AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez|

A l'attaque [Event][Groupe 1]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Aller à la page : Précédent  1, 2
Harmonie
Guerisseur Expérimenté, niv 4
Guerisseur Expérimenté, niv 4
avatar

Messages : 4530
Date d'inscription : 27/08/2011
Age : 24
Localisation : Jamais au même endroit très longtemps mais vous avez des chances de me trouver à la Tour Céleste

Feuille de personnage
Pouvoirs: ~Magie Blanche ~ Bouclier de protection ~contrôle de l'électricité ~téléportation
Armes: ~une dague ~Amanda: une poupée
Relations:

MessageSujet: Re: A l'attaque [Event][Groupe 1] Sam 24 Mar - 12:16

L'archimage était arrivée à la hauteur des deux nomades mais elle ne les voyait pas. Elle avait beau essayé de voir au travers du sable qui lui brouillait la vue, elle ne distinguait rien. Elle portait un de ses bras devant ses yeux afin de protéger du vent qui venait. Le dragon n'était pas loin et il semblait aussi chercher les minuscules insectes qu'étaient les nomades.

Harmonie sentit peu de temps après son corps la lacher, des crocs lui avaient transpercés la peau au niveau de sa cheville, un poison s'infiltra dans ses veines et gagna rapidement tout son corps la faisant chuter. Elle se mit à avoir des convulsions en même temps que le dragon continuait d'envoyer des éclairs, il ne l'avait pas touché parce qu'il avait eu besoin d'elle mais il finit par la lâché. Son espit n'était plus bridé.

L'animal la balança sur le côté et pousuivit son chemin, elle ne pouvait quasiment plus bouger, elle ne savait même plus ce qui se passait mais elle regarda le groupe partir en courant dans les ruines. lls ne voulaient pas y aller car ils seraient piégés mais à cause de sa stupidité, ils y avaient été obligés. Cirdan arriva alors et se mettant au dessus d'elle il commença à la gifler.


-Cirdan! Arrête s'il te plait.

Elle luttait contre le venin de Daigho mais elle avait du mal à s'en débarrasser sans l'anti-poison adéquat. Elle était allongée, le plexus se soulevant tout doucement, elle ferma les yeux avant de tourner sa tête sur sa droite. Il s'excusa mais elle secoua la tête, quand il eut terminé son cirque et qu'il l'aida à se remettre debout, elle prit la parole à son tour.

-Tu n'as pas à t'excuser Cirdan, je l'ai bien méritée, j'ai été stupide et inconsciente. Tiens prends ça s'il te plait, tu devrais pouvoir retrouver toutes tes forces magiques grâce à ça. Le poison de Daigho n'agira plus dans quelques minutes et je serais de nouveau au top de forme alors laiss-moi te soigner. Tu leur seras plus utile au combat que moi Cirdan.

Elle avait baissé les yeux pendant sa dernière phrase, tendant à l'homme deux comprimés. Elle avait raison, elle ne leur serait utile qu'en cas de danger, qu'en cas de blessé car elle savait ce qu'elle faisait dans ce cas-là mais au combat, elle n'était bonne à rien. Elle savait que son contrôle d'électricité la fatiguait énormément car elle ne savait pas l'utiliser et elle ne pouvait pas se permettre de perdre connaissance.

Elle posa son autre main sur le corps de Cirdan et ferma les yeux, elle concentra son soin sur les jambes de l'homme pour le remettre d'attaque, cela ne lui prendrait que très peu d'énergie quand le poison serait totalement éliminé. Elle ne se sentait pas bien mais il ne fallait pas le montrer, elle se recula après avoir travaillé et le regarda.


- ça va?

Son visage reprit des couleurs et les spasmes de ses jambes s'estompaient. Au final, tous les poisons et contre-poisons qu'elle avait ingérés ne lui auront pas servis à rien. Son corps s'était habitué à éliminer toutes les toxines assez rapidement après injection de l'antidote.

-Et bien allons-y.

[HRS: désolée de la médiocrité de mon écriture.]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Masaku Edo
Nomade, niv 2
Nomade, niv 2
avatar

Messages : 151
Date d'inscription : 24/09/2011
Age : 26
Localisation : Bonne chance pour me trouver...

Feuille de personnage
Pouvoirs: ~ Dissimulation ~ Souffle ardent ~ Traversée des matières
Armes: Katana/Faucille à chaine
Relations:

MessageSujet: Re: A l'attaque [Event][Groupe 1] Mar 27 Mar - 20:16

L'idée qu'ils étaient de vrais suicidaires lui effleurait à nouveau l'esprit. Ils avaient vu une annonce, ils s'étaient que ce serait marrant de tuer un dragon, du moins, était-ce son cas et maintenant qu'ils étaient face à l'engin, ils se disaient qu'ils auraient bien aimé ne pas se trouver proche de ces ruines qui ressemblaient vaguement à une tombe à mieux y regarder: la leur. Masaku n'était pas défaitiste ni suicidaire, juste réaliste face au pétrin dans lequel ils s'étaient mis. Et quand bien même il était entouré de nomades aguerris, il ne pensait pas que de petits humains pouvaient se résoudre à occire une bête aussi grande. Pourtant, dans ces heures sombres, leurs coeurs battaient encore et ils se devaient de continuer la lutte tant que ce serait le cas. Le vagabond ne voulait pas non plus abandonné bien que le moral n'y était pas entièrement. La possibilité qui lui était donnée, était donc de se cacher. Heureusement que Raos approuvait cette idée car sinon, il serait passé pour un vagabond nomade et lâche, rien de bien positif.

Ce n'est pas pour autant qu'il en oubliait les autres qui les avaient défendus immédiatement. Les chances étaient déjà minces alors il devait bien gagner du temps. Et puis, ce n'est pas comme si il avait quoique ce soit pour sauver quelqu'un d'un dragon. Monter la température ne ferait qu'une infime différence pour le reptile et son épée serait un petit gratouillis sur ses écailles. Définitivement, la défensive était la meilleure des options, quand bien même il s'agissait d'une tactique peu glorieuse, si il réussissaient à terme, à parvenir à un quelconque résultat, cela valait le coup! Il était connu que le combat n'est pas toujours gagné par le premier attaquant mais plutôt par celui qui sait réfléchir.

Au moment où Masaku proposa une nouvelle tactique à Raos, un nouveau rayon était en train de frôler le mur contre lequel ils étaient abrités. Le temps pressait et pour mettre leur plan à exécution, il fallait que l'adversaire vienne à eux, jusque dans les ruines. Toujours par la dissimulation, ils continuaient à changer de cachette pour ne pas se faire repérer et ainsi, pouvoir le prendre au dépourvu. Au final, le lézard géant arrivait au niveau des ruines, alors que Raos et Masaku étaient cachés chacun d'un côté. Les tremblements et les chutes de pierre étaient un véritable calvaire. Psychologiquement, cet adversaire était effrayant. Dans l'esprit du vagabond cependant, il n'y avait qu'un objectif: l'atteindre par n'importe quel moyen. La queue qui balayait les colonnes ne tarderait pas à s'attaquer à quelques autres, il était temps. Discrètement, le nomade passa sa tête sur le coin du mur pour essayer d'apercevoir Raos. Tandis que l'autre était encore en train de réfléchir, lui préférait avancer et fit signe à ce fou de nomade d'en face de le suivre dans sa folie.

Un premier mur était traversé à pas de loup, puis un second. La traversée était bien plus aisée pour lui que pour Raos qui devait redoubler de prudence car il avait des obstacles en face de lui. La mâchoire serrée et tous les muscles bandés, l'homme du désert sentait des gouttes de sueur couvrir son front d'une manière fort désagréable.

Tandis que les deux qui étaient à l'arrière avaient enfin le temps de se remettre de leurs émotions, Masaku n'était plus qu'à une colonne du dragon. Il ressentait sa présence brutale, sa puissance et sa majesté. Mais par-dessus tout, sa tension, sa colère et son agacement actuel. Une créature aussi intelligente pourrait-elle vraiment se faire berner par l'assaut de deux petits moustiques? Ne pas sous-estimer la force des humains, car ce serait sa pire erreur. Retenant son souffle, le vagabond compta jusqu'à trois, trois chiffres qui n'avaient jamais été aussi long avant qu'il ne s'élance toujours camouflé pour troubler la vision de sa cible, courir vers son flanc en se jetant dessus pour trouver des appuies. Les écailles étaient lisses et brillantes mais avaient de quoi s'accrocher sommairement. Ignorant totalement si Raos avait réussi à faire de même en face, Masaku continua tout de même sa montée d'insecte insignifiant, en priant longuement pour que le regard du dragon, ne vienne pas croiser le sien, car il risquait de l'aplatir ou pire, de lui faire connaitre des hauteurs peu recommandables...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Raos Helkar
Marchand Reconnu, niv 3
Marchand Reconnu, niv 3
avatar

Messages : 374
Date d'inscription : 31/08/2011

Feuille de personnage
Pouvoirs: MAGIE: Dissimulation º Souffle Ardent º Contrôle du Feu ° ARTEFACT: Fixation ° Vision Nocturne ° Téléportation par la Matière
Armes: Katana / Traqueur / Shurikens / Protections de Taihl (pugilisme)
Relations:

MessageSujet: Re: A l'attaque [Event][Groupe 1] Dim 1 Avr - 12:17

Enfin entrés dans la ruine, Raos et Masaku continuèrent de communiquer par une savante suite de mouvements de mains. A l'instar du début aucun code n'était été établie entres eux mais l'habitude du terrain et les signes de dispositions très clairs étaient à l'oeuvre pour que les deux bretteurs s'organisent avec silence et efficacité face à l'adversité. Masaku a droite, Raos à gauche, ils s'étaient tout deux disposés aux ailes de l'entrée en attendant le moment propice à une contre-attaque. Dehos le déluge était toujours de mise et les rugissements du Dragon allaient de choeur avec ses attaques sans merci. Quand enfin vint le moment tant attendu.
La terre vibra sous leurs pieds, faisant chuter quelques rideaux de poussières du plafond du hall.Durant une poignée de seconde un calme factice s'instaura et fut bien vite déchiré par un rugissement de frustration proféré par l'ennemi. A partir de là il n'était plus que questions de quelques secondes avant que l'animal de légende libère sa colère en une attaque capable de raser l'entrée du tombeau enfouie de la culture naine.

Les deux Nomades se regardèrent, se devinant à travers les poussières et le camouflage et agirent de concert une fois de plus. Raos tapa le mur sur lequel il était adossé par deux petits mouvement sec de l'index et conclu d'un geste affirmatif du chef. Masaku était bel et bien sur la même longueur d'onde et le vagabond commença déjà à traverser l'épaisse cloison en utilisant ses pouvoirs de passe-muraille.
En ce qui concerne l'Héritier la tâche allé s'avérer bien plus ardue: cela ne faisait que quelques jours à peine, une semaine tout au plus, qu'il avait en sa possession les protections de cuirs de son ancêtre Taihl Helkar. Et quand bien même il s'en était déjà servies et avait appris les différentes possibilités liées à cet objet, son maniement restait bien délicat surtout dans l'optique visé. Il allait devoir rentrer dans le sol et devenir éther dans la matière jusqu'à ressortir à l'extérieur. Un pouvoir qu'il s'était jusque là interdit d'utiliser pour la simple et bonne raison que le contre-coup pourrait s'avérer fatale. Lors de sa première utilisation dans le cadre de son entrainement à la Confédération, il avait bien failli vomir son repas du midi en prenant "conscience de la matière."
Il ferma donc les yeux et posa un genoux au sol puis apposa ses deux mains sur le sable presque meuble recouvrant la pierre de l'entrée. Il sentit la fraicheur des protections s'animer puis son corps pénétrer dans la pierre comme si il était entrain de plonger au ralenti dans un lac tiède. Il n'avait pas de point de sortie fixe à vue et cela l'obligea à rouvrir les yeux une fois à l'intérieur du sol. Une fois de plus il découvrit cette étrange vision du monde, comme si son propre point de vue quittait son corps pour le manipuler à la troisième personne en lui octroyant un simili d'omniscience quant aux matières l'entourant. Il nagea dans cette étendue éthérée aux reflets bleutés et verdâtres et vit au dessus de lui passer les deux épaisses cloison de la Cité Enfouie. Puis il referma les yeux et se hissa jusqu'à la surface où le combat continuait mais sans aucun son ne provenant jusqu'à lui. Lorsqu'il rouvrit ses pupilles, un léger vertige l'attaque mais le tout resta bénin. Le procédé était lent, l'infiltrations t l'extraction devaient se faire yeux fermés sans quoi son corps ne supporterait pas le voyage. Du moins il allait devoir oeuvrer ainsi jusqu'à se familiariser avec l'utilisation de cet artefact aux capacités bien étranges.

Une fois le léger floue passé, surement balayé par l'adrénaline du moment, Raos put voir le Dragon à juste quelques mètres de lui. Un cri revanchard accueilli son arrivée et il vit une silhouette se hisser sur le dos écailleux en un temps record avec l'avantage de la surprise. Commençant à ruer dans tout les sens, l'Héritier Helkar profita de cette maigre diversion pour sonner l'hallali de son côté.
Il courut en trois appels et sauta avec tonicité droit sur une des pattes arrières du Dragon qui offrait un appui raisonnable pour rejoindre la dorsale où Masaku jouait avec sa vie. Grâce à l'effet de surprise du Vagabond qui était arrivé avant lui, l'ascension de Raos fut plus aisée mais provoqua une colère doublée chez le Dragon qui semblait bien mal voir le fait de se faire chevaucher par deux mortels insignifiants. Saisissant quelques prises sous formes d'écailles, le Bretteur de Feu se hissa jusqu'au vagabond à la force de ses bras. Un éclat scintillant anima la prunelle de ses yeux, la détermination mêlée à la rage guerrière et au plaisir de voir enfin un plan aboutir. Bien qu'ils ne soient pas du tout sûr de la suite des événements...

La dextre de Raos s'anima d'un pentacle enflammé décorant sa paume et c'est à pleine main qu'il saisit le fourreau de Masaku pour marquer l'arme de son frère d'arme de fortune par sa magie temporaire. Suite de quoi il tapota doucement le dos du Dragon en regardant le guerrier droit dans les yeux avec un sourire mauvais sur le visage. Si la créature était aussi intelligente, il ne faudrait pas qu'ils parlent et qu'elle se doute de leurs attentions aussi Raos préféra donc se fier à l'entière interprétation de son collègue du moment. Puis il se hissa vers d'autres hauteurs en dégainant une de ses dagues crantées qu'il cala entre ses dents. Dés que Masaku sera à l'intérieur du Dragon pour endommager ses organes internes a l'aide de son épée chauffée à blanc par les soins de la Pyromancie de l'Héritier, Raos s'empressera alors de planter sa dague dans un des yeux de la créature afin de faire affluer le sang et créer une horrible hémorragie et aussi pour créer une diversion qui servira à extraire Masaku avec le "moins de danger possible".
Oui c'est là une stratégie bien barbare et qui n'envisage pas vraiment les aléas du terrain. Force est de constater qu'ils n'avaient pas vraiment eu de temps de préparation à proprement dire afin d'évaluer plus logiquement la situation. Leur coup de poker allait démarrer et Raos profita de ce moment d'amorce avant le carnage pour faire sortir un petit bout de sa corde en laissant pendre en dehors de son sac. Si le vagabond dort par les flanc et qu'entre temps ils sont hissés à plusieurs mètres au dessus du sol, il serait malvenue que le pauvre courageux voit ses jours se terminer par une chute interminable.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Le Maître du Jeu
~ Personnage Spécial ~
~ Personnage Spécial ~
avatar

Messages : 141
Date d'inscription : 09/09/2011

MessageSujet: Re: A l'attaque [Event][Groupe 1] Dim 1 Avr - 21:22

Le majestueuse créature avait complètement oublié Harmonie et Cirdan, mis hors combat précédemment. Il ne songea pas une seule seconde à un éventuel rétablissement pour leur part... A tort ? C'était à eux de lui prouver, et de profiter de cette occasion. Le dragon était bien trop préoccupé par les réfugiés dans les ruines. Ils voulaient jouer à cache cache, et lui préférait jouer au casse-brique... Il commençait alors à briser des remparts, vestiges anciens qui relateraient la venue du dragon en ces lieux par les dégâts qu'il causait.

La bête avançait doucement, scrutant un possible mouvement, mais se surprit à ne pas avoir vu l'un des nomades lui monter dessus. Et, agrippé à ses écailles dures, il n'avait pas non plus senti son maigre poids comparé au sien. Il venait seulement de le repérer alors que le deuxième nomade grimpait lui aussi de l'autre côté. Et bien, ces deux là avaient du cran ! Le dragon ne s'attendait certainement pas à ça. Et, il s'apprêtait donc à leur faire vivre le manège le plus palpitant et sensationnel de leur vie. Ses écailles dures étaient de bonnes prises, et Masaku et Raos avaient donc fort intérêt à s'y attacher fortement, puisque le dragon se mit à gigoter dans tous les sens. Il voulut atteindre l'un d'eux avec sa tête, mais n'y parvint pas, les nomades étant trop dorsalement sur lui. Il demeurait impressionné par le courage des guerriers, mais n'était toujours pas prêt à croire qu'ils pourraient être un danger pour lui... Aussi, il leur préparait un périple de haute voltige... Allons voir s'ils avaient le vertige...

Le dragon commença à battre des ailes puissamment, et à décoller doucement du sol, s'arrêtant à un premier palier à environ dix mètres au dessus du sable. Il tenta de nouveau d'atteindre les nomades pour les propulser au sol, en vain. Il poursuivit donc progressivement son ascension, bien déterminé à leur offrir une chute libre digne de ce nom...


_______________

[Merci de répondre avant le 8. Ordre de passage habituel]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Cirdan Dödsfall
Bras droit, niv 4
Bras droit, niv 4
avatar

Messages : 8225
Date d'inscription : 19/08/2011
Age : 28
Localisation : Nomade je suis, errer c'est ma vie.

Feuille de personnage
Pouvoirs: Dissimulation ♦ Souffle Ardent ♦ Contrôle de l'Air ♦ Dunamys : Bouclier de Protection ♦ Tatouage de l'Héritier ♦ Aguenzia : Traverser la matière ♦
Armes: Déicilda, un katana et un luth? Dunamys, une fée.
Relations:

MessageSujet: Re: A l'attaque [Event][Groupe 1] Lun 2 Avr - 15:20

    Ça, le Nomade des vents ne pouvait rien voir de ce qu'il se passait dans les ruines pour le moment. Et puis son soucis dans l'immédiat n'était pas celui-là. Il était tout autre, recouvrer ses forces pour leur être d'une aide utile. Heureusement qu'il était venu aider Harmonie, sans elle, il n'aurait pas pu avoir suffisamment d'énergie pour faire ce qu'il s'apprêtait à faire. Il avait donc bien une idée mais il faudrait qu'il puisse voir ce qu'il se passait réellement afin de prévoir vraiment si cela allait marcher. Il prit les comprimés de la mage blanche sans broncher et sentit soudainement comme une nouvelle vie couler dans ses veines. C'était vraiment vivifiant comme remède. Il ne la remercia pas chaudement mais juste lui fit comprendre qu'il appréciait son attention :

    « Merci mais dans cette mission, tout le monde est utile. Tu as peut-être agit impulsivement tout à l'heure en utilisant tes pouvoirs trop fort et trop vite mais maintenant tu as acquis une expérience supplémentaire. Tâche juste de ne pas renouveler tes erreurs »

    Un vrai pédagogue refoulé ce Cirdan ou quoi ? Bon il se permettait de donner des leçons alors que ce qu'il avait fait n'était pas bien glorieux non plus mais bon. Son âge et son expérience parlait plus pour lui que son erreur de toute à l'heure. D'un petit sourire qui se voulait rassurant, il tenta de voir si ses jambes étaient parfaitement remises grâce à la magie de la jeune fille. Visiblement, il était de nouveau frais comme un gardon. La revanche du Nomade allait pouvoir commencer ainsi que celle d'Harmonie si elle reprenait toutefois confiance en elle. Lui faisant signe, il la prit sur son dos, elle était encore assez « endommagées » pour ne pas en plus subir une course effrénée dans le sable meuble jusqu'au point où la bataille se poursuivait.

    D'un pas rapide, fort de la vivacité retrouvée grâce à la petite toge blanche, il parcouru la distance qui les séparait des ruines en un rien de temps. Arrivé derrière le premier mur encore debout qu'ils virent, Cirdan pu observer un peu mieux ce qu'il se passait... C'était à la fois glorieux, fou et brillant d'intelligence. Il n'aurait jamais pensé retrouver ses deux compagnons à dos de Dragon à son retour. Il devait s'en être passé des choses. Dunamys était légèrement en retrait mais s'était élevée en même temps que Raos. Elle restait un peu un filet de sécurité et avait repéré de haut son maitre mais n'avait dit mot de peur de trahir sa position si le reptile comprenait ce que les hommes disait, ce dont elle ne doutait pas. Et puis, elle serait bien plus utile à Raos si il venait à tomber qu'à Cirdan qui était encore à couvert.

    C'était donc l'occasion rêvée pour le Nomade des Vents de mériter un tel nom. Personne ici bas ne contrôlait le vent et l'air à part lui. Même le dragon n'y avait aucun contrôle, il se contentait juste de voler... Mais plus on vole haut, plus dure est la chute. Alors que l'intelligent animal comptait faire tomber les deux moucherons sur son dos, notre Nomade avait dans l'idée de faire tomber le dragon en lui même. Espérant que ses deux comparses arriveraient à tenir une descente des plus vertigineuses... Cela dit, au moins seraient-t-il débarrassés de la calamité du vol draconien... Il dit alors tout bas à Harmonie son plan enfin du moins le rôle qu'elle allait y jouer. Elle allait jouer le rôle de son réservoir magique, pour ainsi dire...


    « Je vais tenter quelque chose... Si tu vois que je faiblis, rétablit moi s'il te plait. Juste assez pour que je tienne, ne va pas t'épuiser non plus ! »

    Il espérait que la petite ferait comme il lui avait intimé alors qu'il commençait à se concentrer. Il fallait qu'il atteigne le dragon qui était déjà bien haut dans le ciel. Qu'à cela tienne, il avait un autre plan pour arriver à clouer le reptile géant au sol. Fermant les yeux, il « visualisait » l'air autour de ce qui lui paraissait maintenant une masse volante, il distinguait les amas d'air, les ressentaient. Sans bouger quoi que ce soit, contrairement à sa première tentative infructueuse lors de l'apparition du dragon, il entama l'exercice de sa force magique sur les masses d'airs. Bientôt, le cracheur d'éclair pu sentir l'air se dérober sous ses ailes. Cirdan ne créait ni plus ni moins qu'une dépression, un trou d'air comme on appelait cela dans la science des machines volantes. Restait à savoir si le dragon allait pouvoir résister car contrairement à sa première tentative, le demi-elfe avait étendue la zone bien autour du dragon pour ne lui laisser aucune chance apparente d'échapper à la chute. C'était bien connu, les trous d'air étaient une calamité pour toute chose ou personne qui vole, l'amnésique l'avait su par intuition, une bonne intuition peut-être ?... Les Nomades sur le dos du gros lézard sentiraient eux aussi surement le vent qui changeait subitement de direction pour créer la dépression, peut-être comprendraient-ils que mes renforts étaient enfin arrivés et qu'ils pouvaient compter sur l'appuie de ces derniers...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Harmonie
Guerisseur Expérimenté, niv 4
Guerisseur Expérimenté, niv 4
avatar

Messages : 4530
Date d'inscription : 27/08/2011
Age : 24
Localisation : Jamais au même endroit très longtemps mais vous avez des chances de me trouver à la Tour Céleste

Feuille de personnage
Pouvoirs: ~Magie Blanche ~ Bouclier de protection ~contrôle de l'électricité ~téléportation
Armes: ~une dague ~Amanda: une poupée
Relations:

MessageSujet: Re: A l'attaque [Event][Groupe 1] Lun 2 Avr - 16:55

Elle avait gardé la tête baissée pour qu’il ne s’aperçoive pas de son état, elle utilisait de l’énergie pour le remettre d’aplomb et en même temps pour se remettre elle-même d’aplomb. Elle se sentait chanceler mais releva la tête et demanda si tout allait bien, il ne fallait pas lui montrer ses problèmes, ils avaient déjà assez comme ça.
Il lui fit signe de grimper sur son dos, ce qu’elle fit comme toute enfant docile devant un adulte qu’on connait et qui vous donne un ordre. Et voilà qu’ils étaient en route pour les ruines, là où avait lieu le combat entre le dragon et les nomades. Elle avait comme un mauvais pressentiment et serra ses mains sur le tissu au niveau des épaules de Cirdan, ça ne sentait pas bon et quand elle releva la tête, elle vit le dragon s’élever dans les airs.
Et ses compagnons se trouvaient sur son dos, voilà une très mauvaise nouvelle pour continuer la très mauvaise journée qu’elle venait de passer. Elle aurait voulu crier mais le dragon montait de plus en plus haut et elle savait qu’il était préférable de ne pas attiré l’attention sur eux deux.

Elle descendit du dos du nomade et regarda le ciel avec anxiété, elle posa machinalement ses mains sur sa poitrine et ferma les yeux pour prier les dieux : pitié faites qu’il ne leur arrive rien, faites qu’ils ne se fassent pas mal et que le dragon ne les blesse pas !
Ce fut Cirdan qui la sortit de sa prière, il lui indiqua qu’il allait tenter de faire quelque chose et qu’elle lui serait utile s’il venait à manquer d’énergie mais qu’elle ne devait pas s’épuiser pour autant.

Harmonie leva vers lui des yeux apeurés. Qu’allait-il faire comme folie ? Mais elle ne posa pas de question bien que ses lèvres s’entrouvrirent, elle fronça les sourcils et lui répondit dans un murmure :


-D’accord, c’est promis.

Elle le vit fermer les yeux et se concentrer. Il comptait utiliser son contrôle du vent. Elle ne savait pas pourquoi il faisait cela, dans quelle mesure il voulait l’utiliser mais elle avait entièrement confiance en lui. Il lui avait prouvé auparavant qu’il était digne de confiance alors elle ferait ce qu’elle pourrait pour l’épauler. Elle reporta son attention sur le dragon et le vit qui commençait à chanceler.
Elle se rappela soudain que ceux qui contrôlait les vents pouvaient les supprimer, elle en avait fait l’expérience. Se pouvait-il que c’était ce que Cirdan faisait ? Voulait-il stopper l’air qui entourait le dragon afin que celui-ci ne puisse plus voler et tombe au sol ? Mais dans ce cas-là : Raos et Masaku subirait eux aussi l’attaque. Ils tomberaient d’une hauteur inouïe et ne s’en relèveraient probablement pas sans des soins complets qu’elle ne pouvait pas forcément leur administrer si tant est qu’ils acceptent de se faire soigner.

Elle reposa son regard sur le nomade qui se tenait à ses côtés : il savait ce qu’il faisait, elle en était certaine. Il ne mettrait pas des gens de sa propre caste en danger s’il n’était pas sur de leur propre capacité, s’il ne les savait pas robustes et ingénieux : ils sauraient se débrouiller pour que leur chute soit tout de même moins douloureuse et puis elle ne devait pas oublier la petite fée, elle avait certainement des pouvoirs elle aussi.

La question était qui tomberait : eux ou le dragon, celui-ci semblait perdre l’équilibre mais cela serait-il suffisant ? Son compagnon d’infortune commençait à montrer des signes de faiblesse et voilà qu’elle-même ne se sentait pas bien. Elle avala quelques comprimés pour reprendre de l’énergie et posa une main sur le corps de Cirdan afin de lui transmettre de la vigueur.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Masaku Edo
Nomade, niv 2
Nomade, niv 2
avatar

Messages : 151
Date d'inscription : 24/09/2011
Age : 26
Localisation : Bonne chance pour me trouver...

Feuille de personnage
Pouvoirs: ~ Dissimulation ~ Souffle ardent ~ Traversée des matières
Armes: Katana/Faucille à chaine
Relations:

MessageSujet: Re: A l'attaque [Event][Groupe 1] Sam 7 Avr - 13:23

La violence du combat était quasiment nulle sachant que les seuls qui aient vraiment eu affaire avec le dragon étaient à peu près hors d'état de nuire. Ce n'était que temporaire heureusement, le mage blanc ayant retrouvé ses esprits et le nomade des vents à nouveau capable de marcher et même d'aider les deux téméraires qui s'étaient aventurés bien loin dans les ruines. Masaku n'en était pas à sa première promenade dans ce genre de lieu, néanmoins, il s'agissait bien de la première fois qu'il devait se cacher d'un dragon. Plus que jamais, son pouvoir natif était un allié de taille, en plus de Raos dont il s'était silencieusement séparé mais qui était également dans les parages. A deux, ils n'arriveraient pas à des miracles de front, alors en l'attirant parmi les ruines, la première phrase de leur plan était un succès. Ensuite faudrait-il qu'il se laisse berner assez longtemps pour pouvoir mettre à exécution cette folie de plan qui avait traversé leurs esprits insignifiants. Une chevauchée, vraiment? Cela ressemblait à un plan tellement aléatoire qu'il remplirait de fierté les lames jumelles.

Marchant sur les pas de ses modèles, Masaku allait de l'avant bien que la fuite aurait également ressembler à l'ancien chevalier blanc. Tendu, le vagabond approchait progressivement de sa cible. Chaque mur traversé dédoublait les battements de son coeur, approchant du moment fatidique qui allait signer la réussite ou l'échec de cette mission. Régulièrement, le nomade consultait son allié du regard. Un mur supplémentaire et ce fut lui qui se lança le premier en direction de la bête écailleuse. Utilisant toutes les forces de son corps, il se hissa le plus rapidement possible vers le dos du dragon. Ce dernier ne commença à remarquer les intrus qu'après avoir remarqué le second humain qui osait se tenir sur son dos royal. A ce moment là, Masaku sentit son regard le traverser de par en par. Sa mâchoire béante vint se refermer à un mètre de lui. Le nomade m'accueillit avec un sourire moqueur. Alors il n'avait pas le cou assez long? Sa queue essaya également de les balayer mais ces petits moustiques qu'ils étaient, n'occupaient pas assez de place pour pouvoir être écrabouillé avec cette arme imprécise. Ce n'était pas encore une victoire car la partie compliquée commençait maintenant. Le corps du dragon se tendit alors qu'il ouvrait en grand ses ailes en faisant trembler les ruines.

Immédiatement, Masaku s'agrippa à une des écailles en coinçant son arme dedans pour une meilleur prise. Ainsi commençait une inexorable ascension qu'il n'aurait jamais imaginé vivre de son vivant. L'air qui les entourait filer à toute allure. L'élastique qui tenait se cheveux fut emporté par le flux et ses cheveux longs commencèrent à virevolter derrière lui. A quelle hauteur comptait-il les emmener? Pas trop haut quand même, l'air frais risquait de les rendre un peu malade, quoique déjà, il sentait un début de nausée naitre. La tension était telle qu'il ne parvenait même pas à régurgiter ce qu'il avait avalé juste avant, se contenant de se sentir mal pendant sa petite promenade aérienne. A côté de lui, Raos tenait toujours bon. Le lézard volant se stoppa en l'air en reprenant des secousses pour les faire tomber, toujours en vain. Cette détermination que possédait les humains leur permettait de tenir bon jusqu'au bout, quand bien même cela leur couterait leurs bras.

D'ailleurs, le temps qu'ils effectuent cette montée, l'air se modifiait doucement. Masaku n'avait pas une vue perçante et sur le dos du dragon ne pouvait même pas apercevoir le sol. Cependant, ce brusque changement dans l'air, ne pouvait être naturel, ou bien alors ils avaient vraiment beaucoup de chance. L'occasion était tellement parfaite. On aurait pu croire que des dizaines de minutes s'étaient écoulées depuis le décollage, mais en réalité, à peine une ou deux minutes venaient de passer et la magie opérait toujours sur l'arme du nomade. Si ils allaient être propulsés vers le sol, il n'y avait qu'une solution pour rester en vie. Cette solution, il ne l'aimait déjà pas car elle allait se montrer particulièrement salissante. Tel un alpiniste, le nomade commença à bouger d'écaille en écaille, sentant l'immensité du vide qui se dessinait sous lui. Il allait atteindre le descendant Helkar, il allait le tirer à sa suite dans les méandres de la créature et le sourire malade qu'il affichait ne présageait strictement rien de bon pour eux.

"Il serait temps d'y aller!"

Les modifications environnementales commençaient à opérer. Est-ce que le dragon continuerait malgré tout à grimper obstinément ou bien serait-il plus faible que la dépression atmosphérique? Le vagabond s'en fichait éperdument car il venait de saisir le bras du nomade et fondait dans le dos du dragon, la lame brulante commençant à entamer à l'aveugle les chairs du reptile qu'ils allaient sauvagement assaillir de l'intérieur avec une organisation purement nulle.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Raos Helkar
Marchand Reconnu, niv 3
Marchand Reconnu, niv 3
avatar

Messages : 374
Date d'inscription : 31/08/2011

Feuille de personnage
Pouvoirs: MAGIE: Dissimulation º Souffle Ardent º Contrôle du Feu ° ARTEFACT: Fixation ° Vision Nocturne ° Téléportation par la Matière
Armes: Katana / Traqueur / Shurikens / Protections de Taihl (pugilisme)
Relations:

MessageSujet: Re: A l'attaque [Event][Groupe 1] Mar 10 Avr - 14:33

Tels deux moucherons sur le dos d'un titan, Raos et Masaku s'accrochaient de toutes leur force aux peu de prises qui s'offraient à eux. Ecailles, cales avec leurs armes, la chevauchée fantastique des deux compagnons s'annonçait des plus épiques. Au loin le Nomade de Feu vit ses deux autres compagnons de fortunes se tenir debout l'un a côté de l'autre. Ils semblaient aller mieux et leur petit manège avec le Dragon semblait éloigner la créature des deux rescapés. Agissant comme un seul homme, le Vagabond et le Bretteur échangeaient par moment des regards complices teintés de folie et d'adrénaline. Avec un poil d'objectivité, même eux se seraient trouvés fous à agir ainsi et pourtant ils commençaient enfin à sentir les rapports de forces se tordre à leur avantage. Ni les crocs ni la queue du Dragon n'avait eu raison d'eux et cette envolée impromptue devait être son seul et ultime recours pour se défendre contre l'envahisseur. Toute mythique qu'elle soit, cette créature d'un autre âge allait gouter à la ferveur des humains de ce continent.

Alors qu'il rampait sur le Dragon en luttant contre la pression instable des vents, Raos manqua par deux fois de glisser et de chuter à cause des gigotements de l'ennemi. Il put à ces moment là jauger la hauteur qui les séparaient du plancher des vaches et la seule conclusion qui arriva à lui c'est qu'une chute serait aussi fatale que se jeter face contre crocs. Ils se regardèrent une dernière fois avec Masaku et les deux guerriers attendirent le moment propice pour lancer le baroud final.
Mais alors que le Helkar arrivait à peine à destination prêt des yeux de l'écaillé, le vent devint comme inexistant autour d'eux et ce brusque changement de pression sembla étonné alliés comme ennemi. Ses ailes battirent dans le vide en vain et les deux Nomades purent bouger avec plus d'aisance l'espace d'un court instant. Un coup d'oeil rapide le fit entrevoir Cïrdan qui semblait incanter avec science, paumes dressées vers le ciel.


*Un... trou d'air?*

Il se demanda l'espace d'un instant si il devait maudire ou féliciter son compagnon d'arme semi-elfe. Le maudire parce que la chute du Dragon allait entrainer la leurs et donc de fortes chances de mourir. Le féliciter parce que si ils arrivaient à s'en sortir vivant ils pourraient terrasser l'ennemi en un temps records.
Jurant avec les difficultés auparavant rencontrée, Raos se sentir attirer vers les cieux au fur et à mesure que le Dragon perdait de l'altitude. Il se retourna pour voir comment se portait Masaku et leva un sourcil interrogateur devant le nouvel éclat de folie qui anima son ami. Le Vagabond saisit la manche de l'Héritier et, alors que la chute commençait à s'amorcer, le tira avec lui dans les entrailles du Dragon. Tout guerrier qu'il soit, l'âme de Raos criait au scandale à plein poumons; ça c'était pas prévu du tout! En même temps vue la situations ils ne pouvaient plus continuer sur le premier plan et il fallait donc s'adapter avec les moyens du bord... donc quitte à chuter autant le faire à l'abris dans les tripes du Dragon. Le seul soucis, qui justifiait l'attaque externe de Raos, c'est que si le Dragon souffle un jet d'éclair il n'était pas du tout certain que la magie ne circule pas via son estomac et tout ce qui s'en suit. D'où la diversion, l'attaque à la dague dans l'oeil etc... Là ils risquaient encore plus gros et ce qui était déjà un coup de poker oscilla encore plus dangereusement entre la vie et la mort des combattants.

L'arrivée fut des plus déplaisantes et Raos n'ayant pas les facultés de Masaku il se retrouva bloqué au milieu des organes internes du Dragon tandis que la lame chauffée de son frère d'arme faisait le ménage autour de lui. Non sans provoquer plusieurs gerbes de sang et autres cris gutturaux de la part du Dragon, cris qui se répercutaient dans cette immense caisse de résonance en vrillant les tympans des deux Nomades. Malgré les coups imprécis de Masaku, ce dernier libéra l'Héritier en quelques mouvements et permit donc à Raos de se joindre à l'oeuvre. Il tenta de dégainer son sabre mais des intestins entravaient ses mouvements et sa position légèrement recroquevillée l'empêchait aussi d'attaquer proprement. Il n'avait pas chauffé sa lame lui et actuellement il ne pourrait pas le faire en si peu de temps, de fait il planta sa dague dans un gros amas ressemblant vaguement à un foie puis il opta pour un nouvel angle d'attaque.
Apposant ses mains contre ce simili de foie il concentra un nerf de flamme au creux de ses paumes puis le laissa entrer en combustion rapide voir instantanée, créant ainsi une explosion hasardeuse qu'il s'occupera de doser ensuite. Mais l'effet fut concluant et la chair explosa en un bruit spongieux, agrémentant son visage aux traits fins de plusieurs agrégats gluants et carbonisés. Son retour de flamme lui occasionna quelques brulures minimes sur les mains et avant-bras mais il réitéra l'action encore... et encore, et encore.

Tandis qu'à côté de lui Masaku tranchait à tout vas ce qui passait sous sa lame non sans grésiller de douleur, Raos se laissa aller à un art explosif qui ne fut pas sans les faire sourire lorsque leurs regards se croisèrent à nouveau. Ils étaient à l'intérieur d'un dragon, couvert de sang et de sucs gastriques entrain de couper des organes à la lame chauffée et de faire exploser les tubes digestifs dans l'élan. Ils se brulaient partiellement à cause de la magie occasionné mais ils souriaient quand même. Après tout, ils allaient surement mourir dans les secondes à suivre donc autant se faire plaisir non?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Le Maître du Jeu
~ Personnage Spécial ~
~ Personnage Spécial ~
avatar

Messages : 141
Date d'inscription : 09/09/2011

MessageSujet: Re: A l'attaque [Event][Groupe 1] Mer 11 Avr - 15:40

Un chute libre digne de ce nom, oui, mais une chute contrôlée. Le dragon en personne voulait provoquer cette chute libre, et non se faire berner par une étrange magie. Enfin, à vrai dire, il ne croyait pas qu'un être humain soit capable d'un tel tour... Mais, quelle que soit la provenance de cet acte de magie, il n'en était pas moins puissant. Le vent dont il prenait appui pour se maintenir en l'air avec ses puissantes ailes avait été écarté, à tel point que malgré un mouvement rapide de ces dernières, l'ascension ne put continuer... Il y eut un moment d'immobilité, comme si le phénomène se mettait en place, alors qu'une intrusion était en train de s’effectuer au sein même de son corps, puis, il fut lui même sujet à sa propre chute libre, ses ailes ne lui étant plus d'aucun secours. Elles ne purent donc pas amortir sa lourde chute et, encore heureux qu'il ait de solides pattes musclées, car il aurait bien pu y laisser la vie... Quoique... encore heureux pour qui ?

Il n'empêche que l'atterrissage fut douloureux, car brutal, que ce soit à l'extérieur comme à l'intérieur de son corps. Mais c'est alors qu'il sentit une énergie le broyer de l'intérieur, comme jamais il n'en avait ressenti. Un douleur atroce s’empara de lui quand il se rendit compte qu'on avait réussi à passer sa solide armure pour s'attaquer à des choses bien plus vulnérables. Sa fin était imminente lorsqu'il poussa ce terrible cri de douleur. L’hémorragie interne était en marche et bientôt, il n'aurait plus que sa peau pour recouvrir une véritable « boucherie » interne. Se tordant dans tous les sens pour empêcher les nomades d'être stables et de s'attaquer sereinement à ses organes, il lança de ses mains des éclairs foudroyants en direction d'Harmonie, puis de Cirdan. La douleur l'empêchait d'être précis, mais il y avait possibilité qu'un éclair perdu les atteigne. A eux de les éviter efficacement. Tant bien que mal il se débattait contre sa propre mort, mais, sachant qu'il ne pouvait rien faire pour faire sortir les deux hommes de son corps, ce n'était que retarder sa propre fin...



_________________________________________________

[ Je vous laisse le soin de l'achever à ce tour...

Merci de répondre avant le 18 avril ]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Cirdan Dödsfall
Bras droit, niv 4
Bras droit, niv 4
avatar

Messages : 8225
Date d'inscription : 19/08/2011
Age : 28
Localisation : Nomade je suis, errer c'est ma vie.

Feuille de personnage
Pouvoirs: Dissimulation ♦ Souffle Ardent ♦ Contrôle de l'Air ♦ Dunamys : Bouclier de Protection ♦ Tatouage de l'Héritier ♦ Aguenzia : Traverser la matière ♦
Armes: Déicilda, un katana et un luth? Dunamys, une fée.
Relations:

MessageSujet: Re: A l'attaque [Event][Groupe 1] Jeu 12 Avr - 17:00

    Son coup avait plus ou moins marché. Dans le sens où il avait réussi à déstabiliser le Dragon comme il le voulait... Néanmoins, il n'avait pas calculé qu'à cette hauteur, la chute pourrait être fatale pour ses deux camarades Nomade mais hélas, c'était bien trop tard. Regardant la descente inexorable du grand reptile, il ne pouvait s'empêcher de prier les dieux païens de bien vouloir laisser la vie sauve à ses compagnons... Pas qu'il fusse croyant mais dans ces moments là, on ne peut rien faire d'autre qu'espérer sans pouvoir agir. Se sentant légèrement ridicule tout de même, il se releva, s'étant mis à genoux et regarda plus attentivement le Dragon presque au sol... Il n'y avait plus personne à son bord comme l'on dit... Mais où étaient passé Masaku et Raos ? Etaient-ils déjà tombés ?

    Le Nomade devait en avoir le cœur net. Se détachant d'Harmonie qui l'avait bien rechargé pendant qu'il tentait sa manœuvre désespérée, il tenta de s'approcher du grand serpent à patte avec discrétion... Néanmoins il fut à mi chemin quand Dunamys accouru en volant vers son maitre. Se posant sur son épaule haletante. Elle venait d'être témoin de toute la scène et s'était tant bien que mal posée malgré le trou d'air dont elle avait été aussi la victime. Heureusement que son bouclier pouvait lui servir dans ces cas là. Cependant, cela l'avait bien épuisée et elle était contente de retrouver l'épaule confortable de Cirdan. La voix presque éteinte d'avoir tant bougé pour sauver sa vie, elle lui fit part en quelque sorte de son rapport alors qu'un bruit sourd signalait enfin que le monstre venait de lourdement toucher terre.


    « Masaku... et Raos... Ils sont... »
    « Morts ?! »
    « Non ils sont... à l'intérieur... du dragon... »
    « Quoi ? Mais ils sont devenus complètement taré. Rah bordel, j'espère seulement qu'il ne se laisseront pas digérer aussi facilement »

    Mais au même moment, il sentit des secousses gigantesques se propager dans le sable jusqu'à eux. Levant les yeux vers la bête, il vit ce qu'il n'aurait jamais pensé voir. Le Dragon semblait se tortiller de douleur à s'en rompre tous les muscles et les os de son corps. Sa queue fouettait l'air et le sol violemment soulevant des nuages impressionnants de poussière et de sable. A tel point que le Nomade dut se protéger le visage de son châle pour y voir encore quelque chose. Sa tête, aux yeux furieusement rouges sang, secouait dans tout les sens son énorme masse. Des spasmes de douleur se faisaient voir sur toute la longueur de sa colossale carcasse. Par la même, Cirdan était sure que ses deux fidèles compagnons Nomades étaient en train de faire sa fête à l'estomac du dragon en bonne et due forme. Il ne put s'empêcher de sourire à l'idée de comment devait être les entrailles du reptile à l'heure qu'il était... Mais sa raillerie fut de courte durée quand le cracheur d'éclair se remit à émettre sa dangereuse arme offensive...

    Cependant, il était tellement peu précis que cela en devenait presque risible. Le grand et royal prédateur s'était finalement fait terrasser par la vermine qu'il méprisait tant. En cela, le demi-elfe trouvait une certaine fierté même s'il avait l'impression de n'avoir été qu'un spectateur maladroit. Il avait bien tenté des choses mais rien n'avait été des plus concluant... et pourtant il ne pouvait s'empêcher d'admirer le spectacle d'agonie du grand lézard. Bien que ces tirs ne furent pas précis, il ne faisait aucun doute qu'à rester sous les « feu de la rampe », il risquait une nouvelle fois de se retrouver paralysé, même de se retrouver définitivement paralysé ! Ça pas question, il l'avait vécu une fois, pas deux. Regardant sa petite fée dans les yeux, ils hochèrent la tête d'un commun accord. C'était l'heure de l'assaut final, s'il n'y prenait pas part maintenant, ce serait jamais... Une bulle bleue, la dernière de la journée pour le petit corps épuisé de la fée, se forma autour des deux compagnons. Le Nomade des Vents alors s'élança dans un cri barbare qui ressemblait vaguement à un « A l'assaut » mais en plus beuglant et presque incompréhensible, néanmoins cela montrait sa détermination...

    Les éclairs alors percutaient le bouclier d'énergie sans que celui-ci ne faiblisse, du moins au début. C'est pourquoi Cirdan devait arriver à toute hâte à portée d'arme du dragon mourant avant que la protection ne disparaisse. Dans sa course folle, il en avait presque oublié Harmonie. Mais cette dernière devait bien avoir trouvé quelque chose à faire alors que le Nomade des vents pénétrait dans le périmètre du reptile géant. Ce dernier, gesticulant dans tout les sens, rendait l'approche difficile mais néanmoins possible. C'est non sans pirouette et roulade de coté que Cirdan réussit à se frayer un chemin jusque sous l'animal. Si ses compagnons le blessait de l'intérieur, lui s'occuperait comme il pourrait de l'extérieur en visant quelques points stratégiques... Il savait que chez un reptile, la peau du dessous était nettement moins épaisse, ce qui en faisait un endroit de choix pour un assaut percutant. A cet effet, alors que la bête fléchissait sur ses pattes sentant déjà ses forces l'abandonner, l'endroit stratégique fut à portée de katana. Se présentant pile sous le poitrail de l'animal, il brandit son épée à la verticale au dessus de lui, tel un chevalier terrassant le Dragon et la lame vint se planter en plein milieu du thorax...

    La bête hurla d'une nouvelle douleur alors que le mouvement de cette dernière ne faisait qu'ouvrir encore plus la plaie béante que le sabre finement aiguisé et du nom de Déicilda venait de faire dans sa poitrine. Le sang jaillissait et du fait de la position de Cirdan, il était littéralement maculé de tâches d'une couleur indescriptibles. Tenant bien fermement son katana, il se fit presque soulever par le Dragon tant ce dernier bougeait pour déloger l'arme qui lui causait une blessure qui devenait de plus en plus aggravée. Retirant l'épée tant bien que mal, l’hémorragie externe commença alors son réel rôle, le flot de sang commençait à se déverser sur le sable chaud donnant une espèce de sable mouillé au sang de toute « beauté ». Pour une mort, il allait avoir une belle et longue ce reptile là ! Le Nomade ayant finit ce qu'il voulait, le bouclier n'étant plus actif, il devait vite se faufiler hors de portée avant de subir une attaque désespérée de représailles. Courant à vive allure alors, il tenta d'échapper aux mouvements incontrôlés du Dragon. Il avait presque réussit avant de se prendre un monumentale coup de griffe dans le dos alors qu'il esquivait un coup de queue... Pas de chance néanmoins, comme ce fut dans le dernier saut avant d'être hors de portée, il put s'étaler la gueule dans le sable, heureux d'avoir échappé mais hurlant furieusement de la grosse entaille dans son dos, d'autant plus que le sable qui s'y infiltrait n'arrangeait vraiment rien...


    « Bordel de ! Ca fait un mal de chien ! »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Harmonie
Guerisseur Expérimenté, niv 4
Guerisseur Expérimenté, niv 4
avatar

Messages : 4530
Date d'inscription : 27/08/2011
Age : 24
Localisation : Jamais au même endroit très longtemps mais vous avez des chances de me trouver à la Tour Céleste

Feuille de personnage
Pouvoirs: ~Magie Blanche ~ Bouclier de protection ~contrôle de l'électricité ~téléportation
Armes: ~une dague ~Amanda: une poupée
Relations:

MessageSujet: Re: A l'attaque [Event][Groupe 1] Jeu 12 Avr - 17:52

Harmonie avait aidé Cirdan comme elle pouvait en lui insufflant de l’énergie, il avait manipulé les vents et le reptile tomba au sol. Il ne pouvait rien faire d’autre, il n’avait aucune prise dans l’air car celui-ci n’existait plus autour de lui. Elle l’avait vu s’écraser en hurlant, Raos et Masaku avaient dû subir la descente de plein fouet mais elle ne les voyait pas.

Tout ce stress la fit mettre à genoux et voilà que lorsqu’elle relevait la tête, elle vit Cirdan partir en courant vers le dragon.


-Cirdan ! Arrête ! Tu vas te tuer !

Mais il ne semblait pas l’avoir entendu, elle ne pouvait rien faire, ses pouvoirs ne servait à rien dans cette situation, elle ne pouvait que se défendre du sable et des éclairs. Elle esquiva les premiers mais avec le sable qui était soulevé, ils étaient assez durs à repérer. Elle activa son bouclier de protection et se mit à avancer, elle devait rester près de ses compagnons, au cas où les choses tournaient mals.
Elle vit Cirdan passer sous le dragon et en revenir couvert de rouge : couleur sang. Elle en déduit, qu’il devait avoir transpercé la peau du reptile et voilà qu’il se faisait balancer en l’air.

Les attaques électriques ne cessaient pas, si elle n’intervenait pas, il allait se faire griller vite fait bien fait. Elle se mit à courir dans sa direction et l’entendit hurler. Quand elle arriva à ses côtés, elle s’agenouilla et renforça son bouclier pour que le sable ne passe plus.


-Tu n’en fais qu’à ta tête Cirdan. Je t’avais dis de pas y aller. ça va piquer un peu.

Elle regarda le dos mutilé et sortit sa trousse de secours, elle devait nettoyer la plaie avant de la soigner par la magie. Elle sortit du coton et de l’alcool pendant qu’elle parlait et alors qu’elle allait commencer voilà qu’un éclair leur arrivait droit sur eux. Le bouclier ne retiendrait pas l’attaque et elle n’avait pas le temps de faire venir à elle des éclairs. En quelques millièmes de secondes, elle se rappela que Raos était capable de faire sortir des flammes de ses mains.

Elle se concentra et canalisa une forte puissance magique au niveau de ses mains, un éclair en sortit, pas très contrôlé il faut bien le dire mais qui percuta celui du dragon. Cela fait, elle reprit son travail bien que fatiguée. Elle nettoya la plaie et posa ses mains au dessus des blessures afin de les refermer. Pendant qu’elle travaillait, ses yeux se fermaient mais elle secouait la tête. Elle n’avait pas le droit de perdre connaissance, Cirdan avait besoin d’elle et les nomades qui se trouvaient à l’intérieur du dragon auraient certainement besoin d’elle en sortant.
L’archimage enleva ses mains du dos de Cirdan et le regarda, le visage pâle mais toujours éveillée.


-Comment te sens-tu ?

Elle ne savait pas si cela avait marché. Le dragon continuait de se débattre, avec de moins en moins de force mais ces attaques aléatoires risquaient de les toucher encore. Mais comme il faiblissait, elle n’aurait pas à utiliser de nouveau son contrôle de l’électricité, le bouclier suffirait. Elle se releva un peu chancelante, il faut bien l’avouer et regarda la scène. Elle s’était mis un peu avant Cirdan, afin de barrer toute attaque qui arriverait sur eux. Il venait de se prendre un méchant coup et il ne devait pas être totalement remis de ce qui s’était passé auparavant ; il devait lui aussi fatiguer.
Elle baissa la puissance du bouclier mais le laissa afin d’éviter les vents violents qui venaient. Tant que le dragon n’était pas totalement à terre, elle resterait debout : parce que c’était ça son boulot : protéger les autres au péril de sa propre vie.
Elle le pensait sincèrement, si elle devait mourir pour sauver plusieurs vies, elle n’hésiterait pas une seule seconde.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Masaku Edo
Nomade, niv 2
Nomade, niv 2
avatar

Messages : 151
Date d'inscription : 24/09/2011
Age : 26
Localisation : Bonne chance pour me trouver...

Feuille de personnage
Pouvoirs: ~ Dissimulation ~ Souffle ardent ~ Traversée des matières
Armes: Katana/Faucille à chaine
Relations:

MessageSujet: Re: A l'attaque [Event][Groupe 1] Lun 16 Avr - 18:01

Qu'importe quelle folie avait traversé l'esprit de Masaku à cet instant, la décision qu'il avait prise était la bonne à ses yeux. Leur allié avait réussi avec maestria à ramener le dragon au sol. Pour ne pas mourir entrainés dans une telle chute, il n'y avait d'autres moyens que de se fondre dans le corps du dragon et entreprendre le grand nettoyage de printemps dont il avait besoin. Alors certes, l'environnement était très peu propice au repérage mais il était toujours préférable au reste. Traverses les écailles du lézard volant était une expérience étrange, quoique très intéressante. Le vagabond avait appris à ses dépends que plus les surfaces étaient résistantes et épaisses, plus le passage consommait d'énergie. Plongé dans le noir, il n'y avait que son arme pour se frayer un chemin. Ainsi, la chair était entamée à l'aveugle. Son compagnon se débrouilla comme il le pouvait avec les moyens du bord. Masaku ne préférait pas mouliner trop prêt de lui pour ne pas lui couper un bras par mégarde. Les secousses multiples le déstabilisèrent plus d'une fois, d'autant plus qu'ils étaient couverts de fluides divers, de sang et d'autres substances dont le nom devrait rester secret.

Les chairs en tout cas ne résistait pas longtemps à l'enchantement enflammer administré par Raos à son katana et malgré les premières brulures au contact de liquides non destinés à être supportables par les humains, le nomade continuait son avancée incertaine, bercé par un dragon fermement décidé à les empêcher de nuire d'avantage à sa personne. Où se trouvaient-ils concrètement? En entrant dans le dos, ils étaient en train de découper les chairs dans les alentours de la colonne vertébrale. Pour atteindre un endroit vital et non dangereux comme l'estomac à cause des sucs gastriques, il fallait avancer vers la gauche. Mais comment trouver une gauche lorsque notre corps est en train de valser dans tous les sens? Le bras de Masaku se bloqua un moment contre un muscle tendu qu'il se contenta de déchiqueter sauvagement à l'aide de son arme.

Ce travail de boucher était tout sauf esthétique. Ils ne faisaient pas de la dentelle. C'était découper le plus possible et ne pas mourir, tuer ou se faire tuer. Le choc au sol de la bête les terrassa un moment avec la puissance de l'impact. Collé au "sol", Masaku eut besoin d'un temps d'adaptation pour se relever alors que l'hôte continuait de faire de rouler bouler. Les grondements du dragon se répercutaient dans tout son corps, ils pouvaient sentir à travers eux toutes les vibrations. Un élément extérieur était en train de le mettre hors de lui, fou de rage, le dragon exprimait son mécontentement ouvertement. Et en levant les yeux, le vagabond qui se demandait d'où venait un bruit répété eut sa réponse. Déchirer les tissus devant lui, ouvrir le passage en se frayant un habile chemin. Les voilà si proche du coeur du dragon. Le vagabond regarda derrière lui l'héritier Helkar. Ils n'avaient plus qu'une chose à faire visiblement. Ce muscle puissant était leur dernière cible et même si du feu en sortait, ils auraient déjà accompli bien plus que ce que les idiots restés en retrait auraient fait. A cet instant, Masaku se surprit à se demander une nouvelle fois si il y aurait une récompense parce qu'ils se seraient vraiment donner du mal!

"Voyons si tes lames peuvent transpercer le coeur d'un dragon."

Le sourire plaqué sur les lèvres comme un fou à lier, le vagabond reculait d'un pas pour se mettre en position aux côtés de Raos, le dernier assaut pour terminer ce qu'avait fait Cirdan une seconde avant, alors que leurs corps étaient en train de subir les assauts des défenses naturelles de la bête.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Raos Helkar
Marchand Reconnu, niv 3
Marchand Reconnu, niv 3
avatar

Messages : 374
Date d'inscription : 31/08/2011

Feuille de personnage
Pouvoirs: MAGIE: Dissimulation º Souffle Ardent º Contrôle du Feu ° ARTEFACT: Fixation ° Vision Nocturne ° Téléportation par la Matière
Armes: Katana / Traqueur / Shurikens / Protections de Taihl (pugilisme)
Relations:

MessageSujet: Re: A l'attaque [Event][Groupe 1] Jeu 19 Avr - 0:57

Malmenés par la chute qui semblait interminable du dragon, Masaku et Raos continuaient leurs oeuvres tels deux fous sur le point de lâcher prises. Le bruit des explosions s'entremêlait avec celui de la chair grésillante tranchée par l'arme enchantée du vagabond. Les cris de la créature mythique résonnaient de plus en plus fort, vrillant leurs tympans jusqu'à frôler l'implosion de ces derniers. L'héritier sentait les brûlures de ses élans de pyromanciens lui grignoter les paumes et les avant-bras au fur et à mesure que les organes cédaient sous sa magie. Puis soudainement un tremblement des plus intenses les envoya valdinguer tant bien que mal contre les parois intérieures du dragon. Cette étrange apesanteur qui les avaient accompagnés jusque là sembla se dissiper peu à peu et quelques secondes d'accalmie vinrent couronner ce nouveau cataclysme. Ils venaient d'atterrir.
Un bouleversement qui ne fut pas suffisant pour couper cet élan de folle rage, qui redonna même un nouveau souffle aux deux frères d'armes suicidaires. Ils venaient de survivre à la chute grâce à la musculature imposante du dragon et à son instinct de survie, l'occasion était trop belle.

Raos se contorsionna tandis que dehors des cris vinrent se mêler aux hurlements de douleur du dragon. Il sentit l'une de ses épaules se démettre, conséquence de la chute et grinça de douleur et s'appuyant contre un épais tissu membraneux qui fut déchirer par Masaku quelques secondes plus tard. Il lu clairement dans les yeux de son ami qu'un plus gros poisson attendait au fil de sa lame.
Un nouveau rugissement vint percuter leurs oreilles de plein fouet, faisant vibrer leurs êtres jusqu'à la limite du supportable et Raos sentit ses côtes brisés se rappeler à lui alors qu'ils arpentaient tant bien que mal les entrailles meurtries de la bête. Une explosion ici, une autre là, même avec une seule main il continuait son ouvrage avec de plus en plus de dangerosité, faisant céder ses propres bras par les morsures de ses arcanes. Puis enfin ils arrivèrent à l'endroit tant attendu. Une meurtrissure laissais apercevoir la lueur du jour, signe qu'un homme avait déjà dut planter son épée par là: Cïrdan sans l'ombre d'un doute. Mais comment se portait donc son frère Nomade des Vents en l'instant présent? D'autres cris, d'autres rugissements de douleurs, la bête roulait sur elle même, se contorsionnant de douleur et envoyant bouler ses désagréables hôtes une fois de plus. La lame chauffée du vagabond s'appuya par mégarde contre la joue droite de l'Héritier, marquant ses traits fins d'une brûlure profonde et lui arrachant un cri de douleur par la même occasion. Un cri sur lequel il prit appui pour se joindre à l'effort de Masaku et ainsi transpercer l'organe vitale de part en part.


"La lame d'Edo et la magie Helkar ne céderons pas!"

L'organe fut prit de spasme inquiétant à plusieurs reprises, si violent qu'ils faillirent arracher l'épée des mains unis des deux guerriers. Ces derniers se firent aspergés par des jets de sang hautes pressions qui souilla tant et plus leurs atours de Nomades déjà dégoulinant de sucs et autres rejets none identifiés, agrémentés d'agrégats spongieux et calcinés.
Se cabrant à même le sol, ce nouvel élan de douleur provoqua un cri à fendre une montagne de la part du dragon. Le mouvement allié au rugissement envoya Masaku et Raos voler contre ce qui devait être la nuque de la créature, plaquant leurs corps meurtrit contre des dorsales enrobées de moelle épaisse. Raos sentit sa hanche se briser sous le choc ainsi qu'un vertige le saisir bien plus fortement que les précédents. Le hurlement ne prenait pas fin et le coeur s'agitait toujours avec autant de convulsion. Pire encore la magie semblait irradier l'être tout entier du dragon, tel un torrent fougueux sortit tout droit de son âme. Raos serra sa main valide à s'en faire couler le sang et lorsqu'il la rouvrit ses jambes fondirent pour de bon sous son équilibre instable. Mais accompagnant son geste en sortit trois-quatre simili de luciole enflammées qui tourbillonnaient comme des folles autour d'un globe ondulant de chaleur.


"Masaku, maintenant!"

Les deux hommes semblaient à l'article de la mort et pourtant un nouveau sourire partagé de folie irradia leurs deux visages tandis que le Vagabond attrapait une nouvelle fois l'Héritier pour les projeter en dehors du dragon. Leur élan fut tellement abandonné qu'ils planèrent sur plus d'un mètre avant de rouler sanguinolent sur le sable chaud. Ils n'avaient plus rien d'humains, ils n'étaient plus que des amas cramoisies, coulant de sang, de tissu et d'on ne sais trop quoi d'autre. Aucune partie de leur corps, de leurs habits n'avaient été épargnés par cette balade fantastique au coeur même d'un dragon et même eux n'auraient pus différencier leur propre sang de celui de la bête parmi tout ce rouge puant de rouille qui les peignait.
D'un ultime geste, Raos leva son bras et sa main valide qui avait relâchée le globe de chaleur où voletaient ses nerfs de flamme. Il la referma d'un geste sec et une explosion sourde parvint des tréfonds du dragon, faisant jaillir un geyser de sang noircit par la blessure qu'avait occasionnée Cïrdan et court-circuitant le rugissement apocalyptique du Dragon. Seule partie avec un semblant de vie, le bras de l'Héritier venait d'accomplir sa dernière mission et tomba inanimé aux côtés de son maitre et possesseur. Il ne savait pas vraiment où en était sa conscience entre réalité et au-delà mais un rire nerveux lui chatouilla l'abdomen et se transforma en gargouillis étrange mais intarissable. Oui il riait, Raos Helkar riait. Ses bras brulés, son épaule démise, sa hanche brisée, ses côtés fêlées, ses jambes surement en miette, son corps entier criait au scandale et il riait comme un fou aux portes de la mort, comme un dément face à la faucheuse. Puis dans un ultime râle.


"Hey Masaku... On l'as eu."



[HRP: La potion confiée par le Conseiller de Mages Blancs est brisée dans mon sac, impossible de me faire rentrer au bercail. Il y à fort à parier que ce soit pareil pour Masaku d'ailleurs vue la chute. Donc j'ai envie de dire... Harmonie, on compte sur toi pour nous ramener une solution ;)]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Le Maître du Jeu
~ Personnage Spécial ~
~ Personnage Spécial ~
avatar

Messages : 141
Date d'inscription : 09/09/2011

MessageSujet: Re: A l'attaque [Event][Groupe 1] Mar 24 Avr - 18:14

Le dragon était rongé de l'intérieur. Enfin, rongé était un bien faible mot. Petit à petit, plus rien n'était à sa place là dedans... Les nomades faisaient le vide à leurs risques et périls. Et, même à l'extérieur on s'attaquait à lui, comme pour l'achever. Et c'est ainsi que lorsque l'on s'attaqua pour finir à son cœur, il poussa le cri le plus redoutable qu'il lui était donné de faire, avant de s'écrouler au sol, pris de divers spasmes. Il périssait. Les spasmes devinrent de moins en moins prononcés, jusqu'à qu'il n'en ait plus aucun. C'était la fin pour lui.

~

Alerté par la mage blanche, le conseiller du chef des mages blancs se rendit sur les lieux de l'affrontement présentement terminé, accompagné de sa petite escouade. A son grand étonnement, il constata que le dragon était bien mort, mais sans grandes séquelles apparente, mise à part celle de Cirdan. Il n'avait alors aucune idée de la manière dont ils avaient procédé, mais il était épaté, et n'aurait pas pu faire mieux. Rapidement, il constata l'état de chacun. Certains cas étaient plus urgents que d'autres, notamment ceux des nomades. La mage blanche n'avait pas énormément de séquelles, mais elle aurait tout de même besoin de reprendre ses forces et ses esprits. C'est pourquoi un à un, il transporta les guerriers à l'hospice, commençant pas les cas les plus critiques, tout en demandant à ses hommes de s'occuper du dragon. Ils pourraient y rester le temps qu'ils le souhaitaient, que ce soit pour se reposer ou se faire soigner.

Chacun était installé sur un lit. Sur leur commode était déposés une petite bourse d'or ainsi qu'un objet propre à chacun. Sur celle de Cirdan se trouvait un sac en toile de petite à moyenne taille. A l'intérieur, une tente aux propriétés bien particulières était pliée. Sur celle d'Harmonie, on pouvait y voir un sac à main à l'aspect assez banal. Du côté de Masaku, une tenue était soigneusement pliée et déposée. Et enfin, sur celle de Raos siégeait un étrange collier aux couleurs sombres. Ces présents leur avait été offerts pour les remercier de la tâche ardue qu'ils venaient d'effectuer, et étaient bien mérités.


[Je vous laisse poster à l'Auspice, dans le sujet prévu à cet effet : ICI

Vous êtes désormais en RP libre, et pouvez continuer ou poster seulement votre sortie si vous le souhaitez. Il vous est seulement demandé d'inscrire la mention TERMINE à la fin de votre post si vous ne comptez plus reposter. Merci :)

PS : 5XP offerts pour vous tous]


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: A l'attaque [Event][Groupe 1]

Revenir en haut Aller en bas

A l'attaque [Event][Groupe 1]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2

Sujets similaires

-
» [Event - Groupe 3] Le chaos militaire
» [Event Jdr JcJ] L'Attaque du Donjon de Hurlevent !
» Groupe calendar
» [Event serveur] Au crépuscule d'Angrathar
» Formation d'un groupe pour l'event des 5 ans de DDo à partir de Jeudi 24

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Nelberaid ::  :: Le Désert :: La Cité Enfouie-
Créer un forum | © phpBB | Forum gratuit d'entraide | Contact | Signaler un abus | Forum gratuit