubliant entièrement son casse croûte.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Bellinda
Alchimiste, niv 4
Alchimiste, niv 4
avatar

Messages : 560
Date d'inscription : 02/04/2012

Feuille de personnage
Pouvoirs: Herboristerie - Contrôle de l'Air/de l'Electricité - Vitesse Accrue
Armes: Deux coutelas - Sarbacane
Relations:

MessageSujet: Re: Il descend de la montagne... [PV Mûrd-drazk] [Terminé] Dim 5 Aoû - 19:41

Les bras derrière la tête, elle regardait passer les nuages dans un ciel bleu limpide. En baissant un peu le regard elle constata avec un certain désarroi qu'elle n'était même plus capable de voir ses pieds. Enfin... Ce n'était que temporaire. Elle se demandait encore si elle, plutôt ils, n'étaient pas en train de faire une très très grosses bêtise. Pourtant, même en pensant cela, elle ne pouvait s'empêcher de ressentir une pointe d'excitation. Qu'est ce que cela allait donner? La jeune femme tourna la tête, souriant à la silhouette masculine allongée à ses cotés. Ce dernier lui rendit son sourire avant de lui administrer une droite magistrale...

La douleur l'arracha à ce monde onirique pour la renvoyer dans la réalité avec la délicatesse du pachyderme ivre. Complètement perdue, l'elfe avait du mal à refaire le point. Le sang pulsait à ses tempes, provoquant à chaque battement de coeur un éclair de douleur aussi désagréable que vivifiant. Rien ne valait ce genre de sensation pour vous maintenir éveillé. Par contre pour avoir les idées claires, y'avait mieux. La luminosité lui écorchait la rétine et elle avait l'impression que les enfers étaient en train d'organiser une chorale improvisée sur la route, quelques mètres au-dessus d'elle...

Avec un gémissement, la jeune femme essaya de se relever, sans grande efficacité. La tête lui tournait et elle crut mourir tant le sang vint pulser dans sa tête qui lui semblait n'être qu'une bulle de souffrance. Mais après de multiples efforts elle fut enfin sur ses pieds. A moitié pliée en deux, chancelante, mais sur ses pieds. En restant à peu près immobile, elle commençait à pouvoir maîtriser la douleur. Elle était toujours méchamment présente mais son esprit parvenait à la coincer dans un coin de son cerveau pour que le reste de son esprit puisse réfléchir un minimum.

Comment avait-elle atterri là? Avec cette migraine carabinée? Elle ramassait des fleurs... Non... On l'avait envoyée dans la montagne chercher des écorces. Oui! Voila! Et comme Lili ruminait tout son saoul sur la route, elle n'avait pas vu le danger arriver et elle s'était retrouvée nez à nez avec un troll. Cri. Baffe. Vol. Atterrissage difficile. Migraine apocalyptique... Mais surtout troll affamé. La probable source du vacarme qu'elle percevait, sauf qu'elle ne comprenait pas pourquoi elle était parvenue à se réveiller "entière" et non grignotée.

Malgré la difficulté, elle releva la tête et essaya de voir ce qu'il se passait sur la route. Le troll était toujours là, hurlant et grognant. Et de l'autre coté, tout aussi bruyant, une masse de muscle. Un orc. La mage rouge sentit une sueur froide descendre le long de sa colonne vertébrale. Déjà un troll, dans son état, c'était à la limite du possible. Mais un orc. Elle était au menu ce soir, pas de doutes. Regardant autour d'elle, Lili chercha un endroit où se cacher, une route pour fuir. Mais il lui apparut rapidement que, dans son état, elle n'était pas en mesure de fuir d'une quelconque manière que ce soit. Elle tenait à peine sur ses jambes alors escalader ou fuir...

Restait ses potions et sa magie. La menace la plus directe restait le troll... Peut-être blesserait-il suffisamment l'orc pour qu'il ne soit plus une menace une fois le monstre mort? Pour l'instant le troll était dos à elle, estimant, et à raison, que l'orc était une menace certainement plus importante que la mage. C'était le moment ou jamais, une occasion à saisir... L'elfe ouvrit sa besace et la fouilla sauvagement en espérant que rien ne s'était cassé là-dedans... Elle avait prévu l'éventualité de croiser ce genre de créatures. Ca ne craignait que le feu ou l'acide. Or elle ne maîtrisait pas le feu. Par contre, l'acide...

Les lèvres de Lili s'étirèrent sur un sourire mauvais lorsqu'elle parvint à sortir la bouteille, intact, de son sac. Elle était peut-être à deux doigts de s'effondrer mais elle ne le ferait pas avant de lui laisser un sacré souvenir... Viser fut la chose la plus difficile qu'elle avait eu à faire depuis longtemps. Sa vision ne cessait de se troubler... Mais son bras finit par brusquement se détendre, la fiole virevoltant dans l'air. La seconde d'après, elle s'écrasait dans le dos du troll, explosant et répandant son contenu translucide. Dans l'instant une fumée et une odeur écœurante s'élevèrent dans l'air bientôt suivi par un hurlement de douleur du troll...

_________________


Merci à Cirdan pour le kit!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mûrd-drazk
Ecuyer, niv 1
Ecuyer, niv 1
avatar

Messages : 85
Date d'inscription : 02/08/2012

Feuille de personnage
Pouvoirs:
Armes:
Relations:

MessageSujet: Re: Il descend de la montagne... [PV Mûrd-drazk] [Terminé] Dim 5 Aoû - 20:51

Les deux peaux vertes se tenaient face à face séparait à peine de trente mètres. Cette distance serait vite parcourut si les deux êtres se chargeaient. Se que Mûrd-drazk voulait éviter. En cas de charge sa risquait fort de faire mal malgré sa corpulence. Pour l'instant sa tactique fonctionnait à merveille. Le troll était pleinement concentrer sur lui et pas sur les traces de pas d'ours qui apparaissaient comme par magie dans la neige. Les orcs aimaient le combat mais si Mûrd-drazk pouvait l'éviter il le ferait. Pas besoin de gravement se blessait dans ses montagnes ou les plantes pour les soins étaient rare. L'orc et le troll essayaient d'impressionner l'autre à coup de crie. Le troll devait se dire la même chose que Mûrd-drazk sinon il aurait depuis longtemps chargeait.

Pourtant l'orc doutait que le troll prenne la fuit, car il paraissait affamer, donc il était hors de question qu'il laisse son déjeuner lui filer entre les pattes. Pas de chance, Mûrd-drazk comptait lui aussi menait à bien sa premier bonne action. Du coin de l'oeil l'orc pouvait voir la tête d'une elfe dépassait du ravin.

"{orc} Part tu as perdu d'avance. Tu es affamé et malade la seul chose que tu obtiendras sera la mort. De plus elle est toute maigrichonne. Sa calmera ta faim juste pour quelque heures.{orc}"


En entendent ses paroles le troll sourit et tentait de répondre à l'orc.

"{orc} Des heures ou toi tu n'auras rien et ou je pourrais préparer mon prochaine piège."


Sur ses paroles le troll s'apprêtait à charger mais le son de verre brisé se faisait entendre. Il avait eu sur le coups un regarde étonnait suivie d'un crie de douleur. Mûrd-drazk avait vue la gamine jetait la fiole et il avait un petit sourire malicieux qui se dessiner sur son visage, laissant apparaître ses crocs. Le troll se retournait vers elfe près à la tuer sur le champ. L'orc quand à lui ne réagissait pas il attendait le bon moment. Quand il ne restait plus que trois mètre entre l'elfe et le troll, une ombre gigantesque de deux mètre soixante dix se mettait sur le chemin du troll.

Le troll ne comprenait plus rien. Sa surprise était telle qu'il n'avait pas eu le temps de bloquer ou d'esquiver le coups de patte griffu qui lui frappait de plein fouette la mâchoire et l'envoyait valser deux mètre plus loin. Björn se laissait retomber sur ses deux pattes en réapparaissant lentement. Le troll quand à lui essayait de se relever avec difficulté. Il avait la mâchoire inférieur brisé et il essayait de comprendre de ou était venu se grizzly. Il était entièrement perdu ne comprenant plus rien. Björn quand à lui restait entre le troll et l'elfe faisant ainsi hésiter le troll.

"{orc}Je t'avais prévenu mais tu ne m'as pas écouté.{orc}"


Sur ses paroles Mûrd-drazk passait son bras autour du cou du troll et refermait son étreinte. Étouffant le troll. L'orc c'était approché discrètement derrière le troll pendant qu'il essayait de remettre ses esprits à jour et d'examiner la menace que représentait Björn.

Le troll se débattait essayant de se libérait se qui ne faisait qu'empirer sa situation. Peu à peu sa force le quittait jusqu'a se qu'il tombe au sol. Mûrd-drazk relâchait son emprise et se dépêchait de rejoindre l'elfe. Les trolls avaient tendance à se soigner asser rapidement et la il était juste inconscient.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Bellinda
Alchimiste, niv 4
Alchimiste, niv 4
avatar

Messages : 560
Date d'inscription : 02/04/2012

Feuille de personnage
Pouvoirs: Herboristerie - Contrôle de l'Air/de l'Electricité - Vitesse Accrue
Armes: Deux coutelas - Sarbacane
Relations:

MessageSujet: Re: Il descend de la montagne... [PV Mûrd-drazk] [Terminé] Lun 6 Aoû - 8:19

Lili éprouva une certaine satisfaction en voyant la peau et la chaire se dissoudre sur le dos du troll, même si elle ravala bien vite sa joie lorsqu'il fit volte-face. Il ne pourrait pas générer les chaires brûlées par l'acide mais sa blessure au dos n'était qu'un "bobo", pas assez méchant pour qu'il en soit vraiment handicapé. Mais assez douloureux pour qu'il soit suffisamment énervé pour avoir envie de la charger dès maintenant… Déjà assez pâle, le peu de sang qui irriguait encore son visage disparut soudainement, l'accordant très bien avec sa chevelure de neige. L'elfe contemplait sa mort en face et la trouvait non seulement moche et bruyante mais très bête aussi. Comme quoi, on avait beau avoir une certaine expérience, il suffisait d'un simple moment d'inattention pour revenir au niveau d'un débutant. 

Autant le dire, elle était tellement peu stable qu'elle ne chercha pas à fuir, fermant juste les yeux… Elle eut alors l'impression que quelque chose de volumineux passait devant le soleil, provoquant une ombre gigantesque, avant d'entendre une sorte de bruit mat, un peu comme un choc violent. Lili rouvrit les yeux pour se retrouver maintenant face à un grizzly tout à ait conséquent. Elle le fixa avec un certain étonnement, se demandant comment un troll avait pu se transformer en ours… La réponse lui fut donné par l'orc qui s'adressait dans sa langue râpeuse et gutturale à la créature effondrée plus loin. L'ours venait donc d'attaquer le troll par surprise… Alors qu'il restait entre les combattants et elle, la jeune femme se demanda comment elle avait pu ne pas remarquer un aussi gros animal…

En attendant, l'orc était en train d'achever, temporairement malheureusement, le troll. Il faudrait faire plus que l'étouffer s'ils voulaient vraiment s'en débarrasser. Elle n'était peut-être pas une violente de nature, ni une assoiffée de sang, mais elle connaissait ces créatures comme tenaces, voir têtues. L'elfe n'avait pas envie qu'il se mette en chasse une fois ses moyens récupérés… Si l'orc l'étalait correctement, elle aurait le temps de s'en occuper en l'enflammant. Elle avait son briquet et suffisamment de plantes sèches à disposition pour allumer un petit feu. Sauf que son allié du moment était temporaire et faisait partie de la catégorie "montres mangeurs d'hommes". Normalement…

La mage rouge devait réfléchir vite et bien. Est-ce qu'elle essayait de fuir maintenant, alors que l'orc était vautré sur le dos du troll et que l'ours lui tournait le dos ou faisait-elle en sorte que le monstre ne puisse plus jamais se relever? Avec un grognement de frustration, elle finit par s'accroupir avant de le regretter la seconde d'après. Son crâne protesta vivement contre ce, maigre, changement d'altitude et elle dut poser main à terre pour ne pas s'étaler de tout son long à cause du vertige. Serrant les dents, elle ne mit que quelques secondes avant de trouver son nécessaire à feu… Enflammer une branche de genet complètement sec ne demanda pas énormément d'efforts, heureusement d'ailleurs parce qu'elle avait vraiment du mal à se concentrer. 

Lorsqu'elle se redressa avec sa torche improvisée, l'orc revenait vers elle. Rapidement. Un peu trop à son goût…. Son cœur manqua un battement en réalisant que ce n'était pas avec du feu qu'elle les ferait fuir. Sa migraine était trop violente pour qu'elle parvienne à concentrer son contrôle de l'air pour en faire quoi que ce soit. Malgré cela elle remarqua que même s'il revenait rapidement vers elle, il n'était clairement pas en train de la charger. De même, bien qu'armé, il n'était pas en position de combat. En gros son langage corporel n'était pas menaçant, à contrario de son allure générale pour une personne comme elle.

Bougeant avec précautions et essayant de ne jamais leur tourner le dos, elle les contourna pour se rapprocher du troll. Juste assez pour pouvoir lancer sa torche improvisée sur son dos… Ces créatures étaient virtuellement immortelles et se régénéraient à une vitesse démente. Mais la nature était bien faire et les avait fait vulnérables au feu. Au point qu'ils s'enflamment avec une étonnante facilité. En quelques secondes à peine de longues flammes léchaient le corps, assurant ainsi le mage et le chevalier qu'il ne se relèverait plus jamais…

Restait l'orc. Elle n'était plus en étau… Elle pouvait essayer de fuir, en utilisant sa vitesse pour mettre le plus de distance possible entre eux… Cela se sentait dans sa posture, comme un animal aux aboies, les jambes légèrement fléchies, prêtes à lui fournir la détente nécessaire. Sauf que ça n'allait pas. Elle aurait du aller mieux depuis qu'elle s'était relevée, pas l'inverse. La mage avait l'impression que ses jambes étaient en coton, à peine bonnes à supporter son poids. La jeune femme finit par porter sa main à l'arrière de sa tête pour la ramener poisseuse de sang frais… Lili fronça les sourcils alors que l'information se frayait un chemin dans son esprit déjà trop occupé.


-{commun}Et merde…

Et elle s'écroula…



_________________


Merci à Cirdan pour le kit!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mûrd-drazk
Ecuyer, niv 1
Ecuyer, niv 1
avatar

Messages : 85
Date d'inscription : 02/08/2012

Feuille de personnage
Pouvoirs:
Armes:
Relations:

MessageSujet: Re: Il descend de la montagne... [PV Mûrd-drazk] [Terminé] Lun 6 Aoû - 17:24

En voyant l'elfe le regardait avec méfiance, il se rappelait que sa race tous comme celle des trolls étaient considéré comme mangeur d'homme. Se qui n'était pas tous a fait faux mais je voudrais bien vous y voir vous si vous n'avez rien d'autre a mangé que votre voisin. De plus la chaire humaine était trop dur la plupart des humains voyait la mort arriver, la contraction des muscles rendaient la viande immangeable. Un point encore positive pour l'elfe en face de Mûrd-drazk c'était qu'il avait depuis longtemps fait une croix sur cette viande, de plus elle n'avait que la peau sur les os.

L'elfe quand à elle avait réussi à allumer une torche improvisé et se dirigeait avec prudence vers le troll sans jamais tourner le dos à l'orc et au grizzly. Le troll lui s'enflammait à peine quelque seconde après que la torche avait touché sa peau et le peu de fourrure. C'était un peu dommage car la fourrure et la peau de troll se vendaient très bien chez les marchandes. Les dents et la graisse était aussi très apprécier chez le mage pour certaine potion. Mûrd-drazk pendant se temps c'était mit assit en tailleur sur le sol pour éviter d'effrayer la frêle créature en face de lui. Björn lui humait l'air. Il avait sentit un truc qui l'intéressait, pour que sa l'intéresse ainsi cela devait être comestible. Il n'arrêtait pas de fixer l'elfe. Il ne la lâchait plus du regarde. Elle devait avoir de la viande saignante sur elle.

Après c'être occuper du troll, la mage rouge examinait l'orc et son compagnon. Elle était au aguets près à prendre la fuit comme une biche effrayer. Mûrd-drazk espérait qu'elle ne faisait pas cette erreur sinon il y aurait de fort chance que Björn la prenne en chasse vue l'intérêt qu'il lui portait. Puis soudain après avoir passer sa main derrière sa tête elle disait deux mots en humain que Mûrd-drazk n'avait pas comprit avant de s'écrouler sur le sol.

Brise roche se relevait lentement. Qui sais peut être que c'était une technique pour l'attaquer pas surprise. Björn lui restait tranquillement à sa place à présent sa proie ne pouvait ou ne voulait plus fuir. Mûrd-drazk se rapprochait lentement d'elle. En se rapprochant il pouvait voir qu'elle ne simulait pas et il pouvait voir aussi le sang sur sa main. Il comprenait à présent pourquoi Björn portait se soudain intérêt pour elle. Il avait flairé le sang.

"{orc} Tu es irrécupérable Björn. Espèce de ventre à patte.{orc}"


L'ours émettait un petit grognement avant de partir vers le bas de la route sûrement pour se trouver un truc à se mettre sous la dent. Mûrd-drazk prenait en douceur l'elfe dans ses bras et la mettait en position assise, le dos contre un arbre. Puis il examinait la plais derrière la tête de l'elfe. Elle ne saignait pas en abondance mais il fallait tous de même la soigner. Sa posait un léger problème. Mûrd-drazk avait dans son sac à dos quelque fleurs et feuilles pour soigner des blessures ou des maladies mais il n'en avait pas beaucoup. C'était un peu jeter des fleurs rare par la fenêtre en les utilisant pour une telle plaie. Ne trouvant rien dans son sac, il examinait la sacoche de la jeune femme.

Au milieux de toute les fioles, il trouvait une petite boite en cuivre. Il l'ouvrait et commençait à renifler son contenu. Il n'y reconnaissait pas toute les fleurs qui était dans la mixture mais la plupart qu'il avait su reconnaître était des feuilles et des fleurs pour les soins. Il refermait la boite et la posait hors de la sacoche avant de reprendre ses fouilles. Au bout de plusieurs seconde il trouvait aussi des bandages, qu'il sortait eux aussi de la sacoche pour les posaient sur la boite en cuivre. Il essayait de remettre un peu d'ordre dans la sacoche de la demoiselle avant de s'occuper d'elle.

Il commençait les soins par nettoyer la plaie de la mage avant de prendre une feuille sur un arbre et d'y déposait un peu de la baume dessus pour l'appliquer sur la plaie. Il voulait éviter de la toucher avec ses mains. Il avait combattu un troll à main nue et d'après l'aspect que le troll avait il n'avait pas vraiment l'aire saint. S'il utilisait ses mains il risquait plus de faire de dégât que de la guérir. Après avoir impliquer la baume, il passait un bandage autour de la tête de l'elfe et lui déposait lentement la tête contre le tronc de l'arbre.

Mûrd-drazk se levait et commençait à préparer un petit feu de camp, ou il faisait bouillir dans une petite marmite de l'eau de sa gourde. Il ajoutait dans l'eau quelque feuilles provenant de son sac pour les faire bouillir et ainsi faire une tisane. Les feuilles étaient connu pour leur effet contre la gueule de bois et autre maux de tête. Peut être en aurait elle besoin à son réveil.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Bellinda
Alchimiste, niv 4
Alchimiste, niv 4
avatar

Messages : 560
Date d'inscription : 02/04/2012

Feuille de personnage
Pouvoirs: Herboristerie - Contrôle de l'Air/de l'Electricité - Vitesse Accrue
Armes: Deux coutelas - Sarbacane
Relations:

MessageSujet: Re: Il descend de la montagne... [PV Mûrd-drazk] [Terminé] Mar 7 Aoû - 12:52

Elle flottait... Il n'y avait ni temps, ni espace, ni douleur et, franchement, ce n'était pas plus mal... Il ne lui restait que sa conscience même si elle restait assez vague. L'elfe se doutait qu'elle devait être inconsciente, qu'elle avait du prendre un mauvais coup. Elle se demandait en fait s'il fallait qu'elle se réveille ou non. Lili n'en avait pas une envie folle, trouvant qu'elle était très bien, loin de ses ennuis et de ses doutes. Sauf que l'elfe avait toujours pêché par excès de conscience. Elle s'était engagée auprès de certaines personnes qu'elle ne pouvait pas laisser derrière elle... Bref, elle ne pouvait pas continuer à profiter de cette "absence" bien longtemps...

*Réveille toi ma fille*

Ce fut en fait la douleur qui la sortie de l'inconscience. Revenant à un seuil relativement tolérable son esprit reprenait du service. Sans ouvrir les yeux elle sentit qu'elle était en position assise, ce qui l'étonna. Si ses souvenirs étaient bons, elle venait d'enflammer le troll lorsqu'elle était tombée. Elle devrait donc être au sol... Voir pire... Un simple mouvement lui permit de savoir qu'elle n'était pas entravée. Ses yeux s'ouvrirent brusquement. Erreur de débutant car cela ne fit qu'accentuer sa migraine.

L'elfe était assise, adossée à un arbre. Face à elle quelqu'un avait improvisé un feu de camp au-dessus duquel on faisait chauffer quelque chose. Par réflexe elle porta sa main sa tête et constata, à nouveau avec surprise, qu'elle portait un bandage. Quelqu'un l'avait trouvée inconsciente et s'était occupé de ses blessures? Combien de temps était-elle restée dans les vapes...?

La mage commençait à reprendre pleinement pied dans la réalité lorsqu'elle reconnut la silhouette, massive, penchée sur le feu. L'orc... Visiblement c'était lui qui avait installé ce campement. Et il mettait des choses dans l'eau... Il préparait son assaisonnement? A peine l'elfe eut-elle cette pensée qu'elle comprit qu'elle était en train de paniquer inutilement. Déjà l'odeur qui s'élevait de l'eau aromatisée aurait du lui mettre la puce à l'oreille depuis longtemps. Elle connaissait suffisamment les plantes pour reconnaître ce fumet... Ensuite, s'il avait vraiment voulu lui nuire elle n'aurait certainement pas pu bouger, encore moins se réveiller. Et il ne l'aurait pas soignée...

Car elle devait bien se faire une raison, il n'y avait que lui, ici, qui avait pu bander sa tête. A un moment où elle était particulièrement vulnérable... Même si elle avait encore mal, c'était désormais sans commune mesure avec ce qu'elle avait du subir quelques instants plus tôt. Lili avait seulement l'impression d'être au sortir d'une cuite monumentale avec la gueule de bois caractéristique. Si cela n'avait été que cela... Elle aurait pu faire avec. Là, la mage rouge se retrouvait tout de même dans un cas de figure sans grand précédent...

La jeune femme réalisa qu'elle avait la bouche un peu sèche et regretta de ne pas avoir de quoi boire sous la main. Mais elle n'osait pas trop se lever pour attraper l'outre qu'elle apercevait non loin d'elle. Merde quoi, on apprenait beaucoup de choses à la Tour de Cristal mais ils avaient oublié les cours de linguistique. Déjà qu'elle était pas vraiment douée pour communiquer avec ses congénères, elle n'avait pas la moindre idée de comment s'adresser à l'orc.


-Heu...

Bellinda toussota légèrement avant de changer de position, optant pour quelque chose d'un peu moins gênant pour son dos. Mais elle ne se leva pas... Elle ne savait pas comment il pourrait réagir si elle se mettait brusquement sur ses jambes. Autant essayer d'ouvrir le dialogue....

-C'est vous qui m'avez soignée? C'est ça? Merci...

L'elfe était gênée... Déjà parce que c'était assez peu courant qu'elle ait besoin des autres ainsi mais aussi parce qu'elle n'était pas sûre qu'il comprenait un traitre de mot de ce qu'elle disait... Et il était pas avec un ours aussi?

_________________


Merci à Cirdan pour le kit!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mûrd-drazk
Ecuyer, niv 1
Ecuyer, niv 1
avatar

Messages : 85
Date d'inscription : 02/08/2012

Feuille de personnage
Pouvoirs:
Armes:
Relations:

MessageSujet: Re: Il descend de la montagne... [PV Mûrd-drazk] [Terminé] Mar 7 Aoû - 19:08

Mûrd-drazk faisait lentement revenir les feuilles pour la tisane. C'était pas vraiment le genre de chose que les orc faisait cuir souvent, il n'était pas vraiment habituer avec les feuilles, les herbes et les fleurs. Il savait quoi prendre en cas de blessure ou se qui pouvait l'aider à soigner une plais mais les chose plus banal comme les maux de tête ou la toux, la il était un peu perdu. Sa ne devait pourtant pas être bien sorcier et il commençait à reconnaître l'odeur de la tisane que leur shaman faisait si un orc avait mal à la tête. Il devait être sur le bon chemin alors.

L'elfe en face de lui commençait à bouger. C'était pas trop tôt il avait commencé à croire qu'elle avait casser sa pipe. Elle ouvrait les yeux d'un coups se disant sûrement qu'elle était en danger et se rappelant la menace que Mûrd-drazk pouvait être. Elle commençait à inspecter son corps sans vraiment remarquer que l'orc était juste en face d'elle. Puis elle remarquait sa présence soudainement. D'après les souvenirs de Brise Roche c'était Björn qui avait la capacité à devenir invisible et pas lui.

La jeune femme commençait à avoir les premiers signes de panique. L'orc en face d'elle ne bougeait pas faisant semblant de s'occuper de la tisane qui était prête depuis un bon bout de temps. Il ne voulait pas l'effrayer. Il avait besoin d'information et c'était la premier personne vivante venant du monde "extérieure" qu'il rencontrait depuis longtemps. Pourtant elle réussissait à se calmer asser rapidement. Elle avait du enfin réaliser qu'il n'était peu être pas une menace pour elle.

Mûrd-drazk arrêtait de s'occuper de la tisane quand elle s'adressait à lui. Des les premières secondes il avait découvert le premier problème. Elle ne parlait sûrement pas un traite mot d'orc. Heureusement qu'il comprenait un peu la langue humaine. Dans toute la phrase que l'elfe avait dit, il n'avait comprit que "Merci" et "Soigner". Il déduisait le reste de la phrase par lui même et tentait de lui répondre.

"Problème....pas."


Ah il détestait cette langue tous ses verbes et ses mot difficile à prononcer. Ses humains et ses elfes ils auraient pas pu faire plus simple non? Après l'avoir observer, Mûrd-drazk remarquait qu'elle regardait sa gourde d'eau avec insistance. Il prenait un bol en terre cuite de son sac et il y versait une partie du contenu de sa marmite. Avant de tendre le bol à la mage rouge.

"Boire... Bon...."


Il n'arrivait plus à se rappeler du mot tête en humain et sur le coups il lâchait quelque injure dans sa langue maternelle. Sans vraiment s'énerver. Ses mot quand a eux était cassant et sa voix roc. On aurait dit une personne qui essayer d'apprendre une langue étrangère ce qui était le cas. Il essayait encore une fois de prononcer cette phrase mais n'y arrivant pas il se tapait légèrement la tête après avoir dit le "Bon". Il espérerait qu'elle avait comprit, Il valait mieux boire d'abord la tisane et ensuite de l'eau car la tisane était asser amer. Björn quand a lui commencé lentement à remonter la route. La panse bien remplit et les babines encore couvert de jus de bais rouge, on aurait presque dit du sang.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Bellinda
Alchimiste, niv 4
Alchimiste, niv 4
avatar

Messages : 560
Date d'inscription : 02/04/2012

Feuille de personnage
Pouvoirs: Herboristerie - Contrôle de l'Air/de l'Electricité - Vitesse Accrue
Armes: Deux coutelas - Sarbacane
Relations:

MessageSujet: Re: Il descend de la montagne... [PV Mûrd-drazk] [Terminé] Mer 8 Aoû - 15:48

Visiblement l'orc semblait dans le même cas de figure qu'elle. Elle sentait qu'il restreignait ses mouvements pour ne pas lui faire peur, ni la brusquer. Par contre il n'était pas trop difficile de voir qu'il avait un peu de mal avec ce qu'elle venait de dire... C'était quelque chose dans les yeux. L'elfe avait remarqué que ceux qui ne comprenaient pas complètement avaient le regard qui partait un peu dans le vague, comme s'ils faisaient tout pour se concentrer sur les sons afin de les comprendre. D'ailleurs, si Mûrd-drazk lui avait parlé orc, elle aurait probablement eu le même regard absent... S'ils ne parlaient pas du tout la même langue, ils n'étaient pas rendus pour communiquer...

-{commun} Vous me comprenez pas, c'est ça...?

En fait, à ce stade, elle se parlait plus à elle qu'à lui, puisqu'il ne comprenait pas. Elle avait besoin de se l'entendre dire... Et puis... Même s'il ne parlait pas complètement sa langue, il semblait bien avoir quelques bases. Il suffirait de les développer un peu. Avec un peu de chance, il en aurait juste assez pour qu'ils puissent communiquer sur les grandes bases. Du genre savoir pourquoi il l'avait aidée et si elle ne risquait vraiment rien à rester là...

La mage ne put s'empêche d'avoir un léger mouvement de recul lorsqu'il s'approcha d'elle, difficile de faire abstraction de plusieurs dizaines d'années de réflexes de survie envers les membres de son espèce. Sans compter qu'il était doté d'une carrure particulièrement impressionnante. Suffisamment pour qu'elle se tasse un peu sur elle-même et se sente plus que minuscule à coté de lui. Mais elle ne tremblait presque pas lorsqu'elle prit le bol entre ses mains, c'était plus du à la fatigue qu'à la peur. Du moment qu'il s'était approché, elle avait clairement identifié ce qu'il avait utilisé...


-{commun} Oui, bon pour la tête...

Disant cela, elle garda le bol dans une main pour montrer sa tête de l'autre avec un petit sourire. Il devait être habitué à s'occuper de lui seul pour ainsi connaître les plantes médicinales de base. La chaleur de la boisson était assez réconfortante entre ses mains et elle prit plaisir à laisser les vapeurs remonter jusqu'à ses narines. Le liquide brûlant lui blessa un peu la langue mais lui fit énormément de bien... Et puis cela lui donnait une certaine contenance alors que la mage observait le retour du plantigrade par dessus le bol fumant. Difficile de savoir où il était allé se fourrer pour se mettre dans un tel état... Et elle n'était pas vraiment sûre de vouloir savoir d'ailleurs... Pour l'instant il avait l'air plus placide que menaçant, c'était le principal.

-{commun} Merci...

Reposant le bol vide au sol, elle se redressa un peu. Il faudrait quelques minutes encore avant que l'infusion ne fasse vraiment effet mais elle se sentait déjà un peu mieux. Probablement parce qu'elle n'avait pas à réfléchir à un plan de fuite. La jeune femme sourit légèrement et mit la main sur son torse.

-{commun} Lili...

Puis elle le regarda, clairement en attente de quelque chose. Son nom...

_________________


Merci à Cirdan pour le kit!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mûrd-drazk
Ecuyer, niv 1
Ecuyer, niv 1
avatar

Messages : 85
Date d'inscription : 02/08/2012

Feuille de personnage
Pouvoirs:
Armes:
Relations:

MessageSujet: Re: Il descend de la montagne... [PV Mûrd-drazk] [Terminé] Jeu 9 Aoû - 17:55

La mage rouge semblait encore méfiante et elle avait tous à fait raison de l'être. Après tous elle ne savait pas qui elle avait devant elle. Il se pouvait que l'orc en face d'elle voulait juste la rassurer pour pouvoir la tuer plus simplement. Le dicton disait aussi, qu'il valait mieux faire de son pire ennemis son meilleur ami pour pouvoir le tuer plus simplement. Mûrd-drazk respectait cette méfiance, il était un guerrier voir que le monde n'était pas complètement devenu stupide le rassurer. Il y avait encore des gens sensé.

Après avoir prit le bol elle lui confirmait que le breuvage était bon pour les maux de tête. Elle avait reconnu le breuvage rien qu'à l'odeur. Peut être était elle une sorcière ou une alchimiste ou quelque chose dans le genre. Toute ses questions tournaient dans la tête de Mûrd-drazk. Il essayait lui aussi de savoir qu'il avait en face de lui. Elle pouvait elle aussi très bien essayer de l'amadouer. Dans tous les cas si elle voulait le tuer elle aller devoir y réfléchir à deux fois à présent que Björn était de retour. L'ours en question se dirigeait vers un arbre abattu et se laissait effondrer dessus, les quatre patte le long du tronc. C'était tous lui sa, temps que la menace n'était pas réel il s'en contre-fiché. Il comptait sur Mûrd-drazk pour identifier la menace. Tous comme L'orc comptait sur lui pour ne pas tomber dans une embuscade.

L'elfe le remerciait avant de poser le bol sur le sol. Puis elle se levait. Mûrd-drazk avait eu le réflexe de diriger sa main vers son tomahawk à sa ceinture. Puis elle lui souriait et posait sa main sur sa poitrine avant de dire un mot ou un nom qui était Lili. Il ne comprenait pas tous de suite se qu'elle voulait de lui à la regarder aussi intensément. Il avait le regarde hagarde puis ayant enfin compris se qu'elle voulait il reprenait son sérieux et se levait de toute sa hauteur, dominant l'elfe en taille en face de lui. Puis il se donnait un coup contre le torse.

"Mûrd-drazk."


Son nom n'était pas simple à prononcer en langage humain. Il se rappelait de se petit détail tous comme du nom que les rare humains qui avaient visiter leur camp l'avaient appelé.

" Humain, elfe appelait Brise Roche ou Berserker."


Le second surnom était plutôt son nom de bataille qui signifiait "guerrier ours". Puis il désignait Björn sur son tronc du pouce.

"Lui Björn pas méchant."


Pour seul commentaire l'ours en question émettait un grognement sourd et menacent pour contredire se que l'orc avait dit sur le fait qu'il n'était pas méchant.

Une pensé effleurait l'esprit de l'orc sur le coups. Peut être pouvait elle l'aider à améliorer son savoir sur le langage humain. Lui posait la question n'aller pas le tuer et qui ne tente rien n'a rien. Question fierté il n'en avait plus depuis qu'il avait été banni.

"Toi aider moi son d'être frêle?"


Il ne savait pas si elle allait tous comprendre. Mais Mûrd-drazk pouvait se montrer patient avec se genre de problème. Surtout si sa l'aider à atteindre Bénécius plus facilement.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Bellinda
Alchimiste, niv 4
Alchimiste, niv 4
avatar

Messages : 560
Date d'inscription : 02/04/2012

Feuille de personnage
Pouvoirs: Herboristerie - Contrôle de l'Air/de l'Electricité - Vitesse Accrue
Armes: Deux coutelas - Sarbacane
Relations:

MessageSujet: Re: Il descend de la montagne... [PV Mûrd-drazk] [Terminé] Lun 13 Aoû - 8:19

Il fallut un certain temps à l'orc pour comprendre que la jeune femme se présentait et qu'elle attendait qu'il en fasse de même. Mais il parvint tout de même à lui fournir son nom… Lili le trouvait d'ailleurs très désagréable à l'oreille, tout en sonorités dures et agressives. Dun autre coté elle ne s'attendait pas vraiment à autre chose et certainement pas à un nom commun… Elle apprécia tout de même qu'il lui fournisse la version "courante" qui serait nettement plus facile à prononcer pour elle. L'elfe eut un sourire en acquiesçant pour signifier qu'elle avait comprit.

-Brise-Roche…

La mage préférait utiliser ce nom plutôt que l'autre, de peur de le massacrer avec sa prononciation plus que mauvaise de la langue orc… Elle jeta ensuite un coup d'œil à l'ours qui restait placide pour l'instant. Il ne devait être "pacifique" qu'avec ceux qu'il ne craignait pas ou qu'il considérait comme ses alliés. Elle se souvenait parfaitement du coup de patte mémorable qu'il avait asséné au troll quelques minutes plus tôt… C'était le genre de créature qu'il ne valait mieux pas trop titiller…

-… et Björn.

Elle eut un mouvement de tête vers l'ours, une façon comme une autre de le saluer et de signifier qu'elle avait bien retenu son nom… Même si son commun était assez hasardeux, il semblait assez civilisé pour un orc. C'était bien la première fois qu'il rencontrait quelqu'un comme lui, de son espèce, qui ne cherchait pas à tuer et piller out ce qu'il croisait. D'ailleurs, les cas comme lui étaient suffisamment rares pour faire partie des légendes qu'on racontait au coin du feu sans y apporter le moindre crédit… 

La phrase qu'il lui dit après lui fit froncer les sourcils… Brise-Roche était peut-être vachement doué pour tenir tête à des trolls mais il parlait commun comme un caillou justement. En plus d'avoir du mal avec la grammaire, la syntaxe et le vocabulaire, il avait aussi un tel accent qu'elle du se répéter la phrase à voix basse pour pouvoir démêler les mots pour espérer comprendre. Passé un moment elle supposa avoir comprit le sens général sans en être véritablement certaine…


-Son d'être frêle… Tu parle du commun? Tu veux que je t'aide à mieux parler? C'est ça?

Elle ne voyait pas d'autre explication dans l'immédiat… En disant cela elle avait essayé de parler avec ses mains, mimant presque en portant sa main à sa bouche. D'un autre coté, s'il avait tendance à sauver la vie des voyageurs, ça pourrait l'aider de mieux s'exprimer, ça lui éviterait d'avoir des soucis avec les dits voyageurs qui pouvaient prendre peur en le voyant. Alors qu'il semblait ne pas être si méchant que cela finalement… Lili savait pertinemment que si elle n'avait pas été mise KO par le troll dès le début elle se serait montrée beaucoup plus agressive avec lui. Elle aurait soit pris la fuite, soit cherché à l'attaquer pour éliminer la menace potentielle. C'était le résultat de plusieurs années de réflexes de survie en quelque sorte. S'il pouvait assurer aux gens qu'il était pacifique, cela lui faciliterait probablement les choses…

-Ca me dérange pas…

Elle en prof ça allait être un grand moment comique… Si ses maîtres de la tour la voyait à ce moment là, ils n'en croiraient pas leurs yeux. Et elle doutait qu'il allait comprendre vraiment ce qu'elle venait de dire. Aussi l'elfe acquiesça-t-elle.

-Oui, je veux bien t'aider…



_________________


Merci à Cirdan pour le kit!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mûrd-drazk
Ecuyer, niv 1
Ecuyer, niv 1
avatar

Messages : 85
Date d'inscription : 02/08/2012

Feuille de personnage
Pouvoirs:
Armes:
Relations:

MessageSujet: Re: Il descend de la montagne... [PV Mûrd-drazk] [Terminé] Lun 20 Aoû - 13:15

La jeune femme répétait son nom et celui du grizzly comme pour s'assurer qu'elle ne se tromper pas et qu'elle avait bien entendu. Elle semblait plus à l'aise avec le nom que les homme lui avait donné qu'avec son nom de naissance. Se qui était compréhensible. Son nom d'orc n'était pas simple à formuler et pouvait sonner désagréable à l'oreille humaine. Il semblait d'après Mûrd-drazk que la mage rouge commençait à être à l'aise, quoi que... D'après les regardes qu'elle jetait à Björn ce n'était pas sur qu'elle soit si à l'aise que cela.

La méfiance qu'elle avait eu au début était tous à fait compréhensible au yeux de l'orc. Il avait entendu plus d'une histoire que les humaines racontaient à propos des orc et aucune d'elle n'était la pour encourager une créature a sympathisé avec un orc. La plupart d'entre elles disaient souvent qu'un bon orc était un orc mort. Rien qu'à ses pensés Mûrd-drazk émettait un léger grognement de colère.

Il pouvait remarquait que la mage rouge avait du mal à comprendre se qu'il avait dit. Elle ne devait pas être une érudit mais si elle pouvait l'aider il lui serait très reconnaissant. D'ailleurs quand elle lui demandait des explications l'orc restait un peu en retraite cherchant à comprendre se qu'elle lui demandait. C'était peu être un peu trop de question et de mot commun pour lui. Pourtant grâce à ses gestes, il commençait à comprendre. Il faisait un signe de la tête affirmatif.

"Parler commun."


L'orc se rendait compte aussi que si les humains les prenaient pour des sauvages c'était aussi parce qu'ils n'arrivaient pas à comprendre les orcs et inversement. La tache risquait d'être ardu pour Mûrd-drazk, s'il voulait montrer les bon côtés des orcs et prouver qu'ils n'étaient pas des sauvages assoiffer de sang.

La jeune femme après avoir eu confirmation lui disait que sa ne lui poser pas de problème à lui enseigner le parler commun. Sa risquait fort de devenir comique. L'orc espérait aussi que son côté bestial était resté en retraite aujourd'hui. Manquerait plus qu'il s'enrage juste parce qu'il n'arrivait pas à prononcer un mot.

"Merci Lili"


On pouvait facilement entendre qu'il avait eu du mal a prononcé le nom de la jeune femme. Puis il sortait de son sac à dos à côté de lui et tendait une bourse vers la jeune femme. La bourse contenait plusieurs centaine de pièces d'or. L'orc voulait remercier cette bonne âme de l'aider. Il ne savait pas non plus se que valait le contenu de la bourse pour lui ce n'était que du métal au couleur de l'or.

Après tous son clan n'achetait rien ils échangeaient entre eux. Une peau d'ours contre dix flèches de bonne facture. Il avait vue bien souvent des humains échangeaient des produits contre ses pièces. Donc pour lui ses pièces devaient être importante dans la culture humaine. Dans tous le cas avec se que contenait la bourse Bellinda pourrait tranquillement payer des mercenaires pour faire le sale travail que lui confier ses profs.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Bellinda
Alchimiste, niv 4
Alchimiste, niv 4
avatar

Messages : 560
Date d'inscription : 02/04/2012

Feuille de personnage
Pouvoirs: Herboristerie - Contrôle de l'Air/de l'Electricité - Vitesse Accrue
Armes: Deux coutelas - Sarbacane
Relations:

MessageSujet: Re: Il descend de la montagne... [PV Mûrd-drazk] [Terminé] Mar 21 Aoû - 8:21

Elle répondit à ses remerciements d'un simple sourire, assez rapide. Il pourrait vraiment la remercier que si elle parvenait à lui apprendre suffisamment de mots en communs pour qu'il réussisse à entamer le dialogue avec n'importe quel garde de cité. Avant de se faire démembrer… Et, franchement, elle ne savait pas trop comment s'y prendre. C'était bien la première fois qu'elle devait se plier à ce genre d'exercice. Surtout qu'elle n'avait aucune idée du fonctionnement de la langue orc. En connaissant sa grammaire et sa syntaxe elle aurait pu trouver un moyen de mettre en parallèle le commun… Là, elle avait un peu l'impression de partir à zéro. Avec un laps de temps nettement plus court…

L'elfe observa la bourse qu'il lui tendait avec une certaine curiosité, se demandant ce qu'elle pouvait bien contenir pour qu'il veuille ainsi lui donner. Elle comprit en l'ouvrant… Il ne cherchait tout de même pas à la payer, non? Mais si elle ne comptait pas accepter l'argent, la bourse était finalement bien venue. C'était une introduction comme une autre et l'un des sujets les plus importants pour les gens "civilisés". Autant éviter qu'il se fasse voler et lui donner accès aux différents commerces qu'il serait amené à croiser dans sa vie d'orc "civilisé". 

Repoussant poussière et pierres, la jeune femme dégagea un vaste espace au sol entre son "élève" et elle. Puis une fois cela fait, elle vida le contenu de la bourse au sol, du moins un certaine partie car il était plutôt riche. Elle ajouta aussi sa propre monnaie, beaucoup plus modeste, formée de pièces d'argent et de bronze, prenant soin de la mettre à part tout de même. Cela faisait très créancier mais cela lui permettait de s'organiser un minimum. Elle ne connaissait rien de ses connaissances ce qui la poussait à agir en aveugle, sans trop savoir si elle n'allait pas répéter quelque chose qu'il connaissait déjà…


-Si tu ne comprends pas, dis le… Si tu sais déjà, dis le… Je vais te montre ce que "vaut" tout ça.

En disant cela, elle désigna l'argent qu'elle avait posé au sol. C'était difficile sans connaître vraiment ses bases. Même pour expliquer ce n'était pas quelque chose de facile car la plupart des mots qu'elle serait amenée à utiliser, naturellement, seraient probablement absents de son vocabulaire… Elle prit une pièce de chaque type dans sa main avant de prendre celle de l'orc pour la retourner paume vers le ciel. Lili y glissa ensuite une à une chaque pièce pour les identifier.

-Ca c'est une pièce d'or. Ca une pièce d'argent. Et la dernière est une pièce de bronze…

Elle ne doutait pas que certains faisaient du commerce avec les orcs. Sans cela ils n'auraient aucun intérêt pour les pièces ou n'en auraient pas… Mais elle ne savait pas s'ils connaissaient leur réelle valeur. Probablement pas. Ce n'était pas vraiment dans l'intérêt des marchands d'avoir des gens prêts à marchander avec eux…

-La pièce en bronze est la plus faible. La pièce d'or est la plus forte.

Puis, en essayant d'être le plus simple et le plus clair possible, en servant des pièces qu'elle avait en face d'elle, elle commença à lui donner la traduction des chiffres, elle le soupçonnait de savoir compter tout de même. Une fois ce fait avéré, elle entreprit de lui expliquer la valeur réelle de chaque pièce. Dix d'argents valant une d'or, dix de bronze valant une d'argent… A chaque fois elle s'assurait qu'il comprenait et assimilait bien mais aussi, si elle ne lui apprenait rien de nouveau afin de ne pas s'appesantir sur un sujet déjà maîtrisé… Au passage elle essaya aussi de lui expliquer la valeur de l'argent dans sa société… Une fois la "leçon" pécuniaire terminée, la jeune femme rangea ses pièces d'or dans la bourse et la lui rendit avec un sourire.


_________________


Merci à Cirdan pour le kit!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mûrd-drazk
Ecuyer, niv 1
Ecuyer, niv 1
avatar

Messages : 85
Date d'inscription : 02/08/2012

Feuille de personnage
Pouvoirs:
Armes:
Relations:

MessageSujet: Re: Il descend de la montagne... [PV Mûrd-drazk] [Terminé] Dim 26 Aoû - 19:51

Se petit cour particulier était bénéfique pour les deux. Mûrd-drazk lui apprenait quelque mot supplémentaire et Bellinda quand à elle devait voir comment c'était d'être prof et que ce n'était pas toujours très simple. Après avoir prit la bourse de Mûrd-drazk, celui ci voyait comme la jeune femme commençait à nettoyer une partie de terre devant le feu de camp. Elle commençait à vider sa propre bourse sur la terre et une partie de celle de l'orc. L'orc ne comprenait pas se qu'elle voulait faire. Puis elle s'expliquait. Elle voulait lui apprendre la valeur de ses bouts de métal. Quoi se n'était pas de simple bout de métal en plus. Il savait que l'un était du bronze l'autre de l'argent et le dernier de l'or mais il ne savait pas que sa avait une telle valeur chez les humains. C'était bon le cour commençait.

"Bronze, argent et or connaître."


Elle commençait à lui expliquer leur valeur. Que dix bronze valait une argent, que dix argent valait une or. Il l'arrêtait parfois dans son cour pour qu'elle répété certains mots qu'il n'avait pas bien compris. Comprendre se qu'elle disait n'était pas trop un souci, il la faisait surtout répéter pour mémoriser les mots pour pouvoir les utiliser plus tard. Au final il avait découvert que sans ses pièces les humains étaient perdu dans leur commerce. Tous leur commerce tournait autour de ses pièces. Quand on pense que certains forgerons orc utiliser ses pièces pour forger arme et armure, c'était en d'autre mot du gâchis, car les marchands leur achetaient ses armes et armures pour des prix ridicule alors que certaine pièces valaient de véritable fortune.

"Or important....""{orc} Ses saletés d'humains venant au camps nous roulant dans la farine. Si j'en attrape un...{orc}"

La phrase en orc Mûrd-drazk l'avait plus grogné que prononcer. Il commençait à voir que les humains qui se disaient amical ne l'étaient pas tant que ça. Puis il réalisait qu'il avait parlé à voix haute et que la jeune femme n'avait sûrement rien compris.

" Pardon moi voir humain de camp pas gentil."


Il avait essayer de s'exprimer du mieux qu'il le pouvait tous en cherchant les bon mots. Utilisant même des mots que la jeune femme venait d'utiliser, naturellement en massacrant ses nouveau mots. On pouvait dire se qu'on voulait des orcs mais leur rapidité d'apprendre pouvait être fulgurante et c'était aussi du en grande partie par la faute de leur vie dans des endroit hostile ou il fallait rapidement s'adapter si on voulait vivre. Mûrd-drazk lui voulait atteindre le château des chevaliers alors pour lui c'était un peu comme s'adapter en terrain hostile, car il ne se faisait pas d'illusion. S'il n'arrivait pas à s'exprimer correctement il avait fort peu de chance d'atteindre le château vivant.

Après son petit cour sur la monnaies Bellinda lui rendait la bourse. Mûrd-drazk la reprenait et la remerciait d'être aussi honnête envers lui et de lui avoir appris ce que valait ses bouts de métal. Il rangeait sa bourse et se reconcentrait sur Bellinda. Il voyait bien que la jeune femme avait du mal a lui apprendre la langue et c'était tous à fait normal. Elle n'avait aucun point d'attache avec la langue des orcs. On pouvait clairement dire qu'elle nageait en eau trouble.

"Lire aide."


Mûrd-drazk essayait de l'aider. La lecture pouvait effectivement l'aider. Après tous pour apprendre au jeune dans leur clan on leur avait ait lire les peu de parchemin qu'ils avaient en leur possession sur la langue orc et la suite venait automatiquement en parlant régulièrement la langue.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Bellinda
Alchimiste, niv 4
Alchimiste, niv 4
avatar

Messages : 560
Date d'inscription : 02/04/2012

Feuille de personnage
Pouvoirs: Herboristerie - Contrôle de l'Air/de l'Electricité - Vitesse Accrue
Armes: Deux coutelas - Sarbacane
Relations:

MessageSujet: Re: Il descend de la montagne... [PV Mûrd-drazk] [Terminé] Lun 27 Aoû - 12:43

Même si ce n'était pas toujours très facile pour elle, la jeune femme commençait à s'en sortir. Surtout avec un thème bien particulier que l'orc maîtrisait partiellement. S'il connaissait visiblement les différents métaux, il n'avait jamais appréhendé leur réelle importance. Du moins celle que leur donnait la plupart des marchands ou des humains. Après tout l'or se travaillait comme n'importe quel autre métal… Ils avaient fort bien pu l'utilise à des fins autres que le commerce ou l'ornementation. De même pour le bronze… Il n'y avait que l'argent qui restait trop "malléable" pour pouvoir être réellement utilisé dans une forge… 

Comme il fallait s'y attendre, elle fut surprise de la soudaine sortie en orc. Elle ne comprenait pas vraiment ce qu'il disait mais au ton, elle était à peu près certaine que ce n'était pas des mots débordants d'affection. il avait peut-être comprit quelque chose au travers des explications de l'elfe et cette dernière se demanda si elle n'allait pas être la responsable d'une quelconque vendetta… Ce qui aurait été gênant finalement… Et l'explication en commun de l'orc ne fit que confirmer ses soupçons. Certaines personnes devaient commercer avec les différents clans orcs… Mais ils avaient bien du se garder de leur expliquer la valeur réelle de l'argent. Que pouvait bien dire la mage à ce sujet? Les hommes étaient connus pour leur cupidité et leur appât du gain, il n'y avait rien à dire pour les défendre, même si elle en avait eu envie…


-J'imagine qu'ils ne vous avaient pas expliqué la vraie valeur de ces pièces… Au moins tu ne seras plus volé quand tu vendras ou achèteras quelque chose…

Bon, maintenant qu'elle venait de lui rendre sa bourse, il fallait qu'elle trouver une autre idée pour continuer son cour. Et rien ne lui venait à l'esprit… En fait, le mieux auait été de parler, de tout et de rien, limite qu'elle lui raconte sa vie et lui la sienne pour qu'elle puisse lui montrer les structures de phrase et le vocabulaire adéquat… Mais pour le coup, elle n'avait pas spécialement envie de se confier à ce parfait inconnu. L'elfe en était encore à se creuser la tête pour trouver quelque chose quand l'orc lui souffla une bonne idée. Il avait bien du sentir qu'elle était plus ou moins désappointée...

-Lire…. C'est une bonne idée !

Sauf qu'elle était venue ici pour ramasser des fleurs… Elle n'avait pas emporté sa bibliothèque avec elle et la jeune femme ne se sentait pas trop de le traîner jusqu'à la Bibliothèque de Naturalia. Les gardes de la ville ne seraient certainement pas aussi tolérants qu'elle à ce stade de son apprentissage du commun. Quand à l'orc, s'il avait des documents écrit sur lui, ils ne devaient être que dans sa langue natale. Qu'elle ne maîtrisait pas… La mage reprit son sac et se mit à le fouiller furieusement à la recherche de la moindre trace écrite qu'elle pouvait trouver. Mais même ses fioles étaient vierges d'instructions…

Puis es doigts finirent par frôler une couverture rugueuse de cuir. Son carnet !! Le contenu n'était pas très littéraire cependant et il y avait beaucoup de recettes ainsi que de croquis, mais ce serait toujours un début. Elle le sortit et chercha une de ses prises de note, de celles qu'elle faisait lorsqu'elle essayait une nouvelle potion dans son laboratoire à la Tour. Ce serait toujours mieux que rien… La mage fit signe à l'orc de se rapprocher et de s'installer à coté d'elle pour qu'il puisse voir le carnet en même temps…


-C'est une recette pour une potion. Un peu comme ce que tu as fait pour ma tête. Mais plus compliqué. Je suis désolée, je n'ai que ça…

La mage entreprit alors de lire ses remarques sur les couleurs, les odeurs et se basant sur ça, elle continua en lui montrant les plantes se trouvant autour d'eux. Elle lui expliquait leurs capacités et se basaient sur ça pour parler de choses et d'autres, essayant de lui inculquer un maximum de vocabulaire et de structures. A chaque fois elle s'assurait qu'il comprenait bien, reprenant parfois avec des mots plus simples ou en se servant de ce qu'elle avait sous la main pour étayer ses propos avec des exemples ou des comparaisons…


_________________


Merci à Cirdan pour le kit!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mûrd-drazk
Ecuyer, niv 1
Ecuyer, niv 1
avatar

Messages : 85
Date d'inscription : 02/08/2012

Feuille de personnage
Pouvoirs:
Armes:
Relations:

MessageSujet: Re: Il descend de la montagne... [PV Mûrd-drazk] [Terminé] Jeu 30 Aoû - 13:13

La jeune femme lui expliquait qu'au moins à présent il ne se ferait plus avoir par des marchand crapuleux. Sa c'était le cas, il ferait même à présent trois fois plus attention et gare à celui qui tenterait de le rouler. Visiblement l'idée de la lecture avait bien aider la jeune femme, pour continuer à apprendre le commun.

Pourtant il semblait qu'elle avait un léger souci. Peut être avait elle du mal à lire? Non visiblement comme elle fouiller dans son sac c'était pas sa. Un bandage qui volait par si une fiole qui venait de tomber par terre, des feuilles de plante et d'arbre qui volaient par ici et par la. Non au premier coup d'oeil Mûrd-drazk aurait dit qu'elle n'avait pas de quoi lire sur elle.

Sa pouvait devenir embêtant pourtant après plusieurs secondes de recherche, elle mettait enfin la main sur se qui sembler être un carnet. Elle le consultait sûrement à la recherche d'un passage pas trop compliquer, car l'orc aurait dit que c'était soit son journal ou un carnet d'alchimiste. Quand il se mettait assis à côté d'elle il devait se baisser pour pouvoir lire se qui était noté dans le carnet.

Il ne comprenait pas grand chose mais avec les explications de Lili tous lui devenait claire lentement. Elle c'était aussi excusé de n'avoir que sa sous la main. Excuse que l'orc ne comprenait pas trop. Pourquoi venait elle de s'excusait. Ah ces gens de la ville, il resterait un vrai mystère pour l'orc.

Se cour de langue lui apprenait aussi les différentes vertu que certaine plantes des montagnes avaient. Certain était très nutritive d'autre excellent pour les soins ou les poisons. D'autre encore pour se redonner la pèche après avoir fait de l'effort. Certaine mixture lui rappeler celle de leur alchimiste orc.

Après tous leur alchimiste n'avait peut être pas été un charlatan comme le croyait Mûrd-drazk et si l'orc devait encore être en vie c'était aussi grâce à lui. Il avait voté pour que Mûrd-drazk soit banni et non exécuter.

Au file que la jeune femme lisait les heures passait et plus les heures passait plus Mûrd-drazk augmentait ses compétence linguistique. Il avait même prit un bout de charbon et une feuille vierge pour noter certain mot. Ce qui avait eu pour résultat qu'il se retrouvait avec plusieurs feuille rempli de mots sur les bras.

Puis soudain il arrêtait Lili en posant sa main sur son épaule. La nuit commençait à tomber et ses humains et elfes n'étaient pas aussi résistant au froid et à la faim que les orcs. Björn quand à lui avait somnolé toute la journée berçait pas la voix de l'elfe. L'orc avait souvent entendu des histoires ou les elfe arrivait à apaiser les animaux les plus féroce rien qu'avec leur voix.

"Avoir faim?"


Tout en parlant il avait pointer le doigt sur l'elfe. Bon certes elle pouvait penser qu'il voulait peut être la manger mais sa véritable question était si elle avait faim. De plus n'avait elle personne qui l'attendait quelque part?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Bellinda
Alchimiste, niv 4
Alchimiste, niv 4
avatar

Messages : 560
Date d'inscription : 02/04/2012

Feuille de personnage
Pouvoirs: Herboristerie - Contrôle de l'Air/de l'Electricité - Vitesse Accrue
Armes: Deux coutelas - Sarbacane
Relations:

MessageSujet: Re: Il descend de la montagne... [PV Mûrd-drazk] [Terminé] Ven 31 Aoû - 10:23

La vache, elle avait l'impression de s'être installée sous un arbre presque... A coté d'elle l'orc était abominablement haut et volumineux, lui cachant presque le soleil. Et c'était elle qui lui apprenait à parler? Avec leurs silhouettes respectives c'était elle qui donnait l'air d'être la gamine en train d'apprendre à lire... C'était amusant, intimidant mais très amusant !! En tous cas elle ne traiterait plus jamais les orcs de demeurés... Murd faisait preuve d'une rapidité d'apprentissage absolument phénoménale ! Elle avait l'impression d'avoir à faire à une éponge qui était en train d’absorber la moindre information qu'elle lui donnait.

D'ailleurs il allait développer ses connaissances sur les plantes. Ca ne ferait pas de lui un herboriste, loin de là, car il y avait encore certaines infos et secrets qu'il ne parviendrait pas à apprendre comme ça, mais il en saurait plus que pas mal d'autres. D'ailleurs... Que comptait-il faire au juste dans la civilisation? Parce qu'elle le voyait difficilement devenir mage, pour l'avoir vu combattre, la force c'était plus son truc que de lancer des sorts... Du coup elle ne voyait pas énormément de perspectives de carrières pour lui... Chevalier ou Aigrefin. Et naturellement, elle avait tendance à dire que les aigrefins l’accepteraient plus facilement dans leurs rangs que les chevaliers...


-Dis moi... Pourquoi tu fais tout ça...?

L'elfe avait eu un peu de mal à formuler sa question... De ce qu'elle savait, les orcs avaient une structure de clan, c'était donc plutôt rare d'en croiser un solitaire. Et c'était encore plus rare qu'il vous sauve la vie et cherche à parler. Ou du moins à apprendre le commun... Il devait donc il y avoir une bonne raison derrière tout cela. Et plus cela allait, plus elle était curieuse de la connaître.

-Je veux dire... Tes frères et soeurs, ils font pas trop comme toi. Vous avez mauvaise réputation...

Et chaque réputation était basée sur une base de vérité... Encore une fois l'orc surprit la mage en faisant preuve de préoccupation qu'elle n'attendait pas à trouver chez lui. L'elfe s'apprêtait à répondre, la bouche légèrement entrouverte, lorsqu'un formidable gargouillis s'éleva depuis son estomac. La jeune femme resta quelques secondes interdite avant d'éclater d'un grand rire haut et clair. Il lui fallut un peu de temps avant de parvenir à parler !

-Ola! Oui !! Visiblement j'ai très faim !!

Bon... La question de ce qu'ils allaient manger pouvait se poser mais elle doutait qu'il allait d'un coup se jeter sur elle tous crocs dehors. Elle ne constituait pas un repas très intéressant pour quelqu'un de sa stature... Elle abordait donc la question avec une certaine sérénité...

_________________


Merci à Cirdan pour le kit!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mûrd-drazk
Ecuyer, niv 1
Ecuyer, niv 1
avatar

Messages : 85
Date d'inscription : 02/08/2012

Feuille de personnage
Pouvoirs:
Armes:
Relations:

MessageSujet: Re: Il descend de la montagne... [PV Mûrd-drazk] [Terminé] Jeu 10 Jan - 20:53

En entendant le ventre de la mage rouge Mûrd-drazk ne pouvait s'empêcher de rire lui aussi mais contrairement au rire de l'elfe qui était cristallin le sien était fort et gras. Il s'en était bien douter qu'elle avait faim. Ses humains et elfes étaient si fragile. Il comprenait mieux pourquoi ils n'aimaient pas la guerre et les batailles. Ils n'étaient pas tailler pour. Les orcs eux étaient fait pour cela, il avait la guerre dans le sang.

Pourtant une chose que la mage rouge avait dit lui avait fait tomber sa bonne humeur dans les oubliettes. Les orc avaient mauvaise réputation. Pourquoi? Après tous pendant les guerres les humains étaient heureux d'avoir eu des orcs qui se battaient à leur côté. Plus d'un orc avait verser son sang pour un inconnu et pourtant voila la seul chose qu'on retenait d'eux. Qu'ils était des machines à tuer sur les champs de bataille. Et c'était d'un regarde perdu dans le vide qu'il répondait à la mage rouge.

"Frères et soeurs être comme moi. Orc pas monstre, ni méchant."


Oui qui était vraiment les monstre ceux qui essayaient de survivre ou ceux qui les pourchasser pour le plaisir qui torturé leur jeune ou le mettait en esclavage. L'autre chose qui avait troublé Mûrd-drazk était le fait qu'elle ait demandé pourquoi il faisais tout ça. Elle avait raison pourquoi est ce qu'il se battait? Il n'avait plus de clan plus de nom. Plus d'âme ni de but. Il n'était à présent qu'un corps errant sur se continent.

En pensant à cela il regardait sa main ouverte devant ses yeux et d'un coup puissant il la refermait comme pour écraser ses pensés qui avait essayer de s'insinuer dans son esprit. Il n'avait peut être plus de nom, ni même d'âme au yeux de son clan, mais il avait un but.

"Moi avoir but. Battre pour orc battre plus pour clan mais tous orcs."


Il ne savait pas si elle l'avait compris, car il voulait dire qu'il ne se battait peut être plus pour son clan mais pour chaque orc qui était en se monde.

"Battre pour montre que orc pas monstre mais que humains méchant. Battre pour montre que orc pas bête ou lâche mais... "Il cherchait ses mots"... Mais fière et gentil. Nous pas esclave d'être frêle. Nous avoir vie. Nous aimer battre être dans sang être dans corps."


Il avait prononcer ses mots avec une telle assurance et intensité que même si on ne l'avait pas comprit on savait de quoi il parler. Mûrd-drazk se battrait pour son peuple et pour prouver au autre race que les orcs étaient fière de se qu'ils étaient. Fière de leur culture et de leur passé. Eux ils n'avait rien a cacher.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Bellinda
Alchimiste, niv 4
Alchimiste, niv 4
avatar

Messages : 560
Date d'inscription : 02/04/2012

Feuille de personnage
Pouvoirs: Herboristerie - Contrôle de l'Air/de l'Electricité - Vitesse Accrue
Armes: Deux coutelas - Sarbacane
Relations:

MessageSujet: Re: Il descend de la montagne... [PV Mûrd-drazk] [Terminé] Ven 11 Jan - 15:21

Si le rire de Bellinda était aérien, celui de l'orc lui donnait l'impression d'entendre un bout de montagne en train de s'esclaffer. Ce n'était pas désagréable, juste différent. Et puis cela relatait bien leurs natures respectives. Des natures différentes qui sautaient bien aux yeux même si une forme de compréhension mutuelle était en train de se mettre en place… Elle l'écouta s'expliquer même si cela devenait un exercice périlleux par moments. Il manquait encore de vocabulaire et s'expliquer dans ces moments devenait étonnamment difficile. La jeune femme ne prenait que d'autant plus conscience de l'importance des mots. Certaines de ses phrases pouvaient très bien être mal interprétées alors que son colossal ami ne cherchait visiblement pas à mal…

Lili eut un sourire avant de lui tapoter l'avant-bras en signe d'encouragement. Alors qu'elle allait parler la jeune femme contempla sa toute petite main pas loin de l'énorme patasse de Mûrd-drazk… La différence de taille était impressionnante, presque comique à ce point. Et pourtant elle n'était pas loin d'avoir un peu la même délicatesse par moments… Ce qui était assez amusant en soit. Pas besoin d'avoir la carrure pour être une brute finalement, elle en était le meilleur exemple !


-Je trouve que c'est une cause très noble…

La jeune femme fronça légèrement les sourcils, ce n'était pas dit qu'il comprenne avec cette formulation. Il fallait peut-être qu'elle trouve une façon plus basique pour le dire…

-C'est une bonne raison.

Présenté comme ça c'était effectivement bien plus prosaïque… Mais elle ne savait pas comment le lui dire autrement. Il allait vraiment qu'elle l'aide à mieux s'exprimer sinon personne ne lui laisserait la chance de finir ses explications… Et au-delà de la barrière du langage il y avait des années et des années, pour ne pas parler de siècles, d'idées reçues et d'habitudes solidement ancrées. La faute venait d'un coté comme de l'autre, puisque Mûrd-drazk était bien le premier orc "honorable" qu'elle rencontrait. Certains restaient malheureusement des menaces qu'il ne fallait mieux pas sous-estimer…  

-Ca va être très difficile. Vraiment très difficile. Il faudra pas en vouloir aux gens frêles parce qu'ils auront probablement peurs. Et les gens qui ont peur font parfois des choses très bêtes…

L'orc devait s'en douter que ce ne serait pas quelque chose de facile… Les orcs et les autres races "civilisées" étaient en contentieux depuis tellement longtemps… Des ennemis ancestraux en quelque sorte. Le dialogue n'allait pas se nouer naturellement de prime abord… Ils allaient plutôt chercher à le faire sortir de la ville.

-Mais petit à petit tu seras écouté. Je veux bien t'aider.


_________________


Merci à Cirdan pour le kit!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mûrd-drazk
Ecuyer, niv 1
Ecuyer, niv 1
avatar

Messages : 85
Date d'inscription : 02/08/2012

Feuille de personnage
Pouvoirs:
Armes:
Relations:

MessageSujet: Re: Il descend de la montagne... [PV Mûrd-drazk] [Terminé] Lun 22 Avr - 16:54

Mûrd n'avait pas comprit la premier phrase de Bellinda. D'ailleurs pour le montré il avait penché la tête du côté comme le faisait certaine oiseau. Puis elle s'exprimer de manière a se que l'orc comprenne ce qu'elle voulait dire. Elle trouvait sa louable. Le fait qu'un orc se bat pour changer les idées des gens sur son peuple. Il était en partie soulager par se qu'elle venait de dire. Il pensait que la plupart des peuples trouveraient cela stupide et qu'il ne trouverait aucun allié. Pourtant voila qu'une jeune elfe avait compris se qu'il voulait faire et qu'elle était prêt a l'aider.

"Toi sage. Toi être chaman orc. Toi Wen Ormr."


En disant cela Bellinda ne mesurait peut être pas a quel point Mûrd l'honorait. Dans un clan orc un chaman était un titre a part, il était les plus sage du clan et ceux étant le plus en harmonie avec la nature et ayant le plus grand potentielle pour la magie. Les orcs écouter tout aussi bien leur chef de clan que leur chaman et quand un conflit éclater entre les deux, il n'était pas rare que le chaman en question s'en sorte indem. Pour se qui était du nom cela voulait dire serpent albinos. Un animal que les orc considérait comme étant le plus sage des animaux et des esprits.

Ce n'était pourtant pas le seul honneur que Mûrd allait lui faire. L'orc se levait de toute sa hauteur. Il sortait un couteau de chasse de sa ceinture et s'entaille la paume de la main droite et se passer la main ensanglanté sur le visage. Puis il tendait sa main et le couteau vers Bellinda, comme pour lui indiquer de faire pareil et de lui serrer la main.

"Deirfiúr Fola..."Mûrd avait du mal a traduire ses deux mots." Soeur de sang."


Sa ce n'était pas un honneur que tout le monde pouvait se vanté d'avoir surtout en dehors de la race des orcs. Quand un orc faisait cette honneur a une personne, ca voulait dire qu'il considérait cette personne en haute estime. Pour qu'un orc fasse se rituelle, il devait avoir combattu avec l'autre personne et presque l'admirer. Un orc qui avait se rituelle était prêt à offrir sa vie s'il le fallait pour cette autre personne.

Cela pouvait surprendre que Mûrd fasse se rituelle pour Bellinda. Après tout il venait de se rencontre, mais en si peu de temps Bellinda avait tant fait pour Mûrd. Elle ne lui avait pas seulement appris les rudiments de la langue commune mais elle avait aussi compris son but et même encourager, alors que lui même ni croyait pas vraiment. Elle lui avait redonner confiance en lui et elle avait redoré l'espoir qu'il avait en son but, alors que son propre clan qu'il considérait comme sa famille lui avait tourner le dos et essayer de le tuer. En sachant tout cela c'était alors la moindre des choses que Mûrd fasse se rituelle, pour elle et qu'il la considère comme une soeur.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Bellinda
Alchimiste, niv 4
Alchimiste, niv 4
avatar

Messages : 560
Date d'inscription : 02/04/2012

Feuille de personnage
Pouvoirs: Herboristerie - Contrôle de l'Air/de l'Electricité - Vitesse Accrue
Armes: Deux coutelas - Sarbacane
Relations:

MessageSujet: Re: Il descend de la montagne... [PV Mûrd-drazk] [Terminé] Mar 23 Avr - 16:14

Bien qu'ayant le sang chaud et un mépris évident pour certaines conventions sociales, les dirigeants de la Tour s'en plaignait bien assez souvent, la jeune femme savait tout de même les limites à ne pas franchir. Si intérieurement elle éclata de rire en s'entendant dire qu'elle était "sage", elle n'en montra strictement rien. Elle n'était pas sure que son nouvel ami possède suffisamment de vocabulaire pour qu'elle puisse lui expliquer qu'elle était probablement le pire cauchemar des "sages" de ce monde. Elle s'autorisa juste un sourire de remerciement teinté d'interrogation… Pourquoi chaman? Et que pouvait bien vouloir dire ce terme de " Wen Ormr "? Elle n'en avait pas la moindre idée, ne se trouvant aucune forme de ressemblance avec la poignée de shamans qu'elle avait pu rencontrer, des gens particulièrement étranges… L'elfe avait juste l'instinct qu'il était en train de lui faire un compliment à sa manière, quel qu'il fût…

Elle se montra par contre un poil plus réservée lorsqu'il sortit brusquement sa lame, incertaine de ce qu'il avait en tête. Il était peut-être plus "civilisé" que ses pairs mais on n'oubliait pas des décennies d'endoctrinement vous poussant à voir n'importe quel orc comme un danger de mort à éliminer dans l'instant… Lili ne ut pas beaucoup plus rassurée lorsqu'il s'entailla la main pour se barbouiller de sang. Un éclair de compréhension passa sur son visage que lorsqu'il traduisit en commun ce qu'il avait essayé de lui dire. Si le titre de Wern Orm ne l'avait pas vraiment touchée, la faute à son ignorance de la culture orc, celui de Deirfiúr Fola lui convenait beaucoup plus. La jeune femme se redressa, parfaitement consciente qu'il s'agissait d'un honneur pour elle.

La mage prit donc la lame en s'entama la main droite aussi avant d'interroger Mûrd du regard afin de ne pas se tromper dans le petit cérémonial. Elle passa donc sa main ensanglantée sur son visage, essayant de répéter le même geste que lui avant qu'ils ne serrent leurs mains blessées. Un échange de sang dans les règles. Ils laissèrent passer quelques secondes de silence, solennels, avant que la jeune femme ne se fende d'un grand sourire chaleureux, visiblement heureuse de partager cela avec lui.


-C'est un honneur, merci…

Bellinda posa la main sur son cœur et le salua profondément, lui faisant preuve de bien plus de respect que ce qu'elle pouvait démontrer à n'importe qui d'autres. Ambrosia exceptée peut-être… L'orc ne pouvait pas vraiment connaître le statu de la jeune femme, ni son passif, mais bien qu'elle soit une mage, elle aussi avait parcourut les champs de bataille. Qu'un guerrier tel que lui la qualifie de sœur de sang était quelque chose qu'elle comprenait instinctivement. Pas besoin de longues explications pour savoir ce que cela impliquait et elle l'acceptait pleinement. Ce qu'elle avait dit était sincère. S'il avait besoin de son aide, elle serait là pour lui prodiguer. Et elle n'avait jamais eu peur de se frotter à la vindicte populaire…

Il lui restait encore quelques informations à apprendre avant de pouvoir marcher librement dans une ville mais Lili était prête à lui enseigner quelques ficelles. Et le guider en personne jusqu'aux personnes qui sauraient l'entendre… La jeune femme eut un sourire. Elle était certaine qu'on entendrait parler de lui dans peu de temps. Et pour longtemps…

_________________


Merci à Cirdan pour le kit!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Il descend de la montagne... [PV Mûrd-drazk] [Terminé]

Revenir en haut Aller en bas

Il descend de la montagne... [PV Mûrd-drazk] [Terminé]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» [joute] Elle descend son che-va-leuh, la Montagne ! (air connu)
» le son en montagne?
» La Montagne de Corton!
» Virée en montagne en hélicoptère
» Mon 1er niveau : Montagne

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Nelberaid ::  :: Les Montagnes Interdites-
Créer un forum | © phpBB | Forum gratuit d'entraide | Contact | Signaler un abus | Forum gratuit