AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez|

[Napsû]Un repas interrompu.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Kharn
Cavalier Enragé, niv 2
Cavalier Enragé, niv 2
avatar

Messages : 67
Date d'inscription : 21/03/2013

Feuille de personnage
Pouvoirs: Force surhumaine, Contrôle des ombre, Résistance a la magie
Armes: Deux épée longue
Relations:

MessageSujet: [Napsû]Un repas interrompu. Dim 31 Mar - 21:59

La forêt est un endroit idéal pour les aventuriers. Elle regorge de créature en tout genres et ses mystère sont loin d'être complètement dévoiler. De plus, le paysage et l'ambiance y est des plus plaisante. C'était l'une des raisons pour laquelle Kharn aimait tant s'y rendre. On y était loin des gens, on avait la paix et on pouvait faire ce qu'on veut. À part quand un druide viens vous faire chier parce que vous avez tuer une bête pour vous faire a manger. Il détestait les druides, c'était comme des mages, seulement qu'ils étaient plus agaçant. Surtout lorsqu'il vous attache avec des ronces et autres plaisir de la forêt.

''- Cette bête ne méritait pas la mort!''

L'Aigrefin grogna et utilisant sa force supérieur, se défit des liens naturel qui le maintenait en place. En guise de réponse, il s'élança vers le druide et lui envoya une claque du revers de la main, ce qui le sonna. Il le saisit ensuite a la gorge et le souleva. Il l'écrasa contre un arbe et finit par appuyer sa lame contre la gorge de celui ci.

''- Non, mais j'ai l'impression que y'en a un qui l'à bien chercher...''

Il recula son bras, se préparant a donner le coup mortel a son adversaire. Mais, par surprise, le corps du druide disparu dans l’écorce de l'arbre, comme si celui ci l'avalait. C'était une magie étrange qui surpris le guerrier, assez pour qu'il ne termine pas son coup. Il se recula de l'arbre ou l'homme avait disparu puis jeta un coup d’œil au alentours. Rien. Aucun signe du mage de la nature. Il haussa alors les épaules et se dirigea vers le feu de camp qu'il avait allumé. Il s'installa sur le tronc d'un arbre tombé avant son arrivé et vérifia l'état de ses brochette de lapins qui cuisait lentement. Quelques unes d'entre elles semblaient prête, il s'empressa alors de prendre une bouchée de viande qu'il avala rapidement. Il continua durant plusieurs minutes de manger puis dû attendre puisque le reste n'était pas encore prêt.

Il s'étira un peu et passa une main dans ses cheveux avant que son attention soit tournée vers le bruissement des feuille et les craquement de branche morte. Il saisit avec empressement la lame qui reposait près de lui et se releva, tournant rapidement sur lui même dans la direction des bruits. Le druide était-il revenu? Il ne lui laisserait donc pas le temps de savourer son repas!


''- Si tu veux un deuxième manche je vais te la donner! Mais ne pense pas que ton petit tour de passe-passe marchera une deuxième fois!''
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Napsû
Anti-paladin, niv 1
Anti-paladin, niv 1
avatar

Messages : 22
Date d'inscription : 06/11/2012

Feuille de personnage
Pouvoirs: Contrôle des Ombres - Force Surhumaine - Vitesse Accrue
Armes: Deux haches
Relations:

MessageSujet: Re: [Napsû]Un repas interrompu. Lun 1 Avr - 10:14

Elle était retournée dans la forêt. C'était les paysages les plus nostalgique qu'elle avait trouvée ici bas. Les plaines lui plaisait plus, mais c'est la forêt qui lui faisait plus d'effet. Ses pas l'avait mené ici, peut-être avait elle besoin d'un petit remontant, peut-être pas. Au bout d'un moment elle arriva dans une clairière. Elle arrêta son troupeau et décida d'elle aussi se trouver de quoi se sustenter. Laissant fantôme superviser elle s'éloigna.

Elle replongea sous les arbres et progressant à grand pas à couvert, tout en marquant à coup de poings son chemin, elle se lança dans une partie de chasse. Elle avait grande faim et jeta son dévolu sur une jeune daim -comme toujours elle chassait un minimum gros- un peu perdu ou un peu téméraire qui n'avait pas fui alors qu'elle approchait. D'un coup d'une hache elle le décapita et pendant que la tête retombait elle se jeta sur le reste de la carcasse.

Sans grande précaution la trolle arracha la peau et s’accroupit afin de manger la viande bien fraiche. Une fois qu'elle fut repue, elle ramassa son arme et repartie, laissant le cadavre aux charognards sans néanmoins arracher deux petits morceaux pour la route. Sur le chemin du retour une odeur appétissante la dévia du parcours qu'elle avait marquée. Plus ou moins délicatement elle s'y dirigea.

Une voix forte l'accueilli. Elle se dévoila, juste sa position, tout en laissant paraitre son scepticisme car elle ne comprenait pas le sens des phrases. Chose qui arrivait régulièrement depuis qu'elle avait quittée le cocon familial. Motivé elle essaya de faire un effort. Elle fut aussi impressionnée par l'allure du bonhomme à la bonne odeur, à moins que se soit ses ridiculement petits bouts de viandes.


Une seconde manche ?

Carmen regarda ses manches, car elle ne connaissait le mot au masculin, et pu constater qu'elles étaient toutes deux usées. En plus les morceaux d'armures fixée sur ses bras faisaient pâles figure à coté de l'équipement luisant de l'homme. L'entretient et les années faisait une large différence. Comme le jour et la nuit, même si le but était au début semblable, peut-être même la qualité. Mais son œil mal exercé ne pouvait rien conclure.

Plutôt deux nouvelles. Comprend pas le tour. 'Suis pas magicienne.

Certes elle savait se cacher dans les ombres, mais tout le monde savait le faire, non ? Bref, qu'est ce qu'elle allait faire maintenant... en voilà un dilemme. Le manger ou lui parler ? Après un moment de réflexion elle n'avait plus faim, donc un peu déçue elle se rabattit sur la seconde solution. Elle ne voulait pas ne pas savourer à sa juste valeur un bon quartier. Elle décida de partir sur de bonne base et pour cela fit la révérence.

Napsu, pour vous servir. Si vous m'expliquez votre problème ?

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kharn
Cavalier Enragé, niv 2
Cavalier Enragé, niv 2
avatar

Messages : 67
Date d'inscription : 21/03/2013

Feuille de personnage
Pouvoirs: Force surhumaine, Contrôle des ombre, Résistance a la magie
Armes: Deux épée longue
Relations:

MessageSujet: Re: [Napsû]Un repas interrompu. Lun 1 Avr - 20:10

Il s'attendait pas du tout a ce qu'il vu. Il se redressa un peu, observant la large silhouette devant lui. Ce n'était pas le druide de tout à l'heure, c'était beaucoup trop grand. En tout cas, la chose avait une certaine allure féminine et ses long cheveux noir semblaient déjà plus soigné que les reste de son apparence. Elle parla de manche en observant les manche de son armure qui était une peu...Rudimentaire. Le guerrier l'observa longuement en silence, se demandant si elle se moquait de lui ou alors qu'elle ignorais le sens de ce qu'il venais de dire. Ils observèrent pendant un court instant l'armure de l'autre. Elle reprit la parole en parlant de nouvelle?

''- Hein?''

Il haussa un sourcil, visiblement dans l’incompréhension. Elle devais avoir entendu les menaces qu'il avait proférer. Sur le coup, elle semblait avoir un intellect assez limité. Ou alors c'était peut-être les expression de sa race? Parce qu'elle n'était clairement pas humaine, elle était beaucoup trop grande pour une femme, et son teint verdâtre lui rappelait une soupe aux pois. Ce n'était pas un orc non plus, son corps n'était pas assez ''monstrueux'' pour être une femelle de cette race. Elle aurait pu être mignonne mais le teint vert de la peau donnait une drôle de sensation sur le coup.

'' Napsû?... J'ai pas eu de problème, enfin mon problème n'est plus là.''


Il la surveillais quand même, la seule hypothèse qui lui restait c'était qu'elle appartenait a la race des troll. Mais elle n'avait rien des bêtes hideuse qui rodais dans les caverne habituellement.

'' Tu fais quoi dans le coin?''

Il restait sur ses garde mais détendit sa poigne sur le manche de son épée. Elle semblait amicale mais on ne savait jamais, surtout si c'était vraiment une trolle. L'Aigrefin se recula contre un rocher qui était a l'opposé du tronc sur lequel il s'était assis. Il posa son derrière dessus et pointa le tronc mort au sol de son épée, l'invitant a s'asseoir.

''- Je suis Kharn. T'es quoi au juste?''
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Napsû
Anti-paladin, niv 1
Anti-paladin, niv 1
avatar

Messages : 22
Date d'inscription : 06/11/2012

Feuille de personnage
Pouvoirs: Contrôle des Ombres - Force Surhumaine - Vitesse Accrue
Armes: Deux haches
Relations:

MessageSujet: Re: [Napsû]Un repas interrompu. Mar 2 Avr - 19:27

L'homme se remit à parler et Carmen ne comprit pas plus qu'avant. Qu'est ce qu'il voulait dire ? Pourcentage du message transmit zéro. Malgré toute sa dignité elle ne put s'empêcher de hausser un sourcil et de baisser l'autre, tout en entrouvrant la bouche et laissant sortir sans retenu son incompréhension. La discussion s'annonçait longue. Parlait-il la même langue ? Le choque des cultures c'était parfois impressionnant, plus qu'un coup dans la chaire.

Gné ?

Puis s'imaginant le tableau vu d'un tiers elle se reprit, se redressa, sourit, réajusta ses sourcils et repoussa délicatement une mèche un peu trop en avant. C'est certain elle faisait un peu dépenaillée par rapport à l'armure rutilante, mais bon chacun son style. Et puis elle avait la taille pour compenser. Bah, de toute manière ça demande trop de finesse pour garder une armure en bonne état longtemps, paradoxe, vu qu'en armure on n'est un peu alourdit. Donc à quoi bon la garder étincelante. Mais non elle ne complexait pas du tout.

Hum, enchanté.

Bon je veux bien m'assoir mais je ne peut m'attarder longtemps, on m'attend.


C'est vrai ça, son troupeau l'attendait, mais bon elle ne savait pourquoi elle ne tenait pas trop à avouer son statu de bergère. Non pas qu'elle est honte, mais pour un peu plus de reconnaissance, pour ce que ça valait d'un inconnu... Qu'importe c'était un jeu pour elle et elle était curieuse. La trolle se disait qu'il y avait peut-être à tirer de ce mystérieux personnage dont elle ne comprenait un traitre mot ou presque de ce qu'il disait.

Moi ? je suis une guerrière voyons.

Et pour mêler la parole à l'acte elle se tapa avec force la gorge. Comme on lui avait dit un jour elle se grogna pas, même un petit peu. Il parait que ça fait mauvais genre et que ça fait peur aux petits êtres. Comme la question avait le mérite d'être claire, bien que pas très délicate, est-il aveugle ou plus inculte qu'elle, elle se propagea dans quelques détails. Mais elle ne savait pas trop se décrire sans se montrer précieuse ou prétentieuse.

Une fière et redoutable combattante trolle mixte, en attente de carnage.

Je sors de table actuellement, sinon je ... vaque. Et vous ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kharn
Cavalier Enragé, niv 2
Cavalier Enragé, niv 2
avatar

Messages : 67
Date d'inscription : 21/03/2013

Feuille de personnage
Pouvoirs: Force surhumaine, Contrôle des ombre, Résistance a la magie
Armes: Deux épée longue
Relations:

MessageSujet: Re: [Napsû]Un repas interrompu. Ven 5 Avr - 18:06

On l'attendais? Eh bien, elle n'avais qu'à partir, il n'allais pas la forcer a reste, même s'il était un peu curieux. Et puis, tant qu'il pouvait la garder a l’œil, il était sur qu'il ne se ferais pas frapper dans le dos. Bien qu'il doute qu'une ''Fière et redoutable guerrière'' attaque les gens dans le dos. En tout cas, elle avait confirmer les doutes du guerrier, c'était bien une trolle. Il se pencha vers le feu de camp et attrapa une brochette de lapin qui avait terminer de cuire. Il pris un bouchée, mâchonna pendant un instant puis avala.

'' C'bizarre, d'habitude les trolls qu'on voit dans le coin sont plus gros et plus moche.
''

La délicatesse n'était pas son domaine, c'était un homme franc et qui n'avait pas peur de dire ce qu'il voulait apres tout, elle avait beau être une femme c'était une guerrière comme une autre.. Il mangea le reste des petits bout de viandes qui figuraient sur la brochette et jeta la branche dans le feu, histoire de le garder bien chauffant. Il saisit la gourde d'eau a sa ceinture et l'ouvrit avant de prendre une longue gorgée et de la refermer.

'' Je me promène. J'arrive de Malificium et j'avais envie de prendre un peu d'air loin des grande villes. Trop de gens.

Il posa sa gourde près de lui puis l'observa longuement. Il examina distraitement ses hache puis la musculature développée de la trolle. Si vraiment c'était ça leur femelle, il se demandait a quoi ressemblais les mâle.

'' Qu'est-ce qui t'attend? Ils doivent être bien patient si tu prend le temps de papoter avec un étranger dans la forêt.''

Il eu un petit sourire en coin avant de reprendre la dernière brochette dans sa main et manger, attendant ce qu'elle avait a lui dire. Le temps était agréable, pas trop froid ni trop chaud, juste assez pour se dire qu'être dehors ferait du bien. L'air frais changeait de celle de Malificium qui n'avait pas grand chose d'agréable. Le vent se leva par moment, faisant voleter les courte mèche grise de Kharn. Il les replacèrent correctement et termina sa brochette avant de la lancer dans le feu de nouveau.

'' Tu traîne souvent dans les forêts? J'imagine que tu ne dois pas trop aller dans les villes non plus...''
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Napsû
Anti-paladin, niv 1
Anti-paladin, niv 1
avatar

Messages : 22
Date d'inscription : 06/11/2012

Feuille de personnage
Pouvoirs: Contrôle des Ombres - Force Surhumaine - Vitesse Accrue
Armes: Deux haches
Relations:

MessageSujet: Re: [Napsû]Un repas interrompu. Sam 6 Avr - 10:15

En même temps qu'elle sentait délicatement le fumé de la viande et l'odeur de l'homme, Carmen sourit à la remarque maladroite. C'était plutôt un compliment et elle y était sensible. Faut dire qu'elle y passait un peu de temps et qu'on le remarque c'était toujours agréable. Elle nota bien dans un coin de sa tête pour rendre pareil à l'étranger, ou presque vu qu'ils s'étaient échangé leur noms. Donc plus si étranger que ça.

Je n'en ai pas croisé d'ici. Un troll n'est pas -toujours- que l’agglomération de préjugés.

Elle essayait de cultiver le mystère, plutôt que d'avouer qu'elle avait eut des parents protecteurs et un peu atypiques. Moins charmant. En plus et sans rapport elle avait défini l'odeur aléchante comme provenant des brochettes. Et elle les regardait disparaitre les une après les autres. Le monsieur lui perdait de son attrait culinaire. Pas bien grave il semblait quand même tenir une discussion.

Les grands nombres ne sont pas ma tasse de thé non plus. C'est pour ça que, bien deviné, j'ai évitée les villes jusqu'à présent. Un jour sûrement, mais pour le moment je me contente des milieux naturels.

Il lui restait une question, qui ne lui avait pas échappée, à répondre. Et comme la solution était pas très glorieuse, elle prit un air malicieux, le sourire en coin. Elle était fière d'avoir trouvé de quoi contourner la réponse, en si peu de temps. Certes si l'homme était un macho fini elle perdrait encore des points, mais qu'importe elle se voyait avec un capitale proche de son infini à elle.

Hum, j'ai bien le droit de me faire un peu désirer.

Et puis j'aime bien les petites rencontres imprévue.

Dites moi, Kharn, pour quoi combattez-vous ? si cela vous arrive.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kharn
Cavalier Enragé, niv 2
Cavalier Enragé, niv 2
avatar

Messages : 67
Date d'inscription : 21/03/2013

Feuille de personnage
Pouvoirs: Force surhumaine, Contrôle des ombre, Résistance a la magie
Armes: Deux épée longue
Relations:

MessageSujet: Re: [Napsû]Un repas interrompu. Sam 6 Avr - 17:04

Il hocha un peu la tête, c'est vrai que ce n'étais probablement que des des préjugés qui étaient ancrés dans la culture humaine. Les hommes avaient tendance a juger ce qu'ils ne connaissaient pas et a en être effrayer. C'était le cas de Kharn mais, il n'avais rien d'effrayer. Il appréciait même un peu la compagnie de la trolle. Elle restait une femme après tout. Le guerrier lécha le jus de cuisson sur ses doigts puis remarquait qu'elle zieutais les bout de bois vide. Il sourit un peu puis fouilla dans son sac de voyage pour ressortir un chiffon. Il pris un petit couteau ensanglanté, visiblement un couteau de chasse, puis commença a le nettoyer avec précaution.

''- En même temps, les gens de ta race attire beaucoup l'attention en forêt, j'imagine pas en pleine ville. Mais bon, faudrait pas qu'il t'Arrive quelque chose de malencontreux.''

Il continua son nettoyage avec minutie puis examina le couteau qui commençait a se faire vieux. Il soupira un peu puis le rangea dans un petit étuis qu'il fourra dans son sac, suivit du chiffon. Il s'étira un peu puis passa une main dans ses cheveux. Elle aimait garder le mystère, c'était une petite joueuse alors. Kharn ria un peu en l'observant, si elle tentait d'éviter ses questions, il les ramèneraient sur la discutions de temps à autre, juste pour s'amuser un peu avec elle.

''- Pourquoi je combat?''

Il réfléchit un instant, hésitant a lui rendre la pareille puis il décida qu'il allait continuer de nourrir la conversation, il était tout de même en bonne compagnie.

''- Je ne sais pas trop. Pour l'argent peut-être, pour survivre.''

Il hausse un peu les épaules

''- Je combat quand il le faut. C'est tout. Rien de grandiose ni de quoi écrire des légende. Je le fait, c'est tout.''

Il ne savait pas comment expliquer ça, il n'avait rien d'un héro de légende, ni d'un grand seigneur aigrefin. Il ne s'était jamais poser cette question, son premier réflexe a été de dire que c'était pour l'argent mais... Il sentait qu'il y avait quelque chose d'autre.

''- En fait... Je crois que c'est surtout pour me sentir vivant...''

Il observait les flamme du feu qui dansaient toujours entre lui et la trolle, puis il leva les yeux sur elle.

''- Et toi?''


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Napsû
Anti-paladin, niv 1
Anti-paladin, niv 1
avatar

Messages : 22
Date d'inscription : 06/11/2012

Feuille de personnage
Pouvoirs: Contrôle des Ombres - Force Surhumaine - Vitesse Accrue
Armes: Deux haches
Relations:

MessageSujet: Re: [Napsû]Un repas interrompu. Sam 13 Avr - 13:40

Moi ?

Carmen eu un petite moue de surprise, même si elle si attendait un peu. Plus qu'un peu. Peut-être qu'elle s'attendait à plus long, peut-être pas. Ou alors elle voulait laisser paraitre sa future réponse comme plus naturelle et moins réfléchie. Mais ce n'était pas le cas. C'était juste par réflexe conditionné. Et elle avait bien sûr sa réponse sur le bout de la langue, pour cette fois elle voulait bien la lâcher.

Pour la sensation, par plaisir.

C'est simple. Trop ? Elle ne le pense pas. Elle est simple dans toute son être, toutes ses actions de toute manière. Et comme dirait son père : "La malice est un épice". Et comme elle est riche elle ne noie pas sa nourriture dans assaisonnement. Tout en petite quantité, sauf la viande, sauf la simplicité. Mais pour une fois elle pourrait un peu développer, histoire qu'il entende bien. On ne sait jamais. Silence.

Je ne suis pas en quête de sensation forte ou de me sentir vivante. Je me satisfais de toutes les hauteurs, elles sont semblables quand on n'y prête attention, il suffit d'un peu d'effort et d'entrainement. C'est comme le sentiment d’existence, se concentrer sur soi, être un peu égocentrique, nombriliste, sans que ça vire au défaut, profondément. Enfin ça marche pour les trolls...

Là elle n'avait expliqué qu'une partie, la plus importante ? Non. Il tout se vaut. La suite arrivait, mais elle prenait une pause, par considération et surtout pour reprendre son souffle. Serait-elle bavarde ? Ha, oui, la suite : faisons court, s'il n'est pas patient ou s'il s'en fiche il en sera ravi. Sinon aussi. Sur un ton banal, ni moralisateur ni accusateur, elle ne savait pas encore faire, comme précédemment elle reprit.

Pour un bon équilibre de vie il faut du plaisir -entre autre- m'a t-on dit, et j'ai trouvé le mien. Ou plutôt je l'ai choisit.

Elle resta un peu pensive. Elle ne savait pas si elle s'était bien fait comprendre. C'était pas simple comme bonjour son explication et son concept. Mais il n'avait pas l'air trop bête, un peu simple peut-être. Il devrait être capable de boucher les trous, colmater les fissures, consolider les pieds, souder les bouts de manière à avoir un résultat final qui tient la route. Ou pas. Dans le cas où ils ne se comprenaient pas il ne lui restait qu'à partir. Triste.


J'aime bien les légendes, pas vous ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kharn
Cavalier Enragé, niv 2
Cavalier Enragé, niv 2
avatar

Messages : 67
Date d'inscription : 21/03/2013

Feuille de personnage
Pouvoirs: Force surhumaine, Contrôle des ombre, Résistance a la magie
Armes: Deux épée longue
Relations:

MessageSujet: Re: [Napsû]Un repas interrompu. Mer 17 Avr - 0:18

La discutions était agréable. L'idéologie guerrière de la trolle n'était pas bien loin du sien. Dans les deux cas c'était un besoin. Son regard glissa vers les armes de sa compagnonne, deux armes comme lui. Un sourire de dessina sur ses lèvres. Même si pour certains ce qu'Elle venait de dire n'était pas simple, le guerrier semblait avoir compris ce qu'elle voulait dire.

''- Tu as raison, vivre la vie sans en profiter un peu, c'est bien ennuyeux.''

Il le savais, il avait vécu comme ça durant plusieurs années. Vivre sans aventure, sans trop d'Action avec comme seul moyen de vivre la forge d'arme, c'était banal et vite fatiguant. La décision de quitter sa forge pour commencer le mercenariat lui semblait être la bonne et avoir rencontre Napsû dans cette forêt lui laissait croire qu'il avait peut-être raison. Il connaissait encore très peu de chose sur elle mais ils semblaient déjà se ressembler sur certain sujets malgré leurs apparente différences.

''- Les légendes? J'en connais quelques une qui me plaisent bien, oui.''

Il ne pourrait pas se considéré comme un rat de bibliothèque qui se nourrit des légendes qu'il lis mais, son père lui en racontait souvent quelques une qui lui avait beaucoup plus quand il était enfant. Il y repensa un peu puis sourit.

''- Puisque tu as amener le sujet, raconte m'en une. J'ai bien envie de connaitre les légende de ton peuple, je doute qu'elles ressemblent aux nôtre.''

Il ne disait pas sa méchamment et ce devait bien être la première fois qu'il s'intéressais a la culture des autres races qui peuplait le monde. Il avait déjà été surpris par l'apparence plus féminine de la trolle alors peut-être qu'il serait de nouveau surpris par les ressemblance culturelle, si il en avait. Qui sais, peut-être qu'Apprendre un peu sur les autres habitant des environs serait bénéfique?

''- Je t'en raconterais une qui me plait particulièrement quand tu aura terminer.''

Il lui sourit un peu, c'était une légende un peu spéciale qui avait légèrement rapport avec lui.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Napsû
Anti-paladin, niv 1
Anti-paladin, niv 1
avatar

Messages : 22
Date d'inscription : 06/11/2012

Feuille de personnage
Pouvoirs: Contrôle des Ombres - Force Surhumaine - Vitesse Accrue
Armes: Deux haches
Relations:

MessageSujet: Re: [Napsû]Un repas interrompu. Sam 20 Avr - 16:44

Ce n'est pas ce qu'elle voulait dire. Mais il y avait moyen de l’interpréter comme ça. Bien qu'elle ne l'ai pas prévue. Elle n'était pas en désaccord. Toutefois l'ennui ne lui importait vraiment pas, étrange donc de le citer. Une différence culturelle sûrement. L'ennui n'était pas un ennemi, il fallait quand même avouer qu'elle était partie en quête d'aventure et de vie plus palpitante, elle ne pouvait donc parler du contraire, elle laissa filer.

Sûrement, je ne connais pas vos légendes. Elles sont toutes différentes. L'échange pourrait être intéressant.

Elle était curieuse, il est vrai, et avide. Elle adorait les histoires. Une petite pensée à ses moutons pour ne pas les oublier et puis en avant : laquelle choisir ? Elle avait posé sa question, c'était son tour, il ne fallait pas le décevoir, pas perdre la face. Elle n'en avait pas envie. Elle était bon public, même excellente, mais conteuse, c'était une autre histoire, pas de pratique, pas spécialement de désir, il fallait choisir facile.


Bien, votre attention, s'il vous plait.

Il fallait choisir vite et bien. Elle en connaissait des légendes, tout plein, mais juste les noms et les grandes lignes. Le reste elle prenait plaisir à le redécouvrir à chaque fois que son père lui racontait. Ha, heureux souvenir, mais bien définitivement passé. Une bonne chose serait de pouvoir les transmettre à sa future progéniture. Un exercice, rien d'autre. Peut-être au hasard, elle opta pour une qui ne la satisfaisait pas complétement.

Hum, hum.

Fit-elle d'une voix grave. Oui, elle essayer de reprendre la tonalité de ses doux souvenirs, qui allait si bien avec l'histoire. Qui était si prenante, si rocailleuse, si puissante, si poignante. Allait-elle avoir le talent de l'adapter ? de l’interpréter ? Ou simplement la recracher. Bonne question qui la tourmentait pendant que le temps passait. Il était temps pour les rideaux de se lever, elle se replia un peu sur elle même et de sa voix entonna.

L'était l'une fois, loin dans l'temps,
Une tribut pros'père et protectrice,
Trop, car les p'tits z'étaient beaux.
L'un d'eux bien plus que les'autres.
Grandissant il eut que ça à la'gueule.
L’est hé-tique ce fut, il'parait de lui.
Mais rien ne l'était assez dans ses,
Critères. Il le faisait savoir, toujours.
Un gris jour, l'siens en eurent assez,
À la porte qu'il se retrouva, tout droit.
Jurant, il s'en alla chercher la beauté.
Il cher'cha pas longtemps, qu'il vu,
Une fleur éclore un sous l'heure d'or.
Il s’allongea devant et y resta long.
Mais la fleur non, elle vieilli, flétrie,
Qu'elle fut. Lui devant ça lui plut pas.
Il l'arracha.
Y'reprit la route vers l'horizontale.
Dans une cave il vit une famille.
Plus que le sang, elle était unie.
Rapid'ment cette force le séduit.
Longtemps il leur prêta ses yeux.
Confirmant son intuition première.
Mais le petio il misérait son ainé.
La mère le préférait, le protégeait.
Le père désirait fort une autre vie,
Dans un coin de lui qui lorgn-nait.
Déçu comme brisé son bel illusion.
Il les égorgea.

Reprenant le chemin long d'la vie,
Ses pas parvinrent devant un brin,
D'femme fort belle. Voix si douce,
Qu'elle berçait, peaux bien tendre,
Et si fraiche, les yeux comme des,
Bijoux. Les lèvres comme un des,
Légumes du meilleur des potager.
Le nez perçant, deux pommettes,
Heureuses. Je pourrais continuer,
Mais le message est tout comprit.
Alors qu'il s'avançait à sa r'contre.
Elle le vit, il sourit, elle se moqua.
Une rire puissant, déformant ses,
belles courbes, sa perfection, à,
l’extrême. Sans qu'elle s'arrête.
Il la silença.

Il ne s'arrêta pas ici, trop tôt,
Sous tout les arbres, et pierres,
Parmi les grottes et les marais,
Toutes les bêtes il examina, en,
Long large et travers, même le,
Porc. Il la Chercha partout, puis,
Leva les yeux vit le g'and paysage,
Vaste, coloré, harmonieux, qui,
l'envahi. De bas en haut il fut'out,
possédé et en pleine admiration.
Il resta là les saisons changeantes,
Habitants et les feuilles tombantes,
Mais un jour sans lune, sans étoiles,
Il n'eut plus rien, et cela lui rentra,
Dedans; le remplis tout plein-entier.
Car il était ouvert-grand et rien ne le,
Protéger. Il eut peur seul, et il régit.
Il tout brula.

On raconte que lorsqu'il rentra chez,
Lui, qu'il passa toutes ses aventures,
On l'acclama. On raconte aussi qu'il,
Est devenu terrible et qu'il aurait joint,
Les grandes Âme noires, mais tout ça,
C'est une autre histoire. Différentes.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kharn
Cavalier Enragé, niv 2
Cavalier Enragé, niv 2
avatar

Messages : 67
Date d'inscription : 21/03/2013

Feuille de personnage
Pouvoirs: Force surhumaine, Contrôle des ombre, Résistance a la magie
Armes: Deux épée longue
Relations:

MessageSujet: Re: [Napsû]Un repas interrompu. Lun 22 Avr - 9:42

Kharn écouta avec attention l'histoire de la femme. Il ne comprenait pas tout, elle semblait la raconter avec un certain accent ou alors les trolls avaient des petit problème d'élocution mais, ça rendait le tout plus vrai. Il avait en tout cas compris le gros de l'histoire. Pendant qu'il écoutait, il avait sortie une pierre a aiguisée qu'il passa sur les tranchant d'une de ses épées. Bien que la tâche semblait l'occuper, son attention était toute posée sur Napsû, comme si aiguisée son arme n'était qu'une routine qu'il exécutait tel un automate. Il s'occupait de ses armes avec attention mais, il n'avait rien du forgeron qui chérissait ses créations comme des enfants. La passion du forgeron, comme disait son paternel. Une petite pensée pour le vieux forgerons arracha a l'aigrefin une sourire nostalgique. Il continua d'aiguiser avec un soin méticuleux sa lame avant de prendre la parole.

''- C'est drôle, elle me fait penser un peu a la légende que je voulais te raconter. Et arrête de me vouvoyer, c'est pas parce que j'ai des cheveux gris que je suis un vieillard.''

Il lui sourit un peu, la situation lui rappelait les expédition avec les autres aigrefin a lequel il avait pris part. Les soldats avaient tendance a raconter des histoire lors des repas, c'était comme qui dirait une tradition. Mais, Kharn n'avait jamais aimer les gros groupe, trop de gens, trop de bruit et on ne savait jamais lequel essayerais de vous tuer durant la nuit. Méfiant? Oui, Peut-être trop même. Mais dans cette situation, il avait la trolle en vue, l'arme a la main. Si elle tentait quelque chose, il aurait le temps de répondre même s'il détesterait que sa lame doivent s'abreuver du sang de sa compagne.

''- C'est une histoire que me père me racontais quand j'étais jeune, son père lui avait raconté qui lui-même l'avait su par son père.''

Il aurait pu continuer longtemps, la légende datait d'avant la guerre des anges. La lignée des Lannik était ancienne mais elle s'arrêtait à Kharn, qui n'avait pour l'instant pas envie de continuer son héritage. Il examina sa lame puis la posa au sol, appuyer contre le rocher.

''- Il y a longtemps, bien plus longtemps que la guerre des anges, une tribu de barbare qui s'était installé dans les montagnes de Nel Beraid. Une tribu sanglante et détestable, de véritable animaux qui se réjouissait dans la violence et l'alcool. Seulement, un soir, un nouveau né s'était joint a la tribu. Fils d'une femmes capturée et d'un barbare sans nom, il était sans conteste le plus détestable et le plus agressif de toute la tribu. A un tel point, que lorsqu'il atteint l'âge mature, les autres guerrier le rejetèrent du clan, épargnant sa vie pour une sombre raison. Il s'appelait Kharn.'''


Il pris une petite pause se penchant un peu plus vers le feu, les flamme rougeoyante donnant une teinte orangée a sa peau.

''- Malheureusement, Kharn était un homme vicieux et rancunier. Dans la soirée qui suivit, il retourna au camp de son clan et tua tout ceux qu'il avait connu, y compris ses parents. Il devint alors le roi barbare, le roi d'une tribu éteinte. Il errait seul, accompagné de son cheval. Une belle bête noire qui avait tellement reçu de sang sur elle que son pelage était devenu écarlate. Durant plusieurs année, il fut réputé comme intouchable et on le disait invincible.''

Il sourit un peu après une nouvelle pause puis repris.


''- Seulement, le Roi restait un homme. Et tout les hommes ont une faiblesse commune : Les femmes. Il s'était amouraché d'une femme qui semblait-il avait réussie a calmer la bête enragée en lui. Leur rencontre restait un mystère, certain dise qu'il l'avait épargnée après une attaque sur un clan de barbare mineur, d'autre qu'il l'avait rencontré a la cascade enchanté et était tombé sous son charme. Dans tout les cas, il était calmé et les gens ont presque pu soufflé alors qu'un semblant de paix semblais s'instaurer. Mais, une bête restait une bête et une bête aussi dangereuse devait être traquée et éliminée. C'est alors que des nobles décidèrent de monter une armée en rassemblant leurs forces pour mettre un terme a cet être ignoble et effacée toute trace de son existence de Nel Beraid. C'est au milieu des plaines -maintenant les plaines dévastées- qu'il les rencontra. Une armée immense, pour un seul homme et derrière lui, la maison avec la femme qu'il aimait.''

Son regard se perdit un peu dans les flammes.


''- 20 flèches ne l’arrêtèrent pas, 100 soldat ne l'arrêtèrent pas, des chaines a pointe tenait ses membre et malgré tout ça, il avançait toujours, déterminé a décapité celui qui osait s'en prendre a lui et a sa femme. Sa colère était telle qu'elle le rendait complètement immunisé a la douleur, peut-être même a la mort et le seul moment ou son souffle se calma, ou son corps s'arrêta ce fut lorsqu'il sentit les doigt de sa chère et tendre se posée sur ses joue couverte de sang. Il sourit une dernière fois puis rendit son dernier souffle sur le champ de bataille, soulagé de savoir que son amoureuse était saine et sauf.''


Il s'arrêta alors, puis se redresse un peu en se caressant le bouc. Un sourire se dessina sur ses lèvres.

''- Mon père était un romantique et il adorait les légendes. Il décida donc de me nommer Kharn, en l'honneur de sa légende préférée ou un guerrier aussi sauvage qu'une bête avait donner sa vie pour protéger celle qu'il aime. J'espère qu'elle ne t'as pas trop ennuyée, mon histoire.''
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Napsû
Anti-paladin, niv 1
Anti-paladin, niv 1
avatar

Messages : 22
Date d'inscription : 06/11/2012

Feuille de personnage
Pouvoirs: Contrôle des Ombres - Force Surhumaine - Vitesse Accrue
Armes: Deux haches
Relations:

MessageSujet: Re: [Napsû]Un repas interrompu. Sam 27 Avr - 14:10

Drôle de romantisme, pensait la jeune trolle. Mais le concept de romantisme chez les troll est si particulier, qu'elle ne saurait lui expliquer correctement. Elle garda donc sa réflexion et pensa activement à un adjectif pour qualifier l'histoire. Un adjectif véridique, car elle était partagée. Elle appréciait le fond, mais la forme lui semblait un peu à trou. Certes, toutes les légendes ont leur ellipse, mais là elle restait un peu sur sa faim.

Humm, c'est brillant, efficace.

Pas totalement convaincu, c'était le mieux qu'elle est trouvé. Et puis ça allait bien avec son armure. Bon maintenant que faire ? normalement après les histoire on va au lit, mais l'heure n'est pas la bonne, même si le feu y est. Le temps avait beau couler ce n'était vraiment pas le moment de se coucher et elle n'allait pas laisser son troupeau loin d'elle. Oui, il ne fallait pas l'oublier, même si on la faisait rêver.

Nan, du tout. Ce fut un plaisir d'écouter.

Elle mourrait d'envie de lui poser quelques question sur son père, sur le lien entre lui et le héros, mais elle commençait à le sentir et elle présentait qu'il allait lui retourner la question et ce n'était pas sujet qu'elle voulait aborder, pas tout de suite en tout cas. Bien qu'elle ne lui avait pas racontée l’odyssée de Kar le Meneur, elle était un peu dans une position semblable. Elle voulait savoir s'il croyait au destin e tutti quanti. Elle céda.

Et ça fait quoi d'avoir déjà une si lourde histoire accroché à son nom ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: [Napsû]Un repas interrompu.

Revenir en haut Aller en bas

[Napsû]Un repas interrompu.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» un super repas de mhp2G
» Un repas tout en Bleu et Bronze.
» Service interrompu - Mardi 14 Février 2006
» service interrompu
» Repas du 13 juillet

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Nelberaid ::  :: La Forêt-
Créer un forum | © phpBB | Forum gratuit d'entraide | Contact | Signaler un abus | Forum gratuit