AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez|

Mort vivant et région désolé ... la routin quoi.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Mûrd-drazk
Ecuyer, niv 1
Ecuyer, niv 1
avatar

Messages : 85
Date d'inscription : 02/08/2012

Feuille de personnage
Pouvoirs:
Armes:
Relations:

MessageSujet: Mort vivant et région désolé ... la routin quoi. Lun 6 Aoû - 20:05

se grattait légèrement l'arrière de la tête en voyant le paysage désolé qui s'étendait devant lui. Björn qui était juste à côte de lui émettait un grognement désapprobateur. Il savait très bien se que son compagnon avait en tête et il n'aimait pas l'idée qu'il avait en tête, l'ours avait avait sûrement raison de ne pas aimer cette idée. Mûrd-drazk arrêtait de se frottait l'arrière de la tête et regardait le grizzly.

"{orc} Quoi tu préférés retourner dans la montagne et essayer de passer l'autre versant. En plus j'ai même pas de carte on risque fort de se perdre encore plus.{orc}"


Pour seul réponse l'ours émettait un autre grognement de mécontentement. Se qui ne plaisait pas à l'ours et ni à l'orc d'ailleurs c'était le paysage qui se dessinait devant eux. C'était un paysage aride et désolé. Il n'y avait rien à chasser et les sources d'eau devaient être rare surtout les source potable. Un peu plus bas des deux compagnons se dessinait la courbe de la tristement célèbre Passerelle des maudits. En d'autre mot l'orc et l'ours c'était complètement trompé de chemin. Ils avaient descendu le mauvais versant des montagnes interdite. Eux qui voulaient rejoindre Bénécius ils avaient prit le chemin le plus long pour le faire. Sa n'allait pas être demain que Mûrd-drazk allait pouvoir se présenter devant le seigneur des chevaliers.

"{orc} Bon on a pas trente six autre solution. Alors en avant mon ami.{orc}"


C'était sur ses paroles que Mûrd-drazk entamait la descente pour atteindre la passerelle. L'orc avait déjà entendu parler de cette passerelle comme quoi les morts étaient toujours vivant dans cette région et qu'ils essayaient à chaque pleine lune d'augmenté le nombre de leur armée en entraînent des vivants dans les ravins qui longeait la route. Que ce soit vrai ou pas cela n'effrayait pas Mûrd-drazk. Si les morts venaient à se frotter à lui et à son compagnon, il y avait de forte chance qu'ils meurent une seconde fois. Le point positive dans cette histoire de c'être tromper de route, était le fait qu'il y avait très peu de chance que les orcs qui chassaient Mûrd-drazk ne s'aventure dans cette région. Mûrd-drazk et Björn pourraient donc voyager en toute tranquillité, avec comme compagnon les morts qui était au bord du chemin et les charognards qui était légion dans le secteur.

Les charognards n'inquiétaient pas trop l'orc non plus. Il était rare qu'ils attaquaient des êtres vivant et surtout la ils risquaient de s'attaquer à deux cible bien trop grande pour eux. Pendant tous le long de la descente le vent ne cessait de siffler autour de l'orc et de l'ours et en tendant bien l'oreille Brise Roche pouvait entendre comme des voix lointain . Soit il y avait des habitations dans les parages se qui était peu probable ou les légendes concernant cette endroit était vrai.

Mûrd-drazk enlevait son sac de son dos et examinait les vivrez qui leur rester. Ils en avaient asser pour traverser cette région mais il ne faudrait pas trop s'attarder au risque de finir comme leur compagnon de route qui se trouvait au bord du chemin. L'orc remettait rapidement son sac sur le dos.

"{orc} Va pas falloir traîner dans les environs et faire le moins de halte possible.{orc}"


Sur ce Björn commençait a partir devant son compagnon à une allure rapide et soutenu. Il avait comprit le message. Il n'aurait pas un repas digne de se nom temps qu'ils restaient dans cette région désolé. Mûrd-drazk sourit en voyant son compagnon courir, mais avec les sons que le vent lui ramenait son sourire disparaissait et son aire sérieux reprenait la place sur son visage. Il rattrapait rapidement Björn et commençait à courir à la même petite allure que lui.

Il auraient atteint la passerelle dans la soirée.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Tashar Calat'Shan
Mage Noir, niv 2
Mage Noir, niv 2
avatar

Messages : 75
Date d'inscription : 21/11/2011

Feuille de personnage
Pouvoirs: Nécromancie// Magie noire // Changer d'apparence
Armes: Un arc court et un poignard
Relations:

MessageSujet: Re: Mort vivant et région désolé ... la routin quoi. Lun 6 Aoû - 20:58

Voleurs, brigands, bandits, hommes ivres... Des ennemis potentiels pour tout le monde. Mais ceux qui suivaient le mage noir ne faisaient pas partie d'une de ces catégories. Toute fois, Tashar ne doutait pas que certains étaient souvent ivres et qu'ils ne valaient pas plus que des bandits. Mais ils étaient en réalités des "gardes", des mercenaires... Un homme, plus ou moins influent, les avaient engagés pour diverses missions, et leur mission actuelle était de rattraper et d'éliminer Tashar Calat'Shan. Un mage noir avec pratiquement pas de pouvoir, une mission facile. Ou presque. Tashar avait volé un cheval et avançait aussi vite que possible. Selon ses calculs, il devait y avoir entre dix et vingt hommes à sa poursuite. Toujours selon ses calculs, et malgré sa faible puissance magique, seul deux ou trois pouvaient être plus ou moins difficile à battre en duel. Mais à un contre vingt, il n'avait aucune chance, aussi nuls et bêtes que soient les hommes. Il avait donc fuit. Mais fuir où? Des concours de circonstances l'avaient pousser dans une direction qu'il aurait préféré éviter. Il approchait de la Passerelle des Maudits.

Son cheval mourut avant qu'il atteigne la passerelle. Par chance, il estimait son avance à près d'une journée , mais ici il était difficile de cacher ses traces. A pieds, il perdrait beaucoup de temps. Il arriverait à la passerelle avant d'être rattrapé. Mais fuir plus loin ne servirait à rien. Il ne leur échapperait pas. Il avait autant se reposer et choisir le lieu du combat. Et le lieu était tout choisit: la passerelle. Un espace plus ou moins limité pour limiter le nombre d'ennemi en face de lui en même temps. Bon, il allait avoir du mal à s'en sortir, mais il ne s'inquiétait pas pour ça. Ils ne le tueraient pas. Ils en avaient reçu l'ordre. Leur maître le voulait vivant. Et ça, ça lui donnerait un avantage certain. Même s'il se faisait capturer, il aurait diminuer le nombre d'ennemis et pourraient plus facilement fuir. Sauf que ces idiots risquaient de se laisser aller et de le tuer... Il valait mieux ne pas y penser.

Il traversa la passerelle sans aucun soucis. En plein jour, et si on ne s'arrêtait pas, on pouvait passer sans craindre quoique ce soit. En pleine nuit, des rumeurs parlaient de mort-vivant, mais cela n'était pas un soucis... Mais en y réfléchissant, cela pouvait être très utile. N'était-ce pas la pleine lune le soir même? Peut-être le lendemain... ou la veille... Tashar n'y avait pas fait attention... Bon, il verrait bien quand la nuit tombera. Il posa son sac au sol. Un peu de nourritures et à boire. Il devrait bientôt refaire son stock... Par chance, vingt hommes venaient vers lui pour lui donner ce qu'il voulait. Il n'avait qu'à attendre.

Il eut un peu de mal à trouver tout le nécessaire, mais il parvint à faire un feu juste devant la passerelle, bien visible. Ses ennemis arriveraient au début de la nuit, sans doute, peut-être même avant. Autant être préparé. Le mage noir planta une ligne de flèches devant la passerelle. Puis retourna devant le feu, où il mit à cuire un reste de lapin.


*Il ne reste plus qu'à attendre.*

Mais il finit par entendre quelqu'un ou quelque chose qui approchait. De son côté de la passerelle. Ce n'était donc pas ses poursuivants... Qui ou quoi donc alors? Il arma une flèche sur son arc en se levant pour faire face. Mais il ne tira pas sur la corde ni ne visa pour ne pas donner l'air de vouloir se battre à tout prix. S'attirer un ennemi de ce côté maintenant, serait une pure folie...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mûrd-drazk
Ecuyer, niv 1
Ecuyer, niv 1
avatar

Messages : 85
Date d'inscription : 02/08/2012

Feuille de personnage
Pouvoirs:
Armes:
Relations:

MessageSujet: Re: Mort vivant et région désolé ... la routin quoi. Mar 7 Aoû - 20:00

La route était loin d'être comme il l'avait prévu. Il y avait eu moins de cuvette et de trou que prévu résultat, ils auraient atteint la passerelle avant la soirée ce qui était bon signe. Björn s'arrêtait si brutalement en pleine descente que Mûrd-drazk lui était presque rentré dedans. Pourtant l'orc ne disait rien, si son compagnon s'arrêtait ainsi c'est qu'il avait une bonne raison. L'ours commençait à humer l'air, puis il se mettait sur ses deux pattes arrière dépassant facilement son compagnon orc. Il regardait autour de lui avant d'humer l'air à nouveau captant plus facilement les odeurs avec sa grande taille. Ayant trouver l'odeur qu'il cherchait, il émettait un cri terrifiant avant de se laisser tomber sur ses pattes avant et de commencer à dévaler la descente à pleine vitesse.

Mûrd-drazk voulait le moins possible se faire remarquer, se qui venait littéralement de tomber à l'eau avec le cri de Björn qui avait du être entendu jusqu'au porte de Malificium. L'ours avait du sentir de la nourriture se qui n'était pas forcement bon signe car pour le grizzly tous être vivant plus petit que lui était comestible. L'orc se mettait à la suite de son compagnon sans pour autant se presser. Même en utilisant ses capacités il aurait du mal à rattraper son ami à fourrure. Il amorçait lentement la descente dans une petite course.

C'est au bout d'un certain temps, qu'il arrivait enfin devant la passerelle des maudits ou Björn l'attendait tranquillement assit sur le sol en fixent l'humain à peine quelque mètre plus loin sur la passerelle. C'est qui étonnait en premier l'orc était le fait que son compagnon l'ai attendu mais voyant l'individu armé d'un arc, il comprenait. L'ours avait préféré attendre son ami orc au cas ou le combat se passerait mal. Dans le pire des cas l'homme avec l'arc aurait réussit à lui tirer deux flèches avant de se faire happer par les griffes de Björn.

Mûrd-drazk ne savait pas quoi faire. Est ce que l'homme allait les laisser passer ou allaient ils devoir lui passer sur le corps. A première vue la position de l'homme indiquait qu'il était méfiant mais qu'il ne cherchait pas forcement le conflit. La flèche était à son arc mais la corde n'était pas tendu. Peu être que la diplomatie pouvait les aider.

"{orc} Bonjour jeune hom......{orc}"


Mûrd-drazk s'arrêtait en plein phrase se rappelant que la plus part des humains et des elfes n'arrivaient même pas à placer deux mot en orc. Il tentait de reprendre sa phrase en langue commune.

"Jours homme."

Ses mots étaient cassant et il avait prononcé les deux mots en appuyant bien sur chaque lettres. Il avait encore du mal avec le langage des hommes. Se qui pouvait poser problème dans se cas présent. Peut être que la personne en face de lui arrivait a parler en orc.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Tashar Calat'Shan
Mage Noir, niv 2
Mage Noir, niv 2
avatar

Messages : 75
Date d'inscription : 21/11/2011

Feuille de personnage
Pouvoirs: Nécromancie// Magie noire // Changer d'apparence
Armes: Un arc court et un poignard
Relations:

MessageSujet: Re: Mort vivant et région désolé ... la routin quoi. Mer 8 Aoû - 13:56

Le drow entendait le crépitement des flammes derrière lui alors qu'il cherchait ce qui approchait. Il ne tarda pas à le voir. Un ours. Tashar déglutit. Les ours n'étaient pas les animaux les plus simples à tuer... Mais une flèche bien placé suffit toujours. Mais.. Que faisait un ours ici? Il n'y avait aucune nourriture ici. Ce n'était pas un endroit stratégique pour un ours... Il hésita un instant à tirer, ce qui lui permit de voir que l'ours s'était arrêté. Une attitude étrange... Le mage noir le gardait à l'oeil, mais cherchait s'il n'y avait pas quelqu'un ou quelque chose d'autre. Tsss, il ne pouvait pas se permettre de perdre du temps à chercher un ennemi potentiel... Ni prendre le risque de laisser un ours derrière lui hors de contrôle.... Pas avec les ennemis qui arrivaient...

Par chance, il n'eut pas à attendre trop longtemps. Quelqu'un approchait. Un orc... Voilà qui était rare. Il n'en avait pas croisé énormément... Surtout ces derniers temps. L'orc pris la parole. D'abord dans sa langue, puis dans un langage commun. Mais il ne semblait pas le maîtriser. Voilà qui était ennuyant... Mais un point positif était que l'orc ne semblait pas vouloir lui sauter à la gorge. Le point négatif qui allait avec, était qu'il risquait de perdre trop de temps... Tashar fit appel à ses souvenirs, de très lointain souvenirs.


-{orc} Bonsoir. Tournez-vous. Partez.{orc}

Il était rouillé et avait oublié beaucoup de mots. Se faire comprendre était difficile, mais il fallait bien qu'il réussisse. Avec un peu d'usage, peut-être retrouverait-il plus de mots... Mais pour se faire mieux comprendre, il pointa du doigt derrière l'orc. Puis sans les quitter des yeux, il pointa la passerelle puis son arc.

-{orc} Groupes arrivent là. Eux tuer vous... Et moi. Eux, bientôt là. Partez. {orc}

L'orc ne le comprendrait peut-être pas... Et Tashar ne baissait pas son arme, il n'allait pas prendre un tel risque. Dans combien de temps arriveraient ses poursuivants? Et que voulait l'orc? Si l'orc tentait quelque chose, il mourrait rapidement... Mais alors l'ours serait sur lui... Il n'était pas en position pour gagner sans problème face à l'orc et à son ours. Mais peut-être que l'orc comprendrait quelques mots du langage commun...

-Près de vingt hommes viennent par ici. Ils tueront ceux qui seront sur leurs chemins. VOus y comprit.

Il aurait pu le laisser passer, et tomber face aux hommes... Il pourrait en tuer quelques uns... Mais Tashar avait une autre idée.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mûrd-drazk
Ecuyer, niv 1
Ecuyer, niv 1
avatar

Messages : 85
Date d'inscription : 02/08/2012

Feuille de personnage
Pouvoirs:
Armes:
Relations:

MessageSujet: Re: Mort vivant et région désolé ... la routin quoi. Lun 13 Aoû - 19:49

Alors premier point positive sur cette passerelle était le fait que l'humain en face de l'orc et du grizzly arrivait à parler en orc. Donc il avait du aussi comprendre quand Mûrd-drazk lui avait parlé. Pour un court instant aussi les rôles avaient changé. Mûrd-drazk était devenu celui qui devait décrypter se que le petit homme lui disait et c'était au drow d'essayait de se faire comprendre, la seconde bonne chose c'était que l'archer était polie. Malheureusement d'après le mage noir la route devant eux était bloqué. Des chasseurs de tête étaient en route pour le mage noir et ils tueraient toute personne se mettant en travers de leur chemin. Pas de bol en plus Mûrd-drazk était un orc. Ils obtiendraient sûrement une belle prime pour sa tête à lui aussi.

Vingt hommes même pour un orc c'était beaucoup. C'était d'ailleurs même trop sur se terrain découvert. Après que le mage ai fini de parler, l'orc examinait la pente derrière lui. Le chemin était étroit et rocailleux. Si un cheval partait en plein galop sur cette route, il y avait de forte chance qu'il se brise une patte et tue son cavalier. Plusieurs rochers étaient aussi asser grand et large pour cacher un orc ou un ours. Après avoir examiner le chemin derrière lui sans se soucier du mage noir qui aurait pu lui tirer dessus, Mûrd-drazk examinait la passerelle. Elle n'était pas bien large ou du moins pas asser large pour laisser passer vingt hommes l'un à côté de l'autre. Au grand maximum juste cinq et encore sans être à cheval. Jusqu'à maintenant le terrain était au désavantage des chasseurs.

Le jeune homme paraissait presser cela voulait dire que ses poursuivants étaient sûrement à cheval. Ce détail était aussi non négligeable. Les chevaux de ville étaient facile à effrayer surtout quand un prédateur comme un ours se trouver dans les parages. Il suffisait de les effrayer au bon moment, comme par exemple quand les chasseurs s'engageraient sur la passerelle. La chute leur serait alors mortel.

Mûrd-drazk regardait à nouveau le mage noir. Il n'en avait rien à faire pour quel raison cet homme était chassé. La seul chose qui comptait à présent pour l'orc était que cet homme avait besoin d'aide pour s'en sortir, et si Brise Roche voulait devenir chevalier, il devrait aider son prochain....même si celui ci était peut être un traître, un voleur ou quelque chose d'autre dans le même genre.

"Eux tuer toi. Moi aider toi."

Voila qu'elle était les paroles de Mûrd-drazk avant de se diriger vers un rocher près de son côté de la passerelle. Björn le suivait et à eux deux ils essayaient de faire bouger le rocher. Au début rien ne se passait. Le rocher n'en faisait qu'à sa tête sans vouloir bouger, mais au bout de quelque seconde il commençait à bouger. Grâce à la petite inclinaison de la route le rocher roulait plus facilement jusqu'à la passerelle. Les deux compagnons arrêtaient de le pousser quand celui ci se trouver juste devant la passerelle bloquant une partie du passage. Le mage noir avait à présent deux montagne de muscle autant s'en servir non?

" Route petite... Groupe petit."


Mûrd-drazk essayait de faire comprendre au mage noir qu'il voulait bloquer une partie de la route. Ainsi ils auraient aussi une couverture si les chasseurs étaient armé d'arc. Brise Roche ne pouvait pas non plus passer devant l'occasion de botter le train à un groupe de chasseur de prime. Il avait beau être un orc un peu près pacifique il n'en restait pas moins un orc. En d'autre mot un guerrier née assoiffer de combat.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Tashar Calat'Shan
Mage Noir, niv 2
Mage Noir, niv 2
avatar

Messages : 75
Date d'inscription : 21/11/2011

Feuille de personnage
Pouvoirs: Nécromancie// Magie noire // Changer d'apparence
Armes: Un arc court et un poignard
Relations:

MessageSujet: Re: Mort vivant et région désolé ... la routin quoi. Lun 13 Aoû - 20:24

Il était rare de rencontrer quelqu'un qui ne maîtriser pas la langue commune. Mais il était aussi rare de croiser un orc. Cela aurait pu amuser un certain temps le mage noir, s'il n'avait pas à ses trousses des bandits. Par chance, l'orc semblait amical, était-il un orc à part, ou bien ce que l'on dit des orcs est faux? Une question qu'il lui poserait peut-être plus tard. L'orc indiqua dans la langue commune qu'il voulait l'aider. Tashar fit un geste de la tête pour le remercier. Il garda toute fois son arme en main, juste au cas où il aurait mal compris ce qu'il voulait dire. Chose qu'il ne pouvait pas négliger. Les quiproquos étaient déjà assez fréquent entre personnes utilisant la même langue, alors entre des personnes comprenant difficilement l'autre langue...

Quoiqu'il en soit, l'orc, aidé par son ours, se mit à essayer de pousser une pierre. Tashar les regarda quelques instant avant de ranger la flèche dans son carquois et de mettre son arc sur son épaule. Avec un orc et un ours pour l'aider, le combat ne serait plus du tout pareil. Il retourna près du feu. Il observa les flammes crépiter alors qu'il réfléchissait au meilleur plan. Vingt contre deux et un ours... Vingt... Des cavaliers... Des chevaux... Un ours... Une passerelle... S'ils limitaient l'accès, ce qu'il pensait que l'orc faisait, les cavaliers ne pourraient pas tous passer en même temps pour les encercler... L'orc et l'ours avaient fini par ramener la pierre jusqu'à la passerelle. L'orc parla, et Tashar acquiesça. Il n'aurait pas pu bloquer le chemin seul, mais ainsi le combat tournerait facilement à leur avantage.

Laissant l'orc et son ami rétrécir le passage, le mage noir s'approcha de la passerelle en sortant son arc. Il sortit une flèche et l'accrocha, puis il tira. Pas au plus loin qu'il le pouvait, mais à une distance respectable tout de même. La flèche tapa la passerelle sans se planter, mais resta dessus. Il serait inutile qu'il tire tant qu'ils n'auraient pas atteint cette distance. Tout en faisant et en réfléchissant sur son plan, il recherchait les mots orcs qu'il avait appris tant d'année avant... PLus de deux cents ans... Ca suffisait pour oublier une langue... Il se tourna vers l'orc.


-{orc}Possible vous et... Hum.... Possible vous deux cacher derrière pierre? {orc}

Il ne doutait pas que l'orc puisse se cacher derrière les pierres, mais l'ours... C'était une autre histoire. En tout cas, Tashar avait vérifié, le vent était parallèle au ravin, si l'ours se cachait juste derrière les pierres qu'ils étaient en train de placer, les chevaux ne sentiraient pas son odeur. Tashar inspira un coup et tenta d'expliquer son plan, bien que comme l'orc plaçait les pierres, leur plan ne devait pas être très éloigné. Il pointa du doigt les flèches qu'il avait planté au sol pour commencer.

-{orc} Moi tirer eux quand vous cacher. Quand eux près, moi reculer. Hum... Lui sortir. Effrayer chevaux. Lui reculer. Moi là-bas. Moi tirer, eux arriver et vous attaquer. {orc}

Il pointait l'ours en disant "lui" et il faisait signe de reculer lorsqu'il utilisait le mot et pointait du doigt l'endroit où il se placerait. Il espérait que l'orc comprendrait. Le plan était simple après tout. Il doutait que ses poursuivants prennent un arc, ils le voulaient vivant, et avec un arc... Rien n'était sûr quand on ne savait pas tirer comme Tashar. Il aurait donc un avantage. Il pourrait tirer les flèches qu'il avait planté avec une bonne vitesse. Ils auraient des boucliers, et peut-être même des armures... Trois ou quatre, grand minimum, tomberaient sous ses flèches. Quand ils seraient trop près, il donnerait l'impression de fuir, mais en réalité, il rejoindrait une position un peu plus loin le long du ravin. De là-bas, il pourrait abattre ceux qui resteraient sur la passerelle ou soutenir l'orc s'ils sortaient de la passerelle. Lorsque les cavaliers arriveraient à la fin de la passerelle, là où l'ours se cacheraient, ce dernier sortirait. Les chevaux seraient sans aucun doute effrayé, au point de se jeter dans le vide d'eux même, emportant leurs malheureux cavaliers. Et même s'ils ne sautaient pas, ils n'avanceraient pas, lui donnant le temps de tirer quelques flèches sans inquiétude. En effrayant les chevaux, et n'étant pas des chevaux de guerre, cela devrait être facile, ils devraient réussir à se débarrasser d'au moins la moitié du groupe, avec un peu de chance et avec le temps gagné. En reculant, l'ours les laisserait passer, mais ils se retrouveraient alors entre l'ours et l'orc. Une position que Tashar n'envierait pas, et dans laquelle il avait faillit se retrouver. Entre eux et sous ses flèches, abattre les derniers ne devraient pas poser trop de soucis.

-{drow} Mais les plans ne se passent jamais comme on le souhaite... {drow}

Il avait dit sa dernière phrase pour lui-même, utilisant sa propre langue. Il regardait la passerelle. Ils ne tarderaient sans doute pas. Il regarda nouveau le feu et ajouta.

-{orc}Feu effrayé chevaux aussi, si besoin. {orc}
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mûrd-drazk
Ecuyer, niv 1
Ecuyer, niv 1
avatar

Messages : 85
Date d'inscription : 02/08/2012

Feuille de personnage
Pouvoirs:
Armes:
Relations:

MessageSujet: Re: Mort vivant et région désolé ... la routin quoi. Dim 19 Aoû - 17:00

Après avoir essayer de faire comprendre son plan au mage noir celui ci lui indiquait comme quoi il avait comprit et repartait près de son feu de camp. Mûrd-drazk quand à lui examinait les rochers les plus simple à faire débouler la pente. En cas de coup dur L'orc pouvait toujours essayer de faire déclencher un éboulement avec son contrôle de la terre, mais sa serait seulement en cas de coup dur, car en faite .... il ne maîtrisait pas entièrement se talent. Il pouvait tous aussi bien réussir à déclencher son éboulement tous comme il pouvait réussir à faire juste bouger un petit cailloux. Alors il préférait déjà regarder les quel des rochers seraient les plus fragile. Pendant son analyse le mage noir commençait à lui parler. Il lui expliquait un plan qu'il avait en tête et plus il parlait plus Mûrd-drazk remarquait qu'ils étaient sur la même longueur d'onde. L'orc se tournait vers l'ours.

"{Orc} Tu as compris si tu veux te remplir l'estomac va falloir agir avec ruse. Même nous deux on ne peut rien face à un telle groupe.{Orc}"

Pour seul réponse le grizzly légèrement grincheux émettait un grognement sourd et menaçant avant de se diriger derrière le rocher et de disparaître du champ de vision du mage noir et de l'orc. L'idée du feu était bonne mais il y avait le risque que les chasseurs se méfient en voyant la fumé, quoi que comme si avec se rocher qui bloqué une partie de la passerelle ils n'allaient pas devenir méfiant. Il fallait espérer que les tires du mage noir les incitent à traverser la passerelle sans méfiance. Le problème était que si leur chef restait calme et s'il était asser intelligent, il ne laisserait pas ses hommes foncer tête baisser sur la passerelle et quelque flèche ne risquait alors pas de l'effrayer. Il fallait leur insuffler la peur. Un ennemis effrayer était un ennemis mort, mais surtout pas leur couper la retraite, car sinon ils risquaient de se battre comme de beau diable sachant qu'il n'y avait plus de retraite. Un vieux tigre sachant la fin arriver se bat toujours mieux qu' un jeune tigre encore libre. A par se petit barrage il ne pouvait rien faire. Pour le feu il n'y avait rien qui pouvait prendre facilement dans les environs et aider l'orc mais le mage noir pouvait utiliser le feu en enflammant ses flèches. L'odeur pouvait peut être encore les aider. L'odeur de cadavre en décomposition pouvait aussi les aider.

"Toi peut utiliser feu."


Quand Mûrd-drazk avait dit sa il avait pointer du doigt les flèche que le mage noir portait sur lui. Puis l'orc se dirigeait vers la route qu'il avait emprunter pour arriver à la passerelle. La il disparaissait dans un ravin et pendant plusieurs seconde rien ne se passer. Pas un bruit rien. Puis soudain un premier corps volait en dehors du ravin pour atterrir sur la route puis un second et ainsi de suite jusqu'à se qu'il y avait cinq corps puant la mort sur la route. L'orc ressortait du ravin avec difficulté. Puis il prenait trois corps avec lui, et se dirigeait vers l'autre bout de la passerelle dépassant le mage. A partir de la il déposait les corps tous le longue de la passerelle pour que l'odeur soit bien partout. Il voulait expliquer au mage pourquoi placer des corps mais la c'était un niveau trop haut pour lui avec le peu qu'il savait parler.

"{orc} L'odeur et la vue des corps vont apeuré les chevaux et avec un peu de chance les hommes aussi.{orc}"


Certains corps avait aussi du tissu sur eux. Le mage pouvait toujours en enflammer avec ses flèches. Sa pourrait encore plus effrayer les hommes et les bêtes. Mûrd-drazk se retournait en entendant du mouvement derrière lui. C'était Björn qui venait de se mettre sur ses deux patte arrière. Même pour l'orc le grizzly restait impressionnant quand il faisait sa. L'ours utilisait sa grande taille pour humer l'air. Il se laissait tomber sur ses quatre pattes et commençait à fixer l'autre bout de la passerelle.

"Eux être la bientôt."


C'était les dernière paroles de l'orc avant de se diriger tranquillement à la position qu'il devait défendre il prenait Björn avec lui. L'ennemis n'allaient pas tarder à être dans leur champ de vision, pas la peine que l'orc se montre avant que le combat ne commence.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Tashar Calat'Shan
Mage Noir, niv 2
Mage Noir, niv 2
avatar

Messages : 75
Date d'inscription : 21/11/2011

Feuille de personnage
Pouvoirs: Nécromancie// Magie noire // Changer d'apparence
Armes: Un arc court et un poignard
Relations:

MessageSujet: Re: Mort vivant et région désolé ... la routin quoi. Lun 20 Aoû - 14:04

Tout était prêt. L'orc avait comprit le plan. Il lui avait même suggéré d'utiliser le feu avec ses flèches. Mais il ne pensait pas l'utiliser ainsi. Une flèche enflammé perdait trop de précision. Et si les cavaliers étaient un tant soit peu capable, ils sauraient calmer leurs chevaux effrayé par des flèches de feu... Quant aux cadavres que l'orc avait jeté sur la route, Tashar doutait un peu de l'efficacité. L'odeur de la mort était partout à Malificium, et les chevaux venaient sans doute de là... Et enflammer les corps avec ses flèches... Non, le feu aurait trop de mal à prendre, et il perdrait une flèche inutilement... Le mage noir observa l'ours qui s'était mis sur ses pattes arrières. L'orc indiqua que les ennemis seraient bientôt là. Tashar acquiesça et s'étira tranquillement en se dirigeant vers sa ligne de flèches. Il en prit une nouvelle dans son carquois et l'accrocha à la corde. Il s'accroupit observant la passerelle et attendit. L'orc et l'ours avaient disparut.

Bientôt, grâce à sa vue de Drow, voyant plus loin que les humains et voyant un peu mieux dans le noir, il aperçut les chevaux qui arrivaient. Ils s'étaient arrêtés à bonne distance en voyant le feu. Ils se demandaient comment agir. Tashar se redressa doucement, leva son arc, tira lentement sur la corde et visa. Ils étaient loin, mais pas assez pour être hors de porté. Alors qu'ils semblaient encore discuter, il lâcha la corde. La flèche partit. Le sifflement la suivit... Jusqu'à ce qu'elle heurte le bouclier et s'y planta. Le chef, puisqu'il était le plus devant, avait eu le temps de relever son bouclier en entendant la flèche venir. Tashar préparait tranquillement sa deuxième flèche alors qu'il haussait la voix pour se faire entendre des hommes.


-Et bien quoi? Un archer seul vous ferait-il peur? Mais après tout, vous êtes une cible de choix si vous ne bougez pas.

Une nouvelle flèche partit et frappa de nouveau le bouclier. Les hommes hésitaient encore. Des pierres bloquaient en partie le chemin. Mais ce n'était pas le mage noir qui aurait pu les placer là... QUelqu'un d'autre? Sans doute, mais cela avait pu être mis bien des jours avant, et le mage ne faisait que s'en servir. Mais Tashar ne leur laissait pas le temps de réfléchir, à peine la flèche ayant frappé le bouclier, qu'il prenait de son carquois une nouvelle flèche, tout en prenant la parole encore une fois.

-Que penserez votre chef en vous voyant? J'espère qu'il ne vous paie pas trop cher, parce que s'il vous voyait hésiter face à un archer seul, il s'en mordrait les doigts.

La flèche partit, et le chef du groupe leva négligemment son bouclier pour parer la flèche. Alors que Tashar préparait une autre flèche, à l'abri d'une quelconque riposte, car même si ses ennemis avaient des arcs, ce qu'il ne voyait pas, ils seraient incapable de l'atteindre, ce fut le chef des hommes qui prit la parole, devant bien hausser la voix pour se faire entendre.

-Cesse de fanfaronner, tu seras bientôt à nous. Et nous pourrions attendre que tu gaspilles tes flèches avant de venir, vu comment tu tires... Ahah!


-Vous pourriez.

Tashar n'avait pas haussé la voix, ne perturbant pas le rire de l'homme. Il lâcha toute fois la corde, laissant la flèche partir. L'homme leva une nouvelle fois le bouclier, mais cette fois la flèche frôla le bouclier et passa à côté. Elle finit par entrer dans la poitrine de l'homme se tenant derrière, légèrement décalé, le chef. Ce dernier s'attendant à être de nouveau la cible, n'avait pas placé son bouclier au bon endroit, et fut surpris, comme l'homme qui tomba de sa selle. Le chef donna alors l'assaut sous une montée de rage. Les cavaliers se lancèrent au galop pour attraper le mage noir.

*Et parfois, les plans se passent bien.*

Il attendit quelques secondes, que les cavaliers soient à une distance raisonnable, puis rapidement, il attrapa une flèche au sol, l'accrocha, visa et tira. La flèche à peine partie, qu'il faisait un pas sur le côté pour être au niveau de la seconde flèche et recommença. Retirer la flèche, accrocher, viser, tirer... Retirer la flèche, accrocher, viser, tirer. Il allait vite, très vite. Ses premières flèches surprirent, mettant à mort deux hommes. Les suivantes étaient attendus, les boucliers parèrent, mais pas tous. Lorsqu'il eu finit sa ligne de flèche, deux hommes de plus étaient mort, un autre était tombé de son cheval, et deux autres encore étaient légèrement blessés. Tashar se tourna et se mit à courir pour rejoindre sa nouvelle zone de tir, semblant fuir. Maintenant, c'était au tour de l'orc et de son ami de montrer de quoi ils étaient capables. Tashar accrocha une flèche en pleine course et lorsqu'il atteignit sa place, il recommença à faire pleuvoir les flèches sur ses ennemis...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mûrd-drazk
Ecuyer, niv 1
Ecuyer, niv 1
avatar

Messages : 85
Date d'inscription : 02/08/2012

Feuille de personnage
Pouvoirs:
Armes:
Relations:

MessageSujet: Re: Mort vivant et région désolé ... la routin quoi. Dim 26 Aoû - 15:58

Le tous était lancé maintenant il fallait juste patienter et espéré que l'archer ne leur faisait pas faux bond. Mûrd-drazk se trouvait juste derrière le rocher. Assit par terre le dos au rocher. Björn quand a lui était hors de vue de l'orc et de tous être vivant d'ailleurs pourtant Mûrd-drazk savait très bien que le grizzly était juste devant lui allonger par terre a somnoler. Attendant patiemment que leur proies arrivent.

L'orc avait posé son bouclier au sol et commençait a examiner le tranchant de son tomahawk. Il attendait tranquillement ne laissant pas le stress et la peur s'infiltrant dans son corps. Donc c'était avec un calme militaire qu'il commençait a aiguiser son arme. Il laissait aussi le plan qu'il avait crée avec le mage noir lui tourner dans la tête. Réfléchissant a tous se qui pouvait aller de travers. A la fin de sa réflexion il émettait un grognement. Beaucoup trop de chose pouvait aller de travers le pilier principal de leur plan c'était la chance.

L'orc posait tranquillement son arme par terre après avoir fini de la préparer et s'attaquait ensuite a son bouclier rond. Il examinait la lanière en cuire, qui commençait a bien être usé, d'ailleurs le bouclier en entier était déjà bien usé. La bois avait déjà reçu plus d'un impact de flèche et dévier bien des lances et coup d'épée. Il tiendrait sûrement encore pour cette bataille sa Mûrd-drazk n'en doutait pas mais il était grand temps de le changer.

Après son bouclier et son arme c'était a lui de se préparer. L'orc sortait de son sac a dos des protèges tibias en fer et des brassards en fer également. C'était les seul partie d'armure qu'il avait sur lui. Les orc n'était pas un peuple qui se mélanger beaucoup avec les humain donc acheter le nécessaire pour crée une armure intégrale était presque impossible. Surtout depuis que les nain et les gnome avaient déserté Eternia.

Pour finir l'orc sortait de son sac une orange qu'il avait trouver sur le cadavre d'un des chasseur qui voulait sa tête. Un guerrier se battait plus facilement le ventre plein que vide. De plus le jus de l'orange diminuer le risque que l'arme vous glisse entre les main par la faute de la sueur et mettant en sur vos sourcils et la sueur ne vous tombera pas dans les yeux. Le dernier avantage de l'orange c'était qu'elle était bourré de vitamine et de sucre. Parfait pour avoir des forces quand on combattait.

A peine ses préparatifs de terminer qu'il entendait déjà la première flèche sifflait. Le mage entamait la discussion avec ses poursuivant voulant sûrement les mettre a l'aise. L'orc ne comprenait pas tous se que disait ses humains et se mage, mais il avait bien compris que le mage voulait les forcer à charger. C'était maintenant qu'on allait voir si leur chef était un vétéran ou pas et c'était au bout de quelque seconde que Mûrd-drazk avait eu sa réponse. Non.

En les entendant chargeait l'orc avait eu un petit sourire. A présent ils ne pouvaient plus reculer. Le piège venait de se refermait sur eux. Mûrd-drazk se relevait et commençait a attendre de voir le mage noir passait devant ses yeux. Quand la chose était faite, l'orc attendait encore quatre seconde avant de donne le signal a Björn pour faire son show. Björn laissait lentement son invisibilité disparaître tous en se relevant sur ses deux pattes et de pousser un crie terrifiant qui résonnait dans toute la vallée. S'il y avait d'autre chasseur il savait ou chercher à présent.

Les montures des chasseur s'arrêtaient net en voyant le grizzly ou du moins essayer de s'arrêter. Les chevaux ne l'avaient pas sentit l'odeur de l'ours de plus ils avaient fait confiance en leur cavalier et voila que le danger leur apparaissait juste sous le nez. Les homme quand a eux n'était pas tous de suite effrayer surpris certes mais pas effrayer. Pourtant ils le devenait bien vite quand Björn décapitait le cheval le plus près de lui a coup de patte.

La les chasseur remarquaient que le grizzly n'était pas une illusion du mage noir. Le chaos se crée bien vite parmi le groupe de chasseur et comme pour rajouter au chaos une ombre impressionnant décimer les hommes qui étaient tombé de cheval et en déloger plus d'un de sa selle. D'ailleurs un tomahawk venait de frapper en plein ventre un chasseur et l'envoyait directement au fond du précipice.

La bataille sur la passerelle maudite venait de commencer et certains étaient déjà en train de prendre la fuite pour se mettre hors de danger.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Mort vivant et région désolé ... la routin quoi.

Revenir en haut Aller en bas

Mort vivant et région désolé ... la routin quoi.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» Mort-Vivant VS Mort-Vivant
» Régle Mort-vivant
» [Event Mort-vivant] Messe Noire du 04/05/2012
» [Event Mort-vivant] Grande fête à Ombrecroc !
» Tatouage mort-vivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Nelberaid ::  :: La Passerelle des Maudits-
Créer un forum | © phpBB | Forum gratuit d'entraide | Contact | Signaler un abus | Forum gratuit