AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez|

Magie et famille [PV Amaldriel]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Ambrosia Mayfair
~Admin~~La Rose Ecarlate, niv 5bis~~
~Admin~~La Rose Ecarlate, niv 5bis~~
avatar

Messages : 4474
Date d'inscription : 31/07/2011
Age : 34

Feuille de personnage
Pouvoirs: Herboristerie, magies élémentaires (terre et électricité), télékinésie, guérison
Armes: deux dagues, phoebus, Zarling
Relations:

MessageSujet: Magie et famille [PV Amaldriel] Sam 12 Mai - 11:24

Ambrosia avait quitté la Tour Naturelle il y a plusieurs heures. Elle était décidée à récupérer quelques ingrédients pour son herboristerie. Elle commencait à être à court d'onguent de soins donc elle devait faire des "courses".

La jeune femme adorait la forêt. La dernière fois qu'elle y était allée, elle avait rencontré une druide fort intéressante : Neelahn. Elle avait entendu dire grâce au rapport qu'elle avait reçu en tant que conseillère scientifique qu'elle avait combattu un dragon dans le désert. Elle espérait donc que son amie allait bien. Elle aurait aimé combattre cet animal mystique mais son chef avait préféré la garder à ses côtés au cas où les désignés n'arrivent pas à le stopper... Elle comprenait cette technique de combat même si elle ne l'acceptait guère mais en bonne mage rouge, elle n'avait rien dit.

Est-ce qu'Alicia Mayfair avait dû aussi ravaler sa fierté pour accepter les ordres de son dirigeant? Possible... Les deux alchimistes étaient différentes. Ambrosia n'entretenaient pas d'amitié avec son dirigeant au contraire de l'enchanteresse avec Itsuki... Elle n'était pas non plus la plus puissante de son ordre... Elle aimerait bien un jour y arriver... mais elle devait d'abord se créer plus de liens de confiance avec les autres statuts...

En tout cas, aujourd'hui, il n'y aurait rien de diplomatique. Elle marchait calmement habillée d'un manteau beige et de sa robe rouge. Ses armes étaient présentes et invisibles. La forêt était si paisible. Des oiseaux s'envolaient lorsqu'elle s'approchait trop près d'eux. Elle croisa même un écureuil. Elle finit par trouver ce qu'elle cherchait : des champignons aux capacités calmantes ainsi que des fougères revigorantes. Elle sortit son attirail et se mit calmement à les cueillir avec soin. Il ne fallait pas arracher les racines pour permettre à ses plantes de repousser au même endroit et ainsi lui offrir la possibilité d'en récupérer de nouveau au même endroit.

Elle était plongée dans ses pensées, très concentrée... ne se sentant pas en danger, elle avait baissé la garde... ce qui permit à un loup de s'approcher très dangereusement d'elle... l'animal était affamé... et très silencieux...

_________________


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Amaldriel
Shaman, niv 2
Shaman, niv 2
avatar

Messages : 420
Date d'inscription : 27/09/2011
Age : 27
Localisation : La province de la poutine !

Feuille de personnage
Pouvoirs: Télékinésie, Dialecte des esprits et Vitesse accrue
Armes: Yamiyo (katana) et des couteaux de lancers
Relations:

MessageSujet: Re: Magie et famille [PV Amaldriel] Lun 14 Mai - 2:23

    Mon coeur battait la chamade alors que je courais à vive allure sans émettre beaucoup de bruits, sautant légèrement pour éviter les diverses souches, racines et branches d'arbres mortes. Seulement le bruissement des feuilles que j'effleure pouvait être entendu, ce qui fut suffisant pour faire détaler ce renard, mais je n'ai pas décidé pour autant d'abandonner cette chasse et Fenrir n'avait point l'intention, le voyant redoubler d'ardeur, son regard ne relâchant pas la rousse queue au bout blanc de l'animal en fuite.

    J'ai pris rapidement un de mes couteaux de lancers et entre deux respirations, alors que je semblais voir ma proie au ralenti, j'ai lancé l'arme sur ma cible, mais l'arme a manqué ce dernier lorsqu'il a subitement tourné sur la gauche. À l'aide de ma télékinésie, j'ai fait revenir l'arme dans ma main pour ensuite la ranger. La folle course continuait et je n'allais pas lâcher pour si peu, mais le temps jouait contre moi. Je n'ai pas autant d'endurance que mon compagnon loup, mais ses chances de réussir sans moi sont beaucoup plus faible. C'est à ce moment que je suis parti vers la gauche et lui vers la droite, pour tenter une manoeuvre.

    Nous courrions toujours lorsque au loin, sur ma droite, j'ai pu apercevoir que le renard s'était arrêté à cause qu'il n'y avait pas d'issus, à cause d'un à-pic très abrupt qui causerait sa mort. Alors que la proie voulu fuir par la droite, Fenrir se tenait seulement à quelques mètres, prêt à bondir. Le renard décide donc de reculer tranquillement, mais lorsqu'il se retourne, je suis seulement à quelques mètres de lui, haletant dû à l'effort. L'animal décide donc de reculer lentement vers la pente qu'il l'avait fait arrêter. C'est à ce moment que j'ai eu une intuition et que je me suis précipité vers le renard. La créature s'est retourné en un bond et s'apprêtait à dévaler la pente raide à ses risques et périls.

    *Puisse votre force et votre vélocité puisse m'accompagner dans l'accomplissement de cette chasse Shern.* pensais-je alors en accélérant mon pas grâce à mon pouvoir de vitesse accrue. Alors que le renard sautait, je l'ai attrapé par la queue et en exécutant une rotation de la gauche vers la droite, j'ai lancé la proie vers Fenrir qui d'un saut l'attrapa avec sa gueule et lui brisa le cou à la seule force de sa mâchoire.

    « Bien attrapé Fenrir ! » dis-je, reprenant mon souffle après cette course folle, m'éloignant de l'à-pic en ayant manqué d'y tomber en attrapant le renard.

    C'est là que j'aperçu qu'il ne semblait pas vouloir lâcher notre prise, prêt à la dévorer sur le champ. Je me suis approcher de lui et après l'avoir longtemps fixé de mon regard doré, il déposa le renard sur le sol pour me le laisser le prendre.

    « On va le dépecer et le faire cuire. Tu auras la meilleure partie, ne t'inquiète pas ... » dis-je calmement, sans montrer joie ni colère. C'est alors qu'un esprit apparu derrière Fenrir.

    « Vite, vite ! Une femme est en danger ! Un loup va s'en prendre à elle ! » me dit l'esprit avant de disparaître. Le fantôme avait pointé derrière moi. J'ai mis le corps du renard sous mon bras gauche avant de partir en courant en direction de cette personne, Fenrir sous mes talons. Ce dernier était habitué de me voir réagir sans raison apparente, vu qu'il ne voyait pas les âmes perdues.

    Ce ne fut pas long avant que j'aperçoive un loup qui était très proche d'une jeune femme qui semblait très concentrer dans ses tâches. Je ne pouvais pas voir son visage, mais je savais bien qu'elle finirait blesser ou comme casse-croûte pour loup affamé, car ces animaux ne s'attaquent jamais à l'homme à moins d'avoir extrêmement faim, ce qui pouvait arriver en temps de famines ou aux loups solitaires. Je voulais prévenir la personne, mais ayant peur que le loup attaque plus vite que prévu, j'ai dégainé Yamiyo qui émit un tintement métallique en la sortant de son fourreau. J'ai accouru en direction du loup et ne lui laissant pas le temps de se retourner pour voir ce qu'il se passe, j'ai accéléré grâce à mon pouvoir de vitesse accrue et j'ai frappé du dos de la lame le côté droit du canis lupus. D'un aboiement indigné, celui-ci s'est éloigné pour mieux se replacer en position aggressive, prêt à me sauteur au cou pour me tuer. C'est à ce moment que j'émis un court sifflement et que Fenrir surgit derrière le loup. Ce dernier se retourna vers son nouvel adversaire.

    Fenrir n'attendit pas et commença à faire un lourd et fort grognement qui dépassait aisément celui de l'autre loup. La différence était de taille physiquement, car Fenrir le dépassait en taille d'une bonne tête. À mesure que la magie de mon compagnon faisait effet, les grognements de colère se changea en cris plaintifs et alors que le loup allait s'enfuir la queue entre les deux jambes, je lui ai lancé le corps du renard que je venais de chasser. Le canis lupus hésita, mais Fenrir émit un autre lourd grognement et sans demander son reste, le loup parti la queue entre les deux jambes, le renard dans sa gueule.

    Après avoir rengainé mon katana, j'ai pris un lapin attraper plutôt dans la journée et je l'ai lancé à Fenrir avant qu'il commence à se plaindre. Celui-ci l'attrapa dans sa gueule et s'éloigna, me tournant le dos pour commencer à manger.

    « Vous allez bien ? » dis-je à la jeune femme aux cheveux rouges, mais lorsque j'ai vu son visage, je fus profondément surpris. « Ambrosia... » disais-je le coeur lourd. Cela faisait tellement longtemps que je ne l'avais pas vu et je croyais ne jamais la revoir après ses années de tortures où j'ai cru mourir plus d'une fois. Elle n'était qu'une jeune elfe d'une 75 années lorsque j'avait disparu. J'étais simplement sans voix.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ambrosia Mayfair
~Admin~~La Rose Ecarlate, niv 5bis~~
~Admin~~La Rose Ecarlate, niv 5bis~~
avatar

Messages : 4474
Date d'inscription : 31/07/2011
Age : 34

Feuille de personnage
Pouvoirs: Herboristerie, magies élémentaires (terre et électricité), télékinésie, guérison
Armes: deux dagues, phoebus, Zarling
Relations:

MessageSujet: Re: Magie et famille [PV Amaldriel] Jeu 17 Mai - 15:12

Tout à sa tache, la jeune femme ne sentait toujours rien. Le loup était vraiment précautionneux. Elle l'aurait admiré avec plaisir si cela n'avait pas été elle la proie. La mage rouge mit dans sa besace son travail. Elle pensait déjà aux futurs potions qu'elle pourrait faire en compagnie de Duscisio. Il serait surement ravi d'en apprendre un peu plus grâce à ces ingrédients.

Elle allait se relever quand son instinct lui intima de rester en place. Sa nuque s'hérissa. Elle pouvait sentir le souffle de la bête dans son dos. Elle réfléchissait à la meilleure façon d'agir, quelle serait celle qui lui causerait le moins de dommages car c'était bien là le bas de l'affaire. Quoi qu'elle puisse faire, elle serait blessée. A elle de faire en sorte que cela ne soit pas gravement, que sa carotide ne soit pas touchée par exemple.

Mais son ange gardien ne l'avait pas abandonné. On vint à son secours avant qu'elle puisse faire quoi que ce soit. Elle se retourna pour assister à ce qui venait de passer. Son sauveur allait trop vite, elle ne pouvait pas bien distinguer de prime abord son prince charmant. Lorsque l'animal de compagnie de l'homme apparut, la jeune femme ne put s'empêcher de reculer de deux pas. La bête était impressionnante presqu'autant que le tigre de Neelahn. D'ailleurs était-ce un druide qui venait de lui sauver la vie?

Le loup s'en alla avec un renard dans la gueule. Elle ne serait donc pas son diner, tant mieux. Elle soupira de soulagement et passa une main tremblante dans ses cheveux chatains mordorés pour les remettre en place. Ambrosia leva ses yeux verts vers l'inconnu et eut une expression de surprise. L'homme l'avait également reconnu. Elle ne savait pas comment agir. Lui sauter au cou? Lui serrer la main? Elle décida de rien faire. Cela faisait tellement longtemps qu'elle ne l'avait pas vu... trop longtemps...


"Je vais très bien. Je te remercie."

Elle fit deux pas vers lui et lui souris chaleureusement. Son loup l'impressionnait toujours mais elle savait parfaitement qu'elle était en sécurité à présent.

"Je ne pensais pas te retrouver ici Amaldriel... Cela fait si longtemps... Je te croyais mort... Que t'es t'il arrivé?"

La mage rouge fixa l'animal. Elle n'avait jamais été très proche des bestioles...

"Où l'as tu récupéré? Il est impressionnant..."

_________________


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Amaldriel
Shaman, niv 2
Shaman, niv 2
avatar

Messages : 420
Date d'inscription : 27/09/2011
Age : 27
Localisation : La province de la poutine !

Feuille de personnage
Pouvoirs: Télékinésie, Dialecte des esprits et Vitesse accrue
Armes: Yamiyo (katana) et des couteaux de lancers
Relations:

MessageSujet: Re: Magie et famille [PV Amaldriel] Dim 3 Juin - 5:39

    Son regard vert émeraude me transperçait le corps comme un choc électrique qui va de la tête aux pieds. Malgré notre différence d'âge, j'ai toujours beaucoup apprécié ma cousine avec son esprit aiguisé. C'est clair que je m'attendais à une autre réaction de sa part, mais puis-je vraiment la blâmer ? Cela faisait longtemps que j'étais disparu ... Je n'avais pas fait le calcul, mais cela allait à plusieurs décennies. Comment avais-je pu survivre aux traitements de mes geôliers ? Cela n'avait pu vraiment d'importance. Fenrir était parti faire un petit tour en commençant par renifler les pistes, vu qu'il avait perdu son renard. Il faut bien qu'il se nourrisse et il savait bien que Amaldriel était loin d'avoir fini. L'instinct, c'est fort, non ?

    Elle avait fait deux pas vers moi, sortant son fameux sourire chaleureux. Il fallait dire que c'était de famille.

    « Toujours ce sourire à faire fondre les coeurs de glace, pas vrai Siasia ? » disais-je en souriant moi aussi, même si cette rencontre me bouleversait les idées et les émotions. J'avais peu pensé à ma famille, autre que ma soeur. Je me sentais coupable. J'ai volontairement ignoré la question sur ma disparition, regardant Ambrosia fixer Fenrir alors qu'il cherchait une piste fraîche d'un animal.

    « Il a tenté de me voler ce que je venais de chasser ... On s'est compris et il me suit un partout depuis plusieurs semaines. Je ne compte plus vraiment le temps qui passe, c'est trop ... douloureux » articulais-je difficilement sur les derniers mots.

    J'ai fait quelques pas vers la mage rouge avait de me sentir faible et étrange. Mon coeur battait de plus en plus vite, au même tempo que mon souffle qui devenait de plus en plus court. Mes souvenirs que je pensais avoir caché au plus profond de moi commençait à surgir. J'étais complètement en crise de panique. Mes forces me lâchaient pour tomber à genou aux pieds de ma cousine. J'ai attrapé ses mains pour ne pas me retrouver face contre le sol et des larmes commençaient à brûler mes yeux.

    « J'ai....j'ai mal Ambrosia. Je souffre énormément à l'âme et au coeur. Depuis que je me suis enfui, je cherche ma soeur partout, mais je ne la trouve pas ... J'ai peur Siasia ... » dis-je la voix tremblotante, pleurant face à mon impuissance. J'ai deux cents ans et je n'arrive même pas à faire face à ma cousine sans éclater en petits morceaux.

    « Je ne pourrais pas t'expliquer pour le moment ce qui s'est passé, mais tu enlèves ce que je porte, tu pourrais avoir ta réponse en observant mon dos. » disais-je faiblement à la mage rouge. Effectivement, mon dos était couvert de cicatrices diverses, dû à la flagellation et aux outils de tortures utilisées lors de ma captivité. Il y avait des cicatrices sur mon torse, mais elles étaient beaucoup moins importantes, car elles sont pour la plupart les résultats de certains combats.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ambrosia Mayfair
~Admin~~La Rose Ecarlate, niv 5bis~~
~Admin~~La Rose Ecarlate, niv 5bis~~
avatar

Messages : 4474
Date d'inscription : 31/07/2011
Age : 34

Feuille de personnage
Pouvoirs: Herboristerie, magies élémentaires (terre et électricité), télékinésie, guérison
Armes: deux dagues, phoebus, Zarling
Relations:

MessageSujet: Re: Magie et famille [PV Amaldriel] Mar 19 Juin - 17:33

"On dit que les bonnes habitudes ne changent jamais."

Elle avait un magnifique sourire et pourtant, c'était bien une âme solitaire qui faisait face à son cousin. Son coeur était libre comme l'air mais elle ne cherchait pas à l'occuper, non, sa vie passait d'abord par le savoir et après, les amours naitront. Parfois, le poids était trop lourd sur ses épaules et elle aurait bien partagé ses responsabilités avec un homme rassurant mais elle devait faire avec. Elle ne voulait pas vivre ce qu'Alicia avait vécu avec son oncle. Elle ne voulait pas assister à la mort de son bien aimé lors d'une guerre, cela serait au dessus de ses forces. Certes, du sang de Clérius coulait dans ses veines mais cela était trop lui demander.


"Le temps passe trop vite... bien trop vite... Je suis heureuse de voir que tu peux compter sur quelqu'un."

Le temps efface les souvenirs et les regrets. Ses parents avaient beaucoup eu de douleurs par le passé tout comme elle. Mais il ne sert à rien de pleurer pendant des années, il faut continuer à agir et chérir l'être disparu. Néanmoins, Ambrosia a toujours eu du mal à accepter ce qui s'était passé... mais le temps a fait son oeuvre et effacé quelques détails trop gênants.

Mais alors que la mage rouge essayait de faire bonne figure et agir comme si de rien était, il n'en fut pas le cas d'Amaldriel. La surprise et le chagrin vinrent se lire successivement sur son visage. Elle serra ses mains et se baissa à sa hauteur. Elle passa une main dans les cheveux du jeune homme et murmura :


"Je ne sais pas où est exactement ta soeur. Quels sont les indices que tu as récolté?"

Calmement alors que son ventre était serré douloureusement, elle lui enleva ses habits. Elle poussa un cri de stupeur et de douleur lorsqu'elle vit le traitement qu'il avait reçu. Une haine féroce naquit en elle contre ses bourreaux. D'une voix sourde, elle demanda alors que les larmes lui montaient aux yeux :

"Dis moi qui t'a fait cela et où? Je suis conseillère de mon ordre à présent... J'ai de grands pouvoirs... Je ne peux tolérer une telle chose... "

Elle n'osait pas le toucher... son regard ne quittait plus ses blessures...

_________________


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Amaldriel
Shaman, niv 2
Shaman, niv 2
avatar

Messages : 420
Date d'inscription : 27/09/2011
Age : 27
Localisation : La province de la poutine !

Feuille de personnage
Pouvoirs: Télékinésie, Dialecte des esprits et Vitesse accrue
Armes: Yamiyo (katana) et des couteaux de lancers
Relations:

MessageSujet: Re: Magie et famille [PV Amaldriel] Mar 26 Juin - 3:36

    « La douleur fait partie des moments difficiles à passer et on ne peut pas y échapper. Il vaut mieux vivre les petits moments de bonheur à fond pour ne pas ensuite les regretter. » disais-je difficilement. Je savais bien que la vie d'Ambrosia avait été tout sauf facile. Le fait qu'elle porte le nom de Mayfair était une façon d'honorer la compagne de notre oncle mort au combat durant une très vieille guerre, mais aussi un poids sur les épaules pour l'elfe. Pourquoi ne pas être accompagné d'un amoureux ou d'une amoureuse ? Par peur de le ou la perdre ? Pourquoi souffrir et se préoccuper de choses de choses qui allaient peut-être arriver au lieu de profiter du présent ? Tout cela échappait autant aux hommes qu'aux elfes.

    Lentement, je replaçais les morceaux. Je devais rester fort, pour pouvoir me concentrer et faire bonne figure. Éclater et m'effondrer ne servirait pas à grand-chose.

    « J'étais à la poursuite d'un homme, il y a cinquante ans, qui avait des informations capitales sur ma soeur, mais c'était un piège. J'avais été leurré comme un débutant dans un piège. » disais-je tranquillement en prenant une pause. Ma cousine avaient enlevé mes habits et j'entendis son cri à la vue de mes cicatrices. J'entendais sa voix sourde et ses questions. Je pouvais voir les larmes qui lui montaient aux yeux alors que je me retournais pour la prendre dans mes bras, enfonçant ma tête dans sa chevelure de feu.

    « Ma soeur venait de disparaître. Cela faisait quoi, une semaine ou deux ? J'ai été capturé sûrement par les mêmes ravisseurs qu'elle, mais je ne l'ai jamais vu en cinquante années. Celle qui semblait savoir tout se faisait appeler maîtr... Luana . » disais-je en manquer de dire maîtresse. Il était dur de se détacher de certains mots qu'on lui avait gravé dans la tête à l'aide fouets en tout genre.

    « Tout ce que je sais, c'était que je semblais emprisonné dans un château près de la forêt, mais je ne savais pas où. Elle n'a pas vieilli d'une ride en cinquante ans. J'avais réussi à m'enfuir, car quelque chose de très important se passait, quelque chose d'imprévu. Une évasion ? Des intrus venus sauver d'autres prisonniers ? Cette folle m'a vu m'échapper et n'a rien fait ...» disais-je en prenant une petite pause.

    « Un homme m'a sauvé lorsque j'ai perdu connaissance en fuyant dans la forêt, en usant de mes dernières ressources. Il m'a pansé, nourri et même offert une arme. » disais-je en dégainant Yamiyo, mon katana pour lui montrer.

    « Je ne sais pas pourquoi, mais cette arme semble très importante. Je dois la garder quoi qu'il arrive ... surtout que mon emprisonnement m'a fait perdre toute ma puissance que j'avais autrefois. J'étais un puissant shaman, mais là ... Je suis faible ... » disais-je la voix tremblotante. J'avais repris mes vêtements après m'être éloigné un peu de ma cousine. Je ne voulais pas l'obliger à regarder plus longtemps alors j'avais décidé de remettre mes habits.

    « Si tu avais quelque chose qui pourrait calmer les douleurs ... Des fois, c'est très peu agréable. Ils doivent avoir mis quelque chose sur ces fouets ou cela a mal guéri ... Vas-tu pouvoir m'aider ? Tu es une puissante mage rouge, il doit y avoir quelque chose pour m'aider et .... pour remettre les pendules à l'heure ... » disais-je, en faisant allusion sur les tortionnaires et la disparition de ma soeur.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ambrosia Mayfair
~Admin~~La Rose Ecarlate, niv 5bis~~
~Admin~~La Rose Ecarlate, niv 5bis~~
avatar

Messages : 4474
Date d'inscription : 31/07/2011
Age : 34

Feuille de personnage
Pouvoirs: Herboristerie, magies élémentaires (terre et électricité), télékinésie, guérison
Armes: deux dagues, phoebus, Zarling
Relations:

MessageSujet: Re: Magie et famille [PV Amaldriel] Mar 25 Sep - 12:33

[Désolée du retard, je ne pensais pas que tu attendais depuis si longtemps *a honte*]

La jeune femme serra contre elle le jeune homme tout en écoutant attentivement ses dires. La douleur était une plaie qu'elle ne pouvait effacer de sa mémoire et encore moins de tout Naturalia mais elle essayait tant bien que mal de voir celle-ci s'amoindrir le plus possible.

Le nom de son bourreau ne lui disait rien du tout mais en tant que conseillère, elle pourrait toujours mener son enquête en envoyant quelques hommes de la Tour discrètement farfouiller dans les terres sombres et dans la forêt. Il faudrait juste faire attention de ne pas vexer les druides. D'ailleurs, en parlant de ce peuple, peut-être que la jeune femme pourrait soit revoir Luccia, soit revoir Neelhan et leur demander si elles connaissaient le fameux château.

Elle l'écarta et fixa avec soin l'arme en question. Ambrosia passa son doigt sur le fil de la lame et sourit de satisfaction. C'était une très jolie possession mais mortelle en de très mauvaises mains. Un brin inquiète, elle demanda :


"Tu sais t'en servir? As-tu demandé de l'aide à des chevaliers pour qu'ils t'aident à mieux la manipuler? J'ai entendu parlé d'un homme qui pourrait éventuellement te servir de maitre."

La jeune femme n'était pas proche des paladins mais deux noms semblaient de plus en plus présents dans la bouche de la populace : Edalion et Orpheus. Les deux hommes étaient opposés mais peut-être que le shamane pourrait il les contacter, pas en son nom propre pour le dernier malheureusement... Elle avait là aussi à faire pour ressembler à son héroïne. Alicia était la meilleure amie du célèbre chevalier blanc, Integral. Elle avait juste croisé Edalion à Naturalia par le passé mais ils n'étaient pas proches pour autant... De toute façon, de nature solitaire, la mage rouge n'avait pas de véritables amis... Un jour, cela changera peut-être, tout du moins elle l'espérait.

"Je vais te trouver cela."

Elle fouilla dans son sac et en sortit deux flacons : une potion de soins et un onguent d'apaisement lui permettant ainsi de continuer la cicatrisation de ses plaies.

"Le premier se boit, le second s'applique. Je pense qu'ils pourront t'être utiles."

L'elfe lui sourit et se perdit dans le paysage autour d'eux pendant quelques secondes puis reprit :

"Je peux t'aider à les trouver... Mais je pense qu'il est surtout préférable que tu acquiert plus de pouvoirs... Récupérer un artefact magique serait déjà un premier atout. As-tu entendu parlé de rumeurs? On peut aller à la bibliothèque pour chercher des informations."

Elle avait récupéré récemment un éventail magique contrôlant le vent en compagnie de Masaku. Il lui était devenu rapidement indispensable...

_________________


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Magie et famille [PV Amaldriel]

Revenir en haut Aller en bas

Magie et famille [PV Amaldriel]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» L'histoire de Dietrich de la famille Hohenloe
» Strategia Imperialis (personnages et magie)
» Solitary Sojourn ou la magie du bleu
» Une famille de 78 habitants !
» Domaine de magie pour les slanns

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Nelberaid ::  :: La Forêt-
Créer un forum | © phpBB | Forum gratuit d'entraide | Contact | Signaler un abus | Forum gratuit | Jeux | Jeux de rôles en solo