AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez|

~Quête~ Brise cendrée [Ambrosia & Masaku]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Masaku Edo
Nomade, niv 2
Nomade, niv 2
avatar

Messages : 151
Date d'inscription : 24/09/2011
Age : 26
Localisation : Bonne chance pour me trouver...

Feuille de personnage
Pouvoirs: ~ Dissimulation ~ Souffle ardent ~ Traversée des matières
Armes: Katana/Faucille à chaine
Relations:

MessageSujet: ~Quête~ Brise cendrée [Ambrosia & Masaku] Sam 15 Oct - 13:37

[ L'auberge ------->...]

Ils étaient tous deux dans une auberge à discuter de tout et de rien, la nuit précédent le départ pour la grande aventure dans la pineraie carbonisée, à la recherche d'un artefact qui faisait de l'oeil au mage rouge. Le nomade se bloqua un instant quand Ambrosia affirma connaitre le chevalier en question. Est-ce qu'il était unique au point d'être connu de cette manière? En deux cent ans, il doit bien y avoir eu un autre bonhomme en armure qui craigne les revenants. Certes, il y en avait mais pas qui se soient assez démarqué pour se faire connaitre. D'ailleurs, la femme parlait immédiatement de la légende, comme quoi ils devaient bien parler d'une seule et même personne. D'un côté un nomade qui est en admiration devant deux grandes lames, de l'autre, une herboriste qui vénérait… "quelqu'un".

"De qui pourrait-il bien s'agir?"

Ambrosia Mayfair, Alicia Mayfair, Masaku ne faisait pas le rapprochement, pour la simple et bonne raison que dans ses histoires, on faisait référence à Alicia comme étant l'ange divin, sans lui donner un nom exact. Le vagabond trouva ce point commun entre eux relativement surnaturel. Dans la phrase suivante, le nomade ne nota aucune séduction, juste une réalité avec laquelle il était bien d'accord. Profiter de la vie, on ne prenait plus le temps de le faire, à part lorsqu'on n'a aucune obligation et qu'on était vagabond. La suite de la soirée fut consacrée à prendre conscience qu'ils pouvaient bien s'entendre une fois la bonne entente installée. La nuit contre le mur avec un coussin s'avéra plus douce que n'importe quelle autre. Le nomade ne fit aucune remarque sur la taquinerie d'Ambroise sur les voleurs de nomade et ainsi, les heures s'écoulèrent. Un voile de sommeil s'abattait sur les deux personnes. Singulier que de dormir dans la chambre d'une femme qu'on venait de rencontrer. Trop fatigué, il ne pensait même pas à tenter quoique ce soit sur elle. D'un autre côté, conscient, il ne l'aurait pas plus fait, il n'était pas de ce genre de personnes.

Le levé se fit sans grognement. Le sommeil léger du nomade lui permettait de s'adapter à n'importe quelle situation. Un peu sale, il était allé chercher de l'eau pour faire une rapide toilette, puis enfiler les mêmes vêtements qu'il se trainait depuis une semaine ou deux ce qui n'arrangeait pas énormément son hygiène de vie. Malgré tout, il se sentait déjà bien mieux qu'avec la peau poussiéreuse. Etonnamment, la blessure à son pied était en grande partie réduite. Les propriétés curatives du baume puant étaient impressionnante. Encore une demi-journée comme ça et il n'aurait probablement plus rien.

"Ca se présente bien, je peux marcher sans trop d'effort je pense."

Les deux voyageurs quittèrent l'auberge, puis la ville de très bonne heure, profitant du vent frais de l'aube pointant à l'horizon. Marcher à côté d'Ambrosia lui donnait le sourire parce qu'il avait pour une fois de la compagnie. Ne connaissant qu'approximativement le chemin puisqu'il était arrivé à la pineraie que par pur hasard la dernière fois, le vagabond ne fut pas d'un grand secours au moment où le choix du chemin se divisait en plusieurs embranchements sans indication évidemment. Ce n'est qu'en comptant sur les meilleurs connaissances géographiques de l'herboriste qu'ils auraient une chance d'atteindre leur destination, puis de trouver l'endroit où était caché l'éventail. Les routes les menaient heureusement vers le bon emplacement. Les routes de terre laissaient progressivement place à des routes de terre noire. La poussière des routes devenait de la poussière de charbon, à côté d'un paysage morne et terne qui leur indiquait clairement qu'ils ne se trouvaient ni dans Naturalia, ni dans Bénécius. Masaku sonna la sonnette d'alarme en se stoppant net dans son avancée. En temps normal, une telle distance ne le fatiguerait pas, mais dans le cas présent, il devait faire des efforts pour ne pas prendre son pied pour appui, ce qui l'avait épuisé plus rapidement.

"Une seconde, l'éventail ne va pas s'envoler alors est-ce qu'on pourrait juste… euh… s'arrêter pour analyser le terrain?"

Par exemple, si jamais ils avaient à combattre, un terrain de ce genre était dangereux. A tout moment, la roche pouvait se briser sous leurs pieds si jamais ils avançaient vers le haut. Là où ils se trouvaient, ce risque était nul mais il fallait le prendre en compte. Ensuite, les poussières ne devaient pas être inhalées à trop forte dose sous peine d'attraper on ne sait quelle maladie de bronche. Le nomade expliqua tout ça à Ambrosia tout en se massant la jambe qui avait pris la plus part de son poids pendant plusieurs heures.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ambrosia Mayfair
~Admin~~La Rose Ecarlate, niv 5bis~~
~Admin~~La Rose Ecarlate, niv 5bis~~
avatar

Messages : 4474
Date d'inscription : 31/07/2011
Age : 34

Feuille de personnage
Pouvoirs: Herboristerie, magies élémentaires (terre et électricité), télékinésie, guérison
Armes: deux dagues, phoebus, Zarling
Relations:

MessageSujet: Re: ~Quête~ Brise cendrée [Ambrosia & Masaku] Dim 23 Oct - 11:19

"Parfait. Il me reste du baume en cas de besoin, je pourrais t'en redonner."

La jeune femme avait préparé son sac avec soin ainsi il y avait plusieurs potions de soin présentes mais aussi des potions de flash pour permettre de fuir en cas de dangers trop importants pour qu'ils puissent y faire face. La demoiselle fut ravie de partir en aventure. L'air frais du matin lui fit du bien et finit de la réveiller définitivement.

Ambrosia possédait une vieille carte. Ils décidèrent de la suivre pour aller jusqu'à la pineraie. Sauf que certains embranchements n'étaient pas présents... la jeune femme n'y étant jamais allée, elle dut se reposer sur le nomade mais son aide n'était que partielle voire inexistante à certains moments ce qui avait le don de la faire rire alors que d'autres l'aurait surement décapité. Mais elle l'aimait bien, elle était ravie de faire cette quête avec lui. Ils firent donc confiance à l'instinct de la mage rouge et ceci leur porta chance.

Peu à peu, l'univers changea devant eux. L'air fut plus chargé en monoxyde de carbone. Le sol, lui, était plus meuble et poussiéreux. La végétation devenait de plus en plus silencieuse. Les oiseaux ne les accompagnaient plus car il n'y avait plus d'arbres dignes de ce nom pour les accueillir mais bientot, ce fut des vautours qui les accueilleraient à son grand désespoir.

Une pause fut décidée. L'alchimiste n'était pas contre. Même si le panorama n'était pas agréable à regarder, au moins, ils pouvaient boire un peu et examiner mieux les choses. Elle l'écouta et hocha la tête en signe d'accord.


"Je pourrais toujours consolider avec mon pouvoir de terre mais mieux vaut être prudent. Tu souhaites qu'on s'attache avec une corde pour éviter qu'on se perde et rattraper l'autre en cas de chute?"

Cela avait aussi une grande chance de se jouer contre eux mais pourquoi pas? Elle ne possédait pas encore le contrôle de l'air, c'est bien pour cela qu'elle souhaitait l'éventail. Donc elle ne pouvait pas leur offrir un peu d'oxygène. Elle fouilla dans son sac et sortit deux morceaux de tissus.

"Quand l'air deviendra trop irrespirable, on pourra toujours faire barrage avec cela? C'est bien comme cela que vous faites avec le sable lors de tempête non?"

La mage rouge examinait la carte de Nelberaid. La pineraie était très proche d'eux. Ils devraient ensuite trouver le repère de l'aigrefin.

"As-tu entendu parlé de Jarl Gorlya?"

_________________


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Masaku Edo
Nomade, niv 2
Nomade, niv 2
avatar

Messages : 151
Date d'inscription : 24/09/2011
Age : 26
Localisation : Bonne chance pour me trouver...

Feuille de personnage
Pouvoirs: ~ Dissimulation ~ Souffle ardent ~ Traversée des matières
Armes: Katana/Faucille à chaine
Relations:

MessageSujet: Re: ~Quête~ Brise cendrée [Ambrosia & Masaku] Lun 24 Oct - 8:32

Que c'était rassurant de savoir qu'on aurait de quoi se soigner si jamais son pied se remettait à tripler de volume! Avec la marche, c'était presque inévitable, il ferait bien avec. Pas le choix et pas le temps de réellement se reposer de toute façon. Elle avait parlé. Ils étaient en route le lendemain, tôt. Cela ne changeait pas les habitudes du nomade qui était habitué à dormir d'un oeil et à se réveiller lorsque c'était nécessaire. Un simple mouvement dans la chambre, juste la femme qui bouge dans son sommeil et il était dans un état d'hyper tension, sans même avoir besoin de se réveiller, classe hein? L'instinct primaire est accentué lorsqu'on vit seul dans un environnement hostile, voilà tout. Sur le chemin, Masaku avait essayé de faire d'avantage attention à son pied pour encore pouvoir l'utiliser lorsque ce serait nécessaire. Bientôt d'après elle, ce ne serait pas étonnant.
Nomade sans sens de l'orientation, Masaku était le meilleur compagnon pour réussir à se perdre. Résultat, ils n'étaient pas aidés, même avec une carte, trop vieille pour contenir les informations exactes. Par moment, il se demandait presque si il ne s'agissait pas d'une carte du volcan d'il y a des centaines d'années. Heureusement qu'Ambrosia prenait cette perte de temps avec humour. Une autre se serait plainte de son incompétence et de son manque de savoir faire flagrant dans le domaine de la navigation terrestre. Après tout, il était bien le même vagabond qui, perdu, avait cherché une ville pendant plusieurs semaines avant de réussir à trouver un petit coin de civilisation. En attendant, il se nourrissait et survivait avec la nature, pas de quoi se plaindre, il y avait tout à portée de main. Tout à portée de main certes, mais pas partout non plus. Par exemple, en s'approchant de la pineraie carbonisée, la végétation était plus rare ce qui signifiait moins de nourriture. Son pied criant "STOP", le nomade proposa l'air de rien de s'arrêter quelques instants pour parler du terrain, sans réellement y réfléchir. La femme prenait sa recommandation très au sérieux et proposa qu'ils s'attachent.


"Dans tous les cas, ça risque de plus nous gêner qu'autre chose, rien que pour bouger ou pour se battre si besoin est."

Par contre, pour l'oxygène, Masaku approuvait les tissus. Ca fonctionnerait. Il fut d'ailleurs étonné qu'elle parle des nomades. En général, ils sont de toute façon couvert de beaucoup de tissus pour se protéger du soleil ainsi que pour justement se protéger en cas d'intempérie. Par la suite, un nom était mis sur le tapis, un nom saugrenu qui ne lui disait rien du tout.

"Euh… non. Je devrais?"

Quelque chose qui se mange? Une plante ou un animal? Un individu légendaire ou bien quelqu'un qu'ils allaient rencontrer? En toute logique ça aurait un rapport avec l'éventail. Masaku se relevait en serrant les dents, prêt à repartir. Ils n'étaient qu'à un ou deux kilomètres de la pineraie, autant ne plus trainer. Par la suite en terrain accidenté, ils auraient tout le loisir de se reposer à nouveau. Dans un sens, le vagabond se demandait comment Ambrosia allait se débrouiller avec une robe. Dans le genre absolument pas pratique, on ne pouvait juste pas faire mieux. Elle allait finir salie et déchirée, c'était garanti, sauf si un miracle l'épargnait du début à la fin.

"Je frétille d'impatience en me disant qu'on va devoir monter tout ça. D'ailleurs, que recherchons-nous? La carte indique un passage ou quelque chose de ce genre?"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ambrosia Mayfair
~Admin~~La Rose Ecarlate, niv 5bis~~
~Admin~~La Rose Ecarlate, niv 5bis~~
avatar

Messages : 4474
Date d'inscription : 31/07/2011
Age : 34

Feuille de personnage
Pouvoirs: Herboristerie, magies élémentaires (terre et électricité), télékinésie, guérison
Armes: deux dagues, phoebus, Zarling
Relations:

MessageSujet: Re: ~Quête~ Brise cendrée [Ambrosia & Masaku] Jeu 27 Oct - 17:16

"Bouger pas tant que cela. Il suffit juste d'être synchro... par contre, pour le combat, oui, ca serait un handicap donc on va oublier cette idée."

Cela aurait pu être une cause de fou rires garantie en tout cas. Imaginez les l'un voulant aller à droite et l'autre à gauche ou bien l'un chutant et l'autre entrain d'escalader un mur. La jeune femme prenait les choses sereinement. Elle l'avait emmené avec elle, Ambrosia devait donc faire avec et tant pis, cela engendrait quelques désagréments. Faut dire que sa bonne humeur était aussi du au caractère du nomade. Il était si agréable, presque candide, qu'il s'en retrouvait attachant et du coup, elle n'arrivait pas à lui en vouloir même si elle aurait préféré qu'il ait plus le sens d'orientation qu'actuellement.

La mage rouge se demandait si Alicia Mayfair et son ami Integral ressemblaient à eux deux à l'heure actuelle. En tout cas, son oncle devait la trouver un peu pathétique à ce niveau depuis l'au delà mais elle faisait comme elle pouvait. Les choses s'arrangeraient avec le temps, il suffisait pour cela qu'elle visite tout Nelberaid ainsi après elle ne pourrait plus se perdre. Bon, cela lui prendrait surement plus de vingt ans mais chaque chose en ce temps, elle faisait bout par bout et comptait bien visiter la pineraie aujourd'hui et y trouver de nombreux repères.

Elle fut contente de voir qu'elle ne s'était pas trompée sur l'efficacité du morceau de tissu en cas de suffocation. Elle eut un petit sourire de satisfaction d'elle-même mais revint rapidement aux choses sérieuses et lui parla de l'ennemi qu'il devait trouver.


"Pas forcément, comme tous les aigrefins, c'est un homme cruel et si mes indications sont bonnes, chose que je ne doute pas, c'est lui le propriétaire actuel de l'éventail que nous recherchons. Par conséquent, on va devoir le tuer ou le mettre tout du moins suffisamment KO pour récupérer l'artefact."

Elle ne savait pas exactement à quoi il ressemblait mais elle faisait confiance pour cela à l'égocentrisme développé chez les maudits. Il se targuerait surement de sa possession et puis, sinon, il suffirait de combattre tous les chevaliers sanguinaires et hop, ils trouveraient son bien. En tout cas, elle était sereine, peut-être que l'impureté de l'air aidait à cela. Ou alors c'était un moyen comme un autre pour l'alchimiste de lutter contre le lieu sinistre.


"Une grotte apparemment elle serait à côté d'un arbre mort... Je te vois déjà venir il y en aura plein mais celui qu'on recherche ressemblera à un vieillard donc j'espère qu'il n'y en aura pas trop."

L'arbre était recourbé sur la grotte tel un vieillard s'appuyant sur sa canne. La jeune femme sourit et ils reprirent la route. Pour le moment, ils ne se faisaient pas attaquer. La mage rouge trouvait cela très bizarre.

"Toi qui vit dans un monde hostile, c'est toujours aussi tranquille ou on va droit dans un piège?"

_________________


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Masaku Edo
Nomade, niv 2
Nomade, niv 2
avatar

Messages : 151
Date d'inscription : 24/09/2011
Age : 26
Localisation : Bonne chance pour me trouver...

Feuille de personnage
Pouvoirs: ~ Dissimulation ~ Souffle ardent ~ Traversée des matières
Armes: Katana/Faucille à chaine
Relations:

MessageSujet: Re: ~Quête~ Brise cendrée [Ambrosia & Masaku] Sam 29 Oct - 8:32

S'attacher, cela revenait à mettre un pied directement dans la tombe. Dans un cas de danger imminent, personne n'aurait le réflexe de rattraper l'autre et si c'était le cas, les chamboulements de terrain ou autre s'arrangeraient pour que la prise ne soit absolument pas évidente, voire impossible, ce qui résulterait sur une chute des deux personnes. Ensuite pour combattre, l'adversaire n'aurait qu'à prendre l'avantage en jouant avec la corde, les obliger à s'emmêler entre eux pour qu'une fois bloqués, les envoyer dans l'autre monde. Ce n'était pas non plus dans le programme du nomade. Qu'est-ce qui l'avait réellement été ses derniers temps? Juste le passage à la cascade, ensuite il n'avait pas prévu pour le reste, la potion, le repas et la nuit. Que de bonnes surprises de toute façon. Rencontrer Ambrosia n'était pas si mal, bien qu'il aurait préféré le faire sans avoir le pied un peu enflé. Au moins, son ventre s'était rempli de nourriture moins sauvage que d'habitude, ça avait le mérite de le mettre de bonne humeur pour marcher.

Loin d'avoir de réels ancêtres en commun avec la femme, le vagabond n'avait pas de pensées nostalgiques ou quoi. Il se contentait de regarder les morceaux de tissu avec grand sérieux et se demandait si ils suffiraient à bloquer le passage de toutes les bêtises qui risquaient de se glisser dans son nez. Pour revenir au sujet, l'ennemi qu'ils allaient devoir combattre. Masaku était d'un coup un peu sceptique. La conclusion de ce qu'on pouvait écouter était: On va taper ou tuer quelqu'un pour lui prendre son bien.


"Cela ressemble un peu à du vol, non?"

Pas qu'il n'avait confiance dans le jugement de la femme. Le nomade préférait simplement avoir une bonne raison pour cogner quelqu'un. Encore il aurait fait quelque chose qui l'aurait atteint personnellement, mais là, ce serait simplement débarquer pour le combattre. De toute façon, il était trop tard pour rebrousser chemin. Toute personne qui continuait d'avancer était susceptible de se faire attaquer, rien de plus simple. Il était complice de l'herboriste, il ne lui fausserait pas compagnie parce qu'il lui avait fait une promesse.

"D'accord, un arbre en forme de vieillard bien sûr…"

De là où ils étaient, il avait beau plisser les yeux, il n'en voyait pas un. Peut-être de l'autre côté, peut-être plus haut, il suffisait de monter pour en avoir le coeur net. Masaku finissait par se relever. Ils avaient déjà perdu assez de temps par sa faute. Le moment était venu de reprendre la route sombre, marcher dans un décor qui foncerait n'importe quel habit. Si il était venu en blanc, il serait sorti noir, c'est simple. Alors que des questions commençaient à se poser, le nomade prit un air un peu embêter.

"Oh, ça dépend des fois. Par moment, on est en territoire hostile mais on est trop prudent pour trois fois rien. Mais je dois bien avouer qu'il est étonnant de ne pas avoir encore croisé de… ceux là."

De ces gobelins, des petites créatures à la peau verte, un poil humanoïde si ils n'avaient pas un cerveau de la taille d'un caillou. Ils ricanaient, ils étaient joueurs, complètement idiot, et également méchant sur les bords. Une petite dizaine. Cinq en hauteur qui leur lançaient de petits cailloux, cinq en face d'eux. Ce genre de créatures, Masaku avait le plus de mal à s'en débarrasser, d'une part parce qu'elles le menaient souvent en bourrique, d'autre part, parce qu'elles n'étaient pas complètement méchantes dans le fond. Enfin, si il fallait s'y mettre, autant s'y mettre rapidement. Tirer son katana et voir leur réaction était une première chose. Soit ils allaient s'énerver et montrer les crocs, soit partir sans demander leur reste. Voilà le second problème avec les gobelins, ils étaient complètement imprévisibles et lunatiques.

"Pas de quoi paniquer non plus, ce ne sont que des gobelins…"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ambrosia Mayfair
~Admin~~La Rose Ecarlate, niv 5bis~~
~Admin~~La Rose Ecarlate, niv 5bis~~
avatar

Messages : 4474
Date d'inscription : 31/07/2011
Age : 34

Feuille de personnage
Pouvoirs: Herboristerie, magies élémentaires (terre et électricité), télékinésie, guérison
Armes: deux dagues, phoebus, Zarling
Relations:

MessageSujet: Re: ~Quête~ Brise cendrée [Ambrosia & Masaku] Mar 1 Nov - 9:16

"Non. Car à la base, c'est lui qui a volé cet éventail. Je ne fais que récupérer un objet puissant afin qu'il ne soit plus entre des mains maléfiques et sans scrupules."

Bon... C'était une argumentation peu convaincante. Masaku avait raison en quelque sorte. Elle allait entrer en sa compagnie dans une grotte, frapper le propriétaire actuel de l'artefact et prendre ce fameux objet. Bien sûr, son chef ne lui a pas expliqué les choses ainsi et c'est ce qu'elle avait voulu dire à son partenaire. Mais à présent, il venait de faire poindre une once de remord dans son coeur. Mais avait-elle vraiment le choix? Le monde était devenu fou suite à l'attaque des anges. A présent, la paix est installée mais celle-ci est friable. C'était pour cela que les alchimistes voulaient récupérer des forces et appauvrir celles de ses ennemis. L'éventail était le premier objectif d'une très longue liste.

"C'est commun non?"

Elle faisait bien sûr référence à l'arbre en forme spécial. Dans la pineraie, toute chose était déformée. Ils allaient donc s'amuser. Qui n'aimait pas les chasses bizarroïdes? Cela allait les plonger de nouveau dans l'enfance. Le nomade finit par se relever permettant à la demoiselle d'arrêter de réfléchir. Elle lui sourit et ils se remirent en marche calmement. La forêt ne donnait aucunement envie de se balader. D'ordinaire, Ambrosia préférait les endroits pleins de vie... et non pleins de morts... Il y avait que le cimetière de Naturalia qu'elle arrivait à apprécier.

Les ennuis arrivèrent rapidement. La curiosité naquit dans le coeur de la mage. Elle n'avait jamais rencontré de tel être ce qui ne semblait pas être le cas de son allié. Ils avaient l'air si inoffensifs par rapport à leurs petites tailles mais ceci n'était qu'une apparence. Les cailloux volaient sans hésiter dans leurs directions. Grâce à sa télékinésie, elle arrivait à les faire dévier sans qu'ils la touchent.


"Voyons s'ils sont résistants!"

Ils pouvaient s'agir que d'éclaireurs. Ils pourraient tomber sur une troupe plus importante ou alors un troll pourrait apparaitre donc ils devaient faire vite. A l'aide de son contrôle de la terre, elle fit apparaitre un mur de plusieurs mètres pour les protéger des cailloux. Ainsi, les cinq en haut se retrouvaient privés d'amusement. Les cris qu'ils lancèrent prouvèrent leurs agacements.


"Restes derrière cette muraille le plus souvent que tu le puisses."

Les autres gobelins furieux foncaient dans leurs directions. Elle dégaina son épée de feu et attendit d'être à portée de coup pour activer son pouvoir dans un geste ample. Une odeur de poils grillés se fit sentir, un cri de douleur s'était propagé de la gorge de sa victime. La mage rouge ne se laissa pas attendrir et décapita le pauvre malheureux tandis qu'un autre lui fonçait dessus. Elle le ralentit en déclenchant un tremblement de terre sous ses pieds...

_________________


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Masaku Edo
Nomade, niv 2
Nomade, niv 2
avatar

Messages : 151
Date d'inscription : 24/09/2011
Age : 26
Localisation : Bonne chance pour me trouver...

Feuille de personnage
Pouvoirs: ~ Dissimulation ~ Souffle ardent ~ Traversée des matières
Armes: Katana/Faucille à chaine
Relations:

MessageSujet: Re: ~Quête~ Brise cendrée [Ambrosia & Masaku] Jeu 3 Nov - 16:53

Masaku n'était pas particulièrement convaincu par l'explication d'Ambrosia mais jugea simplement qu'elle ne devait pas être la mauvaise personne dans cette histoire. Il faisait un peu de chichi pour trois fois rien, la conversation à ce sujet ne s'étendait pas. Un moment, le vagabond se demandait si elle n'avait pas pris la mouche et ne lui faisait pas la tête. A voir la suite, ce n'était visiblement pas le cas. Les arbres en forme de vieux, ils devaient en chercher. Il s'autorisa un sourire amusé à ce sujet. Pourquoi pas un arbre en forme de… de petit enfant? Un petit arbrisseau? Masaku ne s'arrêta pas pour rire à sa blague intérieure parce qu'il ne trouvait pas ça drôle. A la place, il préférait parler de son expérience. Les dangers surviennent lorsqu'on s'y attend le moins. Cette phrase est un mensonge. On sait quand ces derniers arrivent pour la simple et bonne raison qu'une règle dans ce monde dit qu'on ne peut pas marcher trop longtemps sans que quelque chose se produise, ou alors on a la malédiction de la vie ennuyeuse. Une vie sans rencontre, sans danger, beurk, le cauchemar! Heureusement qu'eux n'étaient pas frappés par cette maladie! De la compagnie arrivait! Ca n'avait pas tardé, il avait simplement suffit qu'on les demande, à croire qu'ils attendaient de faire leur entrée depuis le départ.

"Tu en voulais, les voilà."

Des gobelins. Pour se mettre en jambe c'était pas mal. Résistant? Non, ils sont idiots, de la pure chair à canon en temps de guerre. Encore faudrait-il qu'ils comprennent dans quel camp ils sont. Au final, ils ont plus vite fait de ne pas prendre par à des conflits parce qu'ils ne servent pas à grand chose. Là par exemple, ils étaient en train de lapider les voyageurs. Fort bien, mais est-ce que des cailloux allaient réellement les stopper? De plus, l'herboriste stoppait les arrivée de projectiles avec un pouvoir, ce qui permettait au vagabond d'analyser brièvement la situation. Il y en avait en face et en haut. Pour ignorer les tirs, elle créa d'ailleurs un mur de terre. Tiens, il pourrait faire des choses comme ça plus tard normalement… si tout se passe bien et qu'il ne mourrait pas ici aujourd'hui. Les tireurs agacés contournaient lentement la protection de terre. Le temps qu'ils arrivent, les deux devaient profiter de leur absence pour attaquer les autres petits assaillants.

"Comme danger on a déjà vu bien pire. Même des bouteilles en verre sont plus dangereuses."

Clin d'oeil complice vers la femme avant de s'élancer en avant, le katana découpant sauvagement les assaillants. Contrairement aux manieurs de katana, Masaku ne faisait dans la finesse. Il cognait fort, sans faire attention à sa propre défense et contre des adversaires sans cervelle, cela suffisait amplement. Les cadavres commençaient à trainer un peu partout mais ils n'arrêtaient pas de revenir. Le nombre de gobelins était effarant.

"Peut-être qu'il va falloir songer à une retraite si on ne veut pas se coltiner les trois cent restant?"

Après, c'étai un avis comme un autre, elle en faisait ce qu'elle voulait. En attendant, le nomade ne se fatiguait pas trop. Il avait rengainé son katana pour sortir sa faucille à chaine. Dans sa main gauche sa faucille, dans sa main droite, la chaine dont l'extrémité était attachée à un poids. Cet outil était ravageur pour les adversaires, et pour soi-même si mal utilisé car on a vite fait de s'emmêler les pinceaux si on a peut d'expérience. Masaku faisait attention à se tenir plus loin d'Ambrosia, et ensuite, il faisait attention à lancer le poids que dans les crânes des gobelins. Au pire, si certains s'approchaient, il les lardait du tranchant de la faucille. Quel bel ouvrage que cette arme quand même, les paysans sont ingénieux lorsqu'ils le veulent.

"Pas d'arbre vieillard dans les environs, le repli se fera n'importe où tu voudras…"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ambrosia Mayfair
~Admin~~La Rose Ecarlate, niv 5bis~~
~Admin~~La Rose Ecarlate, niv 5bis~~
avatar

Messages : 4474
Date d'inscription : 31/07/2011
Age : 34

Feuille de personnage
Pouvoirs: Herboristerie, magies élémentaires (terre et électricité), télékinésie, guérison
Armes: deux dagues, phoebus, Zarling
Relations:

MessageSujet: Re: ~Quête~ Brise cendrée [Ambrosia & Masaku] Sam 5 Nov - 17:16

"C'est surtout leur nombre leur force. Ne les sous-estime pas trop quand même."

Oh oui, bien sûr, elle était d'accord avec lui. Par le passé, elle avait combattu bien pire que de simples gobelins. Néanmoins, on peut vite se faire déborder par de telles créatures et au final, avoir de gros soucis. Donc Ambrosia ne jugeait pas le combat facile loin de là. Elle restait sur ses gardes et faisait en sorte que son mur de terre reste bien en place. Elle sourit à Masaku et le regarda foncer dans le tas.

La jeune femme s'occuperait de ceux qui s'approcherait un peu trop près d'elle. Il ferait ménage dans la mélasse. Son pouvoir de terre faisait des ravages. Il est impressionnant ou agréable au choix de voir à quel point les gobelins n'ont aucun sens de l'équilibre, un petit tremblement de terre et hop, les voilà au sol. L'alchimiste s'éloigna un peu sur la gauche de sa protection sans pourtant redevenir bien visible pour ceux du dessus et riposta à une attaque qu'on venait de lui faire. Conséquence? Un bras en moins à son assaillant suivi rapidement par une tête découpée. Ah qu'elle aimait son arme magique!

Son arme ne cessait d'être en fonction, elle les brulait, elle les tranchait. Mais rapidement, elle se rendit bien compte que plus ils en tuaient, plus il y en avait... Il fallait donc trouver un autre moyen... Mais ils étaient sur le chemin de la grotte... Donc ils devaient avancer... et éviter de se prendre trop de coups? La demoiselle Mayfair trouvait cela fort suicidaire, il fallait bien l'avouer.


"Je me demande s'il ne serait pas mieux d'avancer un peu sur la gauche histoire d'avoir une meilleure vue de l'horizon. Je peux toujours faire en sorte que notre flanc droit soit protégé et avec ta faucille, on pourra aisément éviter qu'ils soient trop prêts de nous."

Reculer oui, ils n'avaient pas vraiment le choix... Mais est-ce qu'ils ne les suivraient pas? C'était plus que probable. Ils étaient stupides mais aussi très tenaces... Elle se tatait donc.... et le temps de trouver un plan final, elle voulait continuer un peu. A l'aide de sa télékinésie, elle envoyait des pierres sur le sommet des crânes de ses adversaires permettant ainsi de les assommer. Elle ne les tuait pas mais elle ne se fatiguait pas. Donc le compromis était acceptable.

Ils avancaient donc un peu sur la gauche, le mur de terre les suivait comme un gentil chienchien. Les projectiles le frappaient mais n'étaient pas assez forts ou pointus pour faire grand mal. La grotte, ni l'arbre mort ne semblaient être présents.


"Tu as vu une autre route?"

Après tout, c'était un nomade, il devait donc être capable d'analyser le terrain bien mieux qu'elle... enfin, la mage rouge l'espérait grandement. En attendant sa réponse, elle continuait de les assommer et de les trancher lorsqu'ils étaient trop près.

_________________


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Masaku Edo
Nomade, niv 2
Nomade, niv 2
avatar

Messages : 151
Date d'inscription : 24/09/2011
Age : 26
Localisation : Bonne chance pour me trouver...

Feuille de personnage
Pouvoirs: ~ Dissimulation ~ Souffle ardent ~ Traversée des matières
Armes: Katana/Faucille à chaine
Relations:

MessageSujet: Re: ~Quête~ Brise cendrée [Ambrosia & Masaku] Lun 7 Nov - 15:20

Jamais Masaku n'allait prendre à la légère des gobelins. Leur dernière entrevue remontait à quelques mois, il avait eu chaud, très chaud la dernière fois, mais ne conta pas l'anecdote à la femme, trop occupé à trancher des petits membres. C'était un peu comme combattre des enfants, sauf qu'il y avait le visage mignon en moins qui permettait de ne pas y aller à contre coeur. Avec leurs longs nez, leurs cheveux en pétard, pour ceux qui en avaient, les gobelins étaient bien les créatures les plus inutiles qui soient mais qui peuplaient hélas certaines régions.

Au départ, le katana y allait bon train. Il restait dans la couverture qu'offrait l'herboriste, puis s'occupait de ceux qui approchaient. A long terme, cette méthode ne marchait plus et il préféra avoir recours à sa faucille à chaine. Combattre plusieurs adversaires à la fois, leur défoncer le visage avec la boule de plusieurs kilos qui était fixée à l'extrémité de la chaine et qui était projetée assez fort pour briser des os. Il se fatiguait moins, il se fatiguait quand même le bras. L'arrivée intempestive des vagues successives laissaient presque penser à une organisation. Combien allaient y passer avant qu'eux deux tombent? Masaku n'avait pas l'intention d'obtenir la réponse à cette question. Il fit part à Ambrosia d'une possible retraite qui leur serait avantageuse. Dans certains cas, il vaut mieux savoir se retirer plutôt que de combattre de manière suicidaire. Le surnombre était le point fort de leurs ennemis. Aussi encerclés, ils seraient à leur merci, aussi idiots qu'ils soient, cela serait en leur faveur.

"Avancer où tu veux, mais je ne reste pas là plus longtemps."

Réponse faite tout en éclatant le crâne d'un des petits bonhommes. Cela faisait longtemps qu'il n'avait eu à utiliser sa chaine et il devait bien admettre que pour faire ce genre de nettoyage, elle était vraiment pratique. Le vagabond s'arrêta un moment de combattre en grimpant la pente par quelques foulées pour étendre son regard à leur entourage. D'une main, Masaku concentra son attention plus loin devant eux. C'est dans le cas où il devait faire face à de nombreux ennemis qu'il devait utiliser cette capacité. La température augmentait sensiblement autour de la troupe, épargnant par contre Ambrosia. La chaleur les épuiserait d'avantage mais cette technique ne fonctionnait que dans la durée. A court terme, il n'y aurait pas grand effet.

"Il faut que les tireurs et les autres se rejoignent, j'ai un plan mais il nécessite de les bloquer tous, sans exception. "

Donc, il faudrait se reculer d'avantage sur le chemin en montée, faire tomber ceux qui étaient en haut. Masaku alla les pécher comme il le pouvait avec sa chaine mais la télékinésie de l'herboriste serait surement le bienvenue, si elle pouvait l'utiliser contre eux.

"Si tu peux les bloquer un instant, on pourra se glisser dans une petite ouverture qui est quasiment à ras le sol derrière le buisson sans branche là-bas. Je pourrai à ce moment-là cacher notre présence, le temps qu'ils reprennent leurs esprits et se mettent à nous chercher ailleurs."

Une issue aussi petite allait déchirer la robe d'une personne qu'il connaissait ainsi que salir ses vêtements. En partant pour une quête, on ne s'attend pas à rentrer indemne de toute façon, c'était le prix à payer pour se tirer de cette embuscade très mal gérée par les gobelins qui auraient pu les avoir si ils avaient été plus organisés. Masaku augmentait un peu plus la température pour qu'ils ressentent d'avantage que le climat était contre eux. La suffocation était une autre étape qu'il n'avait pas encore atteint. Maintenant, il n'attendait plus que le feu vert d'Ambrosia pour mettre en oeuvre le plan et la guider le plus vite possible vers l'issue qu'il avait remarqué. Par ce petit chemin, ils allaient déboucher sur l'intérieur du volcan éteint, à moins que ce ne soit qu'une petite fente dans la roche qui cachait un nid de serpent, au choix. Cette option n'était par contre pas à envisager ni à prendre en compte
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ambrosia Mayfair
~Admin~~La Rose Ecarlate, niv 5bis~~
~Admin~~La Rose Ecarlate, niv 5bis~~
avatar

Messages : 4474
Date d'inscription : 31/07/2011
Age : 34

Feuille de personnage
Pouvoirs: Herboristerie, magies élémentaires (terre et électricité), télékinésie, guérison
Armes: deux dagues, phoebus, Zarling
Relations:

MessageSujet: Re: ~Quête~ Brise cendrée [Ambrosia & Masaku] Jeu 10 Nov - 13:12

Les bloquer tous sans exception. Elle pourrait toujours les éloigner à l'aide de sa télékinésie et aussi faire apparaitre des dénivellements dans le sol. Mais cela la fatiguerait énormément. Il fallait donc absolument que cela marche sinon, ils allaient mettre en péril le reste de la quête. La jeune femme hocha néanmoins la tête. Les gobelins étaient de plus en plus sur eux. Ils ne pouvaient pas rester ainsi aussi longtemps. Elle avait beau en tuer plusieurs à l'aide de son épée de feu, c'était un travail de fourmis.

"Je peux les forcer à utiliser un nouveau chemin. Cela nous laissera le temps d'aller où que tu le souhaites."

L'alchimiste donna encore quelques coups d'épée afin d'éliminer ses ennemis qui étaient le plus proche. Puis elle rangea son arme et tendit les bras, paumes en direction du sol. Elle ferma ses yeux verdoyants pour mieux se concentrer. Elle déclencha d'abord un séisme ainsi les gobelins ralentirent puis cessèrent de bouger lorsque les secousses se firent trop importantes. Bien sûr, la surchauffe de l'air l'aidait grandement à les immobiliser.

Afin d'être certaine qu'ils soient en sécurité, ses doigts se mirent à bouger tout comme ses lèvres, elle priait la déesse de la terre de venir l'aider. Le sol sembla s'effriter devant elle ainsi que devant Masaku. Les choses semblèrent rester ainsi pendant de très longues minutes. Les gobelins poussaient des cris de frustration. Elle faisait en sorte que le nomade ne soit pas gênée par ce qu'elle faisait. Des cailloux volaient par moment dans sa direction, elle en dévia certains, d'autres vinrent la blesser aux jambes ou aux bras superficiellement.

Puis subitement, la terre s'effondra. Une tranchée apparut d'une vingtaine de centimètres de largueur et de deux mètres de profondeur allant sur tout le chemin. Pour s'assurer qu'il ne soit pas aisé pour eux de le franchir, la jeune femme fit apparaitre des pics de terre. S'ils entraient dans le fossé, les premiers s'empaleraient.


"Dépêchons-nous! Je te suis!"

Elle avait ouvert rapidement les yeux, de la sueur était présente sur son front et dans son dos. Elle était satisfaite d'elle. Le séisme cessa. Ils n'avaient pas beaucoup de temps pour agir.

_________________


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Masaku Edo
Nomade, niv 2
Nomade, niv 2
avatar

Messages : 151
Date d'inscription : 24/09/2011
Age : 26
Localisation : Bonne chance pour me trouver...

Feuille de personnage
Pouvoirs: ~ Dissimulation ~ Souffle ardent ~ Traversée des matières
Armes: Katana/Faucille à chaine
Relations:

MessageSujet: Re: ~Quête~ Brise cendrée [Ambrosia & Masaku] Sam 19 Nov - 15:42

Des gobelins en amuse gueule. Ces derniers mine de rien leur donnaient du fil à retordre à la longue. Non content d'être idiot, ils étaient assez doués pour se reproduire en masse, ce qui entrainait une surpopulation. Ils venaient d'en voir la preuve nette. Combattre pendant des heures, ce n'était pas dans les habitudes du nomade, après tout, il était toujours prompt à s'enfuir à un moment ou un autre. Pourtant, ils étaient toujours là à batailler pour essayer de repousser les vagues de petits bonhommes. Les mares de sang et les corps s'entassaient mais les deux aventuriers devaient se rendre à l'évidence, cela ne les menait nulle part. Agir ou mourir, tel était la décision à prendre dans le moment actuel. Fort heureusement, Masaku était plutôt du genre à agir plutôt que de se laisser couler par des petits bras alors il proposa un plan de repli, surenchéri par Ambrosia.

Chacun à sa façon ralentit ou repoussa les assaillants temporairement, le temps d'effectuer une retraite stratégique. Le nomade avait fait grimper la température de l'air et l'herboriste avait déclenché un petit remue-ménage dans le sol. D'ailleurs, le sol bougeait pendant une assez longue durée, déclenchant des mouvements de cailloux et autre. les deux bipèdes restaient indemnes malgré les changements de saison et de terrain qui se déroulaient juste devant leurs yeux. C'était le plan, divertir, bloquer pour mieux s'éloigner. Si ils ne pouvaient les prendre de front, alors ils ne les prendraient pas et emploieraient la technique la plus vieille et la plus logique du monde: s'éloigner de la source des problèmes sans la résoudre pour autant. A un moment où un autre, ils seraient susceptibles de leur tomber dessus pour sûr. En attendant, ils réussissaient à en plus les avoir dans les pattes alors c'était déjà une très grande avancée pour les deux aventuriers.

"Mettre sa vie entre les mains d'un nomade blessé, il faut vraiment avoir une confiance aveugle!"

Et elle avait bien raison de lui faire confiance parce qu'il devait lui rendre ce service en échange du repas, qui était en échange de son pied blessé… Une seconde, elle lui en devait plus qu'il lui en devait! Bref, tant pis, Masaku montra le chemin vers le petit passage qu'il avait vu. Un pincement au coeur pour la robe de la femme. Un jour ou l'autre, on devait choisir entre être sale et en vie, ou bien être propre et mort, couvert de sang, donc sale malgré tout. Lui optait toujours pour la première option et s'attacha particulièrement à cette entreprise.

Ayant rangé son arme, il s'était saisi de la main de la femme qui venait de faire tout autant un effort que lui pour la tirer, la forcer à bouger au cas où elle serait un peu fatiguée, lui transmettre un peu de cet effet qui poussait les humains à se courir après malgré la fatigue. Montant la pente ridicule, ils fonçaient donc vers le trou. Lui qui s'attendait à un simple passage, le trou était une pure ouverture qui donnait sur l'intérieur de la paroi du volcan éteint. Pas le choix de toute façon, il s'y engagea en sautant à l'intérieur. Ce n'était pas bien profond mais une mauvaise réception et on avait tôt fait de se tordre la cheville.

"Je ne sais pas si il s'agit d'un cul de sac ou non mais on sera toujours mieux qu'à l'extérieur."

Le problème se poserait au niveau de la source de lumière. Autant à l'entrée, ils avaient un peu d'éclairage, autant juste devant eux, il s'agissait d'une sombre paroi. Ce serait beaucoup trop facile de tomber sur l'aigrefin, Masaku imaginait un complexe réseau dans la montagne, un peu le même genre qu'il avait rencontré dans les plaines dévastées avec cette folle de Neelahn et son Tigrou. Hors de question de s'arrêter là de tout façon, les gobelins les remarqueraient sinon et cette fuite aurait été inutile. Même si la prudence disait de ne pas le faire, le nomade commença à s'engouffrer dans le passage, ne voyant déjà bientôt plus que le noir absolu autour de lui alors qu'il avait à peine fait une dizaine de pas.

"Nous repérer par ici sera vraiment un casse tête, ça je te le dis!"



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ambrosia Mayfair
~Admin~~La Rose Ecarlate, niv 5bis~~
~Admin~~La Rose Ecarlate, niv 5bis~~
avatar

Messages : 4474
Date d'inscription : 31/07/2011
Age : 34

Feuille de personnage
Pouvoirs: Herboristerie, magies élémentaires (terre et électricité), télékinésie, guérison
Armes: deux dagues, phoebus, Zarling
Relations:

MessageSujet: Re: ~Quête~ Brise cendrée [Ambrosia & Masaku] Mar 22 Nov - 13:47

"Je ne donne ma confiance qu'une fois et en règle générale, je ne me trompe jamais. Tu dois bien en avoir un peu pour moi également sinon, mon pauvre, c'est que tu es fou."

Elle esquissa un sourire quelque peu rieur. Elle ne mentait pas. Si la méfiance était la première chose qu'elle ressentait pour toute nouvelle personne qu'elle rencontrait, lorsque celle-ci disparaissait pour se transformer en amitié réelle ou alliance, alors la confiance devenait éternelle. Bien sûr, il arrivait parfois que sa méfiance se transformait en haine pure et dans ce cas là... les choses devenaient totalement différentes... Mais ce n'était pas ce qu'elle ressentait pour Masaku. Il la faisait rire. Il avait donc sa confiance et puis, il avait une promesse à réaliser.

Après avoir fait en sorte que les gobelins soient occupés à autre chose que de vouloir les démembrer, mains dans la main, la jeune femme suivit le nomade jusqu'à un trou sombre dans la montagne. Voilà quelque chose de fort romantique n'est-il pas? A moins que cela se releverait d'être de la pure folie? Dans les deux cas, ils n'avaient pas vraiment le choix. Ils devaient soit avancer sur l'unique chemin que son partenaire avait trouvé, soit, ils devaient retourner affronter les petits hommes trapus et cette fois-ci peut-être ne pas avoir la chance de survivre. Certes, le risque qu'ils les poursuivent était aussi présent mais dans cette grotte, ils seraient à armes égales... Après tout, aux dernières nouvelles, les gobelins n'étaient pas nyctalopes, non?

Le hic c'était que eux aussi ne l'était pas... Mais à tout problème, il y a une solution surtout lorsqu'on a avec soit une archimage du rang de Mademoiselle Mayfair. Avez-vous vu un flambeau être une épée? Non? Et bien, c'est que vous ne la connaissez pas. Dans un geste élégant, après avoir attendu quelques minutes que le jeune homme marche devant, il serait dommage de le blesser en chemin, elle sortit son épée magique. Sa lame luisait dans le noir et pour cause, celle-ci était imbibée d'un pouvoir de feu.


"Nous allons le découvrir en tout cas. Attention aux pièges, mon instinct me dit qu'il y en aura."

Elle l'avait rejoint et brandissait son arme. Certes, ce n'était pas aussi bien qu'une torche mais c'était mieux que rien voir du tout. Pas à pas, ils avancaient dans un couloir qui semblait s'enfoncer dans l'ancien volcan mais surtout descendre de plus en plus niveau profondeur. Ils étaient privés de toute source de bruit provenant de l'extérieur. L'angoisse avait crée une petite boule nerveuse dans le ventre de la magicienne mais elle n'en parlait pas. Elle suivait le chemin.

Et puis les ennuis arrivèrent... Ils aperçurent d'abord une lueur devant eux. Elle écarta Phoebus pour mieux voir... enfin façon de parler... et revit la flamme... Quelqu'un venait droit sur eux... Surement un éclaireur ou une sorte de garde pour être sûr qu'aucun intrus entrait dans leur tanière...


"Assommons-le et récupérons son bien."

Bien sûr, pour se faire, les choses ne seraient pas aisés car il était déjà difficile de marcher l'un à côté de l'autre dans le couloir... alors combattre... mais ils n'avaient pas le choix. Ils ne pouvaient pas se permettre de devenir des prisonniers... même si cela les emmenerait directement vers le gardien de l'éventail... enfin... avec un peu de chance évidemment...

_________________


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Masaku Edo
Nomade, niv 2
Nomade, niv 2
avatar

Messages : 151
Date d'inscription : 24/09/2011
Age : 26
Localisation : Bonne chance pour me trouver...

Feuille de personnage
Pouvoirs: ~ Dissimulation ~ Souffle ardent ~ Traversée des matières
Armes: Katana/Faucille à chaine
Relations:

MessageSujet: Re: ~Quête~ Brise cendrée [Ambrosia & Masaku] Sam 26 Nov - 17:45

"Tiens donc, tu ne le savais pas?"

Complètement fou qu'il était c'était évident! Le nomade aurait dû laisser la femme se débrouiller seule après qu'elle l'ait soigné. Ou encore, il aurait pu prendre le repas comme dédommagement puis serait parti. Mais il avait préféré venir se mettre en danger pour lui donner un coup de main alors qu'elle savait se protéger seule. En quoi un vulgaire vagabond qui agitait un bout de métal l'aidait vraiment? Encore heureux que ses deux pieds semblaient tenir le coup car sinon, il ne serait qu'un fardeau, et ça, il était hors de question que cela arrive. Les gobelins étaient tenaces et terriblement têtus. Même si des dizaines et des dizaines s'entassaient sur le chemin, ils persistaient à essayer d'attaquer les deux voyageurs. D'ailleurs, quelle était la raison? Au final, si ils parvenaient à les tuer, ils auraient gagné quoi? Masaku venait à se dire qu'ils ne savaient pas pourquoi ils s'étaient mis à les agresser et qu'au final ce n'était qu'un passe-temps parmi tant d'autres dans leurs vies d'idiots.

Au moins, les deux êtres intelligents réussissaient à leur fausser compagnie. Juste par précaution au dernier moment, Masaku avait effacé leur présence en entrant dans la grotte, juste par précaution car il était peu probable qu'ils aient un shaman dans leur rang, le seul des gobelins assez intelligent pour causer du fil à retordre. Quant à leur vision, et bien, elle était discutable dans ce nouveau passage. Heureusement qu'Ambrosia était là pour illuminer sa journée, enfin, illuminer le passage de son épée qui n'émettait qu'une flamme, pas assez conséquente pour s'étendre au loin devant eux.

"Atteindre ton aigrefin ne sera pas chose aisée. Maintenant que nous sommes à l'intérieur, impossible de trouver un arbre qui est lui, en extérieur..."

Au moins, ils pouvaient marcher côte à côte, les deux avec l'arme levée alors qu'ils avançaient incertains de ce qui les attendait. Un combat dans un si petit couloir allait s'avérer désastreux. En tout cas, la descente était moins fatigante que la montée, cependant, rester trop longtemps dans un espace confiné n'avait rien d'encourageant. Seul le son de leur pas était audible, celle de leur respiration rapprochée également mais rien de plus. A tout moment, Masaku était paré à barrer le chemin en utilisant la terre qui les entourait, au cas où le danger viendrait de l'avant.

Alors qu'il s'attendait à rencontrer une créature ennemie, le jeune homme s'interrompit quand l'herboriste s'arrêta. Du bruit devant. De là où ils étaient, ils voyaient déjà le bonhomme venir tandis que lui, ne les apercevait pas encore. C'était la chance rêvée. Si dans la tête d'Ambrosia, elle s'imaginait combattre dans ce lieu, lui avait déjà une idée en tête. Elle ne connaissait pas ses pouvoirs alors que lui avait une solution facile pour pallier à ce problème. Derrière l'éclaireur, un mur de terre se forma, fermant l'unique issue de sortie. Puis, sans grande difficulté, il abattait un cône terreux sur le crâne de l'intéressé qui roula dans la pente, en direction de son mur.

"Et hop, rien de plus facile. Allons le fouiller, ne sait-on jamais."

En cadeau ils avaient même gagné une torche en prime quelle chance! Masaku glissa également sa main dans les poches de l'individu un peu rustre dont la tête saignait. Oups, le choc avait peut-être été trop brutal. En tout cas, il venait de mettre la main sur une carte. En la dépliant, il eut une petite peur.

"Non d'un elfe unijambiste..."

Le réseau s'étendait dans tout le volcan, des embranchements toutes les cinq secondes et puis… Il n'y avait pas de point pour leur dire où ils se trouvaient et le seul apte à le dire était assommé. Tendant la carte à la femme pour qu'elle l'étudie, le nomade termina en récupérant un peu d'or, il faut bien s'enrichir de temps à autre, et puis coinça l'individu dans un coin pour qu'il ne puisse pas tomber. Le mur de terre s'affaissa pour le libérer le passage. Cependant, la terre ne disparaissait pas. Au lieu de ça, elle tombait, roulait jusqu'en bas de la pente ce qui avait tôt fait d'alerter les premiers curieux qui viendraient. Un éclat de voix plus bas, rien d'alarmant encore, juste quelqu'un qui se posait des questions.

"N'y avait-il pas d'autres passages derrière nous? Peut-être qu'on pourrait les emprunter pour éviter des confrontations inutiles?"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ambrosia Mayfair
~Admin~~La Rose Ecarlate, niv 5bis~~
~Admin~~La Rose Ecarlate, niv 5bis~~
avatar

Messages : 4474
Date d'inscription : 31/07/2011
Age : 34

Feuille de personnage
Pouvoirs: Herboristerie, magies élémentaires (terre et électricité), télékinésie, guérison
Armes: deux dagues, phoebus, Zarling
Relations:

MessageSujet: Re: ~Quête~ Brise cendrée [Ambrosia & Masaku] Lun 5 Déc - 18:17

"Il suffit de prier qu'on ait une bonne étoile et qui sait nous sommes peut-être au bon endroit".

Mystique? Non. Elle se disait que les choses n'arrivaient jamais sans raison. S'ils avaient du fuir les gobelins et atterrir ici alors qu'ils cherchaient un arbre c'est que c'était le destin et qu'ils restaient sur la route principale de la quête. Bien sûr, elle n'est pas idéaliste ni complètement la tête perdue dans les songes. Elle avait juste plein d'espoir à ce sujet... ce n'était qu'une facade... Ambrosia détestait particulièrement les couloirs étroits. Elle avait toujours peur de rester enfermer dedans et de finir ensevelir vivante mais elle n'en parla pas à Masaku. La pénombre cachait son regard voilé par un stress certain. Elle voulait jouer les braves ou lui prouver qu'elle était aussi folle que lui... Allez savoir.

En tout cas, ils n'avaient pas le choix. Ils ne pouvaient pas faire demi-tour! Donc bah... Ils avancaient dans la zone inconnue et priaient pour ne pas avoir trop d'ennuis au vu de la petitesse de l'endroit où ils se trouvaient. Ils étaient sur leurs gardes, faisant attention au moindre de leurs pas mais aussi aux bruits éventuellement suspects qu'ils pourraient percevoir. On pourrait pas les prendre par surprise, c'était certain!

La jeune femme capta la présence d'un humain. L'endroit était habité. Cela la rassura quelque peu. Les aigrefins tant recherchés ne devaient pas être très loin... enfin elle l'espérait. Le hic, c'était qu'ils étaient obligés de le tuer... Donc de se battre... sans se blesser mutuellement. Cela ne serait pas une chose aisée. Mais le nomade prit les choses en main. Elle n'avait pas du tout pensé à cette technique mais il faut avouer que celle-ci était fort efficace même si elle était peu héroïque mais ce n'était pas bien grave.


"Fais moi ne pas oublier qu'il ne faut pas te tourner le dos."

L'alchimiste lui sourit doucement. Elle le taquinait bien sûr, c'était sa manière à elle de le remercier. Elle avait confiance. Elle était d'ailleurs ravie de voir qu'ils possédaient le même élément. Ensemble, ils pourraient faire de belles choses contre leurs ennemis. Elle le laissa fouiller le corps. Elle tenait juste la torche pour qu'il puisse mieux agir. Ambrosia observa la carte... Elle émit un sifflement sinistre... Ils allaient sacrément faire de la grimpette... Elle n'avait pas prévu cela.

"Si j'en crois cette carte, oui. Suis-moi."

Ils entendaient clairement deux hommes venir. Ils devaient faire vite. Elle l'emmena rapidement sur deux cents mètres puis se stoppa... devant un mur... Pourtant, elle était certaine qu'il y avait un chemin. Elle posa sa main dessus et celui-ci frémit. Elle incanta et la terre disparut. Elle fit entrer Masaku et referma le passage. Deux minutes plus tard, les deux guerriers arrivèrent jusqu'au corps abimé.


"Mais! Debout!"

"Encore ivre! Le patron va pas être content! Allez viens, on bouge."

Ils semblèrent faire demi-tour. Ils ne semblaient bien peu curieux. Cela était un bon point pour eux. Les deux jeunes gens étaient dans une galerie assez basse de plafond... On aurait pu dire, s'ils étaient dans un manoir, qu'ils venaient d'emprunter le passage des domestiques. Un léger courant d'air était présent. Elle lui fit signe d'aller droit devant. Le chemin semblait déboucher en arrière de la route principale leur évitant deux embranchements... et donc pas mal de risques...

Ils avancèrent pendant dix minutes. Le courant d'air semblait s'intensifier au fur et à mesure de leur avancée. L'alchimiste n'aimait pas cela du tout... et elle comprit pourquoi. En effet, la route venait de cesser... pour laisser place à un gouffre sans fin... le plafond révélait le ciel terne de la pineraie... Cette partie s'était effondrée... le chemin semblait se poursuivre... mais il fallait un plan.


"La magie pourrait nous aider mais cela nous puiserait grandement dans nos réserves... Tu penses pouvoir sauter aussi loin? A moins que tu vois quelque chose dans le mur qui pourrait nous aider à jouer les funambules?"

Les nomades avaient des meilleurs vues que les mages rouges, non? Elle l'espérait.

_________________


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Masaku Edo
Nomade, niv 2
Nomade, niv 2
avatar

Messages : 151
Date d'inscription : 24/09/2011
Age : 26
Localisation : Bonne chance pour me trouver...

Feuille de personnage
Pouvoirs: ~ Dissimulation ~ Souffle ardent ~ Traversée des matières
Armes: Katana/Faucille à chaine
Relations:

MessageSujet: Re: ~Quête~ Brise cendrée [Ambrosia & Masaku] Mar 3 Jan - 16:24

Si c'était sur la chance qu'il fallait compter pour se trouver au bon endroit, ils étaient vraiment mal barrés. Masaku avait la fâcheuse tendance à se trouver à l'opposé de là où il devrait se trouver. Déjà, il ne devrait pas être dans un volcan mais probablement confortablement installé dans une auberge. Ensuite, il ne serait même pas étonné de retrouver les gobelins un peu plus tard parce que leur fausser compagnie avait été sensiblement trop facile. Ou peut-être qu'il se faisait du soucis pour trois fois rien. A force, le nomade devenait quelque peu paranoïaque. Il n'alla par contre pas contredire l'herboriste pour ne pas ôter tout espoir. On ne sait jamais, les bonnes choses peuvent survenir lorsqu'on s'y attend le moins. Et comme il ne la voyait pas très bien, il ne remarquait pas qu'elle était un peu dérangée par l'étroitesse du chemin qu'ils empruntaient.

Masaku prouva qu'il n'était pas un poids inutile en s'occupant du premier venu avec discrétion et brutalité. Son style de combat tout entier était sur la brutalité, il ne changerait pas de si tôt. Assommer l'individu sans lui laisser le temps de parler et se servir dans ses biens. Ils avaient un coup de chance pour l'instant, une carte leur permettrait de se repérer une fois qu'ils sauraient où se placer là-dessus. Le vagabond eut un sourire en coin lorsqu'Ambrosia fit une remarque sur sa démarche précédente.

"Tant qu'il n'y a aucune raison valable de se méfier de moi, tu peux me confier tes arrières."

Et lui confier cette tâche avait évité une confrontation bruyante et inutile, menaçant de rameuter le reste. Masaku ignorait la manière dont la femme s'y serait prise mais il doutait qu'elle y soit allée aussi discrètement. Le nomade ne cacha pas son étonnement lorsqu'elle semblait savoir où aller après un bref regard jeté au bout de parchemin. Comment pourrait-elle se situer aussi facilement? Le mystère demeurait entier. Tout comme elle avait confiance en lui, lui aussi lui accordait sa confiance et savait qu'il ne le regretterait pas. Ils se serraient les coudes pour parvenir à un objectif commun, un objet que la femme désirait. En avançant, ils tombèrent sur un cul-de-sac. Le nomade regarda la femme avec incompréhension. Peut-être qu'elle comptait sur la chance finalement. Certes, créer un passage était facile avec ces pouvoirs mais cela ne signifiait pas pour autant qu'ils savaient exactement où ils étaient maintenant. Tant pis, il la suivrait quitte à se perdre de toute façon.

Derrière eux, ceux qui trainaient dans les tunnels avaient trouvé le corps mais n'avaient pas noté le sang sur son front. Une chance qu'ils ne soient pas vraiment intelligent, préférant laisser un compagnon ivre au milieu du chemin plutôt que de lui donner un coup de main. Silencieusement, Masaku s'avança dans la direction indiquée à Ambrosia. Ensemble et à la lueur des lumières disponibles à savoir l'arme de la femme et la torche, ils étaient en train de contourner de nombreux risques pour en rencontrer d'autre à la place c'était une évidence. Face au précipice, le nomade prit le temps d'observer les alentours.

"Sauter aussi loin? Tu me prends pour un animal ou quoi?"

Arriver de l'autre côté serait si facile avec un simple chemin. Mais ce dernier s'était volatilisé avec le temps comme par hasard. L'énergie dépensée à reconstruire le passage les épuiserait et aurait été utile ailleurs. La seule idée qui lui traversa donc l'esprit était de se faciliter la vie, tout en se fatiguant quand même un peu. Tout en jetant un coup d'oeil vers le fond sombre dont il ne voyait même pas la couleur, Masaku murmura:

"Est-ce que tu as le vertige Ambrosia? Parce qu'avec quelques prises sur le mur on pourrait passer de l'autre côté tout en limitant la consommation magique."

Lui n'aurait pas de soucis. Par contre, au moindre problème, la chute serait inévitable, la chute vers les ténèbres et la mort. Sa main se porta à sa ceinture pour se saisir de sa faucille. Un coup sec dans le mur lui assura qu'elle se planterait bien dedans et ferait office de pic pour se faciliter la vie. Ensuite, lorsqu'il voyait l'accoutrement d'Ambroise, il se disait qu'elle ne serait probablement pas à l'aise pour faire ce genre d'acrobatie.

"Ce qu'on peut faire aussi. Je vais me déplacer jusqu'à l'autre côté en me créant des prises sur le mur. Pendant ce temps, tu vas un peu allonger le chemin pour le rapprocher le plus possible de l'autre côté et lorsque je serai arrivé, je te lancerait ma chaine pour te hisser."

En espérant qu'elle aurait de la force dans les bras pour ce cas de figure là. Dans tous les cas, il était définitivement certain qu'une robe pour l'aventure n'était pas le meilleur des alliés.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ambrosia Mayfair
~Admin~~La Rose Ecarlate, niv 5bis~~
~Admin~~La Rose Ecarlate, niv 5bis~~
avatar

Messages : 4474
Date d'inscription : 31/07/2011
Age : 34

Feuille de personnage
Pouvoirs: Herboristerie, magies élémentaires (terre et électricité), télékinésie, guérison
Armes: deux dagues, phoebus, Zarling
Relations:

MessageSujet: Re: ~Quête~ Brise cendrée [Ambrosia & Masaku] Dim 5 Fév - 18:27

"Les nomades ne sont pas réputés pour être très souples?"

Ambrosia confondait avec les ombres devenus des rôdeurs. Les nomades savaient par le passé très bien s'effacer dans le paysage d'après les légendes mais elle n'avait jamais vu ce phénomène devant ses yeux. Ils étaient autrement comme elle, aussi raides qu'un baton. Du coup, elle fut très déçue et eut une moue de déception. Mais ils allaient trouver un autre plan, elle en était persuadée. De toute façon, ils n'avaient pas vraiment le choix! Les hommes reviendraient bien à un moment donné donc ils devaient faire vite et tomber sur le chef pour récupérer l'éventail.

"Euh... non... Enfin, je n'aime pas cela mais cela devrait aller... "

Oui, elle n'aimait pas l'escalade, oui, elle n'aimait pas se balader sur le toit de la Tour Naturelle mais elle arrivait à grimper sur des escabeaux ou bien marcher le long des ravins même si elle évitait toujours de regarder ses pieds pour ne pas être prise de tournis. Mais elle y arriverait! Son mental surpasserait le physique. Par contre, malgré qu'elle soit une elfe, elle ne voyait pas les prises. Elle devait donc lui faire confiance et le suivre comme son ombre.

Masaku lui proposa une autre solution. Elle sourit doucement et fixa ses bras. Certes, elle avait de la force mais elle préférait de loin faire de l'escalade. Par contre, sa robe allait l'handicaper. Que faire? Elle attrapa une de ses dagues et d'un geste vif, elle entailla sa robe pour que celle-ci ne la gêne plus dans ses mouvements, de ce fait, on voyait parfaitement sa cuisse gauche mais ce n'était pas grave.


"Première solution."

Elle passa sa main dans ses cheveux et à l'aide d'un art savant, elle réussit à en faire un chignon sans épingle mais en faisant un noeud fait de cheveux. Voilà, elle était parée. Elle n'avait pas le même type d'armes que le nomade, elle le suivrait donc avec sa dague, c'était moins efficace mais elle espérait que cela suffirait... Ses mains étaient déjà moites mais elle ne laisserait rien paraitre. Ils y arriveraient!

Ils se mirent en route. Pas à pas, ils avancaient. La mage rouge gardait le corps plaqué contre la paroi glacée. A un moment, son pied gauche dérapa mais elle réussit à se rattraper, elle espérait juste que les cailloux qui sont tombés dans le vide dans un bruit non discret n'allait pas alerter des aigrefins.

_________________


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Masaku Edo
Nomade, niv 2
Nomade, niv 2
avatar

Messages : 151
Date d'inscription : 24/09/2011
Age : 26
Localisation : Bonne chance pour me trouver...

Feuille de personnage
Pouvoirs: ~ Dissimulation ~ Souffle ardent ~ Traversée des matières
Armes: Katana/Faucille à chaine
Relations:

MessageSujet: Re: ~Quête~ Brise cendrée [Ambrosia & Masaku] Dim 12 Fév - 9:31

A l'intérieur du volcan, l'exploration continuait, non sans difficulté. Une première sentinelle avait été neutralisée, et ses amis n'avaient pas été assez intelligents pour savoir si il était mort ou non, sachant que la probabilité que des intrus se trouvent là était nulle. Mais alors à quoi bon poster des gardes n'est-ce pas? Ils étaient bien malins, tous, à passer leur journée assis autour d'une vulgaire table à ne rien faire. Elle devait être belle leur vie, sans intérêt également. Masaku au moins avait une vie bien remplie, il avait des adversaires, il avait des précipices devant lui, il avait la discrétion à gérer, toutes ces choses amusantes. Moins drôle, réfléchir à la manière de passer alors qu'on a une femme en robe avec soi.

"Entre être souple et avoir une détente d'une vingtaine de mètres, il y a une différence Ambrosia."

Deux options étaient données, la première plus ardue que l'autre et ce fut la première qu'Ambrosia accepta, à la plus grande surprise du vagabond. Derrière ces airs de dame, il y avait tout de même du courage. Elle ne paraissait pas si certaine de ses propos et allait tout de même de l'avant. Pour prouver sa détermination, elle entailla même sa robe et s'attacha les cheveux devant les yeux de nomade qui constatait que malgré ces modifications, elle ne perdait en rien de sa beauté. Parenthèse fermée, ses yeux essayaient de repérer les premières prises possibles. Se collant au mur, il tâta de la main et du pied ce qui serait utilisable.

"Bien, j'y vais…"

D'une impulsion, il se lança pour qu'il n'y ait pas d'hésitation. Très lentement, les premières prises étaient correctes, solides car il s'agissait de pierres qui dépassaient du mur de terre, bien que de la même couleur. Il fallait l'elfe fasse attention à ces prises. La terre et beaucoup moins sure car sous leur poids, elle se détachait en un rien de temps. Au fur et à mesure qu'ils continuaient, les prises se raréfiaient, de plus en plus espacées, obligeant d'ailleurs à étirer les bras et les jambes dans des positions particulièrement dangereuses.

"Je rêve d'un monde rempli de ponts… Ne relâche pas ta vigilance Ambrosia, nous y sommes presque."

Première erreur, parler avait déconcentré le nomade dont le pied glissa sur une motte de terre qui était tout sauf solide. La surprise l'obligea à s'agripper au reste alors qu'il avait un pied dans le vide, le coeur menaçant de s'échapper de sa poitrine. Passé ce moment, il se ressaisit et fut obliger de créer une petite marche de terre solide pour de nouveau avoir pied. Et pour la suite, vu les prises quasi inexistantes, il fit mine de rien et créa encore et encore des prises jusqu'à arriver de l'autre côté, bien plus fatigué que prévu. Le nomade suait à grosse goutte mais il faisait mine de rien.

[color=brown]"Bien, une bonne chose de faite. Nous pouvons continuer."[color]

Sa fatigue influait sur sa vigilance, il avançait mais ne conservait pas cette précédente posture, prêt à dégainer à la moindre occasion, si bien qu'au moment où il heurta un des habitants de la montagne, il se contenta de lâcher:

"Ah, désolé!"

Par chance, l'autre face à cette politesse, n'eut pas immédiatement le temps d'agir. Ami? Non, il avait des vêtements trop étrange et la femme derrière était une parfaite inconnue. Ennemis dans ce cas. Tout le temps de cette réflexion, Masaku avait un bond en arrière en tirant son katana. Toujours dans ces tunnels étroits, il était difficile de combattre. Le plus de place qu'il y avait, était au niveau du carrefour où il avait croisé l'autre.

"Je te le laisse…"

Là il était un peu pâle. L'utilisation de la magie par des personnes plus habituées à combattre l'arme à la main avait de quoi épuiser, surtout à répétition. Autant l'utiliser simplement pour boucher un chemin, occasionnellement passait, autant toutes ces petites prises l'avaient plus fatigué qu'autre chose. L'ennemi, face contre deux, appela immédiatement de l'aide, créant un véritable grabuge dans le tunnel, sa voix se répercutant en écho. Très très loin, des pas résonnaient. Ils avaient encore le temps de se débarrasser de lui et de courir pour éviter les premiers arrivants. Masaku se pinça les lèvres, comprenant que le temps leur était compté.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ambrosia Mayfair
~Admin~~La Rose Ecarlate, niv 5bis~~
~Admin~~La Rose Ecarlate, niv 5bis~~
avatar

Messages : 4474
Date d'inscription : 31/07/2011
Age : 34

Feuille de personnage
Pouvoirs: Herboristerie, magies élémentaires (terre et électricité), télékinésie, guérison
Armes: deux dagues, phoebus, Zarling
Relations:

MessageSujet: Re: ~Quête~ Brise cendrée [Ambrosia & Masaku] Dim 4 Mar - 15:27

"On pourrait peut-être en parler à notre retour à l'architecte ou à des nains... Dommage que les inventeurs ont disparu, je suis sûre qu'ils auraient pu combler ce petit inconvénient..."

La jeune femme soupira tout en avançant à tatons contre les parois. On ne pouvait pas dire qu'elle adorait cette position mais sauter dans le vide était à ses yeux bien pire... Donc pas le choix... Elle aurait pu faire apparaitre un pont de terre... mais elle avait préféré s'économiser afin de pouvoir bien combattre face au chef des aigrefins et non arriver devant lui aussi forte qu'un escargot tétraplégique...

Mais à présent, maintenant qu'elle était lancée, on pouvait dire qu'elle regrettait... surtout quand ses mains se faisaient poisseuses sous le coup du stress et de l'effort contre les prises... ou quand son pied dérapait... mais pour le moment, elle arrivait toujours à se reprendre... Elle respirait doucement et priait régulièrement le dieu neutre tout en suivant les indications du nomade.

Sans lui, elle aurait surement fait demi-tour. Certes, au départ, la mage rouge avait eu une piètre opinion de lui, après tout, elle l'avait bien accusé d'être un voleur... mais à présent, elle avait confiance en lui... Les choses changent... tout comme les opinions sur les gens.

Les prises se faisaient rares... trop rares à son gout... Ambrosia ne se rendit pas compte du travail du nomade... elle en fit elle aussi apparaitre et ne put s'empêcher de soupirer d'aise lorsqu'elle retoucha la terre ferme. Elle fut surprise de l'excuse de son partenaire. Elle se tourna vivement dans sa direction et darda son regard vers lui avant d'apercevoir leur invité. Elle soupira. Ils pouvaient vraiment pas avoir une minute de repos. Il osa appeler de l'aide.


"Grave erreur."

Elle incanta et lui envoya une boule d'électricité dans la tête le faisant reculer alors que deux mains de terre venaient de lui saisir les bras et le forcer à se pencher en arrière. Elle sortit Phoebus et dans un geste adroit, elle lui trancha la gorge. Le combat avait été bref. Elle avait eu de la chance. Mais les deux aigrefins qui courraient dans sa direction risquaient de lui causer d'autres soucis. Elle devait faire vite.

"Colles toi à la paroi."

Elle se mit à incanter et le sol entre eux devint glissant et mouvant... Les maudits coururent dans leurs directions... et subitement se retrouvèrent incapable de s'arrêter... la terre s'enlevait sous eux... et sans qu'ils puissent faire quoi que ce soit, ils tombèrent dans le précipice en poussant des beuglements qui l’agaça.


"Avancons et faisons vite. Je commence en avoir marre de tout ceci."

Elle cessa son incantation et se mit à courir dans le couloir... Il n'y avait qu'un seul chemin... elle espérait juste que cela l'emmenerait vers sa cible...

_________________


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Masaku Edo
Nomade, niv 2
Nomade, niv 2
avatar

Messages : 151
Date d'inscription : 24/09/2011
Age : 26
Localisation : Bonne chance pour me trouver...

Feuille de personnage
Pouvoirs: ~ Dissimulation ~ Souffle ardent ~ Traversée des matières
Armes: Katana/Faucille à chaine
Relations:

MessageSujet: Re: ~Quête~ Brise cendrée [Ambrosia & Masaku] Dim 8 Avr - 16:53

Passer ce ravin s'était montré plus éprouvant qu'il ne l'avait imaginé, probablement parce qu'il avait dû faire des efforts pour deux. Si il avait été seul, les prises se seraient réduites et il se serait contenté de jouer les casse cou en prenant des petits "raccourcis". Cependant, il ne pouvait égoïstement aller de l'avant en laissant derrière lui le mage rouge. C'était pour elle qu'ils étaient là, qu'ils s'étaient introduits dans ces lieux hostiles pour mettre la main sur un éventail magique. L'aigrefin qui le possédait, Masaku ne savait pas vraiment de qui il s'agissait. Qui sait, Ambrosia était peut-être celle qui venait le lui prendre de force après tout. Néanmoins, quelque chose lui disait qu'elle ne devait être de celles qui vont chercher les confrontations gratuitement. Elle ne pouvait être une manipulatrice en train de le tromper, cela ne se pouvait pas.

Pour pouvoir vaincre un ennemi commun, la confiance devait exister entre les deux et c'était le cas. Le gouffre passé, ils ne se reposaient pas sur leurs lauriers. Il fallait avancer le plus vite possible. Leur passage devait être connu des aigrefins maintenant. L'ancien volcan risquait d'être le théâtre de quelques échanges supplémentaires. L'alerte n'allait pas tarder à être donnée, surtout par les idiots qui avaient cru que leur garde s'était endormi, ou également par Masaku qui heurta en s'excusant très poliment, un individu peu enclin à la discussion. Encore faible de son précédent effort, le nomade préféra laisser à Ambrosia le sort de celui-ci qui ne perdait pas de temps à donner l'alerte. Ils étaient mal, ils allaient devoir se dépêcher. Lui par contre, ne s'en remettrait pas. Plutôt que de crier, il aurait dû se battre pour sa vie. Ce ne serait qu'une victime de plus sur leur chemin. Jusqu'à présent, ils étaient parvenus à minimiser les pertes ennemies ce qui était tout à leur honneur.

"Oui, j'ai hâte de retourner à l'auberge d'où nous venons."

Ils empruntaient donc un couloir en laissant les poursuivants tomber tristement vers leur mort certaine. Un long couloir que c'était là. Il donnait finalement sur une plus grande salle dont les murs étaient naturellement creusés dans le volcan. Ils s'y étaient installés et s'étaient adaptés aux alentours au lieu de forcer les alentours à s'habituer à eux. Le vagabond tira immédiatement son katana car son instinct lui criait que cet endroit était tout sauf normal. Il se pourrait bien en effet, que le possesseur de l'éventail se trouve dans les parages. Et justement, une petite bourrasque de vent les accueillit en obligeant Masaku à camper fermement sur ses positions pour ne pas se faire emporter par le vent.

"Inutile de chercher votre homme plus longtemps."

Enfin, après toute cette sueur versée à se faire assaillir par des gobelins, ils pouvaient enfin faire face à un adversaire qui allait leur donner du fil à retordre. L'individu en armure s'avança majestueusement en les toisant de son regard maléfique, pas le moins du monde choqué par leur présence, mais plutôt mécontent d'avoir été découvert par deux personnes qui avaient faussé compagnie à ses sbires. Masaku se risqua alors à tenter une petite approche.

"Si vous voulez, on peut s'arranger. Vous nous donner l'éventail, et on s'en va en vous laissant la vie sauve. Tout le monde est gagnant non?"

Un rictus méprisant déforma les traits de l'aigrefin qui ne prit même pas le temps de répondre au vagabond, préférant user à nouveau de son vent pour le faire reculer malgré ses talons dans le sol. Sa fatigue ne s'était pas envolée, elle se faisait plus tenace. L'épuisement était tenace, il n'en pouvait déjà plus.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ambrosia Mayfair
~Admin~~La Rose Ecarlate, niv 5bis~~
~Admin~~La Rose Ecarlate, niv 5bis~~
avatar

Messages : 4474
Date d'inscription : 31/07/2011
Age : 34

Feuille de personnage
Pouvoirs: Herboristerie, magies élémentaires (terre et électricité), télékinésie, guérison
Armes: deux dagues, phoebus, Zarling
Relations:

MessageSujet: Re: ~Quête~ Brise cendrée [Ambrosia & Masaku] Sam 28 Avr - 9:24

Jarl Gorlya était enfin devant eux. Du soulagement gagna la mage rouge pendant quelques secondes mais rapidement, elle se remit en position offensive. Elle avait fait tout cela pour récupérer le tessen qu'il utilisait contre eux d'ailleurs donc elle ferait tout pour atteindre son objectif. Surtout que l'aigrefin avait une attitude on ne peut plus discordante avec la leur donc le tuer ne la dérangerait pas... Il avait déjà fait trop de mal avec l'artefact par le passé, c'était donc logique qu'il passe en de "bonnes mains".

Masaku proposa un conciliabule mais le maudit le refusa en l'attaquant. Elle pensa d'abord le protéger mais tout à attaquer le nomade, il avait baissé sa garde, elle devait donc en profiter. Elle incanta et la terre se mit à s'enfoncer sous les pieds de l'aigrefin. Ses jambes s'enfoncèrent l'obligeant à arrêter son attaque contre son partenaire.

Mais il ne fallait pas croire que le combat serait si facile. Il utilisa son contrôle de l'ombre pour paralyser les bras de la jeune femme. Celle-ci émit un sifflement méprisant. Son ennemi sortit de la terre comme si de rien était s'aidant de sa force surhumaine pour sortir plus vite. Ils devaient attaquer ensemble pour le vaincre.

Ambrosia fut projetée contre le mur derrière elle. Leur adversaire avait usé du vent pour l'envoyer valser, brisant sa prison d'ombres au passage. Ce n'était qu'un avant gout. Il n'avait bloqué que ses bras. Elle devait faire attention avec cette magie... mais elle n'avait rien contre... D'où l'alliance des deux primordiale car il ne pourrait pas les briser en même temps. La mage rouge était aussi fatiguée mais elle était têtue, elle ne partirait pas sans l'objet.


"Tu refuses la reddition, paix à ton âme."

L'alchimiste jeta un rapide coup d'oeil au nomade. Ils n'étaient pas télépathes donc ils ne pourraient pas se mettre d'accord... prions que le destin soit avec eux... La jeune femme usa de nouveau du contrôle de la terre mais cette fois-ci pour faire apparaitre deux mains de terre afin de l'empêcher de bouger au niveau des jambes...

Elle était télékinésiste... ceci pourrait être un atout... Elle cherchait juste l'opportunité pour s'en servir car ce pouvoir, au vu de son état de fatigue actuel, risquait de lui pomper plus d'énergie que d'ordinaire.

_________________


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Masaku Edo
Nomade, niv 2
Nomade, niv 2
avatar

Messages : 151
Date d'inscription : 24/09/2011
Age : 26
Localisation : Bonne chance pour me trouver...

Feuille de personnage
Pouvoirs: ~ Dissimulation ~ Souffle ardent ~ Traversée des matières
Armes: Katana/Faucille à chaine
Relations:

MessageSujet: Re: ~Quête~ Brise cendrée [Ambrosia & Masaku] Sam 16 Juin - 15:59

Le corps a des limites. Après avoir découpé des gobelins, s'être infiltré avec discrétion par la suite pour éviter le plus possible de donner l'alerte, Masaku n'était pas le plus frais des combattants. Néanmoins, ils devaient faire avec ça la dernière ligne de défense avant leur petit butin, se trouvait devant eux. Le nomade ne se plaignait pas encore ouvertement mais sur toute sa personne, la fatigue se sentait. Cette petite tentative de détendre l'atmosphère ne fonctionna même pas, l'autre restant parfaitement de marbre alors qu'il se mettait déjà à leur mettre des bâtons dans les roues. Charmant accueil. Ce devait être très agaçant d'être dérangé chez soi par des intrus qui viennent spécialement pour nous détrousser et nous tuer.

Le courant d'air s'arrêta, laissant le vagabond immobile une seconde en baissant les bras qu'il avait levé pour contrer la poussée. Pendant cette unique seconde, le combat semblait tourner en leur défaveur car déjà l'herboriste était projetée plus loin. Même avec ça, Ambrosia n'avait pas encore abandonné. Il faut dire qu'après avoir fait autant d'effort pour venir le chercher, ils allaient difficilement lâcher prise, elle en particulier puisque l'objet de sa convoitise était à portée de main.

Le bref coup d'oeil que lui lança la femme suffit à remettre les idées en place dans la tête du vagabond. Il ne savait pas comment et quand elle allait réagir mais serait prêt à surgir pour la soutenir. Déjà, se calmer pour commencer à se dissoudre. Son corps était toujours là, visible à l'oeil nu, néanmoins, il fallait déjà faire d'avantage d'effort pour l'apercevoir. La dissimulation nomade était un des atouts majeurs en combat et il comptait bien en user afin de parvenir à ses fins. A l'instant où les pieds de l'individu furent bloqués, il jaillit pour trancher nettement l'une des attaches inférieures de l'armure. La lame passa dans l'interstice, d'une précision incroyable comparé à la brutalité du geste qui l'y avait amené. Le regard du nomade ne faiblissait pas et il avait parfaitement fait mouche. Son tranchant mordit superficiellement la chair alors que son corps était de nouveau repoussé, mais l'avancée était net comparé au début de combat qui paraissait insurmontable. Ils avaient l'avantage du nombre et s'en servirait sans aucune retenue.

En se relevant, tout grimaçant et grognant, le nomade regarda dans la direction de son allié. Elle était aussi mal en point que lui c'était une évidence. Pendant ce temps, le surhomme s'était libéré des mains en forçant sur ses chevilles et clairement déterminé à éliminer les fourmilles, avait dégainé sa grande épée à deux mains qu'il tenait comme si il s'agissait d'une plume. Le plus proche était le nomade alors la grande lame s'abattit impitoyablement.

Un coup de chance, ou l'instinct de survie, Masaku s'était jeté sur la gauche, n'osant imaginé si il avait été à la place des pierres explosées derrière lui. Cette force était vraiment trop dangereuse, il ne pouvait pas la gérer. D'ailleurs, il ne savait pas si plusieurs assauts de ce genre pouvaient être contenus. La dernière attaque risquait de signer leur arrêt de mort ou leur victoire.

Ses yeux sombres indiquaient à Ambrosia, qu'il n'avait pas encore lâché les armes. Les deux poings serrés sur la garde de son katana, le nomade était une bête sauvage acculée, ce qui le rendait d'autant plus dangereux à cet instant précis…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ambrosia Mayfair
~Admin~~La Rose Ecarlate, niv 5bis~~
~Admin~~La Rose Ecarlate, niv 5bis~~
avatar

Messages : 4474
Date d'inscription : 31/07/2011
Age : 34

Feuille de personnage
Pouvoirs: Herboristerie, magies élémentaires (terre et électricité), télékinésie, guérison
Armes: deux dagues, phoebus, Zarling
Relations:

MessageSujet: Re: ~Quête~ Brise cendrée [Ambrosia & Masaku] Sam 4 Aoû - 17:26

[Désolée de l'effroyable retard]

Plus les minutes passaient et plus leurs énergies s'épuisaient...Ils devaient faire vite pour ne pas tomber dans un coma certain. Ils attaquèrent de nouveau mais l'aigrefin était coriace, cela ils ne pouvaient pas le cacher mais ils étaient bien décidés à l'envoyer dans l'autre-monde. Leur tentative leur fit marquer des points mais Masaku faillit y passer.

Ambrosia en fut agacée. Il commencait sérieusement à lui pomper sur les nerfs. Elle n'avait pas le choix. Il fallait qu'elle donne toute son énergie pour en finir une bonne fois pour toute. Il était temps de boire un bon verre dans une taverne et surtout de faire sien l'éventail. L'alchimiste et le nomade se fixèrent pendant une fraction de secondes. Ils étaient sur la même longueur d'ondes.

Elle incanta alors que l'homme levait haut son arme pour l'abattre de nouveau sur son allié. Deux mains apparurent de nouveau au niveau de ses jambes pour l'empêcher d'agir. Comme la dernière fois, il réussit à s'en échapper. Elle l'avait prédit et avait volontairement moins utilisé de terre pour ne pas s'épuiser pour rien. Une dague apparut subitement au niveau de son flanc. L'arme s'enfonca dans sa chair, conjugué au katana de Masaku, un flot de sang se déversa sur le sol. L'aigrefin ne bougeait plus et pour cause par précaution, la terre s'était faite dense sous ses pieds et deux pics l'avaient transpercé de part en part au niveau de ses talons.

Ambrosia tomba au sol. L'aigrefin fit tomber l'éventail... Il était à portée d'elle... Sa vue se brouilla... Où était le nomade? Elle espérait sincèrement que l'épée de l'homme ne l'avait pas touché. La mage rouge avait des vertiges mais ils n'avaient pas le temps de faire un camping dans ce lieu.


"Je crois qu'on peut retourner à la civilisation. C'est un verre que je te dois c'est cela?"

L'alchimiste lui sourit faiblement. Elle se redressa et récupéra l'artefact. Une joie profonde avait naquis dans son coeur mais elle était incapable de l'exprimer. Elle voulait juste rentrer... En tout cas, elle avait mal jugé le nomade. Sans lui, elle n'aurait rien pu faire... une nouvelle amitié était entrain de naitre? Allez savoir...


"Comment te sens-tu? Je dois avoir des onguents au besoin..."

_________________


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: ~Quête~ Brise cendrée [Ambrosia & Masaku]

Revenir en haut Aller en bas

~Quête~ Brise cendrée [Ambrosia & Masaku]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» mariage de Brise et Hegdes
» Marteliers, Brise-Fer, Tueurs?
» Halfus Brise-wyrm
» Piège. Brise-esprit.
» [Lego] Review Power Miners : Le Brise-Roche

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Nelberaid ::  :: La Pineraie Carbonisée-
Créer un forum | © phpBB | Forum gratuit d'entraide | Contact | Signaler un abus | Forum gratuit