AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez|

[Vaykat et Elise] Les rires des enfants

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Letie & Elise Nova
Chasseur, niv 2
Chasseur, niv 2
avatar

Messages : 372
Date d'inscription : 24/02/2012
Age : 40
Localisation : Là où me mène mon destin.

Feuille de personnage
Pouvoirs: Transformation en harfang des neiges, Contrôle des plantes, Contrôle des cauchemars
Armes: Bâton, dague
Relations:

MessageSujet: [Vaykat et Elise] Les rires des enfants Lun 27 Fév - 0:04

- Un, deux, trois...

Un petit rubis roule entre les fougères sous le regard joueur d'une jeune fille. Elle doit avoir une quinzaine d'année, du moins avant qu'on ne s'aperçoive des longues oreilles pointues qui s'échappent de son épaisse crinière noire. Debout sur un pied, elle ne lâche pas des yeux ce cailloux brillant qui aurait été bien plus à sa place au collier d'une dame. Sa peau tirant vers le brun se marie si bien avec les tons de la forêt qu'elle semble avoir toujours été là. Ou peu être est-ce à cause de son attitude assurée et confiante ? La brume qui peuple cette étrange forêt semble s'imprimer dans les yeux vert de la jeune elfe plus qu'elle ne s'y reflète. Elle a pourtant un regard brillant et un sourire enfantin et joyeux, plein d'insouciance, de candeur.

- Quat'cinq, six

Elle se baisse pour ramasser la pierre précieuse tombée au milieu de la case du six, prenant bien soin de rester sur un pied, et dévoilant par ce mouvement indécent ses longues jambes fines. Elle porte pour seuls vêtements une tunique vert-brun plutôt ample déchirée à de multiples endroits et tâchée d'un liquide pourpre au niveau des manches. Une ceinture de cuir souple lui ceint les hanches, dessinant à travers sa robe une taille fine. Mais cet artifice semble surtout servir à supporter les deux fourreaux de dague et une bourse en peau de lapin blanc. Des armes qui paraissent bien déplacées sur une jeunette d'un si joyeux caractère... Elle sourit en regardant sa pierre, puis, d'un geste gracieux, elle se redresse et lance à nouveau la pierre devant elle.

- Oui ! Sept'huit, ciel !

Avec un air de pure plaisir peint sur son visage d'ange, l'elfette saute à pied joint sur la dernière case de sa marelle et éclate de rire. Une note aigüe, de celles qui agacent bien vite quand elles persistent à se faire entendre. Elle ramasse sa pierre, la lance vers le ciel et tente de la rattraper sans grand succès. Le joyaux finit par retomber et se perdre au milieu des fougères sans que cette disparition ait l'air de gêner la jeune fille. Elle se contente de baisser les yeux vers la marelle tracée en blanc sur les branchages et ramasse une sorte de pierre blanche rugueuse : De la craie, c'est bien plus précieux qu'un diamant ! Avec un sourire en coin, elle fourre sa trouvaille dans sa bouse et en profite pour sortir une nouvelle pierre. Un cailloux blanc légèrement translucide, soigneusement poli, mais sans grande valeur.

- Bon, il a perdu. On va essayer avec toi ! Mais t'excite pas, ça change rien en vrai, t'es déjà mort.

D'un pas sautillant, elle revient au départ de sa marelle et lance le nouveau cailloux dans la troisième case. Attendre ici, d'accord, mais combien de temps encore ? Il ne lui reste plus tant de pierres. Mais la forêt, elle veut pas la laisser sortir ! Peut être quand elle n'aura plus de cailloux...

- Un, deux, trois...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://brin-d-if.deviantart.com/
Vaykat Kardoseth
Nomade, niv 2
Nomade, niv 2
avatar

Messages : 1197
Date d'inscription : 20/08/2011
Age : 24

Feuille de personnage
Pouvoirs: Dissimulation, Souffle Ardent et Teleportation
Armes: Trahison une faux et Carnage un cimeterre
Relations:

MessageSujet: Re: [Vaykat et Elise] Les rires des enfants Lun 27 Fév - 22:48

La forêt des illusions n'était pas vraiment un endroit ou les touriste aimaient se rendre. La forêt avait la mauvais habitude d'enfermer ceux qui osait y entrer. Personne ne savait vraiment qui ou quoi était a l’œuvre dans cette forêt. Qu'est-ce qui pouvait bien s'amuser à s'emparer des gens qui passaient dans le coin? Seuls les esprits malicieux aurait de telle idées. Mais, la source de pouvoir de cette forêt était inconnue de tous. Était-ce un mage un peu fou qui avait lancé un tel mauvais sort? Ou simplement une âme seule qui ne désirait qu'avoir la compagnie éternelle des pauvres passants? Peu importe, ceux qui y entraient risquaient d'y passer pas mal de temps. C'était d'ailleurs le cas du démon masqué. Il s'était aventurer un peu trop près de la forêt et s'y était retrouver piéger. Dans cette brume, aucun moyen de retrouver son chemin sans se questionner durant de bonne heures. Vaykat avait laisser tomber l'idée de s'échapper pour l'instant et s'était assoupis sous un arbre. Ce n'était pas très sécuritaire mais, ce n'était qu'une petite sieste d'une trentaine de minute.

Alors que ses yeux s'ouvrirent, il soupira. Comment pourrait-il partir de cet endroit maudit? En tout cas, ce n'était pas assis ainsi qu'il trouverais la réponse. Il s'activa donc et se releva en regardant alentour de lui. Tout ce ressemblais dans cette maudite forêt. S'il pourrait, il la brûlerait bien et peut-être qu'il réussirait à s'en sortir. Il choisit de s'en aller tout droit, pas question de se compliquer la vie. S'il était perdu, autant se perdre complètement. Certains disent que c'est lorsqu'on est perdus qu'on trouve les réponses. Mais tout ça ce n'était les parole de vieux sages qui ne devaient même plus se rappeler de leurs noms. Il continua d'avancer pendant plusieurs minutes, évitant les racines qui ressortaient du sol. Le faucheur n'était pas dans son élément dans les forêt. Il préférait les villes où le désert. Il entendit au loin de léger murmures, enfin, c'était probablement des mots mais, à cette distance il ne pouvait pas vraiment les entendre. Si c'était quelqu'un, il pourrait peut-être demander qu'on l'aide. Ou lui faire les poches qui sais. À grande enjambée, le démon traversa la forêt, fendant l'air à une vitesse surprenante. Plus il s'approchait, plus il entendait la voix qui était la source des murmures. Il s'arrêta d'un coup, fixant une silhouette à travers la brume. Un rire presque strident en retentit, le démon sembla agacer, il était sûr qu'il venait de tomber sur une gamine et l’irritais légèrement. Peu importe, elle était la seule personne présente dans cette forêt avec lui.


'' Hey!''

Il s'avança, il pouvait maintenant la voir complètement. Maintenant, il pu voir qu'elle semblait s'amuser à quelque choses. Il baissa le regard et vit la pierre qui reposait au sol. Il vit les case avec des chiffres et comprit le jeu. La marelle, il y avait jouer pendant qu'il était jeune. De toute évidence, cette inconnue semblait n'être qu'une gamine qui était autant perdue qu'il l'était. Mais, pourquoi jouait-elle comme ça au beau milieu de la forêt? Même un enfant paniquerait probablement à l'idée de s'être perdu.

'' Que fait tu là? Tu t'es perdue aussi?

Il remarqua les oreilles pointue de la demoiselle, une elfe. Elle était probablement plus vieille qu'elle en avait l'air et si ça se trouvait, elle connaissait mieux cette forêt que lui.


'' Tu sais comme sortir d'ici?''
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Letie & Elise Nova
Chasseur, niv 2
Chasseur, niv 2
avatar

Messages : 372
Date d'inscription : 24/02/2012
Age : 40
Localisation : Là où me mène mon destin.

Feuille de personnage
Pouvoirs: Transformation en harfang des neiges, Contrôle des plantes, Contrôle des cauchemars
Armes: Bâton, dague
Relations:

MessageSujet: Re: [Vaykat et Elise] Les rires des enfants Mar 28 Fév - 10:38

La jeune elfe se retourne, toute souriante. Enfin quelqu'un ! Il était tant ! Un grand gars encapuchonné... Marrant ! Sans marqué la moindre surprise, elle ramasse le cailloux blanc, retenant qu'il n'avait pas encore complètement perdu, et le fourre dans sa bourse. Puis, elle s’avance d'une démarche dansante vers l'inconnu jusqu'à se retrouver à moins d'un pas de lui. Mince... Pas drôle... Il a un masque... Les yeux levés vers le sombre capuchon, une moue déçue imprimée sur le visage, elle se décide enfin à répondre... Ou du moins à adresser la parole au grand inconnu trop secret à son gout. Elle a une voix claire, aigüe, et toujours enfantine bien qu'à son age elle aurait dû acquérir un timbre d'adulte.

- Ah, t'en as mis du temps à venir ! Je voulais venir te voir mais le caillou bleu en aurait profité pour se sauver et j'aime pas les fuyards. Puis après, t'étais plus là bas...

Elle hausse finalement les épaules comme si au fond, la faute de l'inconnu n'avait pas grande importance. Car il s'agissait bien d'une réprimande à en croire le ton de sa voix. Enfin, il a finit par venir à elle comme elle l'exigeait, donc il s'est presque rattrapé. Mais le masque, elle n'arrive pas à s'y faire. Ce n'est pas juste si il a le droit de se déguiser et elle non. D'accord, peut être qu'en fait elle a le droit, mais elle n'y a pas pensé donc il n'aurait pas du se cacher non plus. Et puis pourquoi ? Est t-il donc si laid ? Ou au contraire trop beau pour vouloir se montrer ? Dans les deux cas elle veut voir !

- Enlève le, je veux voir, s'il te plait !

Ses yeux verts trop joyeux pour ces sombres circonstances sont braqués sur le masque inconnu et elle ne fait pas mine de reculer. Trop proche... Chaque être vivant conserve autour de lui une distance qu'il n'aime pas que les autres franchissent. Une bulle plus ou moins grande selon les gens, mais quelques soient les limites du démon, elle les a largement dépassée à moins qu'il accepte que la première fillette venue se colle contre lui. Elle ne semble pas gênée par cette proximité, pourtant, et la peur semble pour elle un sentiment étranger... Pour le moment du moins. Ah, oui, les questions ! On lui a toujours dit qu'il fallait répondre. Bon, elle n'écoute pas toujours, mais... Là il n'y a que ce truc encapuchonné dans la forêt alors il faut bien être un minimum polie, sinon il va s'en aller et elle ne veut pas être seule. Bon, au pire elle partira en chasse, mais sans cailloux en échange, ce n'est pas aussi amusant.

- Et je ne suis pas perdue ! C'est elle qui veut pas me laisser sortir... J'ai essayé de l'obliger, mais elle est trop grosse, elle veut pas bouger. Et la fumée elle me gène aussi ! Alors je joue à la marelle avec les "vies" en attendant. Tu crois qu'elle attend qu'ils aient tous perdu ? Je sais pas... Sinon faudrait faire un chemin, mais toute seule c'est fatigant.

Essayé... Elle n'a pas insisté très longtemps, mais vous avez déjà essayé de tracer un chemin dans une forêt à force de concentration aussi ? En plus, les arbres son coriaces ici, beaucoup plus que dans les forêts habituelles. Ce doit être à cause de la brume, ou du moins en est t-elle arrivée à cette conclusion. Mais dans tous les cas elle ne se sent ni perdue ni coincée, il lui suffirait de s'envoler au dessus des arbres pour sortir de cette forêt ! Enfin, sans doute. La fumée ne dépasse pas les cimes après tout. Enfin, difficile à dire puisque les feuillages lui masquent le ciel, mais si elle ne peut pas passer, là elle va s'énerver et la forêt aura mal même si elle doit se coltiner une bonne migraine après son éclat de colère. Donc en fin de compte...

- Parce que moi je peux sortir autrement, mais pas toi. Alors enlève ton masque et je veux bien te dire.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://brin-d-if.deviantart.com/
Vaykat Kardoseth
Nomade, niv 2
Nomade, niv 2
avatar

Messages : 1197
Date d'inscription : 20/08/2011
Age : 24

Feuille de personnage
Pouvoirs: Dissimulation, Souffle Ardent et Teleportation
Armes: Trahison une faux et Carnage un cimeterre
Relations:

MessageSujet: Re: [Vaykat et Elise] Les rires des enfants Mer 29 Fév - 4:41

Décidément, il était encore tomber sur un drôle de cas. Tout d'abord il y avait eu cette muette hum... Bleuet. Bien que cette nouvelle gamine ne lui ressemblait pas beaucoup mais, aux yeux du démon, elles étaient toutes deux bizarres. Il la regarda s'approcher, elle aurait presque l'Air inoffensive si le nomade n'était pas aussi paranoïaque. Après tout, ont lui avait envoyer une rôdeuse pour essayer de le tuer plus tôt ce mois-ci. Tant qu'à lui, cette gamine pourrait bien vouloir le tuer. Mais, il ne se laisserait pas faire, comme d'habitude. Il n'avait jamais laisser quelqu'un prendre le dessus sur lui, c'était comme ça. Il n'avait jamais accepter d'être sous les ordres de quelqu'un. Même Volo, le chef des nomades, ne pouvait pas le contrôler. S'il servait le Dieu Noir ce n'était qu'à des fins bien plus sombre que ce qu'il n'y paraissait.

'' Comment sa j'en ai mit du temps? Tu m'attendais? Je ne crois pas t’avoir déjà vu quelque part.''

En tout cas, elle n'était pas gênée pour s'approcher de lui comme ça. Il recula la tête, légèrement indisposé par la proximité a laquelle la druide s'était placée. En voilà des manières, une véritable gamine. Il ne savait pas trop comment réagir face à une telle personne. Il avait l'habitude des femmes collante mais, il n'avait jamais eu le don avec les enfants. Il se rappelait vaguement une jeune demoiselle qu'il avait rencontrer ils y a de cela deux-cents ans mais, celle ci était toute différente. Alors que l'autre semblait plus mature, celle ci semblait plutôt malicieuse et enfantine. Dans tout les cas, celle ci n'avait pas vraiment l'air d'être une courtisane, rien qui lui permettait de s'approcher aussi proche de lui. Il posa sa main droite sur l'épaule de l'enfant et la repoussa gentiment, il n'aurait pas envie de lui faire mal et de la faire pleurer, rien n'était plus agaçant qu'une gamine qui chiale.


'' Il ne me plait pas justement, je garde mon masque. À quoi servirait-il si je l’enlèverais dès qu'une gamine me le demande.''


Son masque était pratiquement une partie de lui, seule Thadea l'avait vu sans son visage de fer. Si il l'enlevait, c'était pour dormir et encore, il le gardait souvent quand même. Thadea... Cela faisait plusieurs mois qu'il était sans nouvelles d'elle. Pas qu'il s’inquiétait mais, au fond de lui même et caché dans un coin très sombre, peut-être qu'elle lui manquait. Déjà la gamine était loin de lui plaire suffisamment pour qu'il la laisse regarder son visage et de toute façon, il n'était pas question qu'il l'enlève. Elle lui assura qu'elle n'était pas perdue mais piégée. À bien y penser, c'était le même cas pour Vaykat, il s'était certes perdu mais maintenant il se sentait plutôt pris aux pièges par une entité. Puis vint le sujet des ''vies''. Qu'est-ce qu'elle pouvait bien vouloir dire par là? Il n'y avait personne d'autre d'en vie autour d'eux. Il se souvint avoir vu une petite pierre sur la marelle, peut-être qu'elle appelait ces cailloux ''vie'' qui sait. L'esprit d'un enfant était un mystère que seuls eux semblaient comprendre.

'' De quoi parle tu? Il n'y a personne d'autre que nous ici. Si la forêt attend quelque chose c'est probablement que l'un de nous devienne fou, à moins que ce soit déjà le cas.''

Sur le coup, il se demanda si Élise n'était qu'une illusion. Était-il donc devenu une simple marionnette, esclave de sa propre folie? Car il faut l'avouer, Vaykat n'était pas l'être le plus sain d'esprit qui rôdait dans Nel Beraid. Ces envie impies et son plaisir malsain pour la torture ne reflétait pas la santé mentale parfaite. Enfin, c'était normal pour un démon mais, dans le monde des humains, de telles choses était considérées comme folie. Sans compter que le nomade ne dormait que très peu, ses cauchemars le hante toujours et si il arrive a dormir plus de deux heures, il peu se considéré chanceux. Peut-être que la fatigue commençait à s'attaquer à son esprit, qui sait?

'' Pas question que j'enlève mon masque. Je ne te connais même pas et si tu essai de me l'enlever je n'hésiterais pas à me défendre. Si ça ne te conviens pas, tu as beau partir, je trouverais mon chemin moi même.''

Pas question de laisser cette gamine lui faire du chantage.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Letie & Elise Nova
Chasseur, niv 2
Chasseur, niv 2
avatar

Messages : 372
Date d'inscription : 24/02/2012
Age : 40
Localisation : Là où me mène mon destin.

Feuille de personnage
Pouvoirs: Transformation en harfang des neiges, Contrôle des plantes, Contrôle des cauchemars
Armes: Bâton, dague
Relations:

MessageSujet: Re: [Vaykat et Elise] Les rires des enfants Mer 29 Fév - 10:16

La jeunette se laisse repousser en arrière dans un grand rire aussi joyeux que trop aigüe. Il est vraiment amusant cet inconnu ! Il porte un masque, une grande capuche rouge sombre, une faux... Enfin tout l'attirail des gens méchants alors que de toute évidence, il ne l'était pas. Elle en avait vu des vrais. Bon, ils ne portaient pas aussi bien le costume, mais ils ne lui avaient pas proposé de s'en aller si elle ne voulait pas leur donner les informations demandées. Mais la faux par contre, elle était drôlement jolie ! Dommage qu'elle soit trop grande et trop lourde pour une jeune elfe tête brûlée ! Sans quoi elle l'aurait prise, mais ce serait bête de priver un homme au cosplay si bien lécher de son plus bel attribut alors qu'elle ne pouvait même pas s'en servir. À quoi sert une arme si elle n'est jamais tâcher de sang ?

Oui, décidément, il ne comprenait rien ! Mais alors rien du tout ! La forêt n'attendait pas qu'ils deviennent fous, sans quoi elle la laisserait traverser sans jamais lui mettre de bâton dans les jambes. Folle, elle était depuis bien longtemps et en était parfaitement consciente, mais à quoi bon savoir quelque chose qu'on ne peut pas changer ? Et puis, ce que d'autres appelaient folie ne l'empêchait pas de s'amuser. Cessant enfin de rire, des larmes de joie plein les yeux, la jeune démente releva les yeux vers le prédateur indécis. Sur son visage enfantin, un sourire malsain commençait à apparaitre. Un regard trop fixe, des yeux trop brillants, des lèvres étirées en forme de croissant de lune qui n'avaient plus grand chose d'innocent.


- T'en sais rien si il n'y a personne, monsieur. Mais moi je savais qu'il y avait toi et je sais qu'on est pas seuls. Mais toi tu vois rien, t'es aveugle sous ton masque !

Nouveau petit rire, puis, changeant du tout au tout, la fillette désaxée imprime sur son visage un air plein de fausse compassion. Ce n'est même pas crédible pour le coup, et elle s'en moque. Ce n'est qu'une blague, tout comme la vie entière est une immense farce dan laquelle il convient de s'amuser au mieux. Cet étranger, il ne comprend pas... Et peu de chance qu'il comprenne un jour ! La vision d'Elise... Sur un ton bien plus doux, vaguement timide, elle poursuit son discours enfiévré.

- C'est pour que tu vois que je voulais t'enlever ton masque, tu sais ? (Son sourire s’élargit d'un seul coup et sa voix prend un timbre plus métallique.) Pour que tu vois la vérité ! Tu ne vois même pas les vies, aveugle ! Dommage pour toi, si tu savais comme elles brillent. Ils sont tous gentils mes cailloux, parce que les gens deviennent toujours gentils avant de mourir. C'est ça, le paradis !

L'éclat qui brille dans les yeux de la jeune elfe n'est pas celui d'un assassin. Pour quelqu'un qui en a déjà rencontré, impossible de le confondre. Cette folie meurtrière qui coule dans ses veines pourrait s'éveiller à n'importe quelle moment, mais pour l'instant elle se contente de jouer avec une proie plus grosse qu'elle. Elle met des coups de pied dans une fourmilière pour faire sortir les soldats et les écraser dans l'exercice de leur devoir. Plus tard, elle ira chercher la reine au fond de son nid, mais pas avant qu'elle ne soit sans défense. Avant, elle sait qu'elle ne trouvera pas dans ses yeux globuleux la terreur d'une mort certaine.

Sourire aux lèvre, la petite demoiselle saisit la main de fer sur son épaule, la serre affectueusement contre sa joue et plonge son regard de jade dans les yeux rouge du démon. Il n'est pas humain, elle l'a deviné. Et alors ? Et après ? Ce sera plus amusant encore. Ravie de son petit effet, et de la gêne de son interlocuteur, elle continue joyeusement à le défier, s'amusant de cette absence de réaction, regardant jusqu'où elle peut aller.


- De toute façon je te verrai démasquer, tu le peux pas m'échapper.

Joueuse, elle dépose un baisé sur le gant métallique.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://brin-d-if.deviantart.com/
Vaykat Kardoseth
Nomade, niv 2
Nomade, niv 2
avatar

Messages : 1197
Date d'inscription : 20/08/2011
Age : 24

Feuille de personnage
Pouvoirs: Dissimulation, Souffle Ardent et Teleportation
Armes: Trahison une faux et Carnage un cimeterre
Relations:

MessageSujet: Re: [Vaykat et Elise] Les rires des enfants Jeu 1 Mar - 4:20

Plus il la regardait, plus le démon se rendait compte que la fillette qu'il avait devant lui était loin d'une gamine normale. Elle n'avait pas vraiment l'air du genre à aimer les poupée et les poney. Enfin peut-être mais, pas pour les mêmes raisons. Si elle avait l'air d'une enfant, son esprit semblait cacher quelque chose de plus sombre. Normalement, une telle anomalie aurait piqué la curiosité du démon mais, pour l'instant il était plus agacé qu'intrigué. Elle abord de nouveau le sujet du masque, il n'avait visiblement pas été assez claire ou alors, elle essayait de l'énervé. Pour l'instant, il restait calme mais quelque chose lui disait qu'il n'en avait pas fini avec cette fillette un peu trop envahissante. Selon ses dires, il serait aveugle. Le démon en vint rapidement à une conclusion.

'' Je ne suis pas aveugle, je voit clairement ce qui se tien devant moi. Tu est probablement une fille qui a passer trop de temps seule, abandonnée et tout cette solitude t'es montée a la tête.Peu importe, les cailloux ça ne vie pas.''

Il poussa un léger soupire, visiblement il devrait se sortir de là tout seule. Cette gamine ne serait pas d'aide pour lui. Autant la laisser jouer avec ses ''vies''. De toute façon, qu'elle vive ou non, il s'en fichait. Il l'écarta donc de lui et continua d'avancer. Peu importe où il irai, tant qu'il sortait de cette maudite forêt. Non mais, il frôlait le sol de Nel Beraid depuis presque quatre-cents ans, ce n'ai pas un paquet d'arbre et de la brume qui viendrait à bout du nomade. Alors qu'il allait quitter la gamine, elle se planta droit en face de lui, continuant de lui parler de son aveuglement. Franchement agaçante. Le démon ne fit que poussé un soupire ne prenant même pas la peine de lui répondre et la repoussa de nouveau, un peu plus durement cette fois. Il allait se remettre en route quand elle lui saisit la main, la blottissant contre son visage avec une drôle de tendresse.

C’est alors que quelque chose frappa Vaykat, des enfants... Après tout, il approchait tranquillement de l'âge limite d'un démon. Il l'avait même surpassé. Ce corps était encore en forme et jeune mais, il n'était pas éternel. A peine un siècle et il s'éteindrait. Il n'avait même pas encore assurer sa descendance, en avait-il besoin? Non... Peut-être que c'était mieux si la lignée des Kardoseth s'éteignait avec lui. Il était un noble après tout, pas question de souiller son nom de famille par son union avec une humaine quelconque. Pourquoi pensait-il à ça maintenant? Cette gamine était louche ou peut-être qu'il s'était ramollis a force de vivre a travers les hommes. Il s'était souvent questionner à ce sujet et il n'avait jamais vraiment su quoi penser, il avait préférer chasse cette pensée plutôt que de l'affronter. Ces songes furent interrompue par la voix d'Élise qui lui disait qu'elle le verrais sans masque. Un léger élan de colère le traversa alors qu'elle lui baisait le gant. Ses griffes d'acier s'ouvrirent pour se resserrer sur la gorge de l'elfe, qui paraissait si fragile. Mais, le démon avait appris il y a longtemps de ne pas juger un livre par sa couverture.

'' Hum...Je me demande si tu pourra me voir démasqué si je te crève les yeux.''


Il laissa échapper un petit ricanement. Une menace. Sa main ne la serrait pas trop fort, mais le démon n'hésiterait pas à affermir sa poigne sur sa gorge au cas. Sa seconde main se plaça sur le ceinturon qu'elle portait et agrippa la dague de droite. Il observa l'arme puis, la glissa doucement sur la joue de la druide, suffisamment pour faire perler un peu de sang.Malgré l'agacement qu'elle lui procurait, le démon ne pouvait nier être intriguer par elle. Surtout le fait, qu'il n'avait jamais vraiment lever la main sur un enfant. Il avait toujours été plutôt... Tolérant. Les gamins sont des gamins, mais celle ci lui rappelait pratiquement sa sœur. En tout cas, suffisamment pour qu'il ne l'égorge pas sur le champ. Peut-être plus tard...


'' Qui es-tu?''

Si elle était gentille, il déciderait peut-être de la lâcher.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Letie & Elise Nova
Chasseur, niv 2
Chasseur, niv 2
avatar

Messages : 372
Date d'inscription : 24/02/2012
Age : 40
Localisation : Là où me mène mon destin.

Feuille de personnage
Pouvoirs: Transformation en harfang des neiges, Contrôle des plantes, Contrôle des cauchemars
Armes: Bâton, dague
Relations:

MessageSujet: Re: [Vaykat et Elise] Les rires des enfants Jeu 1 Mar - 8:58

La main métallique lui saisit la gorge, et la jeunette sourit de plus belle. Être sage ? Elle n'en avait pas l'intention. Ce n'était pas un apprenti tortionnaire qui allait lui faire peur. De toute manière, la violence n'avait plus de prise, ne pouvait plus en avoir, sur cette jeune elfe perdu dans la folie. Si encore il y avait Letie... Enfin, il y avait Letie bien sûr. Elle était là, juste à coté, les mains croisées sur son cœur et un air effrayé peint sur le visage. Mais elle ne risquait rien parce que le démon ne pouvait pas la voir. D'ailleurs, personne n'avait jamais eu conscience de sa présence. Il ne pouvait pas lui faire de mal parce qu'une partie d'elle même était déjà morte et que l'autre n'était pas assez précieuse pour qu'elle cherche à tous prix à rester en vie. Pas si elle ne pouvait pas s’amuser avec son nouveau jouet. Alors elle souriait, heureuse qu'il s'énerve, qu'il comprenne enfin le but du jeu.

- T...

Une quinte de toux la secoua alors qu'elle tentait de reprendre la parole. Il serrait trop fort, le démon. Non que ce soit vraiment inquiétant, mais du coup elle avait du mal à respirer, et donc à parler. Sa voix sonnait plus roque, forcée, même si elle était toujours trop joyeuse pour la situation. La douleur... Oui, elle la percevait, et alors ? Ce n'était pas une sensation si gênante... Il était tellement pire de voir quelqu'un souffrir. Mais l'inconnu ne l'avait pas encore compris. L'elfette repris une inspiration, gênée par la pression de ce gant, et se remis à causer avec un meilleur résultat.

- Tu peux... Me crever les yeux, mais... Mais je serai pas... Aveugle... Par... Ce que on est aveugle... Quand on veut pas voir la... Vérité. Tu... Tu vois pas que ce sont... Des vies... Parce que tu... Veux... Pas le croire... Et... Et que tu ne sais pas.

Quelques larmes viennent briller dans les yeux de la jeune fille. Elle n'est pas triste pourtant, elle sourit toujours autant et ses yeux plissés n'évoquent aucune envie de pleurer. Mais la douleur appelle les larmes, une simple réaction naturelle du corps. Fragile, elle l'est, bien que sans doute moins qu'il ne le crois. Ou peut être pleure t-elle sous l'effort ? Celui qui pousse les arbres à lier leurs branches en une cage autour des deux spécimens ? Si il s'en rend compte rapidement, il pourra en sortir, mais n'est t-il pas trop captivé par les yeux de jade de sa petite compagne ? La nature, lente et immuable, enferme la proie et son bourreau. Reste à déterminer qui est la victime et qui est le tortionnaire.

Le sang coule sur la joue de la fillette, si tant est qu'elle se rapproche encore d'une enfant. Si son esprit est resté en arrière, son corps est déjà entrée dans l’adolescence. Qui elle est ? Voilà une question amusante, mais habituellement on la lui pose quand elle pose sa dague sur la gorge d'un membre de la famille de sa victime. La question suivante sera donc "que veux tu ?". Il ne comprennent rien, tous autant qu'ils sont. Ils croient que l'argent peut acheter une vie, mais c'est impossible ! On ne peut pas acheter quelque chose qui n'a pas de valeur, juste l'échanger contre des cailloux. Pourtant, elle donne sa réponse habituelle avec son plus beau sourire sadique et une voix toujours aussi éraillée, essoufflée.


- Je suis ton pire cauchemar...

Le rire qui suit cette déclaration se termine en quinte de toux, ce qui manque grandement de crédibilité. Le réflexe qu'a tout humain face à l'étranglement se déclenche enfin chez la jeune fille et elle porte ses mains à sa gorge pour détacher le gant. Bien inutilement, elle n'a pas la force d'ouvrir les mailles de fer.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://brin-d-if.deviantart.com/
Vaykat Kardoseth
Nomade, niv 2
Nomade, niv 2
avatar

Messages : 1197
Date d'inscription : 20/08/2011
Age : 24

Feuille de personnage
Pouvoirs: Dissimulation, Souffle Ardent et Teleportation
Armes: Trahison une faux et Carnage un cimeterre
Relations:

MessageSujet: Re: [Vaykat et Elise] Les rires des enfants Jeu 8 Mar - 7:57

La pauvre petite avait du mal a parler. Peut-être serrait-il trop fort? Tant pis, si sa poigne se desserrait, elle s'échapperait beaucoup trop facilement. Le démon se contenterait des explications saccadée de la petite elfe. Les larmes lui montèrent aux yeux, pleurait-elle sous la douleur? Possible. Le démon ne comptait plus vraiment avoir une semblant de gentillesse envers elle. Cette petite peste l'avait énervé et remarque, c'était peut-être son but dès leur rencontre. Si c'était le cas, elle avait réussi. Néanmoins, elle était tombée sur la mauvaise personne à mettre en colère.

'' C'est ça, c'est ça. Ce ne sont que les paroles d'une pauvre gamine un peu trop rêveuse.''

Il la fixait intensément, son regard rouge ne se détachant pas des yeux couleur émeraude d'Élise. Sa poigne d'acier était toujours aussi bien refermer sur l'adolescente. Ce n'était pas quelque larmes qui allait le faire lâcher. Son attention était complètement posée sur la druide qui tentait de se débarrasser de la main métallique du démon. En vain, bien entendu. Elle n'avait pas la force dont elle avait besoin pour cela. C'était un peu triste pour elle car, s'il se décidait, il pouvait mettre fin à la vie de la petite peste. Mais, pour l'instant il n'avait qu'une envie : s'amuser un peu. Son attention fut brisée lorsqu'il entendit des craquement d'arbre. Il leva les yeux et remarqua les racines et les branches qui avaient pris la forme d'une cage autour d'eux. Il allait grogner, jusqu'à ce qu'elle lui dévoile son ''identité''. Il éclata d'un rire a peine contenu.

'' Toi? Vraiment? HaHaHaha!''

Son fou rire continua pendant quelque minutes et s'arrêta brusquement. Trêve de rigolades. Il s'avança d'un pas, se rendant finalement compte à quel point la cage était étroite. Il la plaqua contre les branches, causant un nouveau craquement. Sa main se desserra finalement et il laissa tomber la dague qu'il lui avait subtilisé. Il se recula et l'observa un court moment. Elle n'était pas menaçante, pour l'instant. C'était clair qu'il la surpassait coté physique, son corps était encore jeune et frêle comparer a celui du démon. Le sien était fait pour les activité physique, il marchait durant de longue période de temps et malgré ses journées de paresses, il était en forme. La gamine quant à elle, avait plutôt le corps d'une adolescente qui fait la lessive.

'' À ce que je me rappelle, mes cauchemars étaient beaucoup plus effrayant.''

Il laissa échapper un petit ricanement et dans un son qui ressemblait à un coup de fouet, il disparus. Son corps se retrouva hors de la cage. La téléportation était un pouvoir très utile que Vaykat semblait être le seul à pouvoir profiter. De toute façon, elle pourrait s'en sortir facilement puisque c'était évident qu'elle avait un certain contrôle sur la nature. Malgré tout, il devait lui accorder un point ; malgré les apparence, elle semblait savoir commander la forêt. Était-elle a l'origine du mauvais sort qui vivait dans cette forêt? Vaykat en doutait fortement, d'après l'apparence rudimentaire de la cage, elle était sans doute une novice. Néanmoins, quelque chose l’inquiétait légèrement. Si elle semblait si en confiance, c'est qu'elle avait quelque chose à montrer. Non?

'' T'es petite entraves ne marcherons pas sur moi. Je suis aussi insaisissable que le vent.''

Aussi insaisissable que le vent et aussi vicieux qu'un serpent, oui.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Letie & Elise Nova
Chasseur, niv 2
Chasseur, niv 2
avatar

Messages : 372
Date d'inscription : 24/02/2012
Age : 40
Localisation : Là où me mène mon destin.

Feuille de personnage
Pouvoirs: Transformation en harfang des neiges, Contrôle des plantes, Contrôle des cauchemars
Armes: Bâton, dague
Relations:

MessageSujet: Re: [Vaykat et Elise] Les rires des enfants Jeu 8 Mar - 15:43

Ah non, ce n'est pas juste ! Élise se laisse retomber au sol, prise d'une toux sèche et douloureuse. Bon sang, il était temps qu'il la lâche, elle commençait à ne plus pouvoir vraiment respirer. Faut dire que causer quand on a déjà du mal à trouver l'air nécessaire à sa survie, ce n'est pas l'idée du siècle. Des larmes lui brillent toujours sur les joues, mais ce n'est pas vraiment gênant. Par contre, il était sortit de la cage... Boudeuse, elle relâche les arbres qui se hâtent de reprendre leur position initiale, trop heureux d'échapper à ses caprices. La forêt grogne autour d'elle... Le rôdeur ne peut pas l'entendre bien sûre, et de toute manière elle s'en fiche. Mais ces arbres ne font pas d'aussi bonne victimes que les autres, ils ont tendance à se rebiffer. Bon sang, personne ne veut l'écouter ici, d'ailleurs !Et l'inconnu il triche en plus. Ce n'est pas parce que le jeu n'a pas de règles qu'il ne faut pas les respecter !

- T... C'est pas du jeu !

En plus il a tort, elle est pas rêveuse. Ce n'est pas elle, mais les autres qui rêvent. Enfin, elle aussi peut être... Sans doute... Bah, elle ne s'en souvient plus de toute façon alors qu'importe. En plus il se moque d'elle... Voilà, elle est vexée ! Moue boudeuse qui va bien mal avec son physique d’adolescente... Il va voir quand elle se vengera ! Il va voir que ses cauchemars n'ont rien d'effrayant à coté de ce qu'elle peut faire. Puis il n'est pas insaisissable, loin de là. Un sourire joyeux revient aux lèvres de la jeune elfe alors qu'elle fomente un plan machiavélique qui désolerait le plus pitoyable des stratèges. Il peut échapper à sa cage, mais elle a d'autre moyens de l'attraper. Oh, pas tout de suite... Après. Et puis finalement, le jeu est plus amusant avec une proie qui se débat.

- Je t'attraperai quand même, parce que tu me plais !

Pour sûr, elle n'a pas l'air bien inquiétante, du moins pour ceux qui ne savent pas à quelles dérives la folie peut mener. Elle se relève et remet sa robe courte en place, attendant que les arbres reviennent à leur place. Maintenant que la forêt sait qu'elle peut lui faire mal, elle la laissera peut être partir ? La brume s'est un peu écarté en tous cas depuis le coup de la cage. Toujours aussi insouciante, la jeune fille sort des branchages enchevêtrés, y récoltant une égratignure qui laisse une trace carmine sur sa jambe. Mesquine cette forêt ! Aucune des vexations et moqueries ne semblent la toucher à long terme. Un coup de vent suffit à tout effacer. Une fois à l'abri des grognements mécontents des arbres, elle lève à nouveau les yeux vers son amical bourreau.

- Moi je m'en vais, j'aime pas cette forêt. Elle n'est vraiment pas gentille. Tu viens avec moi ? T'es toujours un peu aveugle, mais je te montrerai.

Sans trop s'occuper de la réponse, elle retire la ceinture supportant bourse et fourreau à dague et regarde l'emplacement vide avec un air mécontent. Il en manque une et... Et elle doit retourner la chercher dans les broussailles. Oublié... Laissant sa ceinture au milieu du chemin, le jeune fille retourne donc dans la cage presque défaite pour récupérer son bien qu'elle va ensuite replacer avec l'autre. Voilà, tout est parfait ! Et pour le masque de l'inconnu aux beaux yeux rouges, on verra après ! Elle n'a pas abandonné sa lubie de le voir démasqué évidemment, juste repoussé parce qu'il est plus fort qu'elle. Il faut utiliser la ruse ! Même si son stratagème pourrait tenir sur une feuilles de chêne, et encore, en en développant tous les détails.

Plus qu'à partir. Elle relève sa frimousse de femme-enfant et offre à l'inconnu son plus beau sourire avant de commencer tranquillement à ôter ses vêtements. La pudeur ne semble pas chez elle un complexe trop étouffant...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://brin-d-if.deviantart.com/
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: [Vaykat et Elise] Les rires des enfants

Revenir en haut Aller en bas

[Vaykat et Elise] Les rires des enfants

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» Le Nabz Coussin/doudou pour les grands enfants...
» TROISIEME EPREUVE : LES ENFANTS DU NABZ
» Allons enfants de la brasseriiiiiiiiiiiiie
» Les enfants de pokémon: Saison 1
» bon anniversaire Elise

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Nelberaid ::  :: La Forêt d'Illusions-
Créer un forum | © phpBB | Forum gratuit d'entraide | Contact | Signaler un abus | Forum gratuit