AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez|

Les hommes ne demandent pas leur chemin....( Napsu )

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Sven Merinstal
Archimage Maléfique, niv 3
Archimage Maléfique, niv 3
avatar

Messages : 1306
Date d'inscription : 25/10/2011
Age : 24
Localisation : Sous ton lit

Feuille de personnage
Pouvoirs: ° Magie Noire-Nécromancie-Contrôle de la glace°
Armes: Épée longue et Fouet
Relations:

MessageSujet: Les hommes ne demandent pas leur chemin....( Napsu ) Mar 20 Nov - 6:56

Eh voila... Dans quoi encore le démon aux cheveux de ténèbres s’était-il encore fourré? Une aventure de plus, ça ne pouvait pas faire de mal à personne, non? C’était bien ce que Sven Merinstal croyait, avant de se retrouver dans un bourbier comme celui-là…. Perdu! Il était tout simplement perdu dans cette satanée forêt qu’on disait paranormale… Pourquoi donc était-elle si étrange? Eh bien! La réponse est simple mon cher… La Forêt des Illusions porte tout simplement fort bien son nom. Illusions! Depuis que l’Archimage Maléfique était entré dans cet endroit rempli de mystère, il n’avait cessé de se perdre de plus en plus à chaque pas qu’il faisait entre les arbres. Chaque fois qu’il se retournait, le décor semblait toujours plus différent qu’il ne l’avait été à l’origine. Les sentiers qu’il empruntait pour faire demi tour n’étaient plus les mêmes, et bientôt, il ne sut plus où donner de la tête! Une illusion lui avait même fait croire qu’un chemin continuait, alors qu’il s’agissait d’une pente trop abrupte descendant sur une cinquantaine de mètres… Il l’avait déboulé à pleine vitesse, salissant ses vêtements, se décoiffant et se faisant un peu mal au coude… En ce moment même, il menaçait de s’arracher les cheveux du crâne.

Des passants l’avaient pourtant bien prévenu, avant qu’il n’entre dans la forêt. On lui avait bien dit de ne pas s’y aventurer seul sans un rôdeur pour le guider. On l’avait surtout bien avertit de ne jamais quitter la brume, sous peine de ne jamais ressortir de cet endroit pourri.


- Bravo, Sven, se souffla le Mage Noir pour lui-même. Encore une fois tu te montre plus brillant que les autres…

Une remarque bien entendu remplie de sarcasme… Il était perdu ici depuis maintenant cinq heure et ne parvenait pas à retrouver la sortie. Peut-être même qu’il était passé devant à plusieurs reprises mais que les illusions l’aient trompé… Il ne pourrait cependant jamais le dire avec certitude.

S’arrêtant au milieu d’un sentier, le démon souffla quelques secondes. Il devait avoir un nouveau plan pour se tirer d’affaire. S’il avait su voler, il aurait sans doute eu une chance de quitter la forêt par la voie des airs. Mais malheureusement pour lui, il n’avait pas d’ailes.

Un craquement presque sinistre retentit derrière lui. S’il n’avait pas été aussi parano, il ne se serait jamais retourné…et se serait prit une flèche entre les omoplates… En tournant la tête pour voir derrière son épaule, il pu voir in extremis un inconnu qui le prenait en joue avec son arc. Le Frère Sombre eut tout juste le temps de se jeter sur le côté pour éviter le projectile mortel. La flèche se planta dans un tronc d’arbre dans un grand TOK!

Sur le dos, Sven regarda l’homme tendre la main derrière son épaule pour atteindre son carquois. Un rôdeur, devina-t-il. Il n’aimait sans doute pas le fait qu’un Mage Noir soit sur son territoire… D’instinct, Sven porta la main à sa hanche…

Et ne trouva pas son épée…

Fichtre et foutre! Il l’avait probablement perdu lorsqu’il était tombé tout à l’heure… Plan B? Bien sûr… Le démon crispa son poing et, en moins de trois secondes, du givre solide recouvrit le visage du rôdeur, aveuglé et souffrant. Il tenta de gratter la surface hivernale avec ses ongles pour libérer son visage, et Sven profita de cette distraction pour se remettre sur ses longues jambes. Il bondit vers l’humain en panique, le contourna, s’empara de force d’une flèche de son carquois et la lui planta dans la gorge. Pas très original, mais efficace… Un atroce gargouillement s’en suivit, puisque rôdeur tomba à genoux pour finir d’agoniser… Sven le laissa mourir en paix. Il n’avait pas de temps à perdre…

Cependant, il n’était pas au bout de ses peines. Son ouie aiguisée perçut le bruissement des bosquets aux alentours. Ce rôdeur n’était probablement pas le seul… C’était le temps de filer d’ici.

Il allait devoir retrouver son arme s’il voulait survivre plus longtemps ici. Et le démon se doutait bien qu’il n’y aurait personne dans le coin pour lui filer un coup de main.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Napsû
Anti-paladin, niv 1
Anti-paladin, niv 1
avatar

Messages : 22
Date d'inscription : 06/11/2012

Feuille de personnage
Pouvoirs: Contrôle des Ombres - Force Surhumaine - Vitesse Accrue
Armes: Deux haches
Relations:

MessageSujet: Re: Les hommes ne demandent pas leur chemin....( Napsu ) Mar 20 Nov - 12:27

Il y avait maintenant des kilomètres derrière elle. D’emblée elle avait voulu aller tout droit, sans se poser de questions, c'était plus simple pensait-elle et puis on était sûr de mettre le plus de distance possible entre elle et son point de départ. De plus si l'envie lui prenait de retourner, un simple demi tour suffisait. Ce n'est pas la première montée raide - qu'elle gravit - ni la végétation - qu'elle déblaya - ni la chaumière fragile d'un absent - qu'elle traversa - mais une rivière. Celle-ci avait un courant un peu fort et quand elle entraina ses moutons à la suivre ils se firent emporter. Heureusement, attentive et véloce elle arrêta son troupeau chéri avant qu'il soit décimé. Une demi-douzaine de perdu, elle se promit de manger moins les prochains jours pour compenser. Un point important c'est qu'elle réussit à sauver le chef de file, en lui nageant après.

Carmen, chercha donc un gué oubliant sa petite promesse de départ et dès lors ne fit plus aucun effort de direction. Ses pas la portaient vers la descente, et une fois en bas vers le frais, elle ne connaissait pas les directions cardinales. En effet la température avait augmenté en perdant de l'altitude, elle trouvait moins agréable ce surplus de chaleur que l'air vivifiant de la montagne. Au bout d'un temps elle se rendit compte que malgré son sens de l'orientation elle ne se situait plus par rapport à la Maison. L'exercice mental de faire marche arrière lui avait occupé l'esprit un moment, l'avait sans doute rassurée. Mais c'était fini, elle l'avait quitté pour de bon le foyer familiale.

Plus tard, pas si longtemps après, mais suffisamment pour qu'elle est perdu ses repères spatio-temporels elle se retrouva dans une forêt plutôt plaisante. Elle n'avait fait qu'avancé, dormant à la belle étoile et laissant, quand l'herbe était belle, ses moutons paitre. Alors seulement elle regardait derrière elle et se laissait submerger par ses hésitations. Puis une fois effrayée elle se remettait en route, rêvassant d'un futur radieux pour se changer les idées ou observant les nouveaux décors. Elle ne croisait jamais personne, ou alors de très loin. Sa vue perçante lui faisait parvenir de petits points sombres se mouvant dans des arrière-plans reculés. Cela restait rare, même plus depuis qu'elle était entrée dans cette dernière forêt. Elle ne savait toujours pas où elle se trouvait, pas de plan ni de panneau vu en route. Elle en avait traversée des forêts, mais jamais comme celle-là.

Tout d'abord il y avait une brume, non-matinale, et puis ses bêtes faisaient moins de bruits que Fantôme. Elle avait aussi cette impression de n'avoir jamais vu un pareil cadre durant son début de périple. Elle était aussi étonnée que fascinée. Il lui avait fallut peu de temps pour se mettre en tête de fouiller ce bois, afin d'y découvrir ses secrets. Car assurément il y en avait. Sa soif d'aventures le lui disait.

Elle s'amusait avec les ombres, bien que menant son troupeau, car elle savait qu'elle ne pourrait compter sur la discrétion : des dizaines de pattes nerveuses foulaient le sol. De toute manière elle ne chassait pas, elle cherchait. La nuance n'est pas si subtile car même elle la percevait. Puis lassée elle s'arrêta de jouer pour plus se concentrer. La forêt semblait vraiment très grande et son instinct lui disait qu'elle approchait. De quoi ?

Un peu de bruit éloigné attira son attention, étrangement familier. De l'écho à présent ? on aurait dit le cri de Fantôme. Impatiente et palpitante de retrouver un tel phénomène dans ce lieu elle époumona.

OOHOO !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sven Merinstal
Archimage Maléfique, niv 3
Archimage Maléfique, niv 3
avatar

Messages : 1306
Date d'inscription : 25/10/2011
Age : 24
Localisation : Sous ton lit

Feuille de personnage
Pouvoirs: ° Magie Noire-Nécromancie-Contrôle de la glace°
Armes: Épée longue et Fouet
Relations:

MessageSujet: Re: Les hommes ne demandent pas leur chemin....( Napsu ) Sam 1 Déc - 15:50

Ce n’était pas très brillant de sa part, il devait malencontreusement se l’avouer, certes. Le ‘’jeune’’ Archimage se voyait à présent coincé dans cette saleté de forêt pour l’éternité, errant ici et là à la recherche d’une sortie qu’il ne trouverait jamais, ou alors qu’il ne verrait tout simplement pas à cause de toutes ces illusions qui troublaient son esprits déjà assez tourmenté de temps à autre… Le démon, cependant, décida de ne pas jeter l’éponge tout de suite. Après tout, il semblait qu’il était traqué par des rôdeurs, ou alors par quelque chose de plus farouches et de plus agressif encore… Aussi décida-t-il d’accélérer le pas dans l’espoir improbable qu’ils ne l’oublient, ou alors pour les semer.

Après environ une minute de marche, un bruit étrange traversa les feuilles des arbres jusqu’à ses oreilles. Son ouïe étant des plus fines, il n’eut alors aucun mal à identifier la source de ce bruit inconnu. C’était une voix. Une voix féminine, mais puissante. Curieux et un peu moins inquiet à cause de cela, Sven Merinstal fronça les sourcils et décida de s’avancer dans cette direction, à la recherche de celle qui venait de pousser ce son. À peine eut-il le temps de commencer sa nouvelle route qu’il se demanda si la forêt n’était pas en train de lui jouer un nouveau tour. Pouvait-elle vraiment créer des illusions auditives en plus de visuelle? Ce serait bien sa chance, le pauvre Sven!

Il se mit à courir sur ses longues jambes, dévorant la distance plus rapidement que n’importe quel autre humain, voir même autres démons, standard. Sa grande taille ne lui donnait pas toujours des inconvénients, il pouvait alors en être fier. Même s’il devait toujours se pencher pour entrer dans des bâtiments ordinaires, le fait d’être si grand lui donnait l’avantage de courir vite, d’intimider pour facilement ses ennemis et de voir une peu plus loin ce qu’il y avait au-delà d’une foule. Parfois, on lui lançait des regards curieux, mais il s’en fichait. Il n’était pas une attraction touristique. Il était juste…grand…

Alors qu’il courait à vitesse moyenne, afin de ne pas trop se fatiguer, Sven entendit un bruit tout aussi accéléré venant des buissons, des deux côtés de lui. Les trucs ou alors les rôdeurs qui le suivaient semblaient ne pas vouloir le laisser quitter cette maudite forêt avec la tête sur ses épaules, malheureusement. Il avait toujours dans l’idée de les semer jusqu’à ce qu’il tourne abruptement dans un sentier secondaire, et tombe face à face avec une créature qu’il ne s’attendait vraiment pas à voir à ce moment.

Il stoppa net sa course, freinant sur ses talons, projetant un peu de terre molle devant lui et sur les tibias de la nouvelle. Elle semblait tout à fait humanoïde, quoi que bien entendu non humaine à sa façon. Elle avait de longs cheveux sombre et sa peau avait une teinte maladive, du moins, c’est ce qu’il jugea en voyant ce vert sur elle. Les yeux couleurs saphirs hivernal du Mage Noir papillonnèrent quelques secondes, habitué à voir les choses disparaître dans un endroit comme cela. Mais non, cette personne resta sur place. Était-elle vraiment là?

Il n’eut pas le temps de se pencher sur la question que quelque chose le faucha sur le côté pour le projeter au sol. Il se retrouva sur le dos, une silhouette sombre à califourchon sur lui. D’instinct, le démon leva un bras pour intercepter le poignet qui venait vers son visage, la main munie d’une dague effilée. C’était une rôdeuse qui venait de lui bondir dessus à la manière d’un félin. Dans une situation différente, Sven en aurait été heureux…Sauf que cette tigresse menaçait de lui arracher le visage avec son couteau. Heureusement qu’il était plus fort que ces humaines stupides…

Après l’effet de surprise passé, Sven tordit violement le poignet de son agressif, qui poussa un hoquet de souffrance avant de lâcher son arme. Sven tendit son bras libre pour la prendre, et comme si cela avait été quelque chose de naturel pour lui, retourna cette dague contre sa propriétaire, droit au cœur. La femme roula sur le côté, agonisante et gémissante, et Sven récupéra cette arme qui lui servirait temporairement jusqu’à ce qu’il retrouve son épée chérie…

Il se redressa par la suite de toute sa hauteur et pivota en direction de celle qui avait stoppé involontairement sa fuite. Quelques goutes de sang maculait le visage blanc et parfait du démon, et de plus grosses tâches imprégnait ses vêtements noirs. Il garda la main fermement sur le manche de la nouvelle dague qu’il venait de se procurer sur le cadavre, et fixa la femme bizarre d’un air suspicieux, proche de l’hostilité.


- Quoi… Tu veux me percer le visage, toi aussi?

Sa voix de velours restait douce mais une teinte de menace persistait toujours...

Autant mettre les choses au clair… Ennemie, ou ‘’amie’’….

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Napsû
Anti-paladin, niv 1
Anti-paladin, niv 1
avatar

Messages : 22
Date d'inscription : 06/11/2012

Feuille de personnage
Pouvoirs: Contrôle des Ombres - Force Surhumaine - Vitesse Accrue
Armes: Deux haches
Relations:

MessageSujet: Re: Les hommes ne demandent pas leur chemin....( Napsu ) Sam 1 Déc - 18:57

Déception.
Il n'y eu pas de réponse à son cri. Dépitée elle continua son chemin, elle rejoignit la tête de son troupeau, laissant Fantôme à l'arrière, et tapota son meneur. C'était elle qui voulait un geste de réconfort, mais il n'y avait personne. Elle était loin de tout. Elle se demanda alors quel était le bruit qu'elle avait entendu. Et ses hypothèses prenait place au lieu de sa petite tristesse passagère.

Les moutons ne courait généralement pas les sous-bois, pas plus que les chemins profonds, même accompagné elle élimina d’emblée la possibilité d'une autre bergère avec un mouton similaire. Mais un autre animal, un mammifère d'une famille similaire, plus ou moins, pourrait faire l'affaire. Ou même pas similaire si on lui avait arraché la langue. Elle n'avait jamais arraché la langue que de Fantôme, elle ne savait donc pas ce que ça donnait sur d'autre espèce. Décidément son savoir était bien mince.

Perdue dans ses pensées elle était moins attentive et n'entendit pas les bruits de pas, de course, qui lui arrivait dessus. Quand au détour du sentier, ou elle était tombée sans s'en rendre compte, déboula un grand être sombre elle ne fut que doublement surprise. Sa main qui lui caressait la joue tomba à sa ceinture et ses yeux écarquillés ne laissait pas beaucoup d’interprétations. La scène de combat qui s'en suivit lui laissa le temps de reprendre une attitude convenable. Sans toutefois prêter attention à la terre.

Ce fut vite expédié. Elle se surpris a admirer l'habileté de l'inconnu, ainsi que sa taille. Un sourire la prit de force. Il ferait un adversaire honorable, l'envie de lui sauter dessus la titilla, mais ce n'était qu'une petite envie et elle se plaisait dans ses moment de calme et de tranquillité à se dire qu'elle n'était pas esclave. Donc tout compte fait elle décida de lui parler, sans tenir compte de son ton, elle le comprenait facilement après une course et une morte. Sans se soucier des raisons de la violence. Sans se soucier non plus si elle serait la suivante.

Il était bizarre à regarder, mais se détail ne la troubla pas longtemps. C'était plus ses propre mot qui l’inquiétaient. Silence. Elle tourna sept fois sa langue dans sa bouche comme on lui avait appris.

Bonjour Troll Pressé. N'ai crainte pour ta belle face et ton nez.
La seule chose que je veux percer c'est le secret de cette forêt.

C'est drôlement grand par ici, non ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sven Merinstal
Archimage Maléfique, niv 3
Archimage Maléfique, niv 3
avatar

Messages : 1306
Date d'inscription : 25/10/2011
Age : 24
Localisation : Sous ton lit

Feuille de personnage
Pouvoirs: ° Magie Noire-Nécromancie-Contrôle de la glace°
Armes: Épée longue et Fouet
Relations:

MessageSujet: Re: Les hommes ne demandent pas leur chemin....( Napsu ) Dim 2 Déc - 2:58

Il fallait rester sur ses gardes. Venant tout juste de survivre à deux tentatives de meurtres sur sa charmante personne, Sven devenait quelque peu parano et n’avait nullement l’envie de devoir se mesurer à une troisième personne afin de préserver sa vie. Il ne connaissait pas cette…femme… d’ailleurs, il avait le malheur d’avouer que c’était la première fois en 77 ans qu’il rencontrait quelqu’un de sa race. On disait qu’ils vivaient surtout dans les flancs des montagnes, et Sven, comme de fait et surtout depuis son escapade double à Éternia, n’était pas friand des balades en milieu montagneux… En bref, il ne savait tout simplement pas à quoi s’attendre venant de cette créature au teint verdâtre. Il en connaissait peu sur eux, et il ne savait pas jusqu’où allait leur intelligence et leur compréhension du dialecte commun. Peut-être parlait-elle la langue démoniaque? Ce serait un peu tirer par les cheveux. Les trolls avaient sans doute leur langue bien à eux.

Lentement, presque à regret, le démon laissa son bras redescendre le long de son flanc, abaissant peu à peu l’arme qu’il tenait dans une position parée à l’attaque. Les traits sur son visage parfait se détendirent quelque peu et son corps en entier sembla à nouveau respirer un semblant de calme.


- Ma belle face? Il était temps que quelqu’un le remarque…

Mais il arqua un sourcil.

- Je ne suis pas un Troll… Je suis un démon.

C’était quand même bête, voir quasiment insultant de se voir appeler troll pressé. Pressé oui bien sûr, mais troll, jamais de la vie! Il ne releva seulement pas ce semblant d’insulte et continua de regarder cette femme d’un air princier, près de l’arrogance.

- Comment savoir si c’est grand alors que cet endroit est fourni d’illusions? Peut-être tournons-nous dans un rond minuscule depuis des heures sans même nous en rendre compte.


C’était une possibilité effrayante… Seul les rôdeurs semblaient savoir comme se tirer de ce cauchemar boisé. Pendant que Sven avait quelqu’un ‘’sous la main’’, il en profita alors pour demander d’un ton neutre, avec un touche d’impétuosité :

- Dis-moi, jolie Trolle… Tu n’aurais pas vu une belle épée argenté, sur ton chemin? J’ai malencontreusement égarée la mienne lors d’une mauvaise chute, et je crains fort ne plus jamais retrouver mon bien… Si jamais tu l’as aperçu quelque part, cette information magnanime serait la bienvenue…

En effet, il ne cracherait pas sur un coup de main…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Napsû
Anti-paladin, niv 1
Anti-paladin, niv 1
avatar

Messages : 22
Date d'inscription : 06/11/2012

Feuille de personnage
Pouvoirs: Contrôle des Ombres - Force Surhumaine - Vitesse Accrue
Armes: Deux haches
Relations:

MessageSujet: Re: Les hommes ne demandent pas leur chemin....( Napsu ) Dim 2 Déc - 11:13

Puisqu'il ne l’agressait pas elle l'écouta. Le sourire toujours au lèvre, plus grand quand il lui rendit son compliment. Il était poli, que demander de plus ? Qu'il soit Troll peut-être, enfin sa race expliquait peut-être qu'on s'en prenne à lui. Avec ou sans raison, elle aurait peut-être la réponse en restant avec lui. Mais elle en avait les yeux qui brille, un démon ! voilà de l’exotisme. Un peu de compagnie lui disait bien, il était là et fort, l'occasion fait le larron. Elle jeta un œil à ses bêtes, elles paraissaient toutes là, elle prit un peu de temps pour sa réponse. Un peu moins qu'avant cependant.

Démon ? ça alors ! j'en avais jamais vu.


Ni humain, ni elfe, rien d'autre, sauf deux Trolls, mais elle se garda bien de le dire. Quoi qu'elle ne comptait pas les animaux. Elle ne tenait pas spécialement à paraitre plus ignorante qu'elle l'était, ou autant. Elle se pencha des deux coté pour l'observer plus attentivement. Mais elle ne remarqua pas grand chose de spécifique, quoiqu'il était loin de l'aspect de Papa Troll.

Des illusions ? hummm , j'ai rien vu pourtant, que des arbres. Pas d'épée non plus.

Elle était sûr de ne pas avoir avoir tourné et tourné. Qu'est ce qu'il racontait ? Il faudrait peut-être pas boire toutes ses paroles sous couvert du ton envoutant. Qu'est qu'on lui avait dit déjà des sombres inconnus ? aucun souvenirs. Enfin elle n'allait pas avoir peur, elle était une Trolle, non ? Et le pauvre avait perdu son arme et lui n'en avait apparemment pas deux. Elle oui. Elle ne risquait donc rien à l'aider, de toute manière c'était son plan de chercher de fond en comble la forêt... tant que l'envie durerait.

Sans réponse magna...meuh je peux aider à chercher.

Avec des illusions ça pourrait être amusant, si tout les bâton devenait de jolies épées argentées il pourrait y en avoir de partout. Un coup à vous remuer la tête pour peu qu'elle soit bien faite. Elle se garda bien d’émettre cette hypothèse au démon, il pouvait ne pas la trouver à son goût et elle savait combien on peut être attaché à une arme.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sven Merinstal
Archimage Maléfique, niv 3
Archimage Maléfique, niv 3
avatar

Messages : 1306
Date d'inscription : 25/10/2011
Age : 24
Localisation : Sous ton lit

Feuille de personnage
Pouvoirs: ° Magie Noire-Nécromancie-Contrôle de la glace°
Armes: Épée longue et Fouet
Relations:

MessageSujet: Re: Les hommes ne demandent pas leur chemin....( Napsu ) Ven 14 Déc - 18:08

Pas de doutes possibles, cette créature ne semblait pas vraiment hostile à son égard, ainsi le démon aux cheveux noirs de jais se permit-il de souffler un peu, desserrant l’emprise qu’il avait sur le manche de la dague. Il arqua d’ailleurs l’un de ses élégants sourcils en écoutant parler la Trolle. Elle semblait tout à fait ‘’ébahie’’ d’avoir à faire avec un démon, en fait. Elle n’en avait jamais vu? Elle ne devait alors pas souvent sortir de chez elle, ou alors elle n’était jamais allée faire un tour jusqu’à la Cité Noire, Maléficium. Ah! Les incultes, Sven ne pourrait jamais s’habituer à leur manque flagrant de connaissances générales.

Enfin bref… Elle ne semblait pas non plus avoir vu son épée en chemin, ce qui désola profondément l’archimage. Il ne pu d’ailleurs s’empêcher de faire une moue colérique en écoutant la réponse négative de sa question. Quoi qu’il en soit, il n’était pas question de quitter cette forêt maudite sans avoir son épée! Du moins, pas question de s’en aller sans au moins l’avoir cherchée durant quelques temps.

Sans un mot de plus, Sven avança vers la trolle, passa près d’elle et continua son chemin, l’invitant de se faire à le suivre sur le sentier sinueux. En chemin, il se décida, bien qu’il n’en avait pas trop envie pour le moment, à ouvrir la conversation.


- Qu’est-ce qui t’amène dans la forêt des illusions?

On ne pouvait pas vraiment dire que c’était la destination de vacances idéale, en fait.


- Et puis, ton nom… C’est quoi?

Il doutait même, d’ailleurs, que les Trolls aient des noms…. Il attendit de voir si elle allait lui répondre avant d’ajouter, baissant le ton :

- Il y a sans doute d’autres rôdeurs dans les parages. Si tu en vois un, ne te pose pas de question… Tue-le….
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Napsû
Anti-paladin, niv 1
Anti-paladin, niv 1
avatar

Messages : 22
Date d'inscription : 06/11/2012

Feuille de personnage
Pouvoirs: Contrôle des Ombres - Force Surhumaine - Vitesse Accrue
Armes: Deux haches
Relations:

MessageSujet: Re: Les hommes ne demandent pas leur chemin....( Napsu ) Ven 14 Déc - 19:46

Carmen fixait le démon avec attention. Son bref changement d'expression l'amusa beaucoup et elle se surprit à chercher d'autres phrases qui auraient le même effet. Elle se garde bien entendu de les dire à haute voix. Il n'avait pas l'air profondément dur comme ses parents, ni rides, ni creux particuliers, ça donnait l'envie de lui triturer la face. Histoire de lui afficher d'autres figures. Avez t-il les joues extensible ? de combien ? On lui avait dit que les bêtes n'étaient pas des poupées, peut-être qu'il en est aussi ainsi concernant les démons. Il n'était peut être pas convenable d'avoir de telles pensées, elle se focalisa donc sur ses paroles. Oh, elles étaient un peu brutes, c'était quand même bien mieux que des bêlements.

La forêt des Illusions ? euh ... tout droit ... le chemin ... quelques détours ...
Je, je ne savais pas où j'étais, merci.


Elle haussa la tête en souriant bêtement.

Mais sinon, jusqu'à présent, c'est l'aventure qui me guidait. Ou le vent, peut-être. Le hasard ? L'horizon ?

Elle n'avait pas vraiment réfléchit en avançant, et c'était un peu tard une fois qu'elle avait ouvert la bouche. Elle ne pouvait avouer que c'était la quête de gloire sans l'abandonner là. Car quel gloire y avait-il à chercher une épée. Lorsqu'on contera son épopée on passera ce détail, pour le moment c'était plutôt excitant, elle se croyait dans une expression. Chercher une aiguille dans une botte de foin, voilà un vrai test de compétence, tout compte fait.


Mon nom ? Napsû, Carmen de mon prénom.


Puis, fière d'avoir saisi la dernière phrase pour une raison obscure, elle enchaîna d'un air entendu, dévoilant toutes ses dents affinées.


Donc c'est eux les méchants et pas de quartier. Simple, j'aime.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sven Merinstal
Archimage Maléfique, niv 3
Archimage Maléfique, niv 3
avatar

Messages : 1306
Date d'inscription : 25/10/2011
Age : 24
Localisation : Sous ton lit

Feuille de personnage
Pouvoirs: ° Magie Noire-Nécromancie-Contrôle de la glace°
Armes: Épée longue et Fouet
Relations:

MessageSujet: Re: Les hommes ne demandent pas leur chemin....( Napsu ) Mar 15 Jan - 2:32

La forêt sembla avoir retrouvé son calme presque surnaturel, après le décès des deux rôdeurs malfamés… Sven, cependant, n’était en rien soulager. C’était calme, oui, mais bien trop calme pour qu’il se sente en sécurité, même si, pour le moment, il n’était plus seul face à ces rats d’égouts assassins. Pouvait-il faire confiance à la trolle qui acceptait de l’aider dans sa mini-quête? Il en doutait fortement, mais ça ne faisait rien. Elle ne semblait pas bien maligne, plutôt simple d’esprit, même. Certes, elle possédait une musculature non négligeable, mais les pouvoirs de Sven ainsi que sa rapidité pouvait sans doute la mettre en déroute si jamais elle tentait quoi que ce soit contre lui.

Quand elle lui offrit son nom, il dut mobiliser toute sa volonté afin de ne pas se mettre à rire de façon incontrolable. Puis, son hilarité camouflée se mua en une sorte de suspicion légère. Comment une créature aussi peu attrayante qu’une trolle pouvait bien posséder un prénom aussi charmant que Carmen? Le monde ici avait perdu tout son sens, aux yeux de Sven. Il lui aurait plutôt attribué un nom collant à sa race et à son apparence, du genre, Gertrude, Grunilda… Un nom sans douceur, sans élégance et sans érotisme. L’Archimage se souvint alors qu’il avait déjà rencontré une Carmen… Tout le contraire de celle-ci! La prochaine fois qu’il irait la voir au bordel, il ne doutait pas d’avoir des images peu ragoutantes durant son ébat. Il n’aurait qu’à changer de fille de joie favorite, alors… Ce n’était pas les filles de basse vertue qui manquaient à Malificium, après tout.

Quand il entendit sa dernière réponse, son pas se fit plus lent et, à mesure qu’il ralentissait, tourna la tête dans la direction de sa compagne de route. Ses yeux bleus perçants se plantèrent dans les siens d’un air sévère et il dit :


- Ne te fais pas de fausses idées, très chère… Le méchant ici, c’est moi…

Ce n’était pas tout à fait faux de le spécifier. Après tout, le démon était venu ici, sur leur territoire, et avait tué deux d’entre eux. Eux, c’est-à – dire les rôdeurs, ne faisaient bien sûr que protéger leur petit coin de pays. Et puis, Sven aimait bien qu’on lui attribue le mérite d’être le plus machiavélique de la bande… même s’il n’avait pas la gueule appropriée pour être le gros vilain. Être trop beau avait son lot de malheur, en somme…

- Quand on retrouvera mon épée –car je compte bien remettre la main dessus-, je t’amènerai manger un morceau pour te remercier. Les trolles, ils aiment la bouffe, non?

Quelle question, se demanda Sven. Toutes les créatures de son genre devaient sans doute passé trois heures par jour à bouffer des gamins…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Napsû
Anti-paladin, niv 1
Anti-paladin, niv 1
avatar

Messages : 22
Date d'inscription : 06/11/2012

Feuille de personnage
Pouvoirs: Contrôle des Ombres - Force Surhumaine - Vitesse Accrue
Armes: Deux haches
Relations:

MessageSujet: Re: Les hommes ne demandent pas leur chemin....( Napsu ) Mar 15 Jan - 11:58


La trolle profita du calme pour le briser, d'un affreux sifflement. Elle ne savait pas siffler correctement, mais elle avait du poumon. De quoi faire fuir ce qu'on ne voyait pas. Elle était pleinement confiante dans le duo qu'elle formait maintenant avec le démon, après l'avoir vu se débattre, pour la prochaine rencontre hostile. Ou amical qui pouvait tourner au massacre, cela ne la choquerait pas.

Touchée ! l'invitation lui alla droit au cœur, ou plutôt à l'estomac. Organe très connu pour ses pulsions impératives. Carmen se lécha les babines. Il y avait intérêt que ce soit autre chose que du mouton. Surtout si c'est "un" morceau, il se doit d'être un morceau conséquent et de qualité. Sinon c'est l'arnaque, et un troll se sentant prit pour un imbécile c'est pas beau à voire. Heureusement ça n'arrive pas souvent.

Elle avait quand même un doute, les "gentil", puis qu'il était le méchant, était des rôdeurs, elle en avait entendu peu à leur sujet, mais il avait un coté sympathique. Du coup elle ne se sentait pas trop de les décimer. Quelques un : oui, mais trop : non. C'est comme son troupeau : il n'est pas malin de manger jusqu'au dernier mouton. Il faut en garder pour plus tard et pour qu'il se reproduise. Maintenir la population c'est bon.

Comme il avait l'air d'en savoir un peu plus long sur les rôdeurs elle lui demanda une précision de taille.


Ha, ils invitent aussi à manger ?


Enfin, ce n'était pas comme si elle s’inquiétait d'être du mauvais coté, d'ailleurs elle faisait peu de cas des bords. Mais s'ils étaient plus nombreux ils avaient peut-être plus à manger. Ce qui pourrait être intéressant, mais il serait malpoli de refuser une offre si alléchante. Du moins tant que mieux ne serait pas en vue.

Ça marche. C'est vrai qu'il est rare de trouver un troll n'aimant pas manger.

Le terme de bouffe de lui plaisait pas. Car on ne rigole pas avec la nourriture, on lui donne du respect. Elle est trop importante pour qu'on puisse mal la traiter. On n'avait pas un petit rituel avant un repas pour rien ou pour faire joli. La "bouffe" c'était le centre d'intérêt de tout être vivant, à peu de chose prêt. Le point de départ, le moteur, la base...
Il ne traversa pas l'esprit de l’innocente trolle qu'il pourrait y avoir un peu de condescendance. Plutôt positif.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sven Merinstal
Archimage Maléfique, niv 3
Archimage Maléfique, niv 3
avatar

Messages : 1306
Date d'inscription : 25/10/2011
Age : 24
Localisation : Sous ton lit

Feuille de personnage
Pouvoirs: ° Magie Noire-Nécromancie-Contrôle de la glace°
Armes: Épée longue et Fouet
Relations:

MessageSujet: Re: Les hommes ne demandent pas leur chemin....( Napsu ) Sam 26 Jan - 4:18

L'archimage Maléfique ne savait pas s'il devait se sentir en sécurité avec cette trolle en la voyant réagir si fortement à sa promesse de récompense si ils trouvaient son épée... Mangeait-elle les êtres humanoides également? Un frisson de dégoût mêler à l'horreur traversa l'esprit de Sven en imaginant toutes les scènes de toutes les définitions et expressions du terme ''manger''. Quand on avait l'esprit tordu et concupiscent comme le sien, c'était parfois désagréable de se faire imposer des images troublantes par son propre subconscient. Quoi qu'il en soit, il secoua la tête pour chasser ces idées peu ragoûtantes de son crâne. Malgré tout ça, il ne put s'empêcher de sourire quelque peu à la première réplique de Carmen.

Elle semblait bien plus intéréssée par la nourriture que toute autre sorte de récompense. Elle était sans doute de ses femmes qui convoitait d'avantage la nourriture que l'argent. Les trolls utilisaient-ils simplement l'or? Il doutait de leur savoir-vivre, pour être tout à fait honnête avec lui-même. Carmen se joindrait sans doute au premier individu lui offrant un morceau de viande sans se poser de question...


- Non... je ne pense pas que les rôdeurs offrent à manger...

Surtout pas quand on se trouvait sur le territoire personnel, à vrai dire. Le pire dans toute cette histoire c'était qu'en étant sur leur terrain à eux, il était très difficile de les voir arriver. Ils étaient discret, ces petits connards... Sven se sentait nerveux à l'idée de recevoir un poignard volant des buissons, plus loin.

- Est-ce que tu es capable de te défendre toute seule?

La question pouvais paraître étrange aux yeux de sa compagne du moment... Cependant, l'Archimage ne désirait pas s'empêtrer d'un boulet qu'il devrait protéger à tout moment de la journée et risquer sa propre peau de ce fait. Étant un mage noir, il n'hésiterait pas une seconde à laisser cette créature se faire tailler en pièce si cela pouvait ralentir ses ennemis derrière lui. Par contre, si elle s'avérait être une combatante acceptable, il ferait une exception... Un garde du corps ne lui ferait pas de mal, après tout...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Napsû
Anti-paladin, niv 1
Anti-paladin, niv 1
avatar

Messages : 22
Date d'inscription : 06/11/2012

Feuille de personnage
Pouvoirs: Contrôle des Ombres - Force Surhumaine - Vitesse Accrue
Armes: Deux haches
Relations:

MessageSujet: Re: Les hommes ne demandent pas leur chemin....( Napsu ) Sam 26 Jan - 10:31

La nouvelle n'était pas forcément bonne. Ni mauvaise. La trolle se frotta un œil puis l'autre des doigts. Pour la stabilité de la paire c'était encourageant. Ça ne la préoccupait pas vraiment, enfin jusqu'à ce qu'elle soit récompensée, euh rassasiée. Plus confortable comme terme et elle n'avait pas l'impression de marcher à la carotte. Elle avait proposé son aide désintéressée. Comme on lui avait inculqué.

Toujours pas affectée par la paranoïa de son compagnon de route, Carmen scruta quand même les environ à la recherche de quelques reflets métalliques. Mais rien de cette sournoise forêt ne retint son attention. Dommage, elle n'était pas sûr que mettre sa patience à l'épreuve soit une bonne chose, elle garda son calme. Tout en écoutant le démon, elle se demanda quoi répondre à sa question.

Tout d'abord un rictus lui passa sur le visage, c'était l'homme désarmé qui lui sortait ça. Certes il avait démontrer qu'il pouvait se débrouiller, mais quand bien même, elle trouvait la situation comique. Puis : quoi dire ? Elle ne voulait pas se ridiculiser, ni se montrer trop arrogante et perdre en crédibilité. Elle ne pouvait nier qu'en tant que chasseuse de tête elle n'était pas bien expérimentée.


Je suis une grande, je me débrouille par moi-même.

Ha, la fierté avait parlé. Nul doute que ça n'allait pas faire grande impression sur le mâle, mais c'était ainsi qu'elle se voyait. Pas un brin de perplexité, pas un soupçon, elle était confiante dans sa force, de l'aide ? non, jamais. Elle aimerait bien le convaincre, elle avait deux haches pour, mais il n'allait pas accepter un petit combat, c'est ainsi qu'elle le sentait. Donc elle ne proposa rien. Mais ne raterait d’occasions.

En tant que bergère elle s'occupait d'elle et de son troupeau, mais ce n'était sûrement pas les même dangers qui la préoccupait que le mage. C'est le problème quand on quitte pas sa montagne natale, on rencontre la différence, la nouveauté, à tout bout de champ après. Enfin, pour le moment rien ne l'avait prise au dépourvu et elle ne le concevait pas, quelle réponse attendait-il d'une trolle armée perdue ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sven Merinstal
Archimage Maléfique, niv 3
Archimage Maléfique, niv 3
avatar

Messages : 1306
Date d'inscription : 25/10/2011
Age : 24
Localisation : Sous ton lit

Feuille de personnage
Pouvoirs: ° Magie Noire-Nécromancie-Contrôle de la glace°
Armes: Épée longue et Fouet
Relations:

MessageSujet: Re: Les hommes ne demandent pas leur chemin....( Napsu ) Ven 1 Fév - 19:11

Sven ne sourcilla aucunenement aux paroles de la troll. Il était bien trop occupé à s'inquièter sur le sort de sa belle épée pour continuer machinalement la conversation avec cette presque inconnue. Il s'imaginait d'ailleurs déjà repartir bredouille de cette satanée forêt aux illusions maudites, sans son arme favorite, frustré, fatiguée, tout le tralala... Après cette aventure, et après qu'il eut remplit sa promesse envers Naspsu - à supposé qu'il tienne cette dite promesse- il se ferait un plaisir de faire un tour à son bordel favori de Maléfiicum. Quoi de mieux que de se détendre entre les jambes d'une beautés, après tout? D'accord, peut-être que se saouler au vin de qualité pouvait être meilleur de temps en temps... mais avec les filles de joies, on avait rarement mal à la tête le lendemain!

Sven l'entraîna ainsi avec lui durant plusieurs minutes, s'efforçant de mettre la main sur son arme, regardant à gauche et à droite afin de repérer l'endroit où il l'avait perdu. C'était difficile, dans une forêt comme celle-là! Puis, au bout de plusieurs minutes, voir même après une heure complète, le Mage Noir vit enfin l'objet de sa convoitise... Du moins, pas de la façon dont il l'espérait.

Deux rôdeurs, plus jeunes que ceux qu'il avait tué précédement, l'avaient dénichée avant lui. Quel âge pouvaient-bien avoir ses garçons? 13 ans? 15 ans peut-être, au maximum. Des recrues, sans nulle doute. Malgré tout, le fait de voir son épée entre les mains d'un de ses gamins donna à Sven la rage au coeur. Il haïssait les petits garçons... pour les petites filles, c'était une autre histoire...


- Saloperie, jura-t-il entre ses dents en voyant les petits rôdeurs jouer avec la lame de façon grotesque, frappant une tronc d'arbre comme ci ç'avait été une hache.

Il les tuerait.... ooooh oui, il les tuerait tout les deux! Ah moins que...

Il tourna doucement la tête vers la trolle de demanda:


- Tu crois que tu peux les contourner subtilement pour qu'on les coince chacun de notre côté ? Je ne voudrais pas qu'ils prennent peur et se sauve avec mon bien... Tu es d'accord?

Il attendit sa réponse. Si elle ne voulait pas l'aider à reprendre son épée, il s'arrangerait tout seul...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Napsû
Anti-paladin, niv 1
Anti-paladin, niv 1
avatar

Messages : 22
Date d'inscription : 06/11/2012

Feuille de personnage
Pouvoirs: Contrôle des Ombres - Force Surhumaine - Vitesse Accrue
Armes: Deux haches
Relations:

MessageSujet: Re: Les hommes ne demandent pas leur chemin....( Napsu ) Sam 2 Fév - 9:15

Un plan intéressant, moins vu le nombre de dimensions actuel du monde, mais bon faire mieux avec un nombre réduit de personne était difficile. Elle n'avait pas mieux en tête. Tête qu'elle hocha vivement pour signifier son approbation. Enfin un peu d'action. Avant de partir elle stoppa son troupeau silencieux et donna quelques instructions à Fantôme, en espérant qu'il comprenne et apprenne.

Bon, surveille les bien. N'en perd pas trop. Je ne devrait pas être longue à revenir.

C'était juste un peu décevant qu'il se soit fait doubler. Heureusement il était peu probable qu'on puisse mettre en doute leurs futurs propos vu que les rôdeurs n'allait pas faire long feu. Carmen se mit en route, alliant discrétion et rapidité du mieux qu'elle pouvait. Saisissant l'ombre pour s'en faire un manteau, elle opta pour un grand tour. Elle entendait les deux jeunes plus occupés à s'amuser qu'à se méfier.

D'un coin d’œil elle les guettait à travers troncs et branchages afin de vérifier leur position. L'exercice était proche de la chasse et cela lui procurait plaisir et satisfaction. Malheureusement, elle n'était pas certaine qu'ils finissent dans son estomac. Certes ils n'avaient pas l'air des plus appétissants. Même de loin on pouvait en déduire qu'ils ne devaient pas avoir une vie facile. Leur bonheur n'importait pas. Et puis elle voulait commencer par plus jeune.

Une fois un peu près à l'opposé du démon, s'il n'avait pas bougé, elle commença à s'approcher, plus doucement. Sa vision des adolescents était mauvaise. Elle les entendait mal, mais au moins ils semblaient être encore là. Petit à petit elle progressa, pensant à soigner son entrée. Enfin elle se trouva assez proche à son goût. S'équipant de ses deux haches et misant sur la lenteur de réaction des garçons elle couru à travers arbustes et bosquet, puis émergeant d'un buisson elle cria :


Bonjour mes mignons !


D'abord les bras en l'air, elle les laissa s'abattre avec leur arme de tout leur poids en direction de ses proies.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sven Merinstal
Archimage Maléfique, niv 3
Archimage Maléfique, niv 3
avatar

Messages : 1306
Date d'inscription : 25/10/2011
Age : 24
Localisation : Sous ton lit

Feuille de personnage
Pouvoirs: ° Magie Noire-Nécromancie-Contrôle de la glace°
Armes: Épée longue et Fouet
Relations:

MessageSujet: Re: Les hommes ne demandent pas leur chemin....( Napsu ) Dim 10 Mar - 17:25

La bonne humeur de Sven lui revenait peu à peu. Malgré sa race et les rumeurs qui circulaient à propos de l’intelligence douteuse des Troll, cette Carmen semblait bien comprendre ses plans ainsi que ses ordres camouflées. En effet, elle semblait apprécier l’idée d’une petite bagarre bien placée, même si elle était une femme. Ce devait être typique des gens de sa sorte, la barbarie. Sven sourit donc à la jeune créature, avant que celle-ci ne s’éclipse doucement pour réaliser sa partie du plan. Pendant ce temps, Sven se rapprocha très légèrement du duo de jeunes rôdeurs, désirant être plus près une fois que la bataille éclaterait, puis aussi pour éviter qu’un d’eux ne se faufile entre leur griffe avec sa précieuse épée longue. L’Archimage Maléfique suivit la troll des yeux alors que celle-ci se déplaçait avec une certaine facilité entre les arbres et les buissons. Il croisait les doigts pour que les gamins, trop occupé à profiter de leur tout nouveau jouet tranchant, ne l’entende par venir et ne se sauve ainsi en courant. Puis, ils n’étaient sans doute que des novices, alors ils devaient manquer d’expérience. Prions pour qu’ils soient bêtes comme leurs pieds…

Et, enfin, Carmen arriva à destination, face à lui, de l’autre côté des garçon qui jouaient toujours, frappant la lame étincelante contre un tronc d’arbre en poussant des cris de guerre pitoyable. Sans doute faisaient-ils semblant de se battre contre un ennemi imaginaire, frappant à répétition l’écorche comme s’il s’agissait de la chair tendre d’un humain sans défense. Pauvre arbre, vraiment. Il ne méritait pas son sort, le bougre brun! Les trouvant pitoyable, Sven ne pu s’empêcher de secouer très légèrement la tête en soupirant.

Soudain, la troll sortit des buissons pour offrir un acceuil mémorable à ces jeunes imbéciles insouciant. Si l’un d’eux figea, la bouche ouverte dans un cri muet de surprise, l’autre réagit avec plus de vivacité, se jetant sur le côté pour éviter la lame de la nouvelle venue. L’une des haches de la troll s’enfonça dans les côtes du garçon immobile, le faisant tombé au sol, déjà agonisant. Il se viderait de son sang et se tortillerait de douleur quelques minutes avant de rendre l’âme, c’était certain. Quant à l’autre gamin, celui qui détenait l’épée de Sven, il s’empressa de prendre ses petites jambes à son cou, le visage éclaboussé du sang de son ennemi. C’est à ce moment précis que Sven entra en scène, lui barrant le chemin. L’adolescent freina sur ses talons, les yeux écarquillés de terreur. Toujours enragé mais conservant un air glacial, Sven tendit la main vers lui.


- L’épée. Donne!

Le garçon papillonna des paupières, ne comprenant pas tout de suite, puis écarquilla les yeux, réalisant soudain la venue désastreuse de ces deux personnes. Il secoua alors vivement la tête de gauche à droite, refusant l’ordre de Sven. Et là…. Là… Ce fut le drame…

Sven matérialisa un pic de glace bien pointu dans sa main droite et fit un pas vers le gamin, grognant sa rage évidente. L’autre, si appeuré, ne pensa même pas à se défendre avec l’épée de son adversaire, reculant jusqu’à se prendre les pieds dans une racine. Lorsqu’il s’effondra sur le dos, Sven lui tomba dessus. Avec son arme naturelle improvisée, il se mit à le poignarder à répétition, prononçant syllabes à chaque coup.


- Donne…moi…mon… ÉPÉE!!!

Quatre coups bien placés en pleine poitrine firent l’affaire… Malgré ses cris précédents, le garçon se fit silencieux. Silencieux pour l’éternité, en fait. Sven dut défaire les doigts crispés et morts du garçon sur le manche de son épée avant de la reprendre. Il l’examina dans tout les sens… elle aurait besoin d’un petit aiguisage, après ça… Il l’a rangea au fourreau puis se redressa, frais comme la rosée du matin.

- Bon… Maintenant, il faut trouver une façon de sortir d’ici, très chère… Si on avait un chien ou quelque chose avec de l’instinct animal, on aurait pu facilement trouver la sortie de la forêt… (Il grogna de frustration.) Tu n’aurais pas un chien dans ta besace, dis-moi?

C’était bien de rêver…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Napsû
Anti-paladin, niv 1
Anti-paladin, niv 1
avatar

Messages : 22
Date d'inscription : 06/11/2012

Feuille de personnage
Pouvoirs: Contrôle des Ombres - Force Surhumaine - Vitesse Accrue
Armes: Deux haches
Relations:

MessageSujet: Re: Les hommes ne demandent pas leur chemin....( Napsu ) Mar 26 Mar - 18:31

Apparemment tout se passait bien le démon prenait du bon temps avec un des rôdeurs. Rudement jeunes, même de près. Un peu dommage qu'il n'offre pas de résistance, ça aurait été apprécié, mais bon le monde et fait ainsi. Carmen rangea sa hache, sans la nettoyer : offense au bon métal, qui selon elle se nourri très bien tout seul... Elle devait quand même reconnaitre que la cher et tendre épée retrouvée avait bien fière allure, même après une petite mésaventure.

Elle se dirigea vers son compagnon de route, tout en le remarquant plein d'ouverture. Elle se régala de le savoir quelque peu faillible. Sans se presser elle observait que si on les tuaient si jeunes il n'aurait jamais l'occasion de devenir une réel menace. Du coup, pourquoi les tuer ? d'où un petit paradoxe qui l’énerva profondément. Du coup à la question elle répondit tout d'abord par un grognement tant la formulation ou le ton lui déplaisait.

Mais reprenant ses belles manières, durement et longuement gravée en elle, elle se mit à réfléchir tout en secouant négativement la tête. En pensant à lui mettre un poing dans la face une seconde aussi. Mais se ne serait pas très élégant ni glorieux. Les tueurs d'enfants faut mieux les laisser seuls, non ? elle ne savait pas, surtout qu'elle était passablement dans la catégorie, rhaaa son éducation n'était pas parfaite.


Non, je n'ai pas de chien, ni de boussole dans mon attirail.

On peut essayer de sortir comme je suis arrivé : sans s'en soucier.

Elle rejoignit son troupeau, il lui semblait que personne n'avait disparu à première vu, comme elle peinait à compter toutes ses bêtes en générale elle se satisfait du regard creux de Fantôme comme garantit. Au pire il aurait droit à une rodomontade. Qu'est ce qu'elle pourrait inventer pour l'occasion ? Quand soudain lui vint une idée. Une idée pas franchement répétable pour la continuité de son travail, mais qui valait peut-être le coup.

Comme une bête dans une grotte, on peut essayer de blesser un animal voir s'il cherche à sortir d'ici, non ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Les hommes ne demandent pas leur chemin....( Napsu )

Revenir en haut Aller en bas

Les hommes ne demandent pas leur chemin....( Napsu )

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» Les Hommes Lézards et leur background.
» Il y a deux types d'hommes : ceux qui cherchent leur père, et ceux qui cherchent à tuer leur pères -
» /Terminé/ [PV Tomoé] Loin des terres originelles, vont-ils trouver leur chemin ?
» La Fin des Hommes Lézards
» Nouveau LA hommes-lézards:Quelles nouveautés voudriez-vous?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Nelberaid ::  :: La Forêt d'Illusions-
Créer un forum | © phpBB | Forum gratuit d'entraide | Contact | Signaler un abus | Forumactif.com