AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez|

[Pv Bellinda] Allons cueillir fleurette

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Ghelal Ardesh
Paladin, niv 2
Paladin, niv 2
avatar

Messages : 748
Date d'inscription : 11/02/2013

Feuille de personnage
Pouvoirs: Maitrise de la terre - Vitesse accrue - Maitrise du feu
Armes: Skarg'lh'reyth endormi
Relations:

MessageSujet: [Pv Bellinda] Allons cueillir fleurette Mer 27 Mar - 22:48

Le marais, Ghelal haissait les marais, surtout ceux de Malificium, pour y avoir faillis se perdre un jour. Sa main tremblait à ses souvenirs que l'esprit tentait de faire disparaitre par des images de lui même traversant ses marais sans crainte. Le jeune homme n'était pas dupe, mais son corps n'était plus le même qu'avant. Il avait prit pas mal en muscles et en confiance en lui avec. C'était mieux pour la confiance en soit d'être capable de tuer ceux qui veulent vous tuer.

"Je me demande encore pourquoi tu m'as demandé de venir ici ..."


fit Ghelal à la lame.

*Parce que maintenant que tu as une armure, tu vas avoir besoin d'onguents et potions de soins pour te soigner en cas de blessures empoisonnées*

"Ca me serait utile, mais je sais pas faire ça"

*J'ai su faire des poisons il y a un moment, mais j'ai oublié la plupart des recettes, à peine un poison qui provoque des indigestions*

"Hmm... ça risque de ne pas m'être utile..."

*non*

Soudain il se baissa dans un réflexe surhumain comme si la lame avait aidé le garçon à agir plus rapidement, un coup d'une main griffue venait de passer au dessus de sa tête et d'un mouvement, le chevalier se retournait et tranchait la tête du Zombie qui venait de l'attaquer.

"Je l'avais pas entendu se lever"


*fais attention à la vase... il y a des trucs la dessous... mais également*

Il repéra une plante *La cette plante ! va la prendre*

La fleur était une orchidée des marais, une fleur assez rare mais qui avait les propriétés reconnus de pouvoir soigner les infections de certains poisons très virulent et notemment ceux qu'avait utilisé les ombres à l'époque de leur apogée.

Il avançait rapidement jusqu'à atteindre la fleur se préparant à la ramasser.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Bellinda
Alchimiste, niv 4
Alchimiste, niv 4
avatar

Messages : 560
Date d'inscription : 02/04/2012

Feuille de personnage
Pouvoirs: Herboristerie - Contrôle de l'Air/de l'Electricité - Vitesse Accrue
Armes: Deux coutelas - Sarbacane
Relations:

MessageSujet: Re: [Pv Bellinda] Allons cueillir fleurette Jeu 28 Mar - 10:26

En fait la caste des mages rouges était probablement l'une des plus intéressante. A courir après toutes les plantes de la création elle avait pu aller aux quatre coins de Nelberaid, avait développé mille et une techniques pour esquiver une situation dangereuse, apprit à se défendre bec et ongles contre ce qui cherchait invariablement à séparer sa tête du reste de son corps, avait la peau terriblement douce à force de se traîner dans la boue, faisait quotidiennement toutes sortes de sports comme la course jusqu'à la lutte et ne manquait jamais de faire de nouvelles rencontres, heureuses ou non. Vraiment… Les mages rouges permettaient de développer tout un panel d'activités passionnants. Le fait que la moitié de la population ne puisse pas les sentir, qu'ils passent leur temps à courir pour leur vie et qu'à défaut de rentrer dans un état lamentable, ils finissent trop régulièrement à l'auspice n'était qu'une broutille… 

Une toute petite broutille que Bellinda commençait à considérer de la taille d'un chêne largement centenaire alors qu'elle essayait d'avancer dans ces foutus marais, de la boue quasiment jusqu'à la poitrine. Parce qu'il lui fallait cette foutue plante qui poussait au beau milieu de ce trou d'eau. Trou d'eau qui, bien sûre, était trop large pour qu'elle puisse faire quoi que ce soit de la berge. Voilà donc comment elle se retrouvait à patauger dans l'eau croupie et la boue, parfaitement consciente qu'il pouvait très bien y avoir quelque chose en train de la guetter sous la surface. Et si ce quelque chose passait à l'attaque ce ne serait pas une demoiselle terrorisée qu'il allait trouver mais une mage dont la patience avait déjà atteint sa limite deux heures auparavant. Une mage armée. Et au très très sale caractère pour le coup… 

Pourtant, alors qu'elle récupérait enfin la plante avec un grognement de victoire, ce ne fut pas une main décharnée s'enroulant autour de sa cheville qui la surprit mais plus une voix… Masculine, jeune et visiblement seule. Soit le jeune homme était en train de soliloquer, ce qui était inquiétant quant à sa santé mentale, soit il parlait à quelqu'un ne pouvant répondre. Genre un animal. Ou un muet… Elle pencha pour cette seconde solution qui lui apparaissait tout de même plus normale et plausible que la première. La bonne nouvelle c'était que s'il parlait, il était clairement humain et vivant. Restait à savoir s'il s'agissait d'un mage noir ou d'un aigrefin, rencontres qu'elle préférait éviter sur ces territoires… 

A moitié cachée par les herbes hautes la jeune femme aperçut enfin une silhouette relativement fine mais semblant un peu gênée dans ses mouvements. Une armure… Aigrefin donc. Ou chevalier si elle avait beaucoup de chance… Pour l'instant il ne l'avait pas vue, étant dans son dos, et semblait bien plus intéressé par quelque chose se trouvant au sol. Un cueilleur aussi poisseux qu'elle peut-être? Pour autant elle n'avait pas spécialement envie de tenter plus loin sa chance. Aussi silencieuse que possible, elle parvint enfin à atteindre la berge pour constater qu'elle aurait peut-être du rester dans l'eau. Elle ne savait pas trop par où était passé l'inconnu mais il avait visiblement dérangé pas mal de monde. 

Les zombies. Le zombie était aux marais ce que la cerise était au gâteau. Pour l'instant ils ne l'avaient pas vu et semblaient surtout désireux d'aller croquer ce très jeune homme. Elle pouvait fuir. Elle voyait clairement l'ouverture et elle était rapide. N'effectuant que des mouvements délicats pour ne pas attirer l'attention sur elle, elle releva les pans de sa tunique boueuse pour les ramener autour de sa taille, laissant voir de hautes bottes et un pantalon de cuir. Là il suffisait de courir. Vite. L'autre maintiendrait l'attention sur lui en se défendant. Il survivrait certainement. Probablement. Peut-être. Sait-on jamais…?


*Et merde.*

Brave et bête ça commençait vraiment par la même lettre. Elle le ferait graver sur sa pierre tombale… La jeune femme se campa donc fermement sur ses pieds, allongeant son arme pour qu'elle prenne la forme d'un bâton. L'instant d'après un sifflement, pas bien distingué, passait ses lèvres, comme si elle saluait une belle fille passant devant elle. La moitié du groupe changea brusquement de direction pour s'intéresser à elle. Si elle voulait fuir elle allait devoir un peu forcer le passage maintenant.

-Barre toi !

Bon, voilà, elle avait fait sa B.A. Et elle pouvait maintenant évacuer son mécontentement à moindre frais. Si elle s'en sortait. Quand on vous disait que la caste des mages rouges était probablement l'une des plus intéressante !!

_________________


Merci à Cirdan pour le kit!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ghelal Ardesh
Paladin, niv 2
Paladin, niv 2
avatar

Messages : 748
Date d'inscription : 11/02/2013

Feuille de personnage
Pouvoirs: Maitrise de la terre - Vitesse accrue - Maitrise du feu
Armes: Skarg'lh'reyth endormi
Relations:

MessageSujet: Re: [Pv Bellinda] Allons cueillir fleurette Jeu 28 Mar - 11:21

Dire qu'il n'aimait pas devoir être redevable, quand il entendit le sifflement, il tira la plante d'un coup, arrachant la racine avec se retrouva nez à nez avec des Zombies... beaucoup de zombies, une quinzaine et apparemment une autre quinzaine qui était également sur la personne qui avait sifflé. Quand le regard se posa sur elle, sa vue se troubla, de boue et de blanc vétu, chevelure blanche. Il ne vit là que celle qu'il avait vu dans ses rêves étranges. Puis les traits, non, ce n'était pas elle.

"Me barrer alors que vous êtes en danger ?"

Le garçon sourit et chargea les zombies, tranchant le premier au flanc, mettant le zombie à terre, du sol, il fit sortir une pique qui empala un zombie qui allait l'atteindre.

*ne fait pas le malin, ce sont des créatures insensible à la douleur*

Le zombie ouvert au front se releva alors qu'il se rendait compte qu'il se faisait entouré.

"Je sais très bien ce que je fais"

Il se concentra un instant et la terre sous les pieds d'un zombie se mit à tourner et emmené celui ci dans la vase. *bravo plus que quatorze*

"tais toi au lieu de me dire que je suis qu'un gosse"
Soudain le zombie qui l'empoignait tenta de le mordre et il fut étonné de se faire projeter par le zombie. Il ne s'attendait pas à une force pareil.

*tu es lamentable... à quoi ça te sert de t'entrainer si quand il y a une belle lady t'es pas foutu...*

"TA GUEULE !" Il repoussait le zombie lorsque soudain une morsure à la jambe le sonna et un hurlement quitta ses cordes vocales

*Bon... fin de la rigolade*

Soudain le zombie qui venait de le mordre vola en arrière et le gamin se relevait, le zombie qui le tenait encore accrocher à lui et l'épée fit un mouvement tranchant la tête en deux. Il fit un quart de tour faisant danser la lame tranchant tête et crânes, il tira la lame en arrière dans un mouvement d'estoc, planta une crâne, du pied, en projeta un vers la demoiselle qui se battait elle aussi avec sa compagnie. Il chargea pour venir l'aider d'un zombie qui s’apprêtait à l'attraper au dos.

"Désolé, j'ai pas entendu ce que vous disiez, vous pouvez répéter ?"


Il était dos à elle, protégeant ses arrières et elle les siennes alors qu'ils étaient maintenant entouré par une vingtaines de ces horreurs.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Bellinda
Alchimiste, niv 4
Alchimiste, niv 4
avatar

Messages : 560
Date d'inscription : 02/04/2012

Feuille de personnage
Pouvoirs: Herboristerie - Contrôle de l'Air/de l'Electricité - Vitesse Accrue
Armes: Deux coutelas - Sarbacane
Relations:

MessageSujet: Re: [Pv Bellinda] Allons cueillir fleurette Jeu 28 Mar - 16:10

Combien d'anciens aventuriers malchanceux avaient rejoint les morts-vivants qui étaient en train de dangereusement se rapprocher d'eux? Combien de mages rouges dans le tas…? Il n'était plus question de fuir pour Bellinda mais ils n'étaient pas encore sur elle non plus… Démontrant une certaine habitude, pas forcément des morts-vivants mais de se retrouver dans les ennuis en général, la jeune femme faisait quelques dernières vérifications d'une main rapide, assurée et boueuse. Certaines de ses potions étaient à portée mais contre ce type de créatures, elles ne serviraient pas à grand chose. Donc à l'ancienne. tout au bâton. Joie, allégresse et ras le bol. Heureusement que son dernier jouet était efficace…

Ah l'enthousiasme de la jeunesse ! La jeune femme ne releva pas, envoyant son premier zombie au tapis en lui assénant un coup de son bâton sur le crâne comme si elle avait joué au base-ball. Vraiment, ce nouveau jouet était merveilleux… Par contre si elle n'avait pas vraiment l'occasion de relever ce que le jeune homme venait de lui dire, elle l'avait parfaitement entendu et en tirait déjà certaine conclusions. Si elle avait hésité entre aigrefin et chevalier à cause de l'armure, elle le classait maintenant dans la seconde catégorie. Habituellement la galanterie ou aider son prochain, c'était pas vraiment la grande caractéristique des chevaliers noirs. Plutôt l'inverse même… Mais elle n'allait pas s'en plaindre, ça lui évitait de se demander si elle devrait prendre ses jambes à son coup si jamais ils survivaient à la horde…

Pour l'instant, ça allait… Un peu comme quand on tombe d'une tour. Tant qu'on chute on peut se dire "pour l'instant ça va". Même si Lili parvenait à mettre certains zombies à terre, le crâne fracassé, la jeune femme sentait bien qu'elle était en train de perdre du terrain. Elle devait de plus en plus surveiller ses flancs et elle ne tarderait pas à être encerclée… C'est à ce moment là que Ghelal eut un éclat de voix plus haut que les autres, un "ta gueule" bien sincère accompagné d'un hurlement de douleur. Réflexe idiot, la jeune femme tourna la tête… Elle savait pourtant que ce n'était pas le truc à faire mais ce fut plus fort qu'elle. Alors même qu'elle bougeait, elle se fustigea tout en sentant une main attraper ses cheveux. Si elle ne fut pas scalpée, son dos percuta violemment le sol alors qu'elle perdait l'équilibre.


-Lâchez-moi !

Pour une des rares fois de sa vie, elle fut heureuse de se retrouver dans la boue… Car rien n'était plus difficile que d'essayer d'immobiliser, ou d'agripper, quelque chose recouvert de cette substance terriblement glissante. Parfaitement consciente de cela, Lili fit en sorte de pousser son avantage au maximum dès qu'elle toucha le sol, mettant la douleur dans un coin de son cerveau. Les précieuses secondes qu'elle allait perdre à pleurer sur son sort lui coûterait la vie, elle aurait tout le temps nécessaire une fois en sécurité. Sans leur laisser le temps de se pencher vraiment, la jeune femme se débattit, repoussa les morts trop proches et glissa entre leurs jambes.

Non sans écoper de son lot de blessures, la mage parvint à émerger du méli-mélo de bras, de jambes et de chaire putride… Seule une partie de ses cheveux et de son visage, rehaussé par ses yeux, d'un vert étincelant et farouche, avaient été épargnés par la boue désormais mêlée de sang. D'un mouvement de bâton elle repoussa ceux qui avaient comprit sa manœuvre mais elle sentait qu'elle ne tiendrait pas non plus des heures. L'instant d'après elle sursautait en entendant la voix provenir de son dos. Un rapide coup d'œil l'informa que l'inconnu se tenait maintenant derrière elle, faisant face aux zombies qui l'avaient encerclée…


-Oh, ce n'était probablement rien de bien pertinent…

Jouant de son arme comme d'une queue de billard, elle envoya un nouveau putride au sol. Bien, il n'en restait que quelques-uns. Un gros quelques-uns…

-En forme?

_________________


Merci à Cirdan pour le kit!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ghelal Ardesh
Paladin, niv 2
Paladin, niv 2
avatar

Messages : 748
Date d'inscription : 11/02/2013

Feuille de personnage
Pouvoirs: Maitrise de la terre - Vitesse accrue - Maitrise du feu
Armes: Skarg'lh'reyth endormi
Relations:

MessageSujet: Re: [Pv Bellinda] Allons cueillir fleurette Jeu 28 Mar - 20:34

"Cet idiot saigne ! Ce crétin ne m'écoute pas et accessoirement, j'ai mal... vous auriez de quoi crée du feu... je ne maitrise pas la terre comme lui...."

Il frappa d'un mouvement large et sans trop s'éloigner d'elle trancha une tête, puis une taille et d'un coup sec frappa de plus en plus vite dans les corps qui s'approchaient et volaient telle devant une moissonneuse batteuse.

"Et de quoi désinfecter... la nécromancie sur ce corps ne me plait pas, maladie autre stupidité... j'aimerai pas être malade" Il tentait de chercher une source de feu, mais à part une trace de goudron inerte, pas la moindre flamme.

"Saleté de marais !" il fendit un crâne et repoussa la victime dans ses collègues.

Il avait mal, incroyablement mal pour un simple esprit qui possédait un corps, à croire que c'était le sien.

"Saleté de gosse"

Il frappa le vide et recula tapant contre le dos de la femme. Il fatiguait. C'était quoi ce délire... Il fatiguait alors qu'il ne venait que de commencer.

Le chevalier frappa d'un coup par dessus l'épaule de la femme et fendit un crane dans un éclat de boue, de sang putréfié et de cervelle. Rien de classe, que de la boucherie. Tout ça pour une fleur.... Il fatiguait ... sentant son sang coulait par la morsure béante à la cuisse. C'était pas classe... bordel il aimait pas ça...

Un Zombie lui tomba dessus, le mettant à terre, il sentit alors un éclair de fureur au moment où la morsure allait l'atteindre et frappa la tête d'un coup de boule pour bloquer la machoire inférieur et il passa la lame sur la gorge qu'il trancha brisant la colonne vertébrale.

"Du feu... faite moi une flamme... même rapide... mais faite moi du feu..."

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Bellinda
Alchimiste, niv 4
Alchimiste, niv 4
avatar

Messages : 560
Date d'inscription : 02/04/2012

Feuille de personnage
Pouvoirs: Herboristerie - Contrôle de l'Air/de l'Electricité - Vitesse Accrue
Armes: Deux coutelas - Sarbacane
Relations:

MessageSujet: Re: [Pv Bellinda] Allons cueillir fleurette Ven 29 Mar - 8:34

Ok, pour résumer, non, pas en forme. Elle ignora soigneusement sa façon étrange de s'exprimer à la troisième personne. Prioriser les actions. Elle se poserait toutes les questions qu'elle voudrait sur l'étrange jeune homme une fois qu'ils seraient hors de danger. D'un mouvement vif elle renvoya un putride qui semblait trouver ses mollets particulièrement intéressants. Le choc du bâton sur sa tête produisit un bruit étrange, proche de celui de la pastèque que l'on explosait en plein été. Sauf que cela n'avait rien d'appétissant dans le cas présent. Elle repoussa le corps désormais inerte d'un rapide coup de pied, inutile qu'elle se mette elle-même des bâtons dans les roues en trébuchant par inadvertance…

Au delà des commentaires un poil acerbe de son compagnon d'infortune, la jeune femme comprenait parfaitement. Lui aussi commençait à accuser la fatigue. Et si elle en croyait le cri qu'elle avait entendu plus tôt, il avait du sacrement déguster aussi. Le genre de blessure qui vous pompait toutes vos forces alors que vous étiez initialement parti pour un marathon… C'était à se demander à quoi servait sa belle armure…


-Du feu…?

En fait, elle avait effectivement ce dont il avait besoin. De quoi produire un feu très rapidement, même dans un environnement aussi humide que ce foutu marécage. Le soucis c'est qu'elle connaissait parfaitement la potion à utiliser et qu'elle ne la trouvait pas vraiment pertinente dans cette situation… En fait, à bien y réfléchir, elle risquait plus de les tuer que de les sauver… Les putrides étaient parfaitement insensibles à la douleur et la chaleur, ils pouvaient donc parfaitement continuer à faire ce qu'ils étaient en train de faire, même s'ils étaient en feu. Par contre ce serait une autre histoire pour Ghelal et Bellinda… Si sa potion avait pu provoquer une quelconque déflagration, n souffle quelconque, cela aurait été différent… 

La mage repoussa deux putrides grâce à son bâton qu'elle brandissait horizontalement, les poussant jusqu'à leurs collègues et provoquant quelques chutes. Lili avait le souffle court. Elle sentait bien que ses attaques devenaient de moins en moins rapides, de moins en moins puissantes. Les blessures minimes, telles que les griffures et autres contusions, commençaient à devenir plus nombreuses. Plus graves aussi… La jeune femme commença à ménager un passage vers l'espèce d'étang, ou de trou d'eau, dont elle avait émergé peu de temps avant… S'ils devaient jouer l'une de leur dernière carte, il n'était pas nécessaire de le faire sans un minimum de précautions. Si ça dégénérait vraiment, ils n'auraient qu'à piquer une tête. Mais pour ça il fallait que le chemin soit dégagé. 

Deux ou trois moulinets énergiques lui permirent de se faire de l'espace. Leur fenêtre de repli serait très très restreinte mais pas complètement inexistante.  Et ils devaient agir vite. Sa main se porta à sa ceinture et quelques secondes après, elle brandissait une fiole d'un verre rouge sang, chacun son truc pour se souvenir le contenu de ses bouteilles…


-Prêt??

Si l'étang était sur son flanc droit, elle balança la fiole sur les zombies, épaules contre épaules, qui se trouvaient à sa gauche. Donc  à la droite de Ghelal… La bouteille de verre se brisa sur la tête d'un putride, répandant comme un liquide pré-inflammé sur ses voisins et lui. De là elle n'avait aucun contrôle sur le début d'incendie provoqué…


_________________


Merci à Cirdan pour le kit!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ghelal Ardesh
Paladin, niv 2
Paladin, niv 2
avatar

Messages : 748
Date d'inscription : 11/02/2013

Feuille de personnage
Pouvoirs: Maitrise de la terre - Vitesse accrue - Maitrise du feu
Armes: Skarg'lh'reyth endormi
Relations:

MessageSujet: Re: [Pv Bellinda] Allons cueillir fleurette Ven 29 Mar - 10:58

Lorsque le feu débuta, un éclair rouge parcouru ses yeux. Il ne posa aucun regard sur la flamme qui démarrait et brulait les zombies à coté de lui.

"Merci... beaucoup..."
Il serra le poing et le feu se répartit telle une trainé de poudre sur tout les zombies autour d'eux. "Rilek' nak' tajeri !" *Mon sang sera votre perte !* fit il dans son langage démoniaque alors que la flamme prit en puissance et d'un coup fut aspiré par le garçon. Le temps d'un instant semblait avoir pris 10 ans dans le visage.

Soudain il souffla un puissant souffle de feu qui repoussa les zombies, brulant chair et tendons, carbonisant jusqu'à l'immobilisme tout ce qui trainaient face à lui, enflammant poche de goudron et roseau face à lui. Le décor se déformait, les morts volaient en arrière et rien ne pouvait désormais l'atteindre.

Il ferma la bouche, passa un bras sur la femme qu'il repoussa d'une manière assez viril derrière lui pour se mettre face à un zombie qui s'approchait d'elle et souffla à nouveau repoussant les zombies, transformant en squelette le plus proche, asséchant la vase et la zone devant lui, les flammes portaient jusqu'à cinq mètre. Alors, il perdit son souffle et cessa de souffler.

Il regarda la femme exténuée tout comme lui, sa gorge le brulait. Ses yeux se figèrent lorsqu'une odeur l'interpella. "Quel idiot"

Une explosion se déclencha alors à quelques mètres de Ghelal, propulsant le chevalier dans la grosse mare, coulant à pique. Poche de méthane.... voila des choses pas très intelligente à faire sauter et si le feu était destructeurs, il l'était également très dangereux pour un utilisateur qui zappait l'environnent.

La tête remonta à la surface, le chevalier inconscient se noyait. Son armure avait la propriété d'être creuse, aidant à la flottaison et puis, entre 80 kg du chevalier plus l'armure, la mage rouge devrait pouvoir au moins le ramener au bord du bassin.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Bellinda
Alchimiste, niv 4
Alchimiste, niv 4
avatar

Messages : 560
Date d'inscription : 02/04/2012

Feuille de personnage
Pouvoirs: Herboristerie - Contrôle de l'Air/de l'Electricité - Vitesse Accrue
Armes: Deux coutelas - Sarbacane
Relations:

MessageSujet: Re: [Pv Bellinda] Allons cueillir fleurette Ven 29 Mar - 14:03

A situation désespérée, solution désespérée… C'était exactement comme cela qu'elle voyait l'utilisation du feu dans un tel endroit. Il y avait plus de chances que cela se retourne contre eux qu'éliminer leurs ennemis. Mais ce n'était pas comme s'ils avaient vraiment d'autres choix… Franchement, elle préférait largement finir comme ça, l'arme à la main, métaphoriquement parlant, que de se laisser bouffer passivement par les putrides. Ils n'avaient rien d'autre sous la main alors… Advienne que pourra. Ce fut exactement cette pensée qui traversa l'esprit de la mage lorsque le feu commença et qu'elle retournait s'occuper de ses adversaires…

Personnellement elle n'avait aucun moyen de contrôler le brasier, elle espérait donc que Ghelal avait bel et bien un plan précis en tête. En attendant elle n'allait pas rester à béer en l'observant en pleine action… Sauf si elle voulait se faire croquer en avance. Ce qui n'était pas spécialement dans ses plans… Une main agrippa son bras et la tira en avant, la déséquilibrant dangereusement. La jeune femme se cambra pour compenser le mouvement, parvenant ainsi à attirer à elle le putride. Elle se retourna ensuite vivement pour le projeter de coté, juste assez pour qu'il la lâche et qu'elle puisse l'achever.

Quand elle regagna sa position initiale, le chevalier était en train de réaliser un coup d'éclat qui aurait laissé pas mal de pyromanciens pantois. L'imitation de dragon était un peu osée et elle se demandait, finalement, à qui elle avait vraiment à faire… Elle fut tellement surprise par la technique qu'elle avait oublié que son propre lot de putrides se trouvait non loin d'elle et qu'ils pouvaient se jeter sur elle à tous moments. La mage fut brusquement rappelée à l'ordre lorsque Ghelal la poussa dans son dos afin de changer de cible et de carboniser celui qui allait planter ses dents dans sa gorge… 

Lorsqu'il cessa enfin de souffler ses flammes, la zone n'était plus qu'un vaste brasier en arc de cercle dont la chaleur était difficilement supportable. Seul l'étang dans leur dos avait été préservé… Soufflante et pantelante, la jeune femme observa le chevalier en fronçant légèrement les sourcils, se demandant finalement qui était cet étranger. Mais elle n'eut jamais l'occasion de lui poser la question. Tous deux se figèrent, leur instinct sentant bien avant leur esprit le danger. 

La seconde suivante l'air semblait s'embraser alors que les flammes touchaient une poche de gaz qui venait tout juste de se libérer à coté du chevalier. L'elfe eut une sensation de chaleur qui lui brûla le visage, ses yeux blessés par une soudaine luminosité, puis elle percuta la surface de l'eau alors qu'elle ne s'était même pas sentie décoller. La violence du choc vida ses poumons mais elle parvint à ne pas perdre connaissance. Luttant quelques instants pour retrouver le haut du bas, elle finit par percer la surface de l'eau en inspirant une grande goulée d'air. 

Ses oreilles sifflantes, déboussolée, Bellinda se redressa, cherchant à reprendre pied avec la réalité. Il  y avait des morceaux de corps fumant un peu partout et le paysage avait un peu changé, toute une zone ayant été soufflée et carbonisée. Se retournant elle vit alors le chevalier, immobile, flottant dans l'étang. Sur le ventre… Etouffant un juron, la mage batailla contre l'eau pour avancer rapidement jusqu'à ce que ses doigts se referment sur le haut de sa tenue qu'elle agrippa pour le retourner. Elle utilisa ensuite les dernières forces qui lui restaient dans les jambes pour le ramener jusqu'à la berge où elle s'effondra à coté de lui…

Encore essoufflée, à moitié arc-boutée sur lui, elle se pencha vivement pour que son oreille soit au niveau de son nez et de sa bouche. Fermer les yeux pour confirmer ses doutes ne servait à rien, elle sentait, plus qu'elle n'entendait, que l'air ne rentrait plus dans ses poumons… Avec un juron elle lâcha enfin son bâton à coté d'elle et s'empressa de le débarrasser de tout ce qui pourrait le gêner au niveau de la gorge avant de légèrement relever son menton en mettant un peu sa tête en arrière. En temps normal elle pouvait manier l'air comme elle le voulait… Mais étant fatiguée et pressée, elle n'était pas sure de pouvoir se maîtriser assez pour  disposer de la précision nécessaire… Or, si elle se loupait, elle lui exploserait les poumons, tout simplement... Elle fit alors la seule chose à faire. Elle guida elle même l'air en l'insufflant à Ghelal en pressant ses lèvres contre les siennes…



_________________


Merci à Cirdan pour le kit!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ghelal Ardesh
Paladin, niv 2
Paladin, niv 2
avatar

Messages : 748
Date d'inscription : 11/02/2013

Feuille de personnage
Pouvoirs: Maitrise de la terre - Vitesse accrue - Maitrise du feu
Armes: Skarg'lh'reyth endormi
Relations:

MessageSujet: Re: [Pv Bellinda] Allons cueillir fleurette Ven 29 Mar - 20:54

Le vide... froid et silencieux... heureusement que Ghelal utilisait une dragonne d'acier pour ne pas perdre la lame. Dans l'esprit de Ghelal tronait désormais deux esprits, celui inconscient de l'enfant et celui de son démon tenant le peu de vie dans ce corps. Le froid, l'eau et la boue entrant dans ses poumons. L'image mental se troublait, comme se pixelisait, s'embrouillait... Un soubresaut dans l'esprit et soudain de la chaleur. Une flamme, dans l'esprit, se tenait alors le grand démon tenant l'enfant inconscient qui se noyait.

"Tu es décidément un imbécile" fit l'esprit à l'autre.
"Sans moi tu mourrais... sans moi tu ne serais qu'un sacrifice..."
"Et je m'evertue à te sauver la vie plutôt que de prendre ton corps..."

Il sentit qu'on le tirait, mais n'avait pas la force de se réveiller.

"Si c'est un zombie qui va nous manger... je te jure que je te tue avant de me retrouver pommer dans un marais merdique.."

Il sentit qu'on arrachait son haut pour dégager sa gorge.

"Y a des chances... de bonnes chance même..." Psychiquement, la lame du démon se leva sur celle de l'enfant inconscient.

Soudain, de la chaleur glissa contre lui et la lame se baissa.

"Voila qui est cocasse..."

Il sentit de l'air le pénétrer, et la chaleur de lèvres contre les siennes... et un relan de vase immonde.

"Merde"
- - -

Soudain, le regard de l'enfant s'ouvrit sur les lèvres et le chevalier cracha tout poumon de vase et de flotte à coté, tachant à ne pas en mettre sur sa sauveuse. Le regard se posa sur elle, admirant juste un instant les yeux de sa sauveuse, l'image d'Halloween venant le temps d'un instant se superposer à l'autre. Il remua la tête pour faire disparaitre cette illusion.

"Merci milady... je crois que sans vous je serais mort encore une fois..."

Il ferma les yeux, tenant la lame fermement, comme cherchant la force de la tenir.

"Je crois que je saigne pas mal par la morsure..." Il lui sourit malgré la douleur. "Puis je abuser de votre art de me sauver la vie en vous demandant un baume pour cette vilaine plaie une fois que vous aurez soigné les votres ?." Il chercha dans sa sacoche la belle orchidée bleu qui avait un peu pris la flotte. "Je crois que ceci vous sera utile pour crée des médicaments"

Il ferma les yeux, attendant qu'elle fasse son oeuvre.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Bellinda
Alchimiste, niv 4
Alchimiste, niv 4
avatar

Messages : 560
Date d'inscription : 02/04/2012

Feuille de personnage
Pouvoirs: Herboristerie - Contrôle de l'Air/de l'Electricité - Vitesse Accrue
Armes: Deux coutelas - Sarbacane
Relations:

MessageSujet: Re: [Pv Bellinda] Allons cueillir fleurette Lun 1 Avr - 11:04

Lili avait beau ne pas faire partie des mages blancs, et avoir énormément de mal avec certains de leurs concepts, elle n'était pas non plus femme à laisser mourir les gens sous ses yeux. C'était pour cela qu'elle avait finalement prévenu le chevalier qu'il allait se faire attaquer et c'était aussi pour cette raison qu'elle était en train d'essayer de contrebalancer les effets néfastes de leur petit bain improvisé. Certains trouvaient que sauver une vie était un acte noble, très beau... La jeune femme trouvait que cela tenait plus lieu d'une bataille violente et sans concessions que d'une quelconque bluette. Faire en sorte que la machinerie élaborée qu'était le corps humain se remette à fonctionner correctement alors qu'il était en panne était tout sauf facile, ou de tout repos.

Penchée sur le chevalier, elle s'escrimer à faire fonctionner son corps à sa place. Puisque, visiblement, ses poumons ne semblaient pas décider à se remplir d'air par eux même, elle forçait le passage. C'était d'ailleurs assez étrange de constater que sa poitrine se soulevait à chaque fois qu'elle lui insufflait de l'air. Techniquement parlant, il respirait à travers elle... Mais elle ne pouvait pas faire ça indéfiniment. Viendrait un moment où son corps devrait reprendre ses bonnes vieilles habitudes de lui même, sinon... Et bien Bellinda était habituée à la mort, elle l'avait côtoyée, frôlée ou donnée... Mais elle trouverait certainement cela infiniment frustrant qu'il meurt entre ses mains alors qu'à la base elle s'était mise elle-même dans les ennuis pour éviter cette situation. Bonne conscience de merde...

Fort heureusement elle n'eut pas à vivre cette situation, notamment les questions toujours dérangeantes du genre "que fait-on de ce pauvre bougre" et "y'a-t-il des gens à informer"... Dès qu'il ouvrit les yeux et amorça son mouvement, elle comprit ce qu'il se passait et l'aida à se mettre sur le coté, dos à elle, bien entendu. Même si cela ne l'aiderait probablement pas à proprement parler, elle garda une main sur son dos, le frottant légèrement comme le faisait un proche qui aidait un ami malade... S'il évacuait l'eau qu'il avait malencontreusement aspiré, elle n'avait plus vraiment à s'inquiéter de sa respiration. Un soulagement en soit... Lorsqu'il revint sur le dos, l'elfe croisa le regard de son noyé qui ne semblait pas encore être totalement revenu parmi eux. Mais il semblait tiré d'affaire pour l'instant, ce qui suffit à la soulager. Elle se permit donc de se laisser partir en arrière, se retrouvant assise dos à l'étang, les bras posés sur ses genoux, la tête penchée entre eux. Dans cette position Ghelal ne pouvait plus voir qu'une cascade de cheveux blancs mouillés et un peu boueux... Lili s'octroya quelques secondes pour récupérer.

Le silence s'installa quelques instants entre eux, probablement le temps que chacun se remette de ses émotions puis la voix de Ghelal lui fit lever la tête... Enfin, elle bougea suffisamment pour qu'elle puisse voir d'un oeil par dessus ses bras. Pour l'instant elle aurait aimé pouvoir s'allonger par terre et prendre cinq vraies minutes de repos. Dans un endroit sécurisé. Et sec. Ailleurs quoi... Bien sûr qu'elle n'en avait pas finit avec lui. Il n'y avait pas que la noyade. Il y avait aussi les reliquats de leur rencontre si "amicale" avec les putrides. Il n'était pas le seul à perdre du sang mais, de toute façon, entre l'eau et la boue, il était difficile de voir qui avait quoi finalement. Elle s'occuperait d'elle après. Parce qu'elle fonctionnait comme ça. Et puis aussi parce qu'elle savait prioriser les blessures. Pour l'instant, celui qui avait le plus de chances de finir exsangue, c'était encore le chevalier. Pour le reste... Elle les mettait tous les deux sur un pied d'égalité coté infection.


-Ca va, je vais m'en occuper...

Elle avait grogné sa réponse. Pas presque mais clairement... La jeune femme eut l'impression que l'effort qu'elle fournit pour bouger allait la laisser sur le carreau mais, finalement, elle se remit sur les genoux. Coté bandages ça n'allait pas être bien glorieux... Elle n'en aurait pas assez et ils avaient moyennement apprécié leur dernière baignade. Pour le reste, elle aurait largement assez de quoi les tartiner tous les deux. Si l'elfe jeta un rapide coup d'oeil à l’orchidée, elle ne chercha même pas à la prendre. Prioriser. Pour l'instant elle n'en avait pas du tout besoin. Localisant la morsure de Ghelal, elle sortit une flasque au liquide translucide. Flasque qu'elle déboucha avec les dents.

-Merci... Prêt?

Elle n'attendit même pas la réponse, faisant couler une bonne rasade sur la blessure pour la débarrasser de toute la boue et des fragments de végétaux qu'elle avait pu ramasser. Difficile de savoir de quoi il s'agissait exactement mais c'était clairement de l'alcool. Du genre gnôle à faire fondre les dents. Une fois satisfaite de l'aspect de la plaie, elle commença à la soigner en appliquant un baume avant de préparer ses bandages, les seuls qu'elle avait de disponibles. Mais ça, à moins de la fouiller, il ne pouvait pas le savoir...

-Milady préfère Bellinda... Et vous? C'est quoi votre petit nom?

_________________


Merci à Cirdan pour le kit!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ghelal Ardesh
Paladin, niv 2
Paladin, niv 2
avatar

Messages : 748
Date d'inscription : 11/02/2013

Feuille de personnage
Pouvoirs: Maitrise de la terre - Vitesse accrue - Maitrise du feu
Armes: Skarg'lh'reyth endormi
Relations:

MessageSujet: Re: [Pv Bellinda] Allons cueillir fleurette Lun 1 Avr - 13:29

Il est des moments où l'on aimerait que le temps cesse, les douleurs, les blessures, la mort. Une chose que Ghelal craignait, et pas que. Alors que dans sa tête se tenait l'esprit de la lame permettant sa survie, l'esprit de l'enfant lui, semblait léviter dans une transe frémissante. Son entraiement était il si utile que ça ? Est ce qu'il était si fort que ça ?

Soudain ses yeux s'ouvrir sur le marais, à travers ses yeux il pu voir, une femme magnifique, ses boucles blanches dansant dans le vent, il n'était pas maitre de son corps, mais pouvait distinguer ce qui se passait, elle le soignait. C'était elle, celle qui l'avait prévenu de l'attaque des morts. Il tenta de parler mais alors compris qu'il n'avait pas encore recouvré ses forces, et que d'ailleurs, si il était en vie, c'était grâce encore une fois à lui.

Le regard mental de l'enfant se leva, à ses cotés, il se tenait là, froid et chaud à la fois. Semblable à un avatar démoniaque.

*tu m'as sauvé la vie ? *

fit l'enfant à son sauveur

*Il le fallait bien, je ne me serais pas permis de perdre ce corps *

Le gamin déglutit * tu comptes garder mon corps ?*
*je le pourrais mais je n'y aurais pas d'intérêt. On a déjà parler de ça Ghelal *
*Mais tu ne m'as toujours pas dis que tu étais *
*Car cela ne te concerne pas *
*On vit dans mon corps ! Bien sur que ça me concerne *

Soudain, le démon fit silence.

*Appel moi Monsieur J, mais sache qu'il vaut mieux pour nous deux que l'on sache pas qui je suis *

Il acquiesça et laissa son corps à son sauveur pour l'instant, recouvrant ses forces.

« Aie !! » fit le jeune homme quand elle passa le liquide translucide « C'est froid ! »
La douleur de l'opération n'était pas vraiment au rendez vous, mais il n'aimait pas les contacts froids. « Appelez le Ghelal, Ghelal Ardesh, enfin... » Il préféra se taire. « Et moi... »

Il n'aimait pas ça, ce besoin de se présenter à la superbe créature qui était là, lui faire du charme et la séduire avec toute la classe dont il savait faire preuve pour cela. Lui montrer quel homme il était, la faire frémir et l'inviter dans un délicieux restaurant. Non... il ne sentait plus vivre à ne pouvoir agir comme il l'entendait.

« Aie ! » Il regarda la morsure était c'était définitivement pas jolie à regarder. « Je vous ai demandé de vous soignez milady.. je veux dire Bellinda, vous risquez vous aussi une infection, et je ne serais pas capable de vous faire grand chose. »

Sa main attrapa la sienne mais elle avait déjà finis un bandage de fortune sur la cuisse. Il la fixait, silencieux. « Merci.. » Il caressa la main avant de la retirer. « Je suis votre débiteur... si vous désirez quoique ce soit. Lorsqu'on aura quitter ce lieu ou pour le quitter, je serais à votre service. »

Il avait retrouvé sa tchatch... la blessure devait être effectivement bénin. Il s'en était vite remis en fait... Peut être aurait il du tuer le petit...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Bellinda
Alchimiste, niv 4
Alchimiste, niv 4
avatar

Messages : 560
Date d'inscription : 02/04/2012

Feuille de personnage
Pouvoirs: Herboristerie - Contrôle de l'Air/de l'Electricité - Vitesse Accrue
Armes: Deux coutelas - Sarbacane
Relations:

MessageSujet: Re: [Pv Bellinda] Allons cueillir fleurette Mar 2 Avr - 15:11

La jeune femme était totalement inconsciente du dialogue intérieur que le chevalier était en train de tenir. Mais elle n'était pas non plus complètement sourde ou demeurée… Ghelal avait une façon bien particulière de s'exprimer, laissant supposer qu'il y avait une distinction nette entre le corps et la "voix". En quelque sorte. Façon de parler… Un peu comme si quelqu'un d'autre profitait du corps du jeune homme pour parler. De là à dire s'il s'agissait d'une possession, d'une réincarnation, d'une double personnalité ou de quoi que ce soit d'autre, cela ne relevait plus de ses compétences. Et elle préférait ne pas relever pour l'instant, conservant une distance neutre avec le phénomène. Tout simplement parce qu'elle ne parvenait pas encore à déterminer le degré de dangerosité de Ghelal…

Elle restait donc relativement neutre comme on le fait avec les fous qu'il ne faut jamais contrarier. Et relativement parce qu'elle avait tout de même un caractère difficile, reconnaissons le, et que les conditions n'étaient pas les plus adéquates pour mettre en exergue les très faibles notions de tact ou de diplomatie que la mage possédait. En parlant de cela, Ghelal semblait particulièrement maître de lui… "C'est froid" et "aye" n'étaient pas vraiment ce dont elle avait l'habitude lorsqu'elle balançait de l'alcool sur une blessure fraîche..


-En terme de vitesse l'hémorragie prime sur l'infection. Ne vous inquiétez pas, je suis plus solide qu'il n'y paraît…

Ou pas… Mais il n'avait pas besoin de le savoir. De toute façon elle avait toujours sur elle une série de potions pour passer outre ce genre de désagréments… A force cela lui donnait un petit coté droguée, à toujours devoir combler son manque de puissance ou d'énergie en utilisant des mélanges aussi diverses que variés. Mais cela ne l'inquiétait pas vraiment. Le tout était de rester efficace. Et en vie. Elle se poserait des questions métaphysiques sur son style de vie une fois qu'elle aurait un pied dans la tombe.

L'elfe le laissa attraper sa main, ne haussant qu'un simple sourcil dubitatif, son teint peut-être un peu plus pâle que tout à l'heure. Ghelal avait l'air jeune. Jeune et simple… Mais il s'exprimait de façon un peu désuète, comme un vieux gentleman comptant fleurette. Elle n'était pas sure d'aimer cela d'ailleurs, un peu comme s'il se trompait de personne. Instinctivement elle avait envie de regarder par dessus son épaule pour voir s'il n'y avait pas une autre elfe aux cheveux blancs qui traînait là, plus délicate, plus féminine et probablement plus adaptée à ce genre de situation. Heureusement, elle n'eut pas à se dégager puisqu'il la relâcha assez rapidement.


-De rien… Vous pourrez toujours me payer un verre quand on sera à nouveau en territoire civilisé.

Du genre à retourner les neurones, histoire de se laver la tête après s'être lavée tout court. En attendant elle lui tendit une fiole qu'elle lui fit boire, s'assurant qu'il n'en laisse pas une goutte. C'était le genre de stimulant particulièrement adapté pour lutter contre un empoisonnement du sang. Il n'y avait peut-être que quatre gorgées à prendre mais elles seraient plutôt désagréables, le liquide étant particulièrement épais et peu goutu. Un peu comme si on avait laissé moisir et épaissir un sirop particulièrement sucré et paradoxalement amer. Mais à goût exécrable, bon médicament. Du moins pensait-elle ainsi alors qu'elle rangeait sa fiole et reprenait son bâton.

Elle lui offrit un rapide sourire avant de lui tapoter l'épaule, en profitant pour s'appuyer dessus pour se relever. Mauvaise idée. Elle avait probablement bougée trop rapidement. Probablement… Elle vacilla presque imperceptiblement alors qu'elle s'éloignait de quelque pas, rien de véritablement visible ou qui ne puisse être imputé à un terrain aussi glissant que l'étaient les marécages. Mais il était absolument hors de question qu'elle s'effondre ou qu'elle s'évanouisse ou quoi que ce soit que les donzelles poudrées avaient tendance à faire à la moindre difficultés. Elle sentait bien qu'il y avait quelque chose qui n'allait pas… Elle se sentait anormalement tremblante et vacillante. Un peu trop fébrile par rapport à d'habitude. Et elle savait pertinemment ce qui lui pendait au nez.

La mage ne tarda pas à trouver la fiole qui l'intéressait, dont le contenu était plus clair et liquide que celle qu'elle avait donnée à Ghelal. La gardant bien en main pour qu'il ne puisse la voir, elle la vida d'une traite avant de fermer les yeux quelques instants. Cela allait la bouster un peu, anesthésier ses sens, étouffer les signes alarmants et lui permettrai de faire face jusqu'à… Jusqu'à la maison, ou autre chose. Bref jusqu'à la sortie de ces marécages. S'occuper de ses blessures comme elle l'avait fait pour le chevalier ne prit que quelques instants. La boue permettait de masque sa pâleur, la potion lui permettait de donner une impression de normalité. Pour l'instant…


-Vous pouvez marcher normalement? Parce que je pense qu'il serait préférable qu'on bouge rapidement, on a fait un peu trop de bruit pour ne pas attirer d'autres indésirables…

_________________


Merci à Cirdan pour le kit!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ghelal Ardesh
Paladin, niv 2
Paladin, niv 2
avatar

Messages : 748
Date d'inscription : 11/02/2013

Feuille de personnage
Pouvoirs: Maitrise de la terre - Vitesse accrue - Maitrise du feu
Armes: Skarg'lh'reyth endormi
Relations:

MessageSujet: Re: [Pv Bellinda] Allons cueillir fleurette Mar 2 Avr - 17:29

Il resta sceptique sur la façon dont la femme venait de se comporter, peut être était elle de ces femme à être et aimer leur indépendance. Il avait pourtant l'air d'une femme pleine de charme et de défaut, le genre qui attire les hommes et dont on fait la cours régulièrement.

Le jeune homme se releva d'un mouvement quasi fantomatique, passant de horizontal à verticale en l'espace de dix secondes. Il restait derrière elle, son regard se perdant sur ses courbes, plus aucune plaies visible, elle avait prit soin d'elle également. Il était resté silencieux, même à la remarque, se posant même pas mal de question. Est ce qu'elle se méfiait de lui, est ce qu'elle se doutait que ce n'était pas lui le propriétaire du corps.

"Excusez moi milady... Bellinda je veux dire, en tant que mage rouge, vous maitrisez plusieurs langues ? Connaissez vous la langue démoniaque à tout hasard ?"

Il se rapprocha, marchant plus vite qu'elle. Elle avait prit également un médicament tout à l'heure, elle devrait aller mieux à son tour.

"Ou... sinon, peut être qu'un verre dans une auberge fera l'affaire"

Des coassement de grenouilles et crapaux semblaient de plus en plus proche, le couple boueux devait se rapprocher d'une rivière ou en tout cas, sortir de ce qui devait être la zone fangeuse du marais, les grenouilles préférant de loin l'eau à la boue.

L'armure carmine du jeune homme avait bien noircie elle aussi dans la boue, et ses cheveux étaient maintenant marrons. Soit... dans ce lieu merdique, il devait ressembler plus à un aigrefin qu'un chevalier mais il préférait cela, les villes de maléficium devait être plus dangereuse...

*Tu comptes garder mon corps longtemps ?*
*Silence... pour l'instant, cette femme est à moi et tu as trop merdé pour avoir le droit d'apprécier sa présence... en plus mauvais comme tu es tu arriverais à passer pour un schyzophrène...*
*C'est toi le mauvais esprit dans ce corps*
*Peut être mais tant que tu ne seras pas un minimum adulte et à moi te sauver la vie ! tu ne mérites pas de vivre !*

Le regard de Ghelal s'emplie de larmes et le démon ne put empêcher cela, à part en les essuyants, cela coulait fort. il avait honte, mais l'esprit était plus connecté à celui de son maitre qu'à lui, il ne pouvait pas empêcher ce genre de chose.

*CA SUFFIT JEUNE AVORTON ! LAISSE MOI DONC FAIRE ! JE TE RENDRAIS CE CORPS BIEN ASSEZ VITE !*
*MAIS C'EST MON CORPS !!*

Ghelal semblait avoir du mal à tenir debout. Il se rattrapa à l'épaule de la femme et ensemble tombèrent dans une flaque d'eau pure. Le chevalier sortie de l'eau, et attrapa la main de la femme pour l'aider à se relever.


"Je... je suis désolé... milady... Bellinda."


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Bellinda
Alchimiste, niv 4
Alchimiste, niv 4
avatar

Messages : 560
Date d'inscription : 02/04/2012

Feuille de personnage
Pouvoirs: Herboristerie - Contrôle de l'Air/de l'Electricité - Vitesse Accrue
Armes: Deux coutelas - Sarbacane
Relations:

MessageSujet: Re: [Pv Bellinda] Allons cueillir fleurette Mer 3 Avr - 15:52

Bon, habituellement, quand elle prenait cette potion, elle pouvait tenir quelques heures si elle s'économisait un minimum… Si ce qu'elle soupçonnait était exact, cette durée allait diminuer. D'autant plus s'ils devaient sortir de ces marécages. Mais ce n'était pas un pari impossible pour autant, techniquement parlant, la jeune femme était même plutôt confiante. Le tout était qu'ils évitent les dépenses d'énergie inutiles, comme des combats par exemple. Autant miser sur la discrétion donc… Et la rapidité. Elle reviendrait un autre jour pour cueillir ses ingrédients et certainement mieux préparée, avec un stock de potions conséquent.

-Vous manquez de chance chevalier, vous êtes tombés sur l'une des plus mauvaise des élèves de la Tour Naturelle… Je connais tout juste une poignée de mots…

La jeune femme eut l'un de ses sourires en coin… Oui, elle était plutôt mal vue dans sa caste et la plupart de ses maîtres avaient manqué devenir chauves à force de s'arracher les cheveux… On pouvait apprendre toutes sortes de choses à la Tour mais les langues ne l'avaient jamais vraiment attirées. Elle connaissait les classiques, celles qui lui servaient le plus pour voyager entre les différents territoires. Même sa maîtrise de l'elfique était parfois hasardeuse quand il fallait utiliser les bases les plus anciennes et complexes.

Elle lui aurait bien demandé pourquoi il lui posait cette question mais il avait déjà changé de sujet, parlant d'une auberge. Ah oui, le verre… Oui, une auberge ferait l'affaire, du moment qu'elle était loin des marécages et de Malificium. Un endroit chaud, sec et confortable où on aurait pas à craindre de finir avec une dague entre les omoplates. Un endroit où ils pourraient se laver aussi… Elle allait avoir la peau d'une douceur incroyable, osa !, mais elle sentait que la boue était pour l'instant en train de faire une croûte craquelée fort désagréable. Cela donnait furieusement envie de se gratter mais elle s'en gardait bien. Cette gangue évitait de dévoiler combien elle était pâle et maintenait aussi les insectes à distance.

Le champ des grenouilles annonçait la présence d'un point d'eau proche. Une rivière, une marre, quelque chose de peut-être un peu plus propre que les trous boueux qu'ils croisaient. Ils avançaient prudemment, dans un silence relatif. La jeune femme ne cherchait même pas à relancer la discussion, si Ghelal avait l'air plongé dans ses pensées, elle préférait largement économiser ses forces. Patauger dans la boue se révélait particulièrement éreintant, probablement parce qu'on devait déplacer deux à trois kilos de terre mouillée à chaque pas…

La mage était perdue dans ses pensées, se concentrant pour mettre un pied devant l'autre, lorsque le chevalier l'agrippa brusquement à l'épaule. Enfin, se rattrapa plutôt, ce qui se révéla être un fort mauvais choix puisqu'elle fut incapable de le retenir. Tout deux s'effondrèrent au sol, dans une flaque. Ce ne fut pas spécialement douloureux, le sol était détrempé et elle était particulièrement bien shootée, mais elle avait l'impression que tout son corps n'était plus qu'une boule de chiffon. Ses os avaient du prendre une pause, partant en vacance à un endroit qu'elle n'était pas encore parvenue à déterminer.

Bras en croix, ses cheveux faisant une étrange corolle blanche autour de sa tête, la mage n'esquiva même pas un mouvement pendant que le chevalier se relevait. En fait, ce n'était pas si désagréable comme position… A bien y penser il n'était pas non plus improbable qu'un petit somme ici soit envisageable… Sauf qu'une main se présenta dans son champ de vision. Ghelal… Bon, elle se reposerait une autre fois alors. La jeune femme finit par s'en emparer, n'hésitant pas à accepter son aide pour se remettre sur ses pieds, n'étant pas sure d'y parvenir seule…


-C'est rien…

Bordel, elle était plus atteinte qu'elle le pensait… La faute à l'environnement marécageux probablement… Bellinda se plia en deux, mains sur ses genoux pour prendre une ou deux inspirations. Lorsqu'elle se redressa, l'eau qui avait imbibé ses cheveux coulait sur son visage, nettoyant dangereusement la boue pour laisser voir des parcelles d'une peau un peu plus pâle encore qu'avant. Elle fixa un regard brillant, difficile de dire si c'était du à la fièvre ou autre chose, sur Ghelal…

-Ca va? C'est votre blessure?

_________________


Merci à Cirdan pour le kit!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ghelal Ardesh
Paladin, niv 2
Paladin, niv 2
avatar

Messages : 748
Date d'inscription : 11/02/2013

Feuille de personnage
Pouvoirs: Maitrise de la terre - Vitesse accrue - Maitrise du feu
Armes: Skarg'lh'reyth endormi
Relations:

MessageSujet: Re: [Pv Bellinda] Allons cueillir fleurette Mer 3 Avr - 18:31

Lorsqu'il la tira à elle, le corps de l'elfe entra en contact avec l'épée , et le temps d'un instant, elle sentit les deux esprits se confronter.

Ils étaient là, un homme nue, couvert d'ombres et de flammes, au regard ardent et à l'énergie qui semblait inépuisable, à coté de lui, l'homme qui l'avait aidé, le regard triste mais renfrogné. Chacun menaçant l'autre.

« Elle est ici » fit l'homme aux cheveux long couvert de feu et d'ombre, sa voix était viril et puissante et malgré elle, elle avait l'impression d'en avoir entendu parler.

D'un mouvement de main, la lame s'écarta du corps et elle fut déconnecter. Le jeune homme fixait la femme. Son regard profond dans le sien. Elle sentait encore le conflit entre les deux êtres en elle, puis il ouvrit la bouche.

« Je vous prie de m'excusez Bellinda, quittons ce lieu au plus vite, ma blessure va mieux, beaucoup mieux, je souffrais mais j'ai eu une douleur rapide. » Ils reprirent la marche, essayant d'éviter le dialogue avec elle pendant plusieurs mètres, le conflit mental dans l'esprit de l'enfant s'intensifiait.

*Ton corps pourrait être le mien, si je le désirais, te forcer et même te tuer, mais vois tu, je t'aime bien et je n'aime pas tuer les gens que j'apprécie ! Alors je te propose un deal. *

*je ne veux aucun marché avec toi, Démon ! Tu va me rendre mon corps sur le champs ou bien je me suicide et l'on meurt ensemble *

Le petit n'avait pas l'air de plaisanter et l'esprit savait pertinemment qu'il ne pourrait empêcher cet acte incensé.

*écoute moi Ghelal, tu manques de pratique et d'apprentissage de la vie, je suis un démon de deux cents ans, laisse moi te faire vivre le monde à travers mes yeux, c'est ta vie, mais je te l'emprunte, laisse moi la tâche ingrate de te transformer en un véritable guerrier, et dès que tu seras reconnu comme tel, je te le rendrais *

Ghelal réfléchit quelques instants, l'idée de perdre son corps n'était pas pour lui faire plaisir mais il détestait se lever le matin et les insultes de l'esprit pour prendre un corps parfait. En plus, il l'énervait et si il jurait de lui rendre, il pouvait lui faire confiance.

*Soit, je te laisse jusqu'à ce que je sois reconnu comme preux chevalier mais tu dois me faire le serment sur ton âme et sur ta lame que tu me rendras mon corps une fois cette reconnaissance atteinte. *

L'esprit resta froid jusqu'à sentir une sorte d'étincelle de vie en lui. Il attrapa sa lame et s'ouvrit l'essence devant le petit lui tendant une main gorgée de sang.

*J'en fais le serment *

Les deux esprits se serrèrent la main et soudain les deux corps fusionnèrent, la lame semblant sembla briller d'un éclat ancien perdu.

Soudain, le regard de l'homme s'ouvrit et les yeux furent d'un rouge magnifique.

« JE SUIS EN VIE !!!!! » Hurla t il ignorant totalement la présence de la femme.
La première chose fut de faire un saut périlleux arrière en armure sans aucun effort et crée un tabouret de terre pour s'assoir dessus.

La plaie lui refaisait mal, mais il sentait pourquoi, la vie, le sang dans son corps, l'air dans ses poumons, le vent dans ses cheveux, la boue sur sa peau. Soudain un mort sortie de terre devant lui et d'un mouvement de pied fit sortir une pique de terre directement dans son crâne.

Il accouru sur elle et la souleva la prenant dans ses bras.

« Je vous pris de m'excuser.. je... »

Il vit rapidement la pâleur. « Vous êtes anémié Bellinda, je crois que vous faite une infection » Il la reposa. « Vous désirez que nous fassions une pause ici même ou que je vous porte? Etre une mauvaise élève ne doit pas dire que vous ne devez pas prendre soin de vous »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Bellinda
Alchimiste, niv 4
Alchimiste, niv 4
avatar

Messages : 560
Date d'inscription : 02/04/2012

Feuille de personnage
Pouvoirs: Herboristerie - Contrôle de l'Air/de l'Electricité - Vitesse Accrue
Armes: Deux coutelas - Sarbacane
Relations:

MessageSujet: Re: [Pv Bellinda] Allons cueillir fleurette Jeu 4 Avr - 15:06

Il aura suffit d'un seul mouvement malheureux pour que le monde bascule. Alors qu'elle se sentait déjà de plus en plus faible, vacillante, que sa vision lui semblait un peu floue, elle fut projetée en plein cœur de la lutte spirituelle qui était en train d'avoir lieu. Le brusque changement lui coupa le souffle, n'étant absolument pas préparée à voir devant elle ces deux entités. Reconnaître Ghelal ne fut pas du tout difficile, son apparence étant identique à celle du corps qui l'avait aidée à se relever. Mais l'autre… C'était un homme, indubitablement, mais l'amalgame d'ombre, ou de ténèbres?, et de flammes dont son corps semblait composé était particulièrement déstabilisant. Pour ne pas dire dérangeant. D'autant plus lorsqu'il eut conscience de sa présence.

La jeune femme sentit la chaire de poule recouvrir sa peau alors qu'une sueur froide descendit dans son dos, lui arrachant un frisson. C'était une réaction viscérale et purement instinctive. Elle se sentait clairement confrontée à un danger, à quelque chose de néfaste pour elle, du moins était-ce ainsi que son corps l'interprétait. Alors qu'elle relevait la tête pour observer le visage de la créature ignée, la vision cessa brusquement, la laissant pantelante, à nouveau dans le monde normal. Ces changements étaient trop violents pour elle et elle dut fermer les yeux pour que son environnement cesse de tourner autour d'elle. Sans compter qu'elle avait l'impression que l'inimité qui séparait ces deux entités lui collait encore à la peau, comme une odeur résiduelle particulièrement désagréable.

Lorsqu'elle rouvrit les yeux ce fut pour croiser le regard de Ghelal. Pendant quelques secondes un malaise sembla flotter entre eux, un peu comme si chacun cherchait à déterminer ce que l'autre savait exactement pour pouvoir prévoir sa réaction. Personnellement l'elfe était plutôt encline à le laisser là, genre partir sans se retourner. Heureusement, ils n'étaient plus en contact l'un avec l'autre, elle n'était pas certaine qu'elle aurait supporté de sentir sa main sur elle… La mage était suffisamment fatiguée pour que ses réactions soient principalement dictée par son instinct et son corps. En fait, elle sentit brusquement qu'elle n'était pas vraiment en sécurité avec lui… Mais elle n'était pas en état de l'aligner d'une droite pour pouvoir prendre la fuite. Pour l'instant elle était coincée… Gardant contenance, bien que sa fatigue commençât à se voir sur son visage, elle lui offrit un sourire furtif avant de reprendre leur route…


-Oui… C'est rien. Vous avez raison… Plus vite nous serons loin d'ici, mieux ce sera…

Le silence qui s'installa entre eux ne la dérangea absolument pas. En fait, cela l'arrangea même. Ghelal semblait tellement plongé dans ses pensées qu'il ne remarqua pas qu'il prenait de plus en plus la tête de leur petite expédition. Si Lili l'aurait probablement laissé la dépasser de son propre chef pour pouvoir disposer d'un léger avantage si elle devait prendre la fuite, elle n'eut pas spécialement à se forcer. En fait sa potion commençait lentement à perdre ses effets bénéfiques, la laissant de plus en plus tremblante, fiévreuse et peu assurée sur ses jambes. Si elle devait fuir ce serait bientôt, car elle ne pourrait probablement plus pouvoir tenir sous ses jambes d'ici peu…

Bientôt l'écart qui s'était creusé entre eux fut suffisant pour que la mage puisse commencer à infléchir légèrement sa progression… Peu à peu elle partit sur le coté, gardant son regard fixé sur le dos du chevalier, guettant ses réactions. La jeune femme n'eut pas vraiment conscience du changement de "pilote" mais elle le sentit. La tension dans les épaules légèrement différente, une stature plus assurée, droite. A l'affût, elle sentit que quelque chose venait de se passer, que la situation venait de changer. Le cri, de satisfaction bien qu'elle n'en avait pas vraiment conscience, agit sur elle comme un signal de départ…

Bellinda décampa, prenant une direction perpendiculaire à celle qu'ils suivaient. Enfin… Elle puisa dans les reliefs de ses dernières ressources pour pousser sur ses jambes et s'éloigner le plus rapidement possible. A un concours de vitesse elle savait qu'elle serait perdante. Les chevaliers étaient reconnus pour leur vitesse et elle n'était pas en état de rivaliser avec qui que ce soit. Le tout était de mettre suffisamment de distance entre eux avant que Ghelal, ou qui que cela puisse vraiment être, ne se souvienne de son existence. Son bâton en main, elle n'hésita pas à s'en servir pour s'aider, creusant l'écart qu'il y avait entre eux. Elle ne le vit même pas faire ses démonstrations de force…

Mais elle entendit distinctement le râle du mort-vivant. Cela fut plus fort qu'elle, elle s'arrêta et se retourna pour voir ce qu'il se passait. Ghelal arriva alors en un instant, lui rappelant douloureusement combien sa tentative de fuite avait été dérisoire. Il ne sembla même pas se rendre compte qu'elle était à plusieurs mètres de là où elle aurait du se trouver. Elle ne parvint même pas à lui offrir une tentative de résistance lorsqu'il la prit dans ses bras. Raide et les lèvres pincées, elle ferma les yeux dans ses bras pour rester focaliser sur le plus important. Ne pas tourner de l'œil…

Le diagnostic du chevalier eut le mérite de lui arracher un ricanement sarcastique. Elle savait parfaitement ce qui était en train de lui arriver, c'était plus ce qui se passait dans la tête de Ghelal qui semblait inconnu et dangereux. Lorsqu'il la reposa ses jambes refusèrent simplement de la porter et elle ne parvint à conserver son équilibre que grâce à son bâton et au torse du jeune homme sur lesquels elle dut s'appuyer. Mais elle parvint à retrouver une stature droite malgré une légère oscillation, un regard brillant et une pâleur inquiétante. Elle n'avait plus besoin de le cacher, elle savait parfaitement que son corps avait du irradier suffisamment de chaleur quand il l'avait tenue dans ses bras pour qu'il sache qu'elle avait maintenant de la fièvre.


-Une pause, je préfère…

Non seulement elle ne pouvait pas fuir cet étrange chevalier mais, pire que tout, d'ici peu elle allait en être dépendante si elle voulait s'en sortir vivante. La mage ne put s'empêcher de lui lancer un regard noir en entendant la fin de ses propos. Ce n'était pas vraiment sa faute… Mais comme tout animal blessé, elle n'aimait pas que l'on titille sa blessure ou qu'on l'accule, tout simplement. Or c'était exactement ce qu'il était en train de faire, renforçant en plus son sentiment d'insécurité.

-Oh, je vous assure que j'ai fait au mieux avec ce que j'avais…

L'instant d'après elle se retrouvait en position assise, sans trop l'avoir décidé mais en parvenant à conserver un minimum de dignité. Elle ne releva même pas la tête, évitant soigneusement ce regard sanguin particulièrement dérangeant, regard qui plus que le reste annonçait clairement le changement de propriétaire. Lili n'était définitivement pas le genre de femme à se laisser facilement aller et elle comptait bien repousser ses faiblesses jusqu'au bout. Comme l'irrésistible envie de dormir qui avait tendance à alourdir ses paupières.

_________________


Merci à Cirdan pour le kit!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ghelal Ardesh
Paladin, niv 2
Paladin, niv 2
avatar

Messages : 748
Date d'inscription : 11/02/2013

Feuille de personnage
Pouvoirs: Maitrise de la terre - Vitesse accrue - Maitrise du feu
Armes: Skarg'lh'reyth endormi
Relations:

MessageSujet: Re: [Pv Bellinda] Allons cueillir fleurette Jeu 4 Avr - 19:12

Qu'il était difficile de réaliser les peurs et les craintes, ce qui pouvait être une chose magnifique pour certains, pouvaient être une horreur pour d'autres. La vie... voilà quelques choses qui pouvait effrayer des gens. Et voilà ce qu'il ressentait. De la peur... cette peur qu'il avait sentit durant le contact avec la lame. Elle avait peut être compris ?... Non, le but restait de ne pas se faire découvrir en tant qu'autre chose que Ghelal, personne ne devait savoir son identité.

Il se mit à genoux devant elle. « J'en suis certain milady Bellinda, je ne remet pas en doute vos compétences... je m'inquiète pour vous... si j'avais encore souvenir de mes quelques cours d'alchimie, j'aurais été à la recherche de plante pour essayer de vous soigner comme je peux »

L'homme ne savait pas trop comment s'y prendre pour l'aider, et cela lui déplaisait. Il n'aimait pas être juste témoin inutile. Simplement témoin. Il la vit trembler et au vue de la température qu'elle dégageait, elle allait avoir besoin de chaleur. Ils étaient maintenant trop loin du feu qu'il avait déclenché et qui s'étaient surement éteint... Peut être peut être une solution autre... Il tira de la terre deux silex, et à la première étincelle alluma une flamme qu'il fit gagner en intensité jusqu'à devenir une torche qui s'alimentait de l'oxygène ambiant. Repérant une branche épaisse de bois mort, il l'enflamma pu démarrer un vrai feu pour se sécher.

« Je tacherai de l'éteindre si nous sommes repérer... profitons en pour sécher et vous réchauffer... » Il étala sa houppelande devant lui et insufflant aux flammes de chauffer la pierre parvint même à la sécher rapidement.

Il s'assit dessus et contre le gré de la femme, la prit par le bras mais tout en douceur mais néanmoins force, l'attira jusqu'aux flammes. « Vous m'avez déjà sauver la vie, je pense que je peux essayer de faire le minimum pour que nous quittions cette terre maudite vivant, j'espère que vous me faite confiance »

Les pensées fusaient dans sa tête, cherchant dans ses pensées les plus vieilles un moyen de la soigner... mais... c'était si confus, si chaotique, les pensées et les souvenirs de Ghelal se mêlant au siennes de manière chaotique. Non, décidément cela ne remontait pas, le moindre cheveux blanc brulait pour ne laisser qu'Halloween

En fait, la situation d'être maitre du corps n'était pas aussi aisé que cela... le cerveau n'allait pas être simple à faire fonctionner comme on l'entend. Il se perdait de nouveau, aucun souvenir... rien... « Je... je n'arrive pas à me rappeler mon cours je suis désolé... » Il augmenta la taille de la flamme pour accélérer le séchage, il vaudrait mieux partir le plus vite possible après, qu'ils puissent la ramener jusqu'en Naturalia pour prendre soin d'elle. Sa couleur de peau et sa chaleur fiévreuse l'inquiétait. « Prenez ma cape Bellinda, elle vous tiendra chaud pour le reste du trajet, si vous manquez de force, demandez moi... je vous en prie, que je puisse vous aidez... » Il se releva et ne laissa du feu que quelques chaleurs, pour ne laisser aucune trace de leur passage ici. Ses mains aidèrent la mage à se relever et lorsqu'elle fut debout, l'entoura de la cape chaude et sec. Ils purent reprendre marche, mais cette fois ci, il restait très près d'elle pour s'assurer qu'elle ne tombe pas de fatigue.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Bellinda
Alchimiste, niv 4
Alchimiste, niv 4
avatar

Messages : 560
Date d'inscription : 02/04/2012

Feuille de personnage
Pouvoirs: Herboristerie - Contrôle de l'Air/de l'Electricité - Vitesse Accrue
Armes: Deux coutelas - Sarbacane
Relations:

MessageSujet: Re: [Pv Bellinda] Allons cueillir fleurette Ven 5 Avr - 15:03

Il est toujours plus facile de gérer quelqu'un d'ouvertement agressif ou dangereux. Pas besoin de se poser de question, on est dans le réflexe, dans la réponse immédiate. C'est direct et sans chichi, la seule question à poser étant de savoir comment répondre efficacement à l'agression. Or, dans le cas de Ghelal, ce n'était absolument pas le cas. Bellinda n'avait pas confiance en lui et le sentait dangereux mais elle n'avait rien pour étayer ses hypothèses. Surtout quand il se mettait devant elle pour lui parler comme il était en train de le faire… Actuellement il semblait même plutôt serviable et prévenant. Ce n'était pas seulement déroutant, c'était inquiétant pour elle…

La mage était certaine d'avoir noté chez lui une façon étrange de s'exprimer lorsqu'elle l'avait rencontré. Une façon un peu "duelle", comme s'il y avait deux entités pour un même corps, que ce soit un esprit ou une autre personnalité. De même sa réaction avait été étrange quelques minutes auparavant… Et il y avait aussi la scène dont elle avait été le témoin, la rencontre entre cette entité faite de feu et d'ombres et le chevalier. Si elle avait été en pleine possession de ses moyens, Lili serait déjà en train de tenir Ghelal en respect et de lui réclamer une explication… Mais elle n'était pas bien. La fièvre semblait ronger peu à peu chaque parcelle de son esprit pour ne laisser que des automatismes solidement ancrés en elle. La jeune femme n'était plus sûre de rien et encore moins de ses sens… L'attitude du chevalier faisait naître le doute chez elle et elle commençait à se demander si elle n'avait pas fantasmé tout cela…

Elle commençait d'ailleurs à se sentir dans un état un peu second, comme si son corps était étrangement malléable et qu'elle baignait dans une sorte de mélasse particulièrement dense. Ce n'était pas spécialement désagréable comme situation… Il était juste difficile de rester éveillée. D'ailleurs elle constata la soudaine apparition d'un feu devant elle. Et la présence du chevalier. Qui lui parlait… Lili fronça les sourcils pour essayer de se concentrer sur les sons qui sortaient des sa bouche, probablement des mots, pour leur donner un sens. Visiblement la mélasse chaude dans laquelle elle baignait s'était bien installée dans sa tête, grippant quelques rouages. Il y eut comme un son étrange et la jeune femme réalisa avec un temps de retard qu'elle était en train de rire.


-Vous deviez avoir un très mauvais professeur alors…

Elle était bien incapable de dire en quoi c'était particulièrement drôle de lui dire ça mais, visiblement, ça l'était pour elle… Une partie de son esprit commençait à paniquer. Elle n'était plus dans son état normal, avait de grosses absences, ne parvenait pas à mener la moindre réflexion cohérente et elle se laissait complètement faire par un individu qu'elle pressentait comme dangereux. Sauf que cette partie d'elle-même était en train de se faire copieusement molester par une autre, bien plus grande, complètement délirante à cause de la fièvre.

Bellinda trébucha lourdement sur une racine traître, manquant de peu de tomber. Cela eut le mérite la "réveiller", en quelque sorte, et elle constata avec un certain étonnement qu'elle marchait, déjà, que Ghelal était à coté d'elle, ensuite, et qu'elle avait une cape sur les épaule, pour finir. Impossible de savoir comment elle s'était transposée du feu à cet endroit. Bien que couverte de bleus et à moitié agonisante, sa partie rationnelle émit une faible protestation, un râle dans lequel elle souffla le nom d'une plante destinée à faire baisser la fièvre, rapidement étouffé par un coup bien placé de sa partie délirante. Elle s'arrêta de marcher, restant plantée au milieu de nulle part, le regard perdu au loin… Il fallut attendre de longues secondes avant qu'elle ne réagisse enfin, prenant la parole.


-Je… C'est bizarre… Lili fronça les sourcils, cherchant visiblement ses mots. Foutue mélasse… J'ai l'impression d'avoir oublié quelque chose. Je crois que ça avait un rapport avec la couleur rouge. Et des dents. Et des petits points jaunes. Que c'était important…

Ses yeux verts, brumeux et perdus, se posèrent sur l'homme à ses cotés, comme s'il pouvait avoir la réponse. En fait, potentiellement, c'était effectivement le cas. Ils avaient finalement atteint une zone déjà un peu plus sèche et s'ils avaient un peu de chance, ou qu'il comprenait et cherchait, ils étaient susceptibles de tomber sur une fleur aux larges pétales dentelées rouges mouchetées de jaune…

-Je peux me réveiller maintenant s'il vous plaît? Ce rêve est pas agréable… J'aimerai bien en faire un autre.

_________________


Merci à Cirdan pour le kit!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ghelal Ardesh
Paladin, niv 2
Paladin, niv 2
avatar

Messages : 748
Date d'inscription : 11/02/2013

Feuille de personnage
Pouvoirs: Maitrise de la terre - Vitesse accrue - Maitrise du feu
Armes: Skarg'lh'reyth endormi
Relations:

MessageSujet: Re: [Pv Bellinda] Allons cueillir fleurette Ven 5 Avr - 19:40

Elle était titubantes et tremblante, heureusement qu'ils avaient rejoins le sentier, elle manquait de tomber à chaque cailloux et lorsqu'elle tombait vraiment, c'est limite si il ne se jetait pas dessus pour la rattraper . Elle parla de son maitre et sourit car il ne se rappelait plus lui aussi.

« Surement, j'aurais du faire des notes » fit il l'air idiot. Ces notes... il en avait fait... il avait noté cela... et...

Soudain un éclair de lucidité, ses notes devaient être sauvegarder quelques part dans maléficium, au coeur même des égouts ! Peut être y retrouverait il des traces supplémentaire de son passé... Hmm... ça semblait être l'un des meilleurs options pour la suite.

La femme chuta une fois de plus, mais cette fois, il la prit dans ses bras et la porta, elle délirait, fiévreuse, disant pas mal de bêtise, il l'écoutait à moitié, essayant de se remémorer ce qu'on lui avait appris il y a si longtemps. Et pourtant ça semblait revenir petit à petit, apprenant à retrouver toutes ses facultés neurales, se confondant dans les pensées et rêveries de Ghelal qui lui dormait maintenant. La situation le fit sourire, sa main caressait les cheveux de la femme alors qu'il ne cessait leur route.

Soudain, autour de lui, le monde vola en éclat, une pensée venait d'exploser dans sa tête, Bellinda venait de décrire la fleur... ce nom... cette couleur, ces mots... il – Le monde vacilla, il était dans un atelier de travail, son maitre était là, mais son visage était brouillé, elle tenait la fleur dans ses mains - Il en avait déjà entendu parler. Il tourna autour de lui, et il put en voir, ces plantes rouge à bois jaune et dentelé étaient commune dans ses marais, il avait de quoi la soigner !

« Je crois que vous ai trouver ce qu'il vous faut Bellinda, je vais pouvoir vous sauver » Il la passa sur son dos et partie à la recherche de ses fleurs, usant de sa maitrise pour stabiliser la terre dans l'herbe humide et boueuse. Il tenait un bon rythme jusqu'à atteindre une plante, puis une autre, qu'il arrachait prenant soin de bien emmené les racines, puis une autre.

Etais ce la racine ou la fleur l'important... la feuille... il doutait, ne savait plus. Peut être la pilé... ou la broyer ? La mâcher tel quel ? Il rangea les plantes rapidement dans sa sacoche après avoir pris cinq de ses plantes et fit passer la femme contre lui en la faisant tourner autour de ses hanches, la tenant au niveau des fesses, sur la cape. Son visage était très prêt du sien, son regard rouge plongé dans la verdure du sien. « Bellinda, je vais avoir besoin de vous »

Il posa sa main fraiche sur sa joue brulante.

« La plante... comment je dois vous la donner ? » Il lui montra une des plantes sous les yeux et la remua devant elle. « Aidez moi à vous sauver la vie ! »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Bellinda
Alchimiste, niv 4
Alchimiste, niv 4
avatar

Messages : 560
Date d'inscription : 02/04/2012

Feuille de personnage
Pouvoirs: Herboristerie - Contrôle de l'Air/de l'Electricité - Vitesse Accrue
Armes: Deux coutelas - Sarbacane
Relations:

MessageSujet: Re: [Pv Bellinda] Allons cueillir fleurette Dim 7 Avr - 18:34

Quand était-elle vraiment tombée? Au point qu'il la prenne dans ses bras pour la porter? La jeune femme aurait été bien en mal de le dire... En fait, elle n'avait même pas conscience que quelqu'un la portait. La mélasse avait définitivement remportée la partie et elle avait simplement l'impression de flotter entre deux stases. Par moment elle revenait vaguement à elle, sentant que quelque chose lui cintré la taille. Sa tête roulait alors un peu, son regard incapable de capter les détails de son environnement pour l'analyser. Au final elle revenait se poser sur l'épaule du chevalier dans un mouvement parfaitement involontaire et naturel. Par moment il lui semblait bien entendre des voix avant de vaguement réaliser qu'il s'agissait en fait de la sienne. Impossible de savoir ce qu'elle racontait... Probablement le contenu de ses rêves fiévreux où rien n'avait vraiment de logique. Une succession de flash et d'images qui venaient profondément piocher dans son subconscient. Des scènes de sa jeunesse et qu'elle revivait parfois en balbutiant... Fort heureusement pour elle, rien de vraiment compromettant.

Le changement de position perturba son sommeil enfiévré sans pour autant qu'elle n'ouvre les yeux. Elle trouva la chose étonnamment réconfortante bien qu'elle ne soit plus à même de suivre la moindre réflexion. La mage se détendait contre ce dos qu'elle trouvait chaud et suffisamment large pour pouvoir s'y cacher derrière. Sa prise se resserra d'elle-même autour de lui, comme si elle s'enroulait naturellement autour de lui. Il n'y avait rien de réfléchi dans ce geste et elle n'aurait probablement pas agit de la même façon si elle avait été à même d'identifier qui était en train de la porter. Mais pour l'instant la fièvre était un baume anesthésiant tout à fait efficace. Elle ne sentait même pas ses mouvements pour cueillir les fleurs alors qu'il devait se baisser à chaque fois...

Le réveil fut très désagréable. Déjà on la privait de ce dos fort confortable au demeurant. Ensuite on lui demandait de se concentrer. C'était très désagréable, très difficile. Ouvrir les yeux représentait déjà un effort particulièrement épuisant pour elle et elle le fit clairement savoir en grognant. Ce qui se traduisit par un gémissement faible qui pouvait très bien passer inaperçu. Pourtant elle y arriva... Ses paupières se soulevèrent, révélant un regard éteint et brillant de fièvre. Ghelal pouvait bien la regarder dans les yeux, elle ne voyait rien, comme si ses yeux s'étaient tout simplement déconnectés de son cerveau. Si c'était problématique du coté du chevalier, la mage semblait très bien le vivre... Il eut toutefois le bon réflexe en mettant sa main sur sa joue. S'il eut une sensation de brûlure, la chose fut radicalement différente de son coté, comme si on appliquait un glaçon sur sa peau à vif. Cela eut valeur d'électrochoc salvateur. Ses yeux parurent un peu plus vivants, éveillés, alors qu’elle commençait à discerner ce qui se trouvait autour d'elle.

On lui parlait. Elle le voyait parce que les lèvres de la personne se trouvant face à elle s'agitaient. Fronçant les sourcils, elle essaya de se focaliser sur ce qu'elle entendait pour enfin saisir ce qui était dit. Il était question d'une plante. Une jolie fleur qui ne cessait de passer devant ses yeux. Comment pouvait-elle savoir à quoi elle servait et comment l'utiliser? Ne pouvait-on pas la laisser dormir tranquillement? Sa tête dodelina alors qu'elle glissait à nouveau vers l'inconscience... Pourtant, au plus profond de son esprit, une petite portion qui avait sérieusement été malmenée et ligotée dans un coin était en train de se débattre en proie à la panique. Elle luttait furieusement pour reprendre le contrôle de ce corps défectueux, juste quelques instants, juste quelques secondes même. Juste assez pour pouvoir donner la solution à ce problème qui pouvait lui coûter très cher...

-... Pétales... Infusion...

Cette petite portion d'esprit rationnelle sauta presque de joie face à cette victoire. Même si la voie avait été aussi faible qu'un vague murmure, elle était parvenue à faire passer le message, tout espoir n'était pas perdu. Mais l'effort avait été incroyable pour souffler deux malheureux mots. Complètement mise au placard, la partie rationnelle sentit le corps s'éteindre presque complètement pour économiser les dernières forces qu'il avait. Le corps de Bellinda se détendit complètement dans les bras de Ghelal alors que sa tête roulait de coté, paupières closes. Le souffle qui passait difficilement entre ses lèvres entre-ouvertes était presque imperceptible...

_________________


Merci à Cirdan pour le kit!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ghelal Ardesh
Paladin, niv 2
Paladin, niv 2
avatar

Messages : 748
Date d'inscription : 11/02/2013

Feuille de personnage
Pouvoirs: Maitrise de la terre - Vitesse accrue - Maitrise du feu
Armes: Skarg'lh'reyth endormi
Relations:

MessageSujet: Re: [Pv Bellinda] Allons cueillir fleurette Dim 7 Avr - 21:06

Il avait sa réponse, ne cherchant plus, il souleva la femme et la remit sur son dos, sa tête sur son épaule. Le chevalier verrouilla sa prise et d'un coup, il reprit sa marche, une marche rapide et forcée, une marche qui déplaçait le sol au dessous de lui très rapidement, la femme sentait le vent sur sa peau, le chevalier devait faire du vingt kilomètre à l'heure pour avancer si rapidement. De plus, ayant rejoins une route ferme et stable, il n'avait plus du tout de soucis par rapport à la facilité du terrain. Il avait vite. Point.

A force de marche, il atteint enfin, la civilisation, une ferme porcine, un homme et son fils semblaient y travailler à nourrir les bêtes, tandis qu'une femme s'occupait de la maison. Le chevalier avançait rapidement. Son regard dégageait une fatigue de corps, une fatigue de marche, il était en sueur, il gardait la femme sur le dos. On le vit, il les regardait, on le scrutait, il approcha, le fils s'approcha lentement, un homme qui devait avoir l'âge de Ghelal.

« Monsieur ?! Vous avez des ennuies ? » fit le garçon, il tenait une bêche à la main.

« De l'eau chaude pour mon ami, et j'aimerai emprunté votre grange pour qu'on s'y repose si vous et votre famille nous le permettez » Le garçon scruta le chevalier, de haut en bas, cherchant des marques peut être d'une appartenance à un ordre. La bêche restait fermement serré dans la main, le fils était méfiant.

« Ecoutez, je suis blessé et elle en danger de mort... vous ne risquez rien... » Soudain la bêche se leva et le fils pointa la grange. « Vous entrez dans cette grande, vous passez la nuit et demain vous êtes partie, pour votre nourriture, on mange dans trois heures, vous aurez les restes et pour votre eau, je vais en faire mettre à chauffer. »

Le démon fit un signe de la tête. « Bien monsieur » Il la porta jusqu'à la grange où il la passa de son dos à ses bras puis l'allongeait dans le foin. Il était épuisé. Son adrénaline cessait de prendre son corps, la douleur tombait tel un couperet. Il souffrait. Le saignement à la cuisse s'était réouvert tiens. Toutes ces plaies... L'eau chaude arriva et l'homme vit le chevalier, les cheveux tombant sur son visage, ces yeux rouges profondément ancré dans son regard noir. « Votre eau » Ghelal se leva, titubant, attrapa le demi chaudron, ses mains protéger par les gants de cuirs, y mit les pétales des cinqs plantes qu'il avait récupéré, vu la fièvre qu'elle avait, il faudrait de l'ultra concentré.

Il regardait le fermier observer la femme. « C'est une très puissante mage noir et je suis son serviteur, si elle meurt, considérez moi comme mort ! Alors maintenant sortez d'ici ! » Il se remit au dessus d'elle, surveillant l'infusion de sa tisane. Le fermier avait vite décampé, le laissant seul avec elle.

« Tss... vous êtes vraiment stupide d'être venu nous sauver » fit il à la femme. « Vu son comportement pour vous impressionner.... il ne méritait pas tant de votre part... »

Ghelal passa une main fraiche dans la chevelure de Bellinda. « Vous êtes très mignonne... et si vous n'étiez pas inconsciente... dans ce marais... si boueuse... et moi pas si blessé... je vous ferait très certainement la cours. »

Il eut un sourire pour lui même, quand il entendit un bruit, il était observé... Sa main s'approcha de sa lame. Soudain, des deux entrées de la granges, les trois fermiers entrèrent en courant, armes en mains, un regard assassin, des marques singulière sur le front, comme si ils étaient... . Est ce ainsi que l'on offrait l'hospitalité dans ce coin ? Ghelal ne bougea pas, il frappa d'un coup de poing sur le sol, provoquant une pique sous le pied droit de chacun, brisant les course, tranchant les tendons, les trois étaient à terre. « Pourquoi ? » fit il au plus jeune, alors qu'il s'approchait de la mère qui se mit à hurler de colère en le voyant. Comme si il n'était qu'un monstre ?... peut être était ce des bandits de grand chemins qui offrait l'hospitalité le temps d'une nuit , mais tenter de vous tuer après ?....

« Kert's nak di Crepuscular ! » *Alors que je suis le Crépusculaire *
Le regard des trois se figèrent de peur, la lame frappa rapidement, aucun des trois n'eut la vie sauve.
Il retourna au corps de Bellinda et prit un gobelet. Sa main attrapa la machoire et là, versa le liquide dans la gorge de la femme. Après les dix minutes qui étaient passé, ce devait être surement tiède. Le gobelet versé, il souleva la femme et enterra les trois cadavres en retournant la terre sous eux.

Quelques instant après, il la posait dans un lit confortable dans la ferme désormais sans propriétaire. Il défit le bandage et grâce à une flamme se cautérisa la morsure. Il fit prendre un bon feu dans la cheminé où il mit à sécher ce qui en avait encore besoin, retira le minimum de la femme : Sac, botte, gant, houppelande, ceinture. Ainsi, elle serait mieux pour dormir et lui, mieux pour la réchauffer. Elle avait les vêtements glaciales avec les bains de flottes pris. Il fatiguait, son regard lourd, il se coucha contre elle, pour la tenir au chaud et sans manger, s'endormit à ses cotés.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Bellinda
Alchimiste, niv 4
Alchimiste, niv 4
avatar

Messages : 560
Date d'inscription : 02/04/2012

Feuille de personnage
Pouvoirs: Herboristerie - Contrôle de l'Air/de l'Electricité - Vitesse Accrue
Armes: Deux coutelas - Sarbacane
Relations:

MessageSujet: Re: [Pv Bellinda] Allons cueillir fleurette Mar 9 Avr - 6:34

Il n'y a jamais rien de bon à tirer d'une fièvre suffisamment forte pour vous empêcher de vous réveiller. Le cerveau tourne complètement en roue libre, essayant de se débattre, paniqué, à l'idée que le corps qu'il gouverne ne réponde plus du tout normalement. C'est un peu comme se sentir glisser dans un état second qu'on sait pertinemment dangereux. La fièvre, surtout aussi violente, n'était finalement qu'un symptôme, le sommet de l'iceberg. Et cet iceberg était un empoisonnement du sang, le genre de broutille qui pouvait vous emporter en très peu de temps. Trop peu de temps même... Et si Bellinda n'était plus du tout en état de l'exprimer aussi clairement, une partie de son esprit en avait conscience. Sombrer dans ce sommeil fiévreux revenait à se noyer, littéralement. Plus profond serait le sommeil, moins elle aurait de chance de se réveiller. Une partie d'elle se débattait donc furieusement pour se maintenir à la surface et ne pas sombrer... Et c'était cette partie là qui dominait maintenant...

Un farouche désir de survivre, de ne pas baisser les bras quoi qu'il puisse arriver. Bien sûre la jeune femme n'avait jamais eu un comportement prudent, elle était toujours la première à foncer tête baissée dans les ennuis. Peut-être parce qu'elle estimait ne plus avoir grand chose à perdre. Peut-être qu'elle se demandait parfois ce qu'elle faisait encore là alors que... Alors que le temps avait passé. Survivre était bien la chose la plus difficile à faire, la plus dure qu'elle ait eu à faire ces dernières années. Toujours sur la sellette... Il était tellement tentant et dramatiquement facile de baisser les bras. Ce n'était pas les occasions qui manquaient en plus ! Il suffisait juste de se laisser faire. Laisser les ennuis avoir raison d'elle... Réagir avec seulement une seconde de retard, une seconde qu'on laisse inconsciemment filer. Parce qu'ainsi on ne pourra pas esquiver le coup suivant, on évitera pas le piège vicieux dissimulé là, on ne se soignera pas à temps... Etait-ce vraiment une extrême gentillesse, pour ne pas dire une certaine forme d'abnégation, qui l'avait poussée à aider Ghelal? Quitte à donner à un parfait inconnu la seule potion qui lui aurait évité tous ces ennuis? Ou avait-elle simplement trouvé là une occasion en or pour pousser au paroxysme son comportement parfois destructeur?

Et pourtant, alors qu'elle passait son temps à osciller au bord de la falaise, elle finissait toujours par avoir un dernier soubresaut qui la remettait bien stable sur ses pieds. Jusqu'à la prochaine occasion... Alors malgré ce sommeil comateux auquel elle aurait pu définitivement s'abandonner, l'esprit de la mage rouge se battait pour survivre. Traduisant cela en rêves hallucinés qui ne la laissaient pas sereine. Si le chevalier s'était intéressé à son rythme cardiaque, il l'aurait découvert anormalement haut, comme celui de quelqu'un en plein effort physique. Car si cela ne se voyait plus à travers ce corps désormais immobile, Lili se débattait bel et bien. Souvenirs, fantasmes, rêves et cauchemars... Tout se mêlait dans l'esprit dans la jeune femme alors que la fièvre donnait des teintes hystériques à tout cela. C'était comme si deux parties de sa personne étaient en train de s'empoigner pour se battre violemment. Ce désir de mort, en quelque sorte, et cette farouche volonté de survie. L'esprit de la mage en était devenu le champ de bataille et ses souvenirs les armes qu'ils brandissaient.

Difficile de dire si elle serait parvenue à remporter cette bataille... Mais Ghelal se présenta en allié inattendu. Lili n'eut absolument pas conscience de ce qu'il se passait autour d'elle, tant les fermiers agressifs que le fait qu'on la forçait à boire quelque chose... Pourtant les effets de l'infusion furent salvateurs pour elle. Ses idées s'éclaircirent, sa part sombre sentit que l'occasion venait de passer et commença à se laisser submerger. Alors que le chevalier la déposait sur le lit, il pouvait déjà constater que sa respiration était déjà plus aisée. La mage était tout simplement plus sereine... La température finirait par baisser suffisamment pour que son esprit soit à nouveau plein et entier. Ce qui lui permettrait de se réveiller et de prendre les mesures nécessaires pour le reste. Le premier pas vers la guérison donc...

Bien qu'encore loin de cet état de fait, la mage sentit brusquement une source de chaleur à ses cotés. Quelque chose de solide, de réconfortant et d'agréable dans son délire fiévreux... Etant encore en train de lutter, elle fit la chose la plus naturelle du monde, elle se raccrocha à cet élément tangible. Cela se traduisit autrement dans le monde "réel". Bellinda eut une sorte de soupir lorsque Ghelal vint se coucher à ses cotés et vint se pelotonner contre lui...

_________________


Merci à Cirdan pour le kit!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ghelal Ardesh
Paladin, niv 2
Paladin, niv 2
avatar

Messages : 748
Date d'inscription : 11/02/2013

Feuille de personnage
Pouvoirs: Maitrise de la terre - Vitesse accrue - Maitrise du feu
Armes: Skarg'lh'reyth endormi
Relations:

MessageSujet: Re: [Pv Bellinda] Allons cueillir fleurette Mar 9 Avr - 12:44

Avez vous déjà essayer de compter des ombres qui cours dans tout les sens dans un égout, décomptant en canon à partir de mille ? Et bien dans la tête de Ghelal c'était à peu près le même bordel. Un conflit de penser et de rêve, d'un coté d'un bleu limpide, les rêves innocents et triste de Ghelal, cauchemard, peur, celle de se faire voler son corps, celle de mourir, celle de n'être pas digne d'être chevalier. Pourtant, le démon lui offrait sécurité et confort... chose qu'il n'avait pas connu de sa vie.

L'homme de feu et d'ombre lui, rêvait de rien et de tout. Son arme lévitait à ses cotés dans son monde onirique, il attrapait des flammes, les faisait danser avec elle, bien que le corps dormait, lui ne semblait pas dormir. Il n'avait juste plus la force de maintenir le corps éveillé. Il réfléchissait, se laissait envahir par des souvenirs. Des choses enfouis. ses peurs... ses craintes... sa mort... Il avait chaud... son coeur battait. Son coeur ? Onirique bien sur.

De chaleur, le corps se réveilla et se mit torse-nue. Sans même se réveiller, simplement parce qu'il avait trop chaud. Il sentit la femme se cramponner à lui. Il se serra un peu plus à elle comme la bouillotte qu'il était. Ghelal lui rêvait de chose simple, il rêvait de sa vie une fois devenue chevalier grand et reconnu. Il avait des doutes sur Monsieur J. Mais il savait qu'il avait besoin de lui et inversement. Le besoin de vivre une vie était une chose qu'il s'était rendu compte était important. Le poid de chaque vie était importante... pourrait il aider son ami un jour à retrouver son corps et une vie ? Là était peut être une idée intéressante... mais ... pas pour l'instant. Pour l'heure c'était plus du fantasme qu'autre chose.

La couette se serra sur le couple, il la serra contre lui et posa un baiser sur le front de la femme. Naturellement, comme si c'était un baiser de guérison.

Le démon rêvait, un rêve lointain, près de deux sciècles passés.

Sur un fond de ténèbre, il se voyait se battre dans un monde cruel, le temple oublié était en combat, affrontant des êtres maléfiques. Son nom... une poupée était là... Glo'.... son nom ne remontait pas. Sa main caressa les cheveux de la poupée quand le sol se brisa sous leur pied dans un détonation qui brisa le temple.

"Urkhayn'shi kai !" *Lie mon âme à elle*

Il vit alors son corps se détacher de lui, son âme séparé et enfermé dans sa lame. Etait ce ainsi qu'il avait ?... Le temps se brisait, son âme s'arracha, il tombait, chutait, ne cessait pas. Ses yeux s'ouvrirent alors... enfermé dans la noirceur de son âme. Il avait consumé l'âme de la poupée pour sa propre survie. Un sacrifice bien maigre pour survivre.

Le temps s'écoulait,la femme à ses cotés se serrait contre lui, il la tenait si fort contre lui... si tendrement. Ses yeux s'ouvrirent encore, devant une lumière. Elia'... sa vie se brisa. Le temps n'avait plus de réelle valeur alors que perdu dans ses songes, il remontait son passé. Encore et toujours à l'infini, s'étirant jusqu'à se souvenir... ses souvenirs...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Bellinda
Alchimiste, niv 4
Alchimiste, niv 4
avatar

Messages : 560
Date d'inscription : 02/04/2012

Feuille de personnage
Pouvoirs: Herboristerie - Contrôle de l'Air/de l'Electricité - Vitesse Accrue
Armes: Deux coutelas - Sarbacane
Relations:

MessageSujet: Re: [Pv Bellinda] Allons cueillir fleurette Mer 10 Avr - 16:46

Petit à petit l'infusion commençait à faire effet. Alors que la température de la jeune femme descendait, sa conscience commençait à remonter à la surface. Ses rêves se firent plus clairsemés, plus paisibles et elle finit par dormir pour de bon, d'un sommeil réparateur. Son corps détendu prenait enfin du repos afin de récupérer de l'épreuve qu'il venait de subir de plein fouet. La température était acceptable, le lit confortable et aucun danger immédiat n'était perceptible… Un sommeil oublieux était donc le bienvenu…

Les heures s'égrainèrent dans une atmosphère paisible, les deux aventuriers passablement épuisés profitant du calme et de la sécurité relative de la ferme… Les paupières de la mage rouge frémirent légèrement alors qu'elle revenait lentement à elle. On ne pouvait pas dire qu'elle était éclatante de santé ni débordante d'énergie mais elle se sentait déjà bien mieux que la dernière fois qu'elle avait été consciente. Se raccrochant au sommeil, elle se laissa dériver les yeux clôt, essayant de faire le point sur ce qu'elle se souvenait. Elle avait du aller chercher certains ingrédients dans les marais… Et il y avait eu un incident. Oui… Un jeune homme. Et des putrides. L'escarmouche avait failli mal tourner. Non. Elle avait mal tourné finalement. Il n'y avait pas eu assez de potion pour tous les deux. Et il y avait eu le chevalier aussi, qui agissait bizarrement. L'inquiétude et les doutes qu'elle avait ressenti vis à vis de Ghelal la percutèrent à nouveau comme une lame de fond, lui faisant brusquement ouvrir les yeux alors que son dernier souvenir conscient la plaçait dangereusement à ses cotés.

Bellinda ne s'était pas attendue à grand chose mais certainement pas ce qui se trouvait sous ses yeux. La jeune femme dut se mordre la langue pour se maîtriser et ne pas réagir violemment. Elle était couchée dans un lit, ce qui n'était pas dérangeant en soit, pelotonnée contre Ghelal, ce qui l'était déjà beaucoup plus. Terriblement plus… Surtout qu'ils étaient face à face. Retenant son souffle, elle attendit de longues secondes en l'observant. Elle ne se détendit légèrement qu'en constatant qu'il était bel et bien profondément endormi. Mais à quel moment avaient-ils fini comme ça…? Et à quel moment avait-elle abandonné ses affaires aussi? Elle sentit la panique se réveiller en elle, la forçant à se concentrer pour ne pas tout simplement bondir du lit. Et le réveiller… Or elle n'avait pas spécialement envie de le réveiller là…

Retenant à nouveau son souffle, la jeune femme commença à très légèrement se mouvoir, économisant chacun de ses mouvements pour qu'ils soient aussi doux et discrets que possibles. A chaque infime signe de réveil du chevalier, elle se figeait complètement afin que le sommeil puisse à nouveau le prendre… Sortir de ce lit lui parut abominablement long. Traverser les marais au pas de course avec la moitié des mages de Malificium à ses trousses aurait probablement été moins anxiogène… Mais elle finit tout de même à se glisser loin de lui, sur le plancher froid de la ferme désormais abandonnée. Quiconque aurait regardé par la fenêtre aurait prit Lili pour une voleuse en plein méfait tant elle semblait sur ses gardes, son regard enregistrant chaque détail de la pièce.

Outre le fait de se réveiller dans les bras de Ghelal, il était très perturbant de ne pas savoir où elle se trouvait. Heureusement elle repéra rapidement ses affaires, séchées par la flambée dans la cheminée, ce qui la réconforta quelque peu. Equipée de pied en cap, elle avait moins l'impression d'être aux abois, son cerveau pouvant réfléchir de façon plus posée. Elle n'avait plus de fièvre, donc on l'avait soignée… Il lui restait encore quelques détails à régler mais elle était désormais hors de danger. On s'était occupé d'elle aussi, en séchant ses vêtements, en la mettant au chaud. Ses yeux se posèrent sur le jeune homme torse nu…

Inutile d'ergoter pendant des années, elle lui devait probablement la vie même si rien de tout cela ne serait arrivé s'il avait été un peu plus attentif… Mais elle lui en devait une… Pourtant il y avait quelque chose chez lui qui la poussait dans ses retranchements. Comme un animal sentant instinctivement le danger. Il avait agi bizarrement, faisant naître certains doutes chez elle, réveillant quelque chose de profondément enfoui. Si elle lui était redevable, elle ne parvenait pas à se sentir à l'aise avec lui. Comme si elle s'attendait à ce qu'il l'égorge à n'importe quel moment. Une petite voix lui hurlait sans cesse de mettre le plus de distance possible entre eux. Pour son propre bien… Et c'était bien ce qu'elle comptait faire lorsqu'elle posa la main sur la poignée de la porte.

Pourtant… Pourtant il l'avait aidée alors qu'il aurait très bien pu profiter de la situation. Pensive, la main toujours sur la poignée, la jeune femme se demandait quoi faire. Elle resta ainsi quelques secondes avant de finalement se retourner, se mordant la lèvre inférieure. Elle marcha droit vers la table, élément central de la ferme. Il ne lui fallut pas longtemps pour trouver ce qu'elle cherchait dans son sac sans fond et deux éléments furent délicatement déposés sur la table… Tous deux étaient facilement identifiables si Ghelal avait été un peu attentif, une fiole de flammes en bouteille et un onguent de soin… Elle s'apprêtait à repartir lorsqu'elle se ravisa, arrachant finalement une page vierge à son herbier. Elle la laissa sous les deux concoctions de son cru, non sans y avoir laissé un court message.


Citation :
Merci
B.

Elle observa le dormeur de trop longues secondes avant de finalement remonter la couette sur son torse. L'instant d'après la porte de la ferme se refermait doucement… Il ne lui faudrait pas longtemps pour s'orienter une fois qu'elle serait suffisamment éloignée de la maison…

_________________


Merci à Cirdan pour le kit!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ghelal Ardesh
Paladin, niv 2
Paladin, niv 2
avatar

Messages : 748
Date d'inscription : 11/02/2013

Feuille de personnage
Pouvoirs: Maitrise de la terre - Vitesse accrue - Maitrise du feu
Armes: Skarg'lh'reyth endormi
Relations:

MessageSujet: Re: [Pv Bellinda] Allons cueillir fleurette Mer 10 Avr - 18:58

Les rêves sont doux et chaud quand on est près d'une personne. On se sent bien et protégé. Et malgré tout, Ghelal et même l'esprit qui le possède, ne pouvait qu'apprécier être auprès d'une belle femme. Il se serra contre elle inconsciemment. Et là, se laissa bercer par des rêves bien plus profond... plus tranquille... plus lumineux.

De la lumière, des souvenirs... Elia... Halloween...Bellinda... Il se rendit compte qu'il l'aimait bien cette femme. Vraiment bien. Il devrait peut être lui dire. L'invité à faire connaissance plus en profondeur, la découvrir, se sentir proche d'elle. Etre avec elle.

Se rendant compte qu'il devrait se réveiller pour lui dire, il ouvrit alors les yeux, s'attendant à tomber sur ses jolies mèches blanches, mais... ce ne fut que les oreillers.

« Bellinda » Fit il. Il se redressa, ouvrit les yeux, mais rien de visible. « Bellinda  ? » Il sauta hors du lit, torse nue, et scruta la pièce. Elle était simplement partie. Il repéra l'onguent et la flamme en bouteille de loin. Ses yeux se baissèrent, triste qu'elle soit partie. Le chevalier s'approcha et observa le papier. *Merci *...

Il rangea le papier précieusement dans sa poche. Il retourna à ses vêtements et s'habilla rapidement. Déçu et ravie à la fois. Triste qu'elle ne soit plus contre lui, triste qu'elle soit partie alors qu'il avait envie de la connaître et faire plus ample connaissance.... Equipez de pied en quatre, il observa encore une fois le feu.

Mais il était ravie également, ravie de savoir que la chasse n'était pas finis, ravie de savoir qu'il la reverrai, il en était certain. Mais il aurait encore grandit avant cette futur rencontre, il serrait encore plus fort, plus puissant, plus apte à ce qu'elle reste auprès de lui cette fois.

Ses yeux rougirent, il attrapa les deux cadeaux qu'elle lui avait fait et les rangea précieusement dans son sac. Le feu de la cheminé grandit quand il passa la porte, grandit encore, puis encore jusqu'à devenir un incendie. Il quitta complètement la femme et lorsqu'il fut assez écarté le feu se concentra en son foyer jusqu'à devenir une sublime flamme bleu et brutalement détonna dans une explosion qui pulvérisa la ferme, la grange, le bétail, le verger, le jardin... rien.. toute cette ferme disparu dans un enfer de flamme bleus sublime.

Il fit un sourire sombre et froid, repensant un instant à la belle mage rouge.

« A la prochaine, Bellinda. »


Et il partit en direction de la prochaine ville pour retourner au plus vite en Naturalia.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: [Pv Bellinda] Allons cueillir fleurette

Revenir en haut Aller en bas

[Pv Bellinda] Allons cueillir fleurette

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» Allons enfants de la brasseriiiiiiiiiiiiie
» Bon bah 24h sans wow, allons nous tenir ? *tremble*
» qu'allons nous faire ce soir ?
» Allons guerroyer pour obtenir la traduction française des jeux Spartan
» J'irai cueillir un bout de ciel; Libre

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Nelberaid ::  :: Les Marécages-
Créer un forum | © phpBB | Forum gratuit d'entraide | Contact | Signaler un abus | Forum gratuit