AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez|

Rencontre dans un endroit lugubre...(PV: Orpheus)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Evaly Eoras
Sipka, niv 2
Sipka, niv 2
avatar

Messages : 1946
Date d'inscription : 27/10/2011
Age : 21
Localisation : Dans les étoiles

Feuille de personnage
Pouvoirs: Contrôle de la météo, Pouvoir de Parendar et et l'Empathie
Armes: Une dague
Relations:

MessageSujet: Rencontre dans un endroit lugubre...(PV: Orpheus) Dim 22 Avr - 21:52

Cela faisait quelques jours qu’Evaly et Nostrya, sa jument, étaient arrivés à Malificium. L’étoile était venue pour glaner des informations sur Serena…Cela ne faisait que quelques semaines que sa mémoire avait enfin bien voulu lui offrir une piste… La jeune femme était amnésique, elle exploitait donc, un maximum toute information pouvant enfin déchirer le voile qui obscurcissait son passé. C’était à l’hospice qu’Evaly avait eu cette vision, se souvenir lui était revenue en mémoire d’un coup. Elle se revoyait avec une jeune femme, du nom de Serena… Tous ce qu’elle savait sur elle, c’était qu’elles étaient amies. Et Evaly en concluait que cette « Serena » devait être une étoile…

Voilà ce qui l’avait amené dans cette lugubre contré de Nel’. Après avoir cherché en vain des informations à Naturalia, la jeune femme avait espérer en trouver ici. Puis elle c’était complètement perdue dans la ville et avait atterrie dans le cimetière. L’étoile n’était vraiment pas rassurée, cet endroit dégageait une aura de douleur, comme si quelques choses de funeste imprégnaient chaque centimètre carré de la ville. Nostrya et Evy pénétraient dans le cimetière, les deux amies étaient loin d’être rassuré…

*Je n’aime pas cette endroit Evy…*la voix de la jument flottait dans l’esprit de la jeune femme. C’était vraiment pratique ce lien mental.

Un léger vent caressait la longue chevelure de neige d’Evaly. Un frisson lui parcouru le dos, la jeune femme vêtu d’une légère robe, commençait à ressentir la fraicheur de l’aire. Le cimetière offrait une piètre vue… Les pierres tombales étaient taillées de façons grossières, et semblaient que peut entretenue, pour ne pas dire pas du tout… Où était passé le respect que l’on devait au mort ? Même le pire des truands méritaient une sépulture décente. Mais il semblerait que dans cette contré, ce genre de chose se soit perdu au fils du temps. Evaly faisait partit de ce peu de personne qui voit du bien en tout être ! Et Miranda lui avait rappelé combien le respect des morts était important.

La jeune femme était bien triste de voir ce cimetière totalement abandonné, laissé en ruine… Nostrya marchait tout doucement à ses côtés, toujours sans sel, ni filet. Evaly était contre toute forme d’harnachement et voulait absolument que Nysta soit en total liberté. Pour que le jour où la jument voudrait s’en aller, rien de la retienne.

-C’est triste de voir un tel spectacle…

Evaly continuait de regarder ce désastre, une lueur de tristesse dans les yeux. Bien sûr elle n’était pas naïve, elle savait parfaitement quel genre d’individu « reposaient » en ces lieux. Mais elle ne pouvait s’empêcher de ressentir une certaine pitié pour eux. La jeune femme posa alors son regard azure sur une tombe particulièrement abimé. On ne pouvait même pas y lire en l’honneur de qui cette pierre avait été taillée. Quel horreur ! Personne ne méritait une telle tombe… Enfin, que pouvait-elle faire contre cela ? Rien du tout…

La jeune femme s’arrêta posant la main sur l’encolure de sa jument. Pour, Evaly se spectacle était vraiment pitoyable ! Même pire que cela…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Orpheus Neiphereum
Fier Cavalier, niv 3
Fier Cavalier, niv 3
avatar

Messages : 298
Date d'inscription : 13/10/2011
Age : 26

Feuille de personnage
Pouvoirs: Contrôle de la terre~Vitesse accrue~Ame de rubis~Contrôle de la gravité
Armes: Lame blanche~Dagues de jet~Bouclier de la Volonté~Caelestis, 2nd du nomı~Marteau du Juge
Relations:

MessageSujet: Re: Rencontre dans un endroit lugubre...(PV: Orpheus) Lun 23 Avr - 23:06

La dernière fois qu'il était allé dans un cimetière, Orpheus était tombé sur une gamine qui possédait un escargot qui faisait plus de bruit qu'une baleine en train de roter. Contre toute attente, il était resté à discuter avec elle, non pas qu'il avait spécialement envie de parler, juste qu'elle était petite, qu'il ne se sentait pas l'âme d'être outrageusement méchant et de l'envoyer balader. Du coup, il avait perdu sa journée, son temps, il avait oublié pourquoi il était venu au cimetière de Naturalia et était reparti. Bref, depuis cet épisode, il n'était plus allé se trainer dans ce genre de milieu, de peur de recroiser la petite fille bavarde ou l'escargot aux paroles intarissables. Qu'il se retrouve par la suite au cimetière de Maléficium était un pur hasard.

Dernièrement, Orpheus avait beaucoup exploré les recoins de ce territoire maudit. Pour le château, il était à la recherche de Morgane Evans, devenue l'une des personnes les plus recherchées. Personne ne se doutait qu'elle avait une relation particulière avec lui et il n'avait aucun confident qui ne puisse le trahir. Ensuite, officieusement, il était là pour des raisons bien plus personnelles. A la recherche d'indice sur la disparition sur son ancêtre, Orpheus avait mis un point d'honneur à résoudre une bonne fois pour toute cette question demeurée sans réponse depuis deux siècles. Pour Integral Neiphereum avait-il abandonné sa famille? Le blondinet voyait cet arrière grand-père comme un parfait couard, mais tous s'acharnaient à lui dire le faire penser le contraire.

Le chevalier blanc, était quelqu'un de bon à l'époque. Avec le temps, cette curiosité était devenue maladive, une obsession, un sujet tabou. Tout ce qui touchait au chevalier blanc devenait sujet à énervement. Alors partir sur les traces de la personne qui nous énerve le plus, on peut bien l'admettre, Orpheus était quelque peu troublé. Certains diraient même qu'il était fou à lier. Enfin, il n'était pas encore entièrement atteint par la folie c'est pourquoi il n'y avait rien à craindre.

Enveloppé dans sa cape rouge foncée, le chevalier parcourait la ville au hasard. Son regard évitait de croiser celui de toute personne, il marchait droit, chacun avait ses occupations et ses soucis, on ne parlait pas aux étrangers. Heureusement qu'il n'avait pas opté pour une couleur claire car il aurait été la cible première des gredins du coin. Son rythme était régulier et lent, il ne cherchait rien de particulier et échoua malgré tout au beau milieu de toutes les pierres tombales. Marché au milieu de ce chaos désolant, exactement à l'image du reste, cela ne le touchait qu'à peine. Par contre, ce qui l'interpellait, c'était la remarque qu'il venait d'entendre. Un spectacle bien triste? Il avait beau regarder autour de lui, tout était tout à fait en ordre. De quoi cette femme parlait-elle? On était à Maléficium quand même.

"Vous ne devez pas être du coin pour avoir ce genre de pensée."

Le chevalier baissa la capuche de sa cape en regardant la tombe avec un air indifférent, puis la jument, une bien belle jument. Ce qui était amusant de remarquer, c'était que tout ce qui était beau et pur ne pouvait appartenir à ces lieux. Pas plus que lui qui tentait de dissimuler sa présence en s'emmitouflant dans cette cape. Heureusement qu'il ne portait pas d'armure car il aurait très vite fait de se retrouver clouer sur une croix quelque part dans les environs.

"Qu'ils aient déjà un endroit où reposer est un miracle."

En pensant aux pratiquants de magie noire, la mine du chevalier s'assombrit légèrement. Maléficium, les terres noires où même les morts ne peuvent trouver le repos… Son ancêtre n'y aurait jamais passé beaucoup de temps, il faisait probablement fausse route depuis le départ...


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Evaly Eoras
Sipka, niv 2
Sipka, niv 2
avatar

Messages : 1946
Date d'inscription : 27/10/2011
Age : 21
Localisation : Dans les étoiles

Feuille de personnage
Pouvoirs: Contrôle de la météo, Pouvoir de Parendar et et l'Empathie
Armes: Une dague
Relations:

MessageSujet: Re: Rencontre dans un endroit lugubre...(PV: Orpheus) Mer 25 Avr - 20:01

Evaly continuait à désespérer devant ce cimetière. La jeune femme était tellement plongée dans ses pensées, qu’elle n’entendit pas l’homme arrivé. Elle sursauta lorsqu’elle entendit une voix lui parler. Evaly agrippa par reflexe une mèche de crin de Nostrya. Puis tout doucement elle se retourna pour faire face à l’inconnue. On l’avait prévenue de se méfier des personnes habitant dans cette ville. Après tout, tout le monde connaissait la réputation de Malificium !

-Non je viens de bien plus loin…Vous ne pouvez même pas imaginer à quelle point…
Evaly continuait à sourire comme elle le faisait tout le temps. Ce qu’il ne l’empêchait pas de le fixer de son regard azure avec un sérieux sans nom. Elle essayait de l’analyser, utilisant son empathie. Néanmoins elle avait du mal à le cerner.

-Vous avez sûrement raison…Mais j’ai un certain respect pour les morts, quelles que soit leurs races, ou leurs actes.

La jeune femme pensait profondément ce qu’elle venait de dire de cette voix douce et calme. C’était Miranda qui lui avait appris à autant respecter les morts que les vivants ! Et elle était sûre que c’était totalement raison.

-Vous ne pensez pas que tout être à droit à un endroit où se reposer en paix ?

Evaly lâcha doucement les crins qu’elle avait dans la main pour la posé sur le front de la jument. Celle-ci était un peu agiter et très inquiète ! Cela pouvait se comprendre, Nostrya ne faisait confiance à personne à pare Evy. Et elle n’aimait pas que sa protéger parle à un inconnue comme si de rien était. Nostrya lui fit parvenir mentalement un message :

*Méffit toi ! On ne sait pas ce qu’il a derrière la tête !*

*Ne t’inquiète pas, tout va bien aller !* lui rétorqua la jeune femme

Evaly était assez insouciante comme femme, encline à offrir sa confiance et sa compagnie à un inconnu qui lui paraissait assez sympathique. L’étoile n’aimait pas être seule, c’était quelque chose qui la terrifiait ! La solitude était quelque chose qu’elle avait déjà bien connue pendant trois ans. Pui elle avait fait de belles rencontres et même trouver l’amour… Bien sûr cela agaçait Nysta de voir son amie se lier aux gens si facilement, ce n’était pas de la jalousie, mais de la peur. De la peur que la jeune femme se fasse avoir…
Evaly s’avança alors vers l’homme qui l’avait interpelé. Elle espérait ne pas voir en cette personne trop de haine, trop de rage…

-Et vous, vous habitez ici ?

Evy était aussi de nature plutôt curieuse. Alors la plus part du temps, elle n’arrivait pas à se retenir de poser mille et une questions aux personnes qui lui parlait.

-Je suis désolée mais je suis complètement perdu, cela vous dérangerait de m’indiquer comment rejoindre le contre de la ville ?

Evaly espérait grandement que l’inconnu ait une réponse positive à sa question. Car la jeune étoile était complètement perdue ! *Foutu sens de l’orientation* ! Pesta la demoiselle.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Orpheus Neiphereum
Fier Cavalier, niv 3
Fier Cavalier, niv 3
avatar

Messages : 298
Date d'inscription : 13/10/2011
Age : 26

Feuille de personnage
Pouvoirs: Contrôle de la terre~Vitesse accrue~Ame de rubis~Contrôle de la gravité
Armes: Lame blanche~Dagues de jet~Bouclier de la Volonté~Caelestis, 2nd du nomı~Marteau du Juge
Relations:

MessageSujet: Re: Rencontre dans un endroit lugubre...(PV: Orpheus) Mer 25 Avr - 21:58

Le fait de tomber sur une femme ayant de la pitié pour les morts de Maléficium avait apporté un imprévu dans la journée d'Orpheus. Le chevalier ne s'attendait pas à croiser une autre étrangère à ces terres, car elle devait forcément l'être si elle en était encore à s'étonner pour si peu. En tout cas, la femme semblait prendre peur en l'entendant, un réflexe ou un sursaut, lui avait déjà la main sur la garde de son épée sous sa cape dans le cas où elle l'agresserait sans prévenir. De nos jours, on est jamais trop prudent, surtout dans les environs. Elle ne tardait pas à confirmer ses dires, les appuyant d'ailleurs par un sourire qui lui faisait froid dans le dos. Face à un psychopathe, elle serait une cible rêvée. Avouer ouvertement ne pas être d'ici, se montrer amical. Personne n'était amical dans le coin, ils étaient tous obsédés par le pognon. Le chevalier, malgré l'apparente inoffensivité de l'inconnue, ne montra pas signe amical.

"C'est une façon de penser tout à fait respectable, néanmoins, ne respectez pas trop ceux du coin. Ils ont souvent tendance à être un peu trop vivant, si vous voyez ce que je veux dire."

Certaines tombes étaient profanées, d'autres semblaient l'être mais en réalité, les habitants étaient simplement sortis prendre l'air par un petit coup de magie noire. Jamais la sécurité n'était aussi mince dans les autres coins du monde. Ce n'est pas pour rien qu'Orpheus avait réussi à vivre jusqu'à ce jour. Il avait appris à se méfier de tous, peu importe le lieu, peu importe les circonstances. Si la personne s'avère être de confiance et bien tant mieux. Sinon dans le pire des cas, il était prêt à la transpercer sans aucun remord parce qu'elle aurait eu de mauvaises intentions. Les morts, ils ne manquaient plus sur sa liste, mais il se gardait bien de le faire remarquer à la femme qui risquait de s'effrayer.

La question le fit bien rire sous cape. Lui vivre ici alors que ses habits sont si propres et délicats, lui qui sentait l'insécurité de Maléficium.

"Oh, je viens de bien plus loin, vous ne pouvez même pas imaginer à quel point."

Une petite réponse en clin d'oeil à ce qu'elle lui avait dit précédemment. Non, il n'habitait clairement pas ici, ni aujourd'hui, ni jamais, quand bien même on le supplierait à genou. Ce n'était tout simplement son style la végétation morte et le ciel gris, voilà tout. A chaque pas que la femme faisait en avant, Orpheus comptait le nombre de fois où il aurait eu l'occasion de dégainer pour la transpercer de sa lame blanche. Une fois… deux fois… trop de fois… Cela ne lui regardait pas, cette femme était l'incarnation même de l'imprudence. Elle ne réalisait pas à quel point elle était vulnérable à cet instant précis. Un moment, Orpheus venait à se dire que sa jument devait avoir plus de jugeote que la personne qui était en train de lui poser mille et une questions.

"Je ne suis pas très familier avec les environs mais je pense savoir dans quelle direction aller. Puisque je vais là-bas, je peux vous montrer si vous voulez."

Et ainsi en prenant l'air le plus innocent du monde, on pouvait embobiner une personne naïve. Orpheus se mettait soudain dans le crâne, l'idée d'apprendre une petite leçon à la jolie inconnue que voici, juste pour qu'elle réalise que la sécurité prônait sur tout dans ce monde, pour ne pas avoir à trouver son cadavre dans un coin de route un de ces jours. Sa main se dégagea de la garde de son arme ne jugeant plus nécessaire de rester constamment sur ses gardes vis-à-vis d'elle.

"Vraiment… je me demande bien ce qu'une personne comme vous vient faire ici. Un amant à retrouver? Une simple visite de curiosité?"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Evaly Eoras
Sipka, niv 2
Sipka, niv 2
avatar

Messages : 1946
Date d'inscription : 27/10/2011
Age : 21
Localisation : Dans les étoiles

Feuille de personnage
Pouvoirs: Contrôle de la météo, Pouvoir de Parendar et et l'Empathie
Armes: Une dague
Relations:

MessageSujet: Re: Rencontre dans un endroit lugubre...(PV: Orpheus) Jeu 26 Avr - 0:15

Evaly écoutait l’inconnu avec une grande attention. Il n’avait pas l’air trop méchant…Enfin, elle ne devait pas le sous-estimer. Il fallait se méfier de tout le monde dans cette ville ! Caché sous sa robe qui lui arrivait aux genoux, Evy avait caché sa dague accrocher à un lacet de cuire sur sa cuisse. On n’était jamais trop prudente. Puis l’étoile fut ravie de voir que l’homme acceptait de lui montrer la route à suivre. Et elle eut un petit rire mélodieux lorsqu’elle l’entendit lui parler d’un amant… Elle voyait très mal Xadr dans cette ville…Quoi que, avec ses contrats de rôdeur …

-Merci beaucoup Monsieur… Et si je cherchais mon amant, j’irais plutôt du côté de la forêt des illusions… Mais si je suis dans cette ville, c’est parce que je recherche des informations sur une femme.

L’étoile continuait à sourire ne voyant pas pourquoi elle tirerait une tête d’enterrement… Cependant Nysta n’était pas vraiment d’accord avec elle, et s’avança au petit trop pour se mettre à côté d’elle. De la méfiance plein les yeux, elle posa son regard sur l’inconnu qui s’approchait un peu trop près de sa protégée.

*Evy ! Fais attention ! Rappelle-toi dans quelle ville nous sommes !* lança la jument

*Mais ne t’inquiète pas, j’ai ma dague et mes pouvoirs !* lui répondit la jeune femme.

Nostrya poussa un hennissent de désapprobation, sans pour autant lâcher l’homme des yeux… La jument n’était vraiment pas encline à lui faire un tant soit peu confiance. On peut même dire qu’elle avait un mauvais pressentiment Evaly le ressentit aussitôt et passa une main apaisante sur le front de son amie.

-Arrête de t’inquiéter ma belle, ça va ! Mais dites-moi, et vous que faites-vous dans cette ville ?

Evaly gardait la main sur le front de son amie pour l’incité au calme. Elle voyait très bien que Nysta était dans un état vraiment bizarre. Enfin Evaly passa au-dessus, décidant que cela ne servait à rien de se méfier de n’importe qui. Pourquoi voudrait-il lui faire du mal ? Elle ne lui avait rien fait ? Donc l’étoile se bornait à sourire… Néanmoins Nostrya tapa du sabot pour lui faire bien comprendre son mécontentement.

-Nostrya calme toi !

La Chroniqueuse lui parla à voix haute, car elle avait remarqué qu’elle avait bien plus d’autorité à voix haute que lorsqu’elle lui parlait via ses pensées. L’étoile n’aimait pas du tout quand la jument se bornait à ne faire confiance à personne. Bien sûr au fond d’elle-même, Evaly savait qu’elle ne devrait pas être si gentille avec tous ceux qu’elle rencontrait… Elle savait qu’elle ferait mieux de l’écouter… Et pourtant elle se bornait à voir en chacun une once de bonté… Elle était comme ça, gentille avec tout le monde… Mais c’était une façon pour elle de ne plus être seul.

En faites ce sourire c’était qu’une façon d’essayer de se faire des amis, d’échapper une bonne fois pour toute à la solitude. Evaly n’était pas bête au point de ne pas se rendre compte qu’un jour il lui arriverait des problèmes…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Orpheus Neiphereum
Fier Cavalier, niv 3
Fier Cavalier, niv 3
avatar

Messages : 298
Date d'inscription : 13/10/2011
Age : 26

Feuille de personnage
Pouvoirs: Contrôle de la terre~Vitesse accrue~Ame de rubis~Contrôle de la gravité
Armes: Lame blanche~Dagues de jet~Bouclier de la Volonté~Caelestis, 2nd du nomı~Marteau du Juge
Relations:

MessageSujet: Re: Rencontre dans un endroit lugubre...(PV: Orpheus) Jeu 26 Avr - 9:29

Orpheus n'était pas méchant à proprement parler. Malgré son éducation, il avait développé des manières de rustre quant à l'interaction avec les gens. Il était d'ailleurs étonnant qu'il n'ait pas commencé à se faire d'elle une ennemie en se montrant désagréable. A l'intérieur de lui, l'envie était pourtant grande de lui ouvrir les yeux mais quoi, ça ne le regardait pas vraiment. C'était une inconnue, il n'allait pas s'investir plus que nécessaire dans leur relation d'être vivant à être vivant. Ne pas s'investir plus que nécessaire…

Nonobstant toutes ses promesses intérieures, il était déjà en train d'indiquer un semblant de chemin, non, bien pire, de proposer de l'y amener. Il faut dire que ses recherches dans Malificium n'avait pas été fructueuses. Chercher des indices sur un ancêtre mort il y a deux siècles et ce, dans un monde aussi vaste. Il pourrait passer toute sa vie à errer par-ci par là, sans piste, il ne parviendrait à rien. Comme à chaque fois, il finissait par s'égarer sur d'autres banalités comme celle-ci, vu qu'il était certain de ne parvenir à rien aujourd'hui finalement.

"Oh vraiment? Je recherche des informations sur un homme de mon côté, ça nous fait un point en commun."

Le chevalier essaya de cacher le sourire d'amusement qui s'était sans raison plaqué sur son visage. Ce n'était pas drôle, le sourire de cette femme n'était absolument pas communicatif, depuis quand était-il sensible à ce genre de détails? La jument semblait parfaitement comprendre la conversation ou bien dotée d'une grande intelligence. En tout cas, elle observait le blondinet qui le lui rendait bien. Son regard bleuté ne laissait rien paraitre. Etre indéchiffrable, voilà l'une des qualités à avoir si on veut résister longtemps dans une telle société. A l'instant où on montre le moindre signe de faiblesse, la société nous rattrape, nous dévore et ne laisse même pas les os. Par la suite, l'inconnue se mettait à parler à sa jument, cette dernière ne semblait pas à l'aise, si ce n'est particulièrement furieuse. Est-ce qu'une jument pouvait avoir une telle expression? Orpheus ne saurait expliquer ce qu'il ressentait lorsqu'elle l'observait, c'était une sensation bizarre et quelque peu désagréable à dire vrai.

"Je ne sais pas ce qu'elle a votre Nostrya mais tant qu'elle sera dans cet état, je vous emmène nulle part. On aura déjà assez de mal à être discret avec votre sourire."

Ah, il avait enfin pu le dire! Elle lui foutait presque les chochottes. Tout ce qui parait amical dans le coin est signe d'ennui. Orpheus espérait ne pas s'être trompé en la classifiant dans la catégorie "naïve" ou bien "pas idiote mais très imprudente". Qui sait, derrière une jeune femme peut toujours se cacher un tueur sanguinaire. Par le passé il en avait déjà fait les frais, le tueur en série qu'il recherchait s'avérant être une femme en haillon qui vivait dans la rue depuis belle lurette et qui avait fini par perdre la raison à la suite du meurtre de son mari et de ses enfants.

"Et sinon pour éviter les 'madame' et les 'monsieur', comment est-ce que je peux vous appeler?"

Un passant peu recommandable arriva à proximité d'eux sans s'arrêter mais avec malgré tout un regard qui ne lui inspirait pas confiance. Bon, c'était bien beau de discuter au cimetière mais ils allaient devoir se dépêcher de changer d'emplacement dans les plus brefs délais. Celui qui venait tout juste de passer pouvait tout aussi bien être un éclaireur qui allait pointer ses amis dans leur direction. A force de vivre dans un monde de fou, on en devient très vite paranoïaque au point de voir le mal dans le moindre regard hasardeux. A quel point il détestait Malificium et ses habitants au final? Bien plus qu'on ne saurait le dire. Un groupe anodin ne tarda pas à pointer le bout de son nez au loin. Alors qu'ils n'avaient encore rien fait, Orpheus les sentait déjà très mal.

"On ferait mieux de se dépêcher, bien que je me demande toujours ce que vous pourrez bien trouver à part les ennuis dans cette ville."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Evaly Eoras
Sipka, niv 2
Sipka, niv 2
avatar

Messages : 1946
Date d'inscription : 27/10/2011
Age : 21
Localisation : Dans les étoiles

Feuille de personnage
Pouvoirs: Contrôle de la météo, Pouvoir de Parendar et et l'Empathie
Armes: Une dague
Relations:

MessageSujet: Re: Rencontre dans un endroit lugubre...(PV: Orpheus) Sam 28 Avr - 19:50

Quelle coïncidence… Lui aussi était à la recherche de quelque ‘un. Puis en entendant la remarque sur son sourire, Evaly l’enleva immédiatement de ses lèvres, affichant un visage indéchiffrable, qui ne lui ressemblait pas du tout. Les seuls moments où l’étoile arrêtait de sourire c’était lorsqu’elle combattait un ennemi. Ce qui ne lui arrivait pas souvent, cependant ce n’était pas un réel problème, car sous ses airs de fille naïve et fragile, la jeune femme savait très bien manier la dague et se battre à main nue n’était pas un problème. D’ailleurs elle c’était souvent demander où elle avait appris cela…

-Je m’excuse de sa réaction, mais elle n’aime pas trop que je parle aux inconnus. Mais c’est bon elle est calmé et ne vous importunera plus.

Evy lança alors à sa jument un regard qu’elle voulait noir et très significatif. Elle sentit alors Nostrya se calmer peu à peu. Ca faisait très bizarre à Evaly de ne plus sourire, de rester de marbre… Néanmoins, maintenant qu’elle c’était approcher de lui elle comptait bien le sonder afin de savoir ce qu’il ressentait… Elle ferait cela plus tard pour l’instant ce n’était pas important…

-Vous avez raison il faudra mieux passer inaperçu dans cette ville, je m’appelle Evaly Eoras et vous ?

Evaly ne comprenait pas vraiment pourquoi il disait cela… Elle savait parfaitement se défendre et elle devait à tout prix apprendre qui était cette Serena… Et si elle devait se plonger dans la lave en fusion d’un volcan ou se noyer au fin fond d’un océan glacial elle le ferait sans même avoir une once d’hésitation ! Cela ne servait à rien d’éviter d’aller quelques pare, jusque parce que cet endroit nous dérange ! Non il faut apprendre à ne pas être lâche devant ce qui nous déplait, ne pas s’arrêter devant la difficulté…Et ne pas fuir la peur ! C’était la ligne de conduite d’Evy ! Et il fallait avouer que ce genre de réflexion avait l’art d’énervé la jeune femme !

-Je vous l’ai dit, je cherche des informations sur une femme. Et vous ne …non rien laissez tomber.

La jeune c’était soudain stopper. Elle ne voulait pas être méchante, ni désagréable et si elle avait fini sa phrase elle l’aurait surement été. En plus, lui avouer qu’elle été armé était une mauvaise idée… Alors elle préféra se taire. S’attiré les foudres d’un inconnu de Malificium était loin d’être une bonne idée. La jeune femme avait beau être armé, se battre n’était pas son activité favorite, si elle en venait là, elle ne s’enfuirait pas, mais elle préférait éviter dans venir aux armes. En plus elle ne connaissait presque rien de l’homme se tenant devant elle, alors mieux valait ne pas tenter le diable. Ce n’était pas le moment et surtout pas le lieu !

-Je vous laisse me guider…

Evaly avait l’impression d’être observé, alors elle observa les alentours du coin de l’œil… malheureusement, ce n’était pas qu’une impression… Toute une bande de jeunes gens à l’allure peu recommandables les regardaient. Non, mais pour qui ils se prenaient ? S’il y avait un truc que ne supportait pas Evy c’était bien ça… Néanmoins, leurs regards se faisaient de plus en plus lourds. Puis ils se rapprochèrent l’aire de rien, tout doucement d’eux… Evaly n’aimait vraiment pas cela ! Surtout après tout ce qu’elle avait entendu dire sur cette ville. Elle n’avait beau pas être arrivée dans cette ville depuis longtemps, elle la détestait déjà. A Malificium, elle avait fait que se faire accoster par des gars à l’allure louche…

Le petit groupe se rapprochait de plus en plus d’eux… Il était trop tard pour s’en aller, ils avaient décidé à leurs chercher des ennuis… Cela se confirma lorsqu’un des gars leurs adressa la parole… Enfin ce n’était pas Evy qu’il parlait...

-Et mec, tu nous prêtes ta copine ? On va en prendre soins !

Evaly était hors d’elle. Mais ce n’était pas possible d’être aussi bête ! Son empathie lui fit bien savoir qu’ils n’allaient pas vraiment prendre soins d’elle. L’étoile n’eut alors plus du tout le même regard doux et gentil. Non ce regard la avait totalement disparut, remplacer par un expriment à quelle point ils l’avaient mise en colère. C’est dingue comme son visage changeait du tout au tout lorsqu’on la mettait en rogne. Plus de sourire, plus de douceur… Juste de la rage et de la haine !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Orpheus Neiphereum
Fier Cavalier, niv 3
Fier Cavalier, niv 3
avatar

Messages : 298
Date d'inscription : 13/10/2011
Age : 26

Feuille de personnage
Pouvoirs: Contrôle de la terre~Vitesse accrue~Ame de rubis~Contrôle de la gravité
Armes: Lame blanche~Dagues de jet~Bouclier de la Volonté~Caelestis, 2nd du nomı~Marteau du Juge
Relations:

MessageSujet: Re: Rencontre dans un endroit lugubre...(PV: Orpheus) Dim 29 Avr - 15:37

Aussitôt qu'il en faisait la remarque, le sourire de la femme s'effaçait. Est-ce qu'il l'avait froissé ou bien avait-elle vu la raison dans ses propos? En tout cas, c'était une bonne chose de faites, il n'avait fait que dire la vérité sur leur situation. Malificium n'est pas un terrain de jeu loin de là. Autant le danger était présent n'importe où, même dans des territoires plus paisibles, autant ce dernier était quasiment omniprésent dans les environs c'est pourquoi il préférait prendre le moins de risque possible. C'est avec soulagement que le chevalier constatait que la femme se montrait compréhensive plutôt que de prendre la mouche parce qu'il avait été un peu trop… réaliste dans ses propos? Le jeune homme se contenta de faire un signe de tête lorsqu'elle assura le calme de sa monture. Là aussi, c'était un danger en moins. Ce n'était pas le moment de se trainer des malus, vraiment.

"Orpheus Neiphereum."

Si elle avait entendu parlé de l'histoire des chevaliers, elle saurait que son ancêtre avait été le chef des chevaliers un temps durant, avant d'abandonner toute responsabilité et de disparaitre. C'est justement pour trouver cette raison que le blondinet s'acharnait autant à courir sur ses traces. Si elle se mettait ensuite à sonder son âme, elle verrait un individu particulièrement sombre, orgueilleux, menteur et pourtant, il s'agissait probablement du meilleur allié sur qui on puisse compter, si jamais il nous considérait comme tel car dans ce fond, il y avait également du bon qu'il fallait déceler bien caché. Toujours aussi agréable, le chevalier continua de parler, tout en scrutant les environs. Trop de temps perdu alors qu'ils auraient pus partir depuis quelques minutes. En quoi avait-il besoin de se soucier de cette femme. Justement, c'était ce genre de comportement qui était incompréhensible chez lui. Lui qui ne se souciait de personne à part de lui-même, était en train de s'assurer indirectement de la sécurité de la femme en lui donnant des conseils, dissimulés sous des remarques acerbes. La fameuse Evaly semblait d'ailleurs perdre patience à la longue mais sa phrase s'interrompit. Dans un soupir, le jeune homme s'étira rapidement et fit mine de se mettre en route.

"… On a été trop lent…"

Ils les avaient vu venir de loin, ce groupe de cinq personnes aux intentions évidentes et ils n'avaient su prendre les devants en les évitant. Et bien tant pis, si ce genre de confrontation était obligatoire pour avoir la paix, ils allaient devoir faire avec. Orpheus ne s'arrêta que lorsque qu'on s'adressa à lui de la manière la moins polie possible. Ce manque de manière et également ce genre de sous-entendus l'exécraient au plus haut point. Tout comme lui, la femme s'était raidie et à regarder son visage, on croirait regarder une toute autre personne que précédemment. Orpheus fut particulièrement marqué par l'expression qu'elle arborait. Loin de la gentille femme souriante, elle semblait prête à se défendre, à combattre pour sa vie et ce regard plut particulièrement au blondinet. Finalement, il avait eu tout faux sur son compte. Elle marchait dans les environs en toute connaissance de cause et devait avoir de la ressource pour se le permettre. Cette erreur de jugement, il l'assumait parfaitement. Tirant doucement son épée pour montrer clairement ses intentions, le jeune homme répondit tranquillement:

"Et si vous veniez prendre soin de moi avant?"

La logique veut que les personnes en groupe se croient toujours plus fortes à cause du nombre. Alors quand bien même, ils n'étaient que très peu armés, voire pas du tout, ils étaient poussés par une force mystérieuse, à montrer leurs bras et leurs muscles, de montrer de quoi ils étaient capables devant les autres. Ridiculiser le pauvre voyageur et la pauvre femme que voilà, c'était un passe-temps terriblement grisant. Seulement, ils n'avaient surement pas prévu que le chevalier n'en était pas à sa première boucherie et que la femme avait bien plus qu'une simple silhouette angélique.

Le chevalier accueillit donc celui qui venait parler en s'approchant de lui en une fraction de seconde, un mouvement tellement rapide de déplacement qu'il n'eut aucune réaction possible lorsque l'épée vint lui trancher le bras et qu'une botte le repoussa plus loin. La lame blanche teintée de sang s'abaissa sèchement vers le sol en projetant tout le liquide carmin par terre.

"Premier avertissement. Vous nous laissez passer ou sinon, on peut continuer la petite fête."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Evaly Eoras
Sipka, niv 2
Sipka, niv 2
avatar

Messages : 1946
Date d'inscription : 27/10/2011
Age : 21
Localisation : Dans les étoiles

Feuille de personnage
Pouvoirs: Contrôle de la météo, Pouvoir de Parendar et et l'Empathie
Armes: Une dague
Relations:

MessageSujet: Re: Rencontre dans un endroit lugubre...(PV: Orpheus) Dim 29 Avr - 22:11

Evaly sentait la colère s’élever en elle, ayant pour conséquence de faire bouillir son sang dans ses veines. La dernière fois qu’une envie aussi forte de faire couler le sang avait été aussi forte, c’était à l’arène. En plus, à cause de son empathie, l’étoile sentait la colère d’Orpheus comme si c’était la sienne. Mais lorsque la voix de celui-ci se fit entendre, Evy détourna son regard pour le poser sur le chevalier. Il se déplaça alors, à une vitesse ahurissante… Puis la Chroniqueuse eut à peine le temps de voir l’épée sectionné le bras, le sang gicla sur le sol…

Néanmoins, elle n’eut aucune réaction. Pas une lueur de dégout ne passa sur son visage, sur lequel une haine grandissante commençait à se dessiner. La jeune femme savait très bien, que se laisser submerger par l’empathie n’était pas une bonne idée… Cependant, l’envie de faire taire ces malpolis futs plus forts que la raison. Doucement, Evaly avança vers eut, en faisant abstraction des conseils que Nostrya lui criait via ses pensées. Elle entendit encore une fois la voix d’Orpheus, celui-ci voulait leur laisser une chance de s’en sortir. Si Evy avait été dans un état normal, elle les aurait laissé partir. Mais la jeune femme était loin de son état normal… La colère occultait son bon sens, laissant son envie de faire couler leurs sangs sur le sol grandir sans que plus rien ne l’y empêche. Une fois arrivé à un mètre du groupe, Evy les regarda d’un air navré :

-Vous n’avez vraiment pas de chance d'être tomber sur nous…


Evaly dégaina alors sa dague, jusqu’alors soigneusement cacher sus se robe. Un léger vent se leva, faisant voleter les longs cheveux de neige de l’étoile. Elle s’approcha alors encore plus près de l’homme qui avait perdu son bras… Ne serais ce pas cruel de le laisser souffrir ainsi ? Evy s’approcha alors de lui :

-Jamais toi ou et tes amis ne toucherez un bouton de ma robe…

Puis d’un geste rapide, l’étoile lui trancha la gorge. L’homme s’écroula à terre. Aucun de ses gestes ne ressemblait à Evy… Mais quand elle succombait aux émotions qu’elle ressentait, cela donnait cela. Une femme avide de sang et de vengeance. Bien sûr une fois redevenu « normal » la jeune femme regrettait immédiatement ses actes. Mais à l’instant, tout ce qui importait, c’était que ce liquide chaud gicle des veines de ces immondes personnages. Et Evy comptait bien laisser libre cours à ses envies.

-A qui le tour ?

La voix de l’étoile avait perdu toute bonté, toute gentillesse… Elle faisait peur à voir… Néanmoins, le reste de la bande avait l’air grandement partagé entre l’envie de se frotté aux deux inconnus et l’envie de partir en courant… Deux membres du groupe choisirent la deuxième solution… Quelles bandes de lâches. Il en restait maintenant deux, qui eux par contre n’avaient pas vraiment envies de s’en aller. Tant mieux, la Chroniqueuse allait pouvoir enfin se défoulé…

Un des deux gars alla vers Orpheus pendant que l’autre s’approcha de la jeune femme. Evaly le regarda s’approché d’elle, il arborait un sourire pervers… Et le mot était faible ! Evy ne compris pas pourquoi mais l’homme n’avait aucune arme, il la prenait pour une gamine. Même après ce qu’elle avait fait, il n’avait pas peur d’elle… Elle allait lui faire regretter…

Evaly le regardait avancer vers elle, sans aucune grâce il se jeta sur elle. L’étoile leva un sourcil interrogateur, pourquoi faisait-il une chose aussi stupide ? En faisant cela il signait son arrêt de mort ! Quel idiot, on ne va pas provoquer quelqu’un quand on ne sait pas se défendre convenablement ! Le combat prit rapidement fin, l’homme s’écroula à terre, une dague planter dans le cœur.

Maintenant que le sang avait coulé, Evy commença tout doucement à se calmer… Nostrya vint lui donner un coup de tête affectueux dans le dos. Ses crises de colères étaient vraiment incontrôlables. Evaly arrivait à occulter les remords mais faire comme si ils n’étaient pas là, ne signifiaient en rien leurs inexistantes… La jeune femme s’interdisait de pleurer, se contentant de verser des larmes intérieures. De son visage, s’effaça toute la haine et la colère qu’elle avait ressentie, pour que la douceur y reprenne place. Evaly redevenait peu à peu la jeune femme qu’elle avait été quelques minutes avant. Reprenant son tond doux, la jeune femme se décida à ouvrir la bouche :

-Quelle bande de lâche, c’est une honte à la gente masculine…Enfin…On peut y aller maintenant ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Orpheus Neiphereum
Fier Cavalier, niv 3
Fier Cavalier, niv 3
avatar

Messages : 298
Date d'inscription : 13/10/2011
Age : 26

Feuille de personnage
Pouvoirs: Contrôle de la terre~Vitesse accrue~Ame de rubis~Contrôle de la gravité
Armes: Lame blanche~Dagues de jet~Bouclier de la Volonté~Caelestis, 2nd du nomı~Marteau du Juge
Relations:

MessageSujet: Re: Rencontre dans un endroit lugubre...(PV: Orpheus) Lun 30 Avr - 20:15

Bien plus lucide qu'Evaly, Orpheus avait adopté une approche directe pour ne pas se faire dépasser par les évènements. Lorsqu'on est en sous nombre, il est préférable d'agir en premier pour réduire les effectifs adverses et ainsi espérer faire le poids contre eux. La chance était de leur côté. En face, il ne s'agissait pas de combattants acharnés, aucun de ces gars n'avaient connu de réels combats durant lesquels la mort pose sa faux contre le cou des gens. Non, ils ne connaissaient pas le danger aussi bien qu'Orpheus et ce dernier ne se priva pas de séparer un membre de celui qui avait eu l'audace de venir leur chercher des ennuis. Ainsi, il voulait faire le malin et partir en premier? Fort bien, le chevalier exhausserait ce voeu sans hésitation aucune dans ses gestes. Malgré la dernière chance que laissait le blondinet aux individus, la femme qui l'accompagnait ne semblait pas du même avis. Elle était vraiment toute autre, comme habitée d'un autre esprit. Ce genre de comportement en cas de danger, il le connaissait par coeur, étant lui-même parfois sujet à ce genre de réactions dans les moments critiques.

Trop occupé à se tenir le bras avec horreur, du moins, tenir le membre détaché de son corps, l'individu ne réagit pas à l'approche de la dague de la femme qui trancha net sa gorge. Orpheus avait laissé une chance pour la rédemption et elle avait tout bonnement tué de sang froid. Ce n'était pas exactement dans ses plans de procéder à un massacre. Déjà, deux du groupe se détachaient pour sauver leurs vies, l'attitude la plus sage à adopter actuellement, tandis que le chevalier de son côté, se méfiait tout de même un peu d'Evaly. Qui sait, elle pourrait peut-être se tourner contre lui dans cet état étrange. Un regard vers la jument pour voir si c'était chose normale, son regard bleuté ne rencontra rien de compréhensible. Après tout, depuis quand comprenait-il les animaux? En tout cas, le mal était fait, un premier mort gisait au sol et au lieu de s'arrêter là, la femme, l'inconnue qu'il devait guider, était en train de provoquer un peu plus les uluberlus assez idiot pour insister tout de même. Fort bien, chacun pour sa peau, chacun un adversaire.

Les mouvements de l'homme étaient pathétiquement lents, dénués de grâce, dénués de précision. Sa petite hachette qu'il portait à la ceinture ne fit que fendre l'air sans but précis. Orpheus s'écartait lorsqu'il le fallait, se contentant d'esquiver à droite ou à gauche. L'esquive décisive se fit par le bas, effectuant un mouvement vertical pour se redresser en tranchant le torse de l'homme en son milieu. La grande gerbe de sang qui suivit n'atteint pas le chevalier, pas plus que cette mort n'était en train d'ébranler son âme. Ce n'était qu'une vie de moins sur ces terres, rien qu'une vie dont il oublierait la signification, le visage aussitôt cette rue quittée. L'unique souci auquel ils étaient réellement confrontés, était que cette rue était souvent empruntée, sachant qu'elle menait au cimetière. Il ne s'agissait pas d'une de ces petites ruelles sombres. En regardant du côté de l'étoile, il remarquait qu'elle avait à nouveau terminé le petit boulot. Cette dague avait la fâcheuse tendance à se planter un peu n'importe où dans les gens.

"Vous êtes sure que ça va aller?"

Le chevalier ne se sentait pas serein de la savoir capable de tuer sans une once d'expression, cette colère froide dont elle avait fait preuve. Il n'était pas serein à l'idée de l'avoir dans son dos, capable de le planter. Certes, elle l'avait fait pour une bonne raison, leur relation à eux était demeurée saine et il n'avait rien fait pour s'attirer son courroux. Dans le pire des cas, il serait surement capable de la gérer, néanmoins, les attaques en traitre peuvent atteindre même le plus grand des guerriers. Bien, il faudrait faire preuve de prudence et la garder à portée de regard juste au cas où.

"Suivez-moi vite avant qu'on ne nous repère. Cette boucherie va déclencher une petite panique je le sens."

Très vite, le jeune homme remontait la capuche de sa cape sur sa tête et il prit la main de la femme, d'une part pour la mettre en route sans plus tarder, d'autre part, pour la priver d'une main juste dans le cas où elle projetait de le tuer lui aussi. Son gant ne serait pas fortement la main d'Evaly, il était un guide, il n'avait pas de mauvaises intentions et ne voulait qu'arriver au centre de la ville sans attirer plus d'attention que nécessaire.

"Je suis sûr que ces déchets ne manqueront à personne de toute façon, vu leur conduite… Est-ce que vous tuez toujours avec autant de facilité?"

Cette question qui le taraudait depuis qu'il l'avait vu faire, quitte à réveiller la femme froide qu'elle avait été, Orpheus était bien curieux alors qu'il bifurquait sur une nouvelle ruelle de la ville. Utiliser ces passages et éviter le plus possible les rues principales, voilà bien la technique à utiliser pour ne pas se faire prendre à chaque coin de rue.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Evaly Eoras
Sipka, niv 2
Sipka, niv 2
avatar

Messages : 1946
Date d'inscription : 27/10/2011
Age : 21
Localisation : Dans les étoiles

Feuille de personnage
Pouvoirs: Contrôle de la météo, Pouvoir de Parendar et et l'Empathie
Armes: Une dague
Relations:

MessageSujet: Re: Rencontre dans un endroit lugubre...(PV: Orpheus) Mar 1 Mai - 20:30

Evaly se calmait peu à peu, essayant de ne pas trop pensé au meurtre qu’elle venait de commettre sans aucune hésitation. Néanmoins, les remords rongeaient la jeune femme de l’intérieure. Tout cela à cause de ce ‘’soi-disant ‘’ don ! Si Evaly n’était pas empathique elle ne tuerait pas des gens aussi facilement ! Ca elle en était certaine, ce qui lui donnait encore plus de mal pour accepter sa condition d’empathique. Lorsqu’elle entendit Orpheus lui parler la demoiselle afficha un visage impassible, pas besoin qu’il sache ce qu’elle ressentait à l’intérieur :

-Oui très bien, pourquoi ça n’irais pas ?

Evaly continuait à faire comme si sa dague n’était pas pleine de sang. L’homme remonta sa capuche puis prit lui prit la main afin de l’emmener avec lui. Son gant ne la serrait pas énormément… Nostrya n’aimait pas du tout ce contact ! Cependant une fois de plus Evy faisait comme si de rien n’était ! La jument vint se placer à côté de son amie, jetant un regard lourd de sens au chevalier. La question qu’il lui posa désarçonna un peu la Chroniqueuse. Soit elle lui répondait la vérité, soit elle mentait en lui faisant croire qu’elle n’était qu’une horrible tueuse. L’étoile en n’aimait vraiment pas mentir, le mensonge est la pire des choses ! D’un autre côté ce n’était qu’un inconnu… Mais elle ne pouvait se résoudre à mentir, autant lui expliquer.

-Je dirais que oui et non… C’est un peu compliquer en fait. Oui je peux tuer, oui je me bats assez bien pour hotter la vie sans trop de difficulté. Dans mon état actuel, il me serait plus difficile de tuer sur un plan moral bien sûr. Néanmoins, dans l’état dans lequel j’étais il y a environ deux minutes… Tuer est une chose aussi facile que de cueillir une fleur…

Evaly n’avait pas mentit, sans pour autant rentré dans les détails. Elle ne préférait pas lui parler de son empathie… En plus, maintenant qu’il avait sa main dans la sienne, c’était pour elle un jeu d’enfant d’aller voir ce qu’il ressentait. Alors Evaly se concentra afin d’aller voir ce qui se trouvait à l’intérieur de l’esprit d’Orpheus. Néanmoins, la jeune femme ne fut pas très surprise de sentir beaucoup de noirceur… Et pourtant, l’étoile décela aussi une certaine bonté… Enfin, ce dont elle était sur c’est qu’il ne comptait lui faire aucun mal. Voilà qui était vraiment rassurant.

-Mais pourquoi cette question ? J’imagine que vous avez surement cru que j’étais une de ses pauvres filles qui n’ont rien dans la tête… Mais non, je sais me battre, et j’ai du sang sur les mains.

L’étoile parlait d’une voix plus que sérieuse. Son visage étant plus que sérieux lui aussi. Elle avait bien compris qu’elle devait arrêter de sourire, pour ne pas se faire remarquer. Nostrya aussi faisait des efforts incroyables pour ne pas mordre le poignet de l’homme qui tenait la main de sa protéger.

-Et vous ? Vous tuez toujours aussi facilement ?

Evaly savait déjà la réponse, rien qu’à la façon dont il avait tranché le bras de l’inconnu sans aucune hésitation suffisait à lui faire comprendre le genre d’homme qu’il devait être… Néanmoins, cela contredisait totalement avec ses actes envers elle. Après tout, si ce n’était qu’un tueur sanguinaire, il ne lui indiquerait pas le chemin ! Cela faisait longtemps qu’elle n’avait pas trouvé un homme aussi dur à décrypter !

*Raison de plus de s’en méfier !* Lui souffla Nostrya

*Oui tu as raison…Je vais faire attention !* Répondit Evy

L’étoile se rendit alors compte qu’elle avait toujours sa dague à la main. Evaly lâcha alors la main Orpheus et s’arrêta pour sortir de son sac sans fond, un chiffon sur lequel elle essuya sa lame ensanglantée. Puis elle raccrocha sa dague sous sa robe au lacet de cuire accrocher à sa cuisse.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Orpheus Neiphereum
Fier Cavalier, niv 3
Fier Cavalier, niv 3
avatar

Messages : 298
Date d'inscription : 13/10/2011
Age : 26

Feuille de personnage
Pouvoirs: Contrôle de la terre~Vitesse accrue~Ame de rubis~Contrôle de la gravité
Armes: Lame blanche~Dagues de jet~Bouclier de la Volonté~Caelestis, 2nd du nomı~Marteau du Juge
Relations:

MessageSujet: Re: Rencontre dans un endroit lugubre...(PV: Orpheus) Mar 1 Mai - 21:31

Orpheus ne ressentait pas précisément du danger, plutôt un sentiment d'insécurité qui l'accompagnait avec cette femme. Lui tenir la main n'était pas un geste fait pour qu'elle se sente agresser ni pour qu'elle pense qu'il était en train de lui faire de quelconques avances, juste pour s'assurer de l'avoir à l'oeil et d'agir dans le cas échéant. Si c'était nécessaire, il devrait être se montrer ferme et implacable car rien ne passait avant sa propre vie, pas même celle d'une fausse innocente. En lui demandant si elle allait, le chevalier n'espérait pas qu'elle lui déballe soudainement toute sa vie. Pour ainsi dire, sa réponse le laissait tout autant perplexe. Mais toute cette incertitude en lui à son égard, l'aurait-il ressenti si il s'était s'agit d'un homme? Etait-ce à cause de son sourire plein de bonté et de candeur qu'il avait cru qu'elle n'aurait jamais été capable d'un tel acte? Au fond, il ne connaissait rien d'elle et on ne juge pas un livre à sa couvreur…

Cette question qui le taraude, il la garda en lui le temps de parcourir une certaine distance, juste assez pour s'éloigner de la scène de crime. Finalement, une nouvelle réponse lui vint, bien plus complexe qu'il ne l'aurait cru. En gros, Evaly avait plusieurs états comme une schizophrène et en fonction de l'état elle pouvait tuer sans pitié ou non. Ce genre de personnes instables étaient les plus dangereuses car on ne sait jamais sur quel pied danser avec.

"Oui vous savez vous battre, j'ai bien pu le constater."

Il s'était trompé, elle n'était pas innocente et c'est presque à regret qu'il laissait leurs mains se séparer. La dague tenue dans l'autre ne lui disait rien qui vaille et dans tout ce climat de tension, il n'était pas prêt de lui faire confiance. Et dire qu'il était celui qui pensait lui apprendre une bonne leçon. Le dénouement de cette histoire était tout juste hilarant. Les questions lui étaient soudainement retournée et c'est avec un sourire amusé que le chevalier répondait.

"Dois-je rappeler qui de nous deux a tué en premier tout à l'heure? Enfin, vous pouvez me considérer comme un tueur si vous le désirez. Je le fais pour la survie et non pour le plaisir. Ce qui signifie par exemple que tant qu'il n'y aura aucune raison valable, je n'aurai pas à vous tuer. Rassurant n'est-ce pas?"

Et il lui souriait comme si il venait de faire une bonne blague alors qu'il s'agissait là d'une menace contournée. Qu'elle ne tente rien avec lui et il se tiendrait à sa parole première, à savoir la guider jusqu'au centre. Par la suite, libre à elle de foncer dans un coupe gorge pour trouver ce qu'elle désirait, cela ne lui ferait ni chaud ni froid. En attendant, ils étaient dans une impasse. Sa carte mentale de Malificium n'était pas si parfaite qu'il aurait pu le prétendre.

"Maintenant que tout est clair entre nous, nous allons pouvoir repartir dans l'autre direction… A moins que ce ne soit par là…?"

Finalement, en regardant les petites ruelles se multiplier, le chevalier fut pris d'un léger vertige. Très bien, le guide est perdu. Sa fierté l'empêcherait de l'avouer ouvertement immédiatement et comme il était très bon menteur, rien ne s'affichait sur son visage. Il n'y avait par contre qu'à toucher sa main pour la femme pour s'apercevoir du petit trouble qui le traversait. Alors repartir au hasard, ils le faisaient plusieurs fois, résultant à chaque essai à un échec cuisant. De plus se trimbaler la jument dans les ruelles étroites n'était pas chose facile. Finalement, la rue extérieure principale était bien plus facile à suivre, bien que plus dangereuse. Ils étaient susceptibles de recroiser les deux fuyards précédents avec un groupe d'amis supplémentaires. N'y tenant plus, Orpheus lâcha finalement:

"J'en ai assez de ces ruelles. Nous allons rejoindre la rue principale. Des objections?"

Discret, il l'avait déjà dit, sauf qu'avec une aussi belle jument, ils n'allaient pas être discret. Décidément, il y aurait tout avec cette Evy pour attirer le regard. Elle était jolie mais ce n'était que le masque d'une tueuse insensible.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Evaly Eoras
Sipka, niv 2
Sipka, niv 2
avatar

Messages : 1946
Date d'inscription : 27/10/2011
Age : 21
Localisation : Dans les étoiles

Feuille de personnage
Pouvoirs: Contrôle de la météo, Pouvoir de Parendar et et l'Empathie
Armes: Une dague
Relations:

MessageSujet: Re: Rencontre dans un endroit lugubre...(PV: Orpheus) Dim 6 Mai - 23:34

Quelle ironie, il la prenait pour une dangereuse tueuse, et pourtant. Evaly était tout sauf cela ! Enfin, peut être fallait-il mieux qu’il se méfie d’elle, on ne sait jamais ce qui tourne dans la tête d’un inconnu. Néanmoins, elle comptait bien garder son rôle de méchante ! Elle se sentait à l’abri sous cette carapace. Même si au fond, Evy n’aimait pas mentir.

- Mettez-vous à ma place…Je ne pouvais pas prendre le risque de me faire attraper par cette bande d’idiot… Enfin, de toute manière ils n’avaient aucune chance ! Vous croyez peut être que cela m’amuse de tuer. Je le fais que lorsque je suis menacée. C’est ma seule façon de rester en vie.

Evaly restait sérieuse, même devant le sourire de son interlocuteur. La jeune femme sentait qu’elle devait quand même se méfier de l’homme. Elle n’aimait pas vraiment sa façon de la faire passer pour une femme qui ne connait aucun sentiment… Si seulement il savait, si seulement il savait qu’elle pouvait lire en lui comme dans un livre ouvert. Chaque émotion, lui appartenait ! Cela n’enchantait pas l’étoile mais elle devait faire avec, et avouer que par moment ce don lui était bien utile.
Evy ne releva la phrase d’Orpheus…

*On dirait bien que notre guide est perdu…* pensa la jeune femme

-Aucune objection, de toute façon je suis totalement perdu et Nysta aussi alors… Je ne sais pas comment vous faites pour vous orienter dans toutes ces ruelles… Elles se ressemblent toutes !

Ils partirent alors pour aller dans la rue principale. Cette ville avait vraiment un côté glauque, morbide. C’était officiel, Evy détestait cette ville ! Vivement qu’elles retournent du côté de Naturalia. Néanmoins, le souvenir de sa lame tranchant la gorge de l’inconnu venait hanter la belle. Le remord la rongeait de plus en plus. Elle n’avait pas eu le choix ! Où peut être que si ? Peut-être que si elle les avait laissé partir… L’étoile sentit le doux souffle de son amie sur son bras. Rien que cela la rassurait… Savoir Nysta à ses côtés lui faisait le plus grand bien. Car même si elle se faisait passer pour une tueuse, elle était loin d’en être une. Bien sûr se battre n’était pas vraiment un problème, mais le mental lui n’était pas au rendez-vous !

Evy sentit quelques regards coulé vers eux. Voilà qui était vraiment très mal polie ! Mais les habitants de cette ville n’avaient –ils reçu aucune éducation ? L’étoile se sentait mal à l’aise… La jeune femme n’aimait pas vraiment être observé, regarder… Ce n’était pas vraiment son truc !

-Je me demande ce que peux pousser des gens à habiter dans une telle ville ! Elle n’a aucun charme, tout y est triste. Comme si un voile morbide la recouvre entièrement… Vivement que je change de lieu !

Evy avait repris cette voix douce et gentille qu’elle avait eue avant de tuer les deux hommes. Elle laissa un petit sourire discret se poser sur ses lèvres. L’étoile n’aimait pas le silence, alors elle essayait de meubler un peu la conversation. D’ailleurs, les émotions émanant des gens marchant dans la rue commençait à la mettre dans le mal. Aucune once de joie ou de bonté… Seulement des émotions malsaines, perverse, triste… Ressentir tout cela, avait pour effet de faire pâlir la demoiselle. Elle ne se sentait vraiment pas bien. Néanmoins, elle ne comptait s’effondrer devant Orpheus…

Nostrya ressentant son trouble avança alors discrètement pour que la jeune femme puisse s’appuyer contre elle. L’empathie collait parfaitement à la définition d’arme à double tranchant !

-Et sinon, vous avez trouvé ce les informations que vous êtes venu chercher ?

La voix de l’étoile ne laissait rien transparaitre, cependant un coup d’œil à son teint qui pâlissait de plus en plus, suffisait à comprendre son trouble. Malheureusement, Evy n’était pas une bonne menteuse et surtout lorsqu’elle devait cacher l’emprise qu’avait les émotions sur elle. En ce moment, elles s’insinuaient doucement dans son esprit pour se mélanger à ses propres émotions. La jeune femme allait bientôt être dans incapacité de différencier ce qu’elle ressentait réellement, et ce qu’elle captait des autres. Cela n’envisageait rien bon…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Orpheus Neiphereum
Fier Cavalier, niv 3
Fier Cavalier, niv 3
avatar

Messages : 298
Date d'inscription : 13/10/2011
Age : 26

Feuille de personnage
Pouvoirs: Contrôle de la terre~Vitesse accrue~Ame de rubis~Contrôle de la gravité
Armes: Lame blanche~Dagues de jet~Bouclier de la Volonté~Caelestis, 2nd du nomı~Marteau du Juge
Relations:

MessageSujet: Re: Rencontre dans un endroit lugubre...(PV: Orpheus) Jeu 10 Mai - 13:06

Il y avait une différence entre se défendre et tuer de sang froid. Oh et puis pourquoi devrait-il s'offusquer d'une telle conduite, lui qui vivait quotidiennement dans la violence. Qu'elle sache se défendre était un plus pour elle, ce n'est pas comme si cela le touchait de près ou de loin, elle n'était qu'une inconnue dont il connaissait le nom, rien de plus. Sa réponse ressemblait étrangement à la sienne, à un détail près qui faisait leur différence. Lui aimait combattre, se mesurer à des adversaires dignes de ce nom pour se mettre constamment en difficulté et progresser d'autant plus vite. D'un autre côté, il avait également cette partie sadique de lui qui préférait estropier plutôt que de tuer. Couper le bras de l'autre en le laissant en vie aurait bien plus d'impact que de le tuer tout bonnement.

Orpheus aurait peut-être par exemple, eu des amis ou de la famille qui serait partie à sa recherche pour se venger et le chevalier les aurait accueilli avec l'épée à la main. En tout cas, plus que jamais, il avait sa garde levée en compagnie d'Evy, par simple souci de sécurité. Au moins, elle n'avait fait aucun commentaire à sa remarque qui aurait pu être prise comme une très grosse menace. Après tout, Orpheus était franc dans son parlé, on l'aura remarqué depuis longtemps.

Tout franc parleur qu'il soit, il avait également de très grosses chevilles c'est pourquoi il ne pouvait admettre ouvertement qu'il s'était perdu, bien que son attitude le trahissait clairement. Ce n'était pas prévu, ce n'était pas dans ses intentions de perdre autant de temps à passer par les petites ruelles plutôt que par la rue principale. Seul il l'aurait fait, mais accompagné, il voulait repousser ce moment qui devait pourtant arriver.

"Non, si on regarde bien, elles sont différentes… Plus ou moins."

Bien, retrouver un ciel clair, enfin, nuageux et quitter les espaces confinés des petites ruelles faisait un bien fou. Les regards qui tombaient sur eux par contre l'étaient beaucoup moins mais il fallait en faire abstraction et avancer d'un pas pressé vers ce fameux centre-ville. De là-bas, il pourrait décider de sa prochaine destination vu que les informateurs qu'il était censé trouver à Malificium n'y étaient pas ou n'étaient plus de ce monde alors à quoi bon. Malgré la présentation psychologique, Orpheus n'était toujours pas habitué à marcher trop longtemps à la vue de tous en plein Malificium. Définitivement, cette ville puait les embrouilles gratuites, elle puait les ennuis à plein nez et il suffirait de faire un mauvais pas, un mauvais geste pour déclencher des hostilités. Celles-ci n'arrivaient pas encore, quand bien même les regards se tournaient en particulier vers la femme, une jolie femme qui pourrait bien servir d'amusement si on posait les mains dessus. Sans ralentir le pas, le chevalier marchait à côté d'elle en jetant des coups d'oeil à droite à gauche, aux aguets de la moindre manifestation hostile.

"Certains n'ont pas le choix, d'autres n'ont jamais connu d'autre vie et pense que celle-ci est normale. D'autres, aiment cet état d'esprit et cette ambiance."

Sans agressivité aucune, il venait de répondre, faisant un constat vrai et triste à la fois. Il n'avait pas manqué de remarquer qu'Evy s'était détachée de l'image de la femme impitoyable précédemment aperçue. Là elle ressemblait d'avantage à la première Evy qu'il avait rencontré. D'ailleurs, c'était peut-être signe qu'elle était en train de faiblir, qu'elle devait abaisser les faux masques qu'elle portait parce qu'en réalité, elle était bien plus vulnérable qu'elle ne l'admettrait ouvertement. Toutes les sensations hostiles qui affluaient vers elle, cette manière de la déshabiller du regard, ces violences et ces pleurs au loin. L'empathie devait être l'un des pouvoirs les plus dangereux pour l'utilisateur. Orpheus ne tarda pas à remarquer que les pas de la femme se faisaient un peu plus lent à côté de sa jument.

"Non pas une seule. Ceux que je voulais voir ne sont pas à Malificium… Il va bientôt faire nuit, on ferait peut-être mieux de s'arrêter à l'auberge, à moins que vous vouliez continuer vos affaires de nuit."

Il n'allait pas lui demander si elle allait bien parce que ce n'était pas dans son genre de montrer ouvertement qu'il se souciait de qui que ce soit. Malgré tout, il ne voulait pas avoir un cadavre de plus sur les bras et le piment de l'outre-tombe était juste devant eux, cette auberge de Malificium qui n'inspirait aucune sympathie. Enfin, c'était toujours mieux que rien, si la femme avait besoin de se reposer. Est-ce qu'elle serait sensible à cette petite touche de gentillesse, il n'en savait trop rien et se demandait encore pourquoi il perdait son temps avec elle.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Evaly Eoras
Sipka, niv 2
Sipka, niv 2
avatar

Messages : 1946
Date d'inscription : 27/10/2011
Age : 21
Localisation : Dans les étoiles

Feuille de personnage
Pouvoirs: Contrôle de la météo, Pouvoir de Parendar et et l'Empathie
Armes: Une dague
Relations:

MessageSujet: Re: Rencontre dans un endroit lugubre...(PV: Orpheus) Mer 16 Mai - 20:18

Evaly écoutait Orpheus et ne fut pas vraiment étonné. Cependant elle ne pouvait nier qu’il avait en partit raison. Même si, aux yeux de la demoiselle, aucune personne saine d’esprit…Mais là était tout le problème était là, dans cette ville, que peu de gens l’étaient ! Evaly était bien placée pour le savoir. Dans cette ville, toutes les émotions qu’elle ressentait semblaient plus perverse et sanguinaire les unes que les autres. Néanmoins, elle ressentait aussi de la souffrance émanant de certain esprit. Ce qui fit montée en elle un grand sentiment de pitié.

Cependant, les regards que lui lançaient certains passants eurent vite fait de lui faire oublier tout l’attendrissement qu’elle ressentait ! Elle ne devait pas se laisser piéger… Ils ne méritaient aucunes pitiés ! La voix de son guide, la fit sortir de ses pensées.

-Moi non plus je n’en ai trouvé aucune…

Evy poussa un soupire d’épuisement mélangé à de la frustration. Elle qui avait tant espérer trouver ce qu’elle cherchait ! En fait elle avait juste perdu son temps en venant dans cette maudite ville. Deux choix s’imposaient à l’étoile, soit elle décidait de vite sortir de la ville, soit elle acceptait l’offre d’Orpheus et ils allaient faire une halte à l’auberge. Afin de prendre la meilleur des décisions, la jeune femme pesa le pour et le contre de chaque possibilité… La deuxième fut alors celle qui s’imposa, pour trois raisons, la première étant que se balader la nuit dans cette ville n’était que peu recommandable. La grande fatigue psychique, ressentit à cause de son empathie, fut la deuxième raison. Et la troisième fut qu’elle pourrait peut-être trouver des informations sur Serena là où ils allaient !

-Oui c’est en effet ce que je pense aussi. Il n’est pas très sûr de marcher dans les rues la nuit. Et il sera fort dommage que nous tombions dans un coupe gorge !!

La jeune femme gardait une voix douce et tranquille comme si le fait de tombé dans une embuscade ne fut qu’un simple contre temps. L’étoile avait beau utiliser ce ton détacher, c’était pour elle un grand soulagement de s’arrêter dans une auberge. Evy ne pouvait pas le nier, elle était exténuer !

La Chroniqueuse continuant à marcher baissait la tête afin qu’Orpheus ne vois pas la pleure de son visage ainsi que la fatigue dans ses yeux. De plus croisé tous ces regards qui l’observait commençait vraiment à l’énervé. Et la jeune femme ne voulait pas perdre le contrôle et tuer de nouveau.

*vivement qu’on arrive…* pensa la jeune femme au bord de la crise de nerf !
Evaly effleura sa dague, toujours accroché à sa cuisse sous sa jolie robe, du bout des doigts. L’envie de remettre tous ses pervers à leurs places la démangeait fortement. Evy savait que ce n’était pas vraiment elle qui voulait cela, et qu’elle était trop influencer par les émotions sanglantes émanant du corps des habitants de cette ville. Mais peu à peu, l’envie se faisait plus présente, le besoins de faire couler le sang devenait plus fort.

*Arrête Evy, ce n’est pas toi ! Ne laisse pas les émotions te submerger ! Tu vas faire une bêtise sinon !* la raisonna Nostrya
*Je sais ! Mais j’arrive plus à dissocier mes émotions des leurs…* lui rétorqua l’étoile sur le point de craquer

Evaly releva la tête, son visage complètement transformé, plus de sourire, plus aucune gentillesse. Une lueur sauvage brillant dans ses yeux. Son visage avait repris le même aspect que lorsqu’elle avait trancher la gorge de l’inconnu…

-S'il en a encore un qui me regarde de travers, ça va mal aller !!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Rencontre dans un endroit lugubre...(PV: Orpheus)

Revenir en haut Aller en bas

Rencontre dans un endroit lugubre...(PV: Orpheus)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» Accueillie dans un endroit inhospitalier [ PV : PNJ ; ... ]
» Qui va là, dans un endroit si brillant et si glacial? [Libre]
» Une femme bien étrange.... Dans un endroit bien étrange....
» Come What May !!!!!!
» Révélation d'un endroit caché dans l'avion

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Nelberaid ::  :: Le cimetière des condamnés-
Créer un forum | © phpBB | Forum gratuit d'entraide | Contact | Signaler un abus | Forum gratuit